jeudi 3 mars - par beo111

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

ARTE s'intéresse à la pratique du jeûne.

 



6 réactions


  • sls0 sls0 3 mars 14:24

    Pendant longtemps le jeune faisait partie de la vie des humains.

    Il y a encore pas mal d’endroits sur terre où c’est encore le cas, en se levant le matin on ne sait pas si l’on va manger dans la journée.

    Nos ancêtres chasseurs/cueilleurs le jeune ils devaient bien connaître.

    En vieillissant on ne fait plus trop attention à la faim.


    •  Saladin Saladin 5 mars 02:22

      @sls0 Pendant longtemps le jeune faisait partie de la vie des humains.

      Ils ont vécus en quelle année ces chasseurs cueilleurs dont j’entends souvent parler sans jamais entendre de date ? Si c’est pour me dire que c’était il y a des millions d’années de ça... c’est pas la peine de répondre.


    • sls0 sls0 5 mars 08:55

      @Saladin
      S’il faut une date pour la fin de la période chasseur/ceuilleur on prend le Néolithique. Au proche Orient c’est 12500 ans av JC environ, en France c’est 6000 ans.
      Ça ne veut pas dire qu’il n’y avait plus de périodes de disette mais c’était plus dû aux conditions météorologiques qu’au style de vie.

       Le Néolithique se caractérise par la sédentarisation des groupes humains et par l’apparition de l’agriculture et de l’élevage. 


  • Marie Marie 3 mars 14:34

    A l’auteur,vous vouliez des informations sur le message que vous avez laissé sur l’article de Jovanovic vous en avez.


  •  Saladin Saladin 5 mars 02:26

     Le mois prochain incha Allah, c’est justement le mois du ramadan qui est le mois du jeûne chez nous.


    • sls0 sls0 5 mars 09:07

      @Saladin
      Chez nous il y a, où plutôt il y avait le Carême qui est un jeûne de 40 jours avant Pâques. Historiquement, le Carême est, pour les chrétiens, une période de jeûne et de pénitence de quarante jours avant Pâques. Le Carême commence le mercredi des cendres depuis le VI ème siècle.
      Dans les années 60 on en entendait encore parler mais c’était la fin sous sa forme généralisée.
      J’ai pas mal d’abbayes à côté de chez moi, à l’origine les bières d’abbaye et trappistes c’était un liquide donc autorisé dans la journée qui tenait au corps, qui nourrissait.


Réagir