lundi 10 février - par Hieronymus

Les Suisses approuvent par référendum une loi anti-homophobie, la fin de l’exception helvétique ?

Les Suisses ont approuvé ce dimanche à 63 % la loi anti-homophobie malgré les milieux conservateurs et populistes, surtout l'UDC, qui avaient lancé un référendum contre la réforme en dénonçant une dérive vers la censure et une atteinte à la liberté d'expression.

La nouvelle loi élargit la législation suisse existante contre les discriminations et les appels à la haine raciale en l'étendant à l'orientation sexuelle, la prochaine étape devrait donc logiquement être le "mariage pour tous".



24 réactions


  • Hieronymus Hieronymus 10 février 13:36

    bonjour à Tous

    rien ne va plus, nos sages voisins helvétiques seraient eux aussi à leur tour aspirés dans le maëlstrom du mondialisme ?

    où est donc passée l’héroïque résistance de l’arc Alpin ?

    on se souvient tous du surprenant succès du référendum pour l’interdiction des minarets organisé en 2009 à l’initiative de l’UDC :

    https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/fadela-amara-scandalisee-par-le-24445

    https://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/oskar-freysinger-la-france-est-24648

    cet insuccès de ce dernier référendum aurait-il à voir avec le retrait de la politique de Oskar Freysinger ?

    https://www.dailymotion.com/video/xbj94g

    réflexions de 2009 plus actuelles que jamais smiley


  • sls0 sls0 10 février 14:48

    Ouais, une loi anti discrimination, c’est normal.

    Pourquoi la prochaine étape serait le mariage pour tous ?


    • julien julien 10 février 14:56

      @sls0
      Peut être parce que c’est ce qui s’est déjà passé dans la plupart des pays occidentaux.


    • bob87 10 février 15:23

      @sls0
      Par le plus grand des hasards. A moins que n’étant pas tombé de la dernière pluie ni ne souffrant du syndrome du poisson rouge, j’ai une vague souvenir de ce qui s’est passé partout dans le monde "progressiste".


    • Laconicus Laconicus 10 février 15:53

      @sls0
      "une loi anti discrimination, c’est normal."

      Non. Ou bien elle est pour le moins très mal nommée. Discriminer constitue une fonction essentielle de la pensée humaine. Celui qui ne peut plus discriminer confond tout : c’est un imbécile ou un fou. Une loi "anti-discrimination" est une loi contre l’entendement.

      Il existe en Suisse comme en France un principe fondamental qui affirme que tous les citoyens sont égaux en droits. Il n’y a pas besoin de rajouter des couches supplémentaires. 


    • Laconicus Laconicus 10 février 15:59

      @sls0
      "Pourquoi la prochaine étape serait le mariage pour tous ?"

      Allez savoir, allez donc savoir pourquoi... ce n’est souvent qu’une rengaine...
      https://www.youtube.com/watch?v=1-3SzQ8LkOY



    • Hieronymus Hieronymus 10 février 17:01

      @sls0
      le principe de ce référendum (ou votation) est un petit peu délicat à saisir, c’est aussi pour cela qu’il avait moins de chance de succès
      il ne s’agissait pas de promulguer une nouvelle Loi anti-homophobie mais de restreindre l’application d’une loi déjà existante et adoptée en 2018, laquelle loi élargissait l’obligation d’anti-discrimination à l’orientation sexuelle
      on peut se reporter à l’article de Russia Today :
      https://francais.rt.com/international/71172-mesure-anti-discrimination-ou-censure-suisses-votent-referendum-loi-contre-homophobie


    • sls0 sls0 10 février 18:28

      @Laconicus
      Je suis un sceptique, je ne fais que ça discriminer.
      Par contre je ne discrimine pas en fonction de couleur, la race, la religion ou l’orientation sexuelle. C’est le sens de cette loi.
      Bien sûr que l’égalité est dans la consttitution mais il est plus facile de déposer une main courante ou porter plainte dans un commissariat ou un gendarmerie qu’à la cour constitutionnelle, d’où les lois.


    • Laconicus Laconicus 10 février 21:49

      @sls0
      "Bien sûr que l’égalité est dans la constitution mais il est plus facile de déposer une main courante ou porter plainte dans un commissariat ou un gendarmerie qu’à la cour constitutionnelle, d’où les lois."

