jeudi 11 avril - par zendragon

Violences policières : la vie d’après des Gilets jaunes éborgnés

Ça se passe en France... et c'est profondément révoltant. 

Je pense sincèrement que notre si beau pays devrait être renommé, tant qu'il ne sera pas libéré : la Bananiérie.

Gilets jaunes : la vie d'après des éborgnés

Si émouvant, si triste et révoltant...

Alexandre : « la troisième je l'ai pris dans la tête ! J'ai mon oeil dans ma main, quoi... »

Vanessa : « quand je me suis vue la première fois dans un miroir, j'ai pleuré, pleuré, pleuré, je me suis dit : qu'est-ce que tu vas devenir ? J'avais le visage complètement déformé, qui ressemblait à rien... et je me suis dit : comment tu vas vivre comme ça ? Je pensais pas qu'on pourrait me réparer correctement... mais ça a été atroce ; j'ai passé une semaine à me demander s'il ne fallait pas que je disparaisse... »

 

Et on trouve même des "journalistes" bananiers pour dire à un manifestant ayant perdu un oeil suite à un tir de LBD (par la police bananière), vers 11 minutes :

Nicolas Domenach : « N'employez pas des mots comme tirer dessus ! Au Vénézuela on tire dessus ! »

Jérôme Rodrigues : « Je ne me suis pas mis le doigt dans l'oeil. C'est un LBD. Aujourd'hui en France, on se fait tirer dessus ! »

 

 

Ça se passe en Bananiérie...

Violence policière à Besançon : coup de matraque à la tête sur un manifestant Gilets jaunes [séquence "brute" sans coupure]

David Dufresne : « Le maintien de l’ordre s’est transformé en machine de répression »

Violences policières : alertes et témoignages

"Les armes utilisées par la police sont des armes de guerre" - David Dufresne (suite)

Fiorina Lignier : « Il faut arrêter de blesser son peuple »

 

 

Comme le disait si bien un très haut reponsable de la Bananiérie, à propos d'une rocambolesque affaire de barbouzerie (oui, ça rime avec Bananiérie) : 

« Jamais ! Jamais, dans notre république, depuis un an, il n'y a eu qui que ce soit de protégé ou soustrait aux règles et au droit de la république ! Car c'est ce que nos concitoyens attendent de nous. Et si ils cherchent un responsable, dites-leur ! Dites-leur chaque jour : vous l'avez devant vous ! Le seul responsable de cette affaire c'est moi ! Et moi seul ! »

 



20 réactions


  • Hieronymus Hieronymus 11 avril 20:45

    il y a un truc à faire ;

    c’est lors de toute sortie officielle de Macron, de Philippe, de Castaner ou de toute personne dirigeante particulièrement détestable, d’arborer un cache sur l’oeil en signe de solidarité avec tous les Gilets jaunes que cet infâme gouvernement a définitivement mutilés !

    on peut opter pour le bandeau façon Moshe Dayan :

    https://images.app.goo.gl/o6MVfbr5hZGeZzbB8

    ou l’oeil poché façon Jérome R.

    https://images.app.goo.gl/MVEuBcQziyQbpJCUA

    pour sûr que ça la foutrait mal si à chaque fois dans l’assistance, il y avait de nombreux éborgnés solidaires

    l’image, le symbole, ce sont des armes à ne pas négliger smiley


    • zendragon zendragon 11 avril 22:41

      @Hieronymus
      Oui le symbole serait fort et l’esprit de solidarité peut renverser des montagnes !
       
      C’est pourquoi, nous, députés de La république bananière en marche, déposons cette proposition de loi interdisant le port du bandeau sur l’oeil en présence de notre bien aimé président Emmanuel 1er, ou de ses glorieux ministres !


    • Pyrathome Pyrathome 12 avril 16:46

      @Hieronymus

      Excellente idée, il faut faire circuler celle-ci !


    • edwig 13 avril 15:02

      @Hieronymus
      et d’ajouter comme slogan..." Au royaume des aveugles, les borgnes sont Rois !"


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 avril 20:53

    Ces hommes et ces femmes éborgnés, mutilés gravement à vie, contrairement à un certain philosophe qui à été juste insulté, et qui lui a fait moult unes des médias, ben pour eux c’est plutôt silence radio.

    Pays aux médias de merde !!!

    @+ P@py



  • vesjem vesjem 11 avril 21:18

    oeil pour oeil


  • zygzornifle zygzornifle 12 avril 08:59

    Hé oui,

    voila ce qui arrive quand on est pas "en marche"


    • Gasty Gasty 12 avril 09:25

      @zygzornifle

      Quand on ne coure pas assez vite. Le rythme s’est accéléré...


  • Garibaldi2 12 avril 09:27

    Pauvre choupinnet, il devrait s’estimer content de ne pas avoir en plus droit à une remarque de Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat de la police-Force ouvrière. Les gens ne se rendent pas compte de leur bonheur !

    https://www.youtube.com/watch?v=4iJBsjHMviQ

    Celle-ci, je vous donne aussi le lien parce qu’aujourd’hui c’est une journée spéciale promo ’’2 saloperies pour le prix d’1’’ :

    https://twitter.com/NnoMan1/status/1102157852448305152/video/1


    • Garibaldi2 13 avril 09:06

      Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que personne n’a eu la bonne idée de cliquer sur les liens ?!


  • Giordano-Bruno 12 avril 11:19

    Conséquence de ces exactions, un grand nombre de manifestants n’abandonneront jamais leur lutte sans avoir obtenu une bonne partie de leurs revendications, dût-elle durer 1000 ans. Il leur est désormais impensable de baisser les bras, par solidarité envers les martyrs.


  • Vraidrapo 12 avril 12:09

    Hier j’ai visionné, sur la Chaine 10, pour la seconde fois ce merveilleux film riche de symbole :

    Le TRUMAN SHOW... sorti sur les écrans en 1998

    depuis le 911 et grâce au 911, j’ai fait une nouvelle lecture ai 3ème degré.

    Le deuxième degré, c’est que même quand le personnage principal constate preuves à l’appui qu’il est manipulé, il est quand même disposé à écarter cette idée pourvu qu’un baratin crédible soit susurré par son très proche "ami" d’enfance ( répétant les propos reçus par oreillette depuis le Centre de Commande ).

    Le troisième degré c’est que le co-producteur est un Rotschild, le réalisateur Pierre Weir...

    "Peuple sûr de lui et dominateur" disait le Général...

    Crument dit : je vous montre que je vous nique et vous en redemandez...


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 avril 13:13

    Une cht’iote question me turlupine, je voudrais savoir combien de casseurs ont été éborgnés ???


    @+P@py


  • Pyrathome Pyrathome 12 avril 16:45

    La vengeance est un plat qui se mange froid, ils vont payer très cher leurs infamies....C’est inéluctable !


  • Matlemat Matlemat 12 avril 17:11

    Ces éborgnés et mutilés doivent être considérés comme des héros de guerre, il faut les soutenir financièrement et moralement.


  • zygzornifle zygzornifle 13 avril 16:01

    La bac , les CRS , les gendarmes mobiles sont élevés en vase clos dans des casernes chenil ou on leur apprend comme a des chiens a attaquer sans état d’âmes ceux qu’on leur désigne, Castaner est leur maitre chien et il les envoies sur ses cibles les GJ ennemis de SA république.
    Comme le disait Einstein pour les militaires , les flics n’ont pas besoin de cerveaux leur moelle épinière leur suffit ....

Réagir