mardi 8 septembre - par mat-hac

"Un peuple qui sacrifie un peu de liberté pour un peu de sécurité..." ne mérite ni l’une ni l’autre

Vous connaissez la suite ? Eh bah aujourd'hui on va voir pourquoi cette citation est aussi belle que stupide (et aussi pourquoi son auteur ne voulait pas dire ce que vous pensiez qu'il voulait dire).

  • 0:00 - La fameuse citation
  • 0:35 - "Cette épidémie ne saurait mordre sur quelque liberté"
  • 2:18 - De quel type de liberté parle-t-on ?
  • 3:27 - Tentatives de définition
  • 5:00 - Liberté 1 = le silence de la loi
  • 5:47 - L'état de nature (chez Hobbes)
  • 8:18 - Le problème de l'interférence d'autrui
  • 10:00 - Liberté 2 = silence de la loi + garantie de non-interférence
  • 11:14 - "La liberté des uns s'arrête où commence celle des autres"
  • 12:38 - Sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité...
  • 14:18 - Arrêtons avec la Liberté avec un grand L
  • 15:04 - La liberté de conduire bourré
  • 15:47 - Outro


1 réactions


  • méditocrate méditocrate 8 septembre 12:12

    Intéressant.

    Mais dans la conclusion, l’échauffement des échanges entre les pro-ci et les anti-ça se fait surtout sur la réalité et la sévérité du risque.

    ex : J’ai le droit de rouler alcoolisé, en dessous d’un certain seuil ou l’on juge la conduite en sécurité praticable, donc pas bourré.

    La définition du seuil et son acceptation par la population crée le consentement. Pour ça il faut une autorité sûre de ses arguments et indiscutable... (voir la cacophonie des masques, des porteurs du virus ou non, des traitements ou pas, ...)

    Je retiens la chaine, merci.


Réagir