samedi 23 mars - par zendragon

François Bégaudeau : passages essentiels de ses entretiens sur la bourgeoisie, le capital et la liberté

Les entretiens passionnants ayant suivi la sortie du livre « Histoire de ta bêtise  » méritaient bien ce montage thématique, condensant en 1h30 l'essentiel des propos de François Bégaudeau tenus sur différents médias (Sud Radio, Thinkerview, Interdit d'interdire, etc).

 

Alexis Dayon, le 17 mars 2019

Passages choisis de la tournée des plateaux effectuée par François Bégaudeau pour la promotion de son essai "Histoire de ta bêtise" (2019) : des entretiens passionnants où il est question de la bêtise bourgeoise, du capitalisme contemporain qui façonne nos corps et nos pensées, de novlangue, du vote qui dépolitise, de Gilets Jaunes, de marxisme, d'anarchisme ou encore de reconquête individuelle du temps. Les points abordés dans les différents médias m'ayant paru remarquablement complémentaires, j'ai cru intéressant d'en proposer un montage thématique, qui m'a permis d'extraire d'un ensemble de 5h30 d'entretiens un condensé d'1h30 de réflexions essentielles.

 

Le plan thématique retenu est le suivant :

 

I. CONSIDÉRATIONS SUR LA BOURGEOISIE 0:00:00

0:00:00 Définition de la bourgeoisie

0:01:30 Psychologie générale de la bourgeoise

0:06:00 Falsification fondamentale autour de la notion de mérite

0:08:28 À propos de la faiblesse intellectuelle de la pensée bourgeoise

0:15:24 "Progressisme", mot creux dont la valeur performative est marchande

0:19:50 "Populisme", mot creux dont le fond est la détestation du populaire

0:23:43 Les foulards rouges & le sociotype du "petit chef"

0:25:25 La ligue du LOL & la posture morale

0:29:30 La vie liquide de la bourgeoisie

 

II. CONSIDÉRATIONS SUR LE CAPITAL 0:31:08

0:31:08 Le "pire" actuel est le capitalisme, pas le fascisme

0:34:52 Que le capital & les rapports de production administrent la vie sociale

0:40:01 À propos de la notion de "lutte des classes" chez Karl Marx

0:40:51 La cause des injustices n'est pas "les riches" mais le capital

0:42:06 La cause de la passivité populaire n'est pas "la connerie"

0:45:50 La toxicité des institutions prime celle des éditorialistes

0:48:01 À propos de la novlangue managériale

0:50:02 La question sociale prime la question identitaire

0:57:05 À propos de la critique anticapitaliste réactionnaire

 

III. CONSIDÉRATIONS SUR LA LIBERTÉ 1:01:01

1:01:01 Sur le libertarisme & l'émancipation individuelle

1:04:41 L'émancipation individuelle commence par la reconquête du temps

1:10:36 À propos de Michel Clouscard, de la consommation & du consommateur

1:13:45 À propos des Gilets Jaunes, de l'anarchisme & de l'autogestion

1:19:39 Que le geste d'élire dépolitise le citoyen

1:26:22 Que le peuple doit être constituant

1:28:36 L'ordre, plus inquiétant que le chaos

 

Liens vers les entretiens utilisés :

- Entretien chez Sud Radio, 24/02/2019 : https://youtu.be/YcWsaNtRHXk

- Entretien chez Thinkerview, du 18/02/2019 : https://youtu.be/GPfXLUThC6M

- Intervention dans Interdit d'interdire, 31/01/2019 : https://youtu.be/UVW8oaMzl3o

- Entretien chez C à vous, 29/01/2019 : https://youtu.be/EduR-tk_5EM

- Entretien chez France Culture, du 28/01/2019 : https://youtu.be/qLjyh2Ec8hY

- Entretien chez France Inter, du 28/01/2019 : https://youtu.be/WxHPU4xObr0

- Entretien chez Public Sénat, 27/10/2018 : https://youtu.be/sQ7bcSOPq7o

 

Tout récemment, ce mercredi 20 mars, François Bégaudeau était reçu par Frédéric Taddeï sur le plateau d'Interdit d'interdire, pour répondre à la critique soulevée par son dernier livre. Les éditorialistes n'ont semble-t-il pas osé venir défendre leur point de vue face à François Bégaudeau... à l'exception de Jean-Marc Proust. Peut-être que l'idée de participer à une émission de la chaîne RT n'était pas soutenable pour ces belles âmes...