      Evidemment, mais il existe déjà depuis longtemps en Suisse (comme en France) des lois punissant l’atteinte à l’honneur, le dénigrement et la calomnie. Ces lois sont les mêmes pour tout le monde. Là, il s’agit de faire des cas particuliers pour certaines catégories de pratiques sexuelles. La conséquence de cette loi est, par exemple, que certaines plaisanteries d’humoristes ne visant aucun individu en particulier pourront par exemple être interdites de publication et de représentation, et donner lieu à des poursuites judiciaires. https://www.youtube.com/watch?v=xpSGKwZ0gzs


    • sls0 sls0 11 février 01:38

      @Laconicus
      Je suis contre la discrimination mais je suis de la vieille école, j’emploie rarement le mot homosexuel, j’ai été élevé avec pédé ou tapette.
      Parfois je dis à une personne qui a des difficultés pour s’assoir : " t’as des problèmes avec tes roulements à billes pour tapette ?" S’il ne comprend pas je traduit par hémoroïdes.
      Je trouve qu’avant il y avait un plus grand respect pour les pédés (ok, pas toujours verbal, c’était aussi la période hara-kiri), disons qu’on y faisait pas attention. A l’époque ils ne demandaient pas non plus qu’on applaudisse chaque fois qu’ils se faisaient une salade de langues.
      Avant c’était vivons heureux, vivons caché et ça se passait très bien, sur les invitations officielles c’était monsieur et monsieur ou madame et madame.
      Non, pas de rejet mais pas de salades de langue imposées.
      Une minorité a les mêmes droits. Si une minorité tient trop la tête de l’affiche ça peut être contre productif si dans la majorité certains se sentent hors circuit.
      Jeune je trichais sur le sujet, je disais que je serai pédé le jour où j’aurai été avec la plupart des femmes sur terre. Au crépuscule de ma vie je peux dire que j’avais mis la barre assez haut. Au moins il n’y avait pas de rejet dans mon discours.
      Non je ne suis pas un bien pensant, je m’en fous c’est tout. S’il faut une loi pour améliorer les choses, va pour la loi.


    • Laconicus Laconicus 11 février 04:12

      @sls0
      "Je suis contre la discrimination"

      Qu’est-ce que cela veut dire concrètement, être "contre la discrimination" tout court ? Vous vous interdisez de choisir les personnes avec qui vous avez des relations professionnelles ou amicales, sur quelque critère que ce soit ? 


    • sls0 sls0 11 février 13:55

      @Laconicus
      Il faut lire les commentaires des autres si on veut débattre.
      Dans un précedent commentaire j’écris qu’en temps de sceptique je discriminais beaucoup mais que ça n’avais rien à voir avec la discrimination due au rejet de l’autre.
      Faites attention, c’est pénible de ré-écrire parce que d’autres ne font pas attention.


    • Laconicus Laconicus 11 février 14:10

      @sls0

      J’ai lu avec attention et très bien compris vos propos. C’est pourquoi je ne vous demande pas si vous discriminez en général (je sais que vous le faites). Je vous demande s’il ne vous arrive jamais de discriminer DES PERSONNES (et pas seulement des idées et des faits). Pour être encore plus précis, je vais reformuler ma question en employant vos propres termes : Est-ce qu’il ne vous arrive jamais de rejeter une personne au profit d’une autre (dans aucun domaine et sur aucun critère) ? 


    • sls0 sls0 11 février 17:18

      @Laconicus
      Oh que si.
      Chez moi il y a le chulo, une caricature de macho. Je suis tellement dégueulasse avec eux que même les mioches m’imitent. Ils évitent le barrio.
      J’agis pour le bien des autres, ça n’a rien de personnel.
      Ici les gens ont moins de scupules avec le racisme. Un jour je suis tombé sur un métis qui y allait un peut fort avec un noir. En 2 minutes il était plus bas que terre, il s’est pris le mépris du blanc dans la tronche, la même arme que lui, ensuite j’ai été boire un verre avec le noir.
      Je vis dans un pays machiste, peu d’hommes osent rentrer chez moi. Je ne suis pas le plus gentil mais chez moi c’est un antre à sufragistas, ça leur fait drôle.
      Le mâle ici se doit d’être armé, qu’est-ce qu’il dérouillent quand je leur dit que leur arme c’est pour combler un manque dans le slip.
      Ca n’a rien de personnel, ils ont un coté nuisible prouvable et visible.
      J’aide pour les études, il n’y a qu’un garçon sur les 18 . Les filles c’est plus fiable pour le futur celui de leur mioches futur en particulier. Un garçon ici il y a de grandes chances que ce soit bagnole, discothèque, bière et rhum. Localement pour les mecs l’adolescence peut finir après la quarantaine. Je n’investis pas à perte.
      Oui je fais de la discrimination, avant de planter on fait le trie des graines.
      Ca peut paraitre injuste mais les résultats confirment mes choix.
      Oui je discrimine, je suis un bayésien utilitariste.
      Je suis un ermite, le problème c’est que j’aime aider efficacement. Je vis simplement donc j’ai du fric en trop, le contact de l’autre est obligatoire.
      Oui je discrimine, non en fonction de la religion, la race ou le genre mais en fonction des actes ou des idéologies. Au bistrot je n’ai pas trop tendance à discuter avec un beauf raciste, oui je discrimine.


  • Joe Chip Joe Chip 10 février 16:34

    "Article" repompé sur la source suivante non citée :

    https://fr.euronews.com/2020/02/09/suisse-la-loi-anti-homophobie-validee-63-l-approuvent-par-referendum

    Sinon c’est amusant de voir le désarroi de certains "droitards" qui croient que le "sage voisin helvétique" correspond à leur suisse fantasmée, paradis conservateur peuplé de blancs riches à l’instinct sédentaire, ultra-réac et imperméable à l’immigration. 