RT France, le 20 mars 2019

Frédéric #Taddeï reçoit François #Bégaudeau, écrivain, et Jean-Marc Proust, chroniqueur pour Slate.fr, pour un duel autour du livre « Histoire de ta bêtise »

 



8 réactions


  • Super Cochon 23 mars 21:38

    Cette Bourgeoisie Maçonnique qui a pris le pouvoir en 1789 au nom de la liberté pour autoriser le travail des enfants de 5 ans avec des horaires de 15 heures par jours . Macron en est un des agents , cette Mafia-Bancaire Rothschild qui a pris le contrôle de la création monétaire , et nous a endetté jusqu’à l’éternité ! ........... mettons là à terre !


  • Sparker 24 mars 08:46

    Encore merci François...


  • Clocel Clocel 24 mars 10:04

    Beau boulot ce montage ! Merci !


  • nenecologue 24 mars 10:43

    Begaudeau est très agréable à écouter , mais c’est un bobo sans la partie bourgeoise. Il est mondialiste sans libre échange économique.

    J’aimerais savoir ce qu’il pense de l’islamisme , des frontières et des khazars ...


  • ahtupic 24 mars 11:17

    Trop long à regarder. Mais j’ai remarqué sur certains extraits que Begaudeau est désarçonné par certaines analyses de Proust. Dans ces cas là, il devient vindicatif.

    Finalement, il n’est pas entièrement ce qu’il voudrait être.


    • jeanpiètre jeanpiètre 24 mars 20:07

      @ahtupic
      ça me semble logique, begaudeau est un idéaliste , proust lui envoie des critiques psychologisantes ,, visant à cerner le personnage plutôt que d’argumenter contre la position du livre.
      achetons son livre, il est évident que le prochain n’aura aucune publicité dans les bonnes feuilles de la tv et de la presse


    • Sparker 25 mars 13:05

      @ahtupic

      "il devient vindicatif.

      "

      Je dirais plutôt agacé car hors sujet comme d’hab, le critique attaque l’auteur plutôt que le sujet du livre, sur lequel d’ailleurs il a du mal à se positionner, alors il esquive.
      Bégaudeau est prêt à parler de lui et de l’ambiguité qu’il pourrait laisser à penser par sa position sociale entre deux chaises, mais si le sujet du débat en reste là ou du moins est l’axe central de la critique alors je comprend son agacement car il y a mille choses à dire à partir de là.
      Encore une fois, des critiques sur l’espace audiovisuel public ou privé qui ne font que "donner leur avis perso" ou qui se résume au pugilat de "légitime défense" se sentant englobée dans le sujet , n’apporte rien et gaspille cet espace de communication. Proust nous la fait en plein et on n’y découvre rien si ce n’est la tentative de noyer le sujet du bouquin sous les remarques psychologisantes qui ne sont pas le sujet du livre.


  • Eric_F 27 mars 11:20

    Merci pour ce montage qui donne une vision cohérente de l’analyse de Bégaudeau, intellectuel critique en vogue dans les courants de pensée alternatifs. Il est particulièrement brillant et clair dans son exposé. Il se qualifie lui-même à un certain moment de "marxiste cohérent" , et on retrouve en effet les principaux concepts. Le terme "bourgeois" est un peu désuet dans le cadre de l’ultra libéralisme financier mondialisé, mais le "capital" est plus que jamais l’élément clé.

    Le passage aux propositions est plus laborieux, et il reprend des gimmicks à la mode contre le vote et pour la fiction d’une constituante populaire par tirage au sort, signifiant en fait qu’on ne sait pas trop quoi faire, car cela ne changera pas l’ordre du monde.


Réagir