    Ceux qui connaissent le pays savent que la réalité est beaucoup plus contrastée, voire contradictoire, car on trouve en fait un peu de tout en Suisse, du gauchiste altermondialiste à dreadlocks au survivaliste réfugié dans la montagne. Le rapport à l’altérité et à l’étranger est tout aussi ambivalent, puisque les Suisses sont par certains aspects très repliés sur eux-mêmes et par d’autres très cosmopolites, beaucoup plus d’ailleurs que les Français. Même chose pour les valeurs sociétales et culturelles, c’est un panaché de progressisme et de conservatisme assez subtil qui se retrouve d’ailleurs souvent dans les attitudes contrastées et mesurées des Suisses (parfois hypocrites). L’habitude de la recherche du consensus va à l’encontre de la binarité idéologique et des postures que nous affectionnons en France. Cela convient bien d’ailleurs à leur système de référendum "au cas par cas" qui fait que les Suisses peuvent se prononcer à quelques années d’intervalle pour une loi "de droite" (sur l’immigration) et une loi "de gauche" (sur les discriminations). Il y a également beaucoup d’ONG basées en Suisse, ce qui là encore n’est pas surprenant quand on connaît l’histoire politique et religieuse du pays, mais il ne faut pas trop en demander à "l’auteur de l’article" qui se borne à imaginer un petit pays en guerre contre le "mondialisme" (lol plus intégrée à la mondialisation et capitaliste que la Suisse y’a pas).

    Ensuite, il y a quand même un paradoxe à encenser le modèle démocratique suisse et à le vilipender dès lors que les Suisses se prononcent pour un truc qui déplaît.


    • pegase pegase 10 février 20:52

      @Joe Chip
      (lol plus intégrée à la mondialisation et capitaliste que la Suisse y’a pas).

      Ils ont toujours des frontières, ils sont membres de l’AELE mais pas de l’espace économique européen (EEE), alors que l’AELE en fait partie ...

      (l’UE est aussi membre de l’EEE)

      Donc concernant leur prétendue mondialisation vous repasserez !


  • Hieronymus Hieronymus 10 février 17:12

    Concomitamment (c’est pour éviter d’écrire en même temps) le site E&R a publié la même vidéo, la plupart des commentateurs déplore le résultat de cette votation :

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Justice-ou-censure-Les-Suisses-votent-par-referendum-une-loi-contre-l-homophobie-58106.html

    Un de mes amis suisse regrettait, il n’y a pas longtemps, que ses compatriotes soient trop conservateurs. Il doit être ravi. Quant à moi, j’avais encore un peu de respect pour ce pays il n’y a pas si longtemps, et là je vois qu’il va sciemment à la dérive. En fait les suisses sont comme les français : trop bons, trop cons, et (comme nous) ça les perdra !

    j’aurais pu écrire ce commentaire, quoique la chose la plus grave survenue ces dernières années, c’est quand le gouvernement fédéral a cédé sur le secret bancaire face aux pressions des USA..

    c’était la fin de la souveraineté smiley


    • pegase pegase 10 février 19:32

      @Hieronymus
      c’est quand le gouvernement fédéral a cédé sur le secret bancaire face aux pressions des USA..

      Sauf qu’il ne peut pas y avoir de saisies sur les comptes bancaires, ils ne saisissent que sur les salaires ou les rentes ...


    • Hieronymus Hieronymus 10 février 21:22

      @pegase
      je saisis moyennement
      les USA (le département d’Etat que sais-je) ne peut bien sûr pas saisir les avoirs des comptes en Suisse mais le fait de lever le secret bancaire, en clair de révéler l’identité des détenteurs de comptes (des citoyens américains en l’occurence) est déjà très grave en soi
      ce faisant la Suisse (les banques suisses sous pression de leur gouvernement) a manqué à sa parole, trahit la confiance des dépositaires, c’est une catastrophique publicité négative pour un pays dont la fortune tenait pour une grande part à sa réputation de coffre fort inviolable


    • sls0 sls0 11 février 01:48

      @Hieronymus
      Chez moi ce n’était pas que pour les citoyens américains, le trésor américain est très puissant. Tous les étrangers on a dû donner toutes nos références pour le trésor américain. Si on refusait on avait plus de compte.


    • pegase pegase 11 février 17:37

      @Hieronymus
      je saisis moyennement

      C’est simple, si la justice amerloc vous condamne, elle ne peut pas saisir l’argent sur votre compte en banque suisse, de fait la Suisse a toujours sa réputation de coffre inviolable, ce qui n’est pas le cas de nombre de paradis fiscaux ...


    • Hieronymus Hieronymus 11 février 18:25

      @pegase
      Ok là je comprends.


  • Norman Bates Norman Bates 10 février 21:55

    C’est surtout la fin du helvète underground...

    Pour initiés mélomanes... smiley


  • louis 11 février 13:11

    Tout cela pour faire des économies de soins sur la santé mentale .


Réagir