vendredi 23 mars - par Paul Dallio

Zemmour & Naulleau : débat sur Mai 68 avec Romain Goupil, Henri Guaino et Edouard Balladur

Au programme de cette émission : Mai 68. Avec Romain Goupil, Macha Méril, Henri Guaino, Benjamin Stora, Alexis Corbière et l'ancien Premier ministre Edouard Balladur.



9 réactions


  • Zatara Zatara 23 mars 17:49

    J’aimerai quelqu’un d’une génération, disons... précédente... ou quelqu’un de bien renseigné sur Mai 68, pour nous expliquer, à nous, demeurés de réac’ contemporain sous cultivé, de quoi Romain Goupil est il le nom...

    Et pourquoi un type qui gagne une caméra d’or (en gros, meilleur jeune artiste) à Cannes (ça c’est pour le fait "marquant") peut se trimballer de plateau en plateau jusqu’en 2018, pour y exposer un point de vue différent, certes, mais à ce point prosélyte, sans la moindre trace d’intelligence ou d’honnêteté ?


    • Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 mars 18:53

      @Zatara
      Jean Robin dirait que Goupil (de son vrai nom Romain-Pierre Charpentier, comme Joseph le papa cocu du Christ) est un marxiste anti sioniste qui est devenu néocon d’apparat pour piéger les juifs et les faire rentrer dans les rangs marxistes tout en faisant croire qu’il soutient Israël et les USA en se faisant passer pour un libéral libertaire alors qu’il n’est qu’un trotskiste bolchevico marxiste et qu’il a donc bénéficié des réseaux communistes de l’époque pour passer dans tous les merdias alors qu’il n’a écrit que deux livres nuls à chier et profondément marxistes comme le lundi c’est sodomie et à Mort la Mort en prenant la place d’auteurs illustres comme Jean Robin ou ceux qu’il édite et publie. ...

      .

      Alain Soral dirait que puisqu’il fait partie du club des bites à col roulé main dans la main avec Cohn-Bendit, Bernard Henri Lévy, et la communauté de lumière qui n’existe pas, il a été financé en sous main par la CIA, hein, il faut l’savoir, pour déstabiliser De Gaulle et faire de la France en dernière instance un vassal d’Israël grâce aux réseaux sionistes tout puissants, faire avancer les idées progressistes destructrices des nations comme le féminisme, la communauté LGBT, hein, ainsi que le transhumanisme et toute cette modernité qui fait que la France de 2018 ne ressemble plus du tout à celle des années 50, hein, voyez, mais aussi pour détruire ce que Bernard Henri Lévy a appelé l’idéologie française, à savoir ses racines profondément catholiques, chrétienne pour imposer la nouvelle religion selon Pierre Hillard qui est le noachisme incarné aujourd’hui par le Crif et ses sayanims dont Goupil, le bien nommé fait partie, hein il faut bien se rappeler tout ça pour comprendre comment tout s’articule de manière bien huilée et surtout comprendre l’Empire Atlanto Sioniste qui a fait main basse sur la France via des plans sataniques comme le plan Marshal jusqu’à Sarkozy qui brade l’or de la France pour une bouchée de pain, hein, il faut l’savoir, voyez ?...

      .

      Moi je dirais simplement que c’est juste un gros connard sans talent imbu de sa personne insignifiante, grotesque, stupide, bouffie d’orgueil, qui était simplement là au bon moment et au bon endroit, ce qui lui a permis malgré une médiocrité absolue comme tous ceux de son époque et qui paradent encore aujourd’hui partout comme Finkielkraut, BHL, Glucksman et sa progéniture abjecte de se foutre ouvertement de nos gueules depuis 50 ans tout en ayant été grassement rémunérés pour ça.... Les imposteurs omniprésents, ce terme leur correspond à merveille...

      .

      Choisissez l’explication qui vous conviendra le mieux...


    • Zatara Zatara 23 mars 20:34

      @Gaston Lagaffe
      tout ça c’est bien beau...mais ça reste du raisonnement politique....

      On peut faire beaucoup beaucoup plus court : ce type déteste monolithiquement la France, et ce, du plus profond de son être.... 


    • Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 mars 21:31

      @Zatara
      A sa décharge, ce n’est pas le seul... Ils sont légions à détester la France, surtout ceux de sa génération ainsi que celle des babies boomers comme on dit. La génération faire table rase du passé etc... Il est interdit d’interdire alors que maintenant ce sont les plus grands censeurs de l’histoire récente connue, ils étaient déjà cons à 20 ans, fallait pas espérer qu’ils changent avec le temps, savez, quand on est con, on est con, de Brassens, le temps ne change rien à l’affaire etc...

      .

      Ben voilà, on a juste un spécimen de plus qui a bien jouit sans entrave à crédit sur les générations qui lui succèdent et il s’en vante en plus... Il est très fier de lui, les cons ça ose tout etc.. Ces gens là sont des déchets ils ont laissé le pays comme une poubelle, à leur image, puis ils s’en iront, crever de leur belle mort, du sang plein les mains pour certains, avec le sourire du devoir accompli sur les lèvres, nous on nettoiera la salle de balle, on va récurer les chiottes débordantes de merdes 68ardes, puis on éteindra les lumières en partant...

      .

      Ainsi va la vie... Le monde se divise en deux catégories, ceux qui le salissent et ceux qui nettoient, nous, on nettoie...


    • Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 mars 21:33

      *salle de bal... excusez le lapsus meurtrier qui révèle ma volonté de leur en foutre une dans la nuque comme médaille du travail...


    • Le Celte le celte 24 mars 10:01

      @Zatara

      Le Roman de Renart : le renard (appelé goupil dans le roman, car c’était la dénomination en usage à l’époque) espiègle, rusé, personnage principal de ces récits. Complexe et polymorphe, allant du bon diable redresseur de torts au démon lubrique, fripon et débauché, il incarne la ruse intelligente liée à l’art de la belle parole. Aussi appelé « le maître des ruses ».

      Je ne sais pas si c’est juste mais ça colle à la perfection à ce style de personnage ! genre de mec qui chient sur le passé pensant ensemencer l’avenir par leur idéologie superficielle et sans scrupules. Souvent mal montés, ils baisent tout ce qu’ils peuvent par la ruse, la malhonnêteté leur sert de béquille et sont les précurseurs de l’hypocrisie politique. On devrait les inviter plus souvent dans les émissions, juste pour le plaisir de les voir se prendre les pieds dans le tapis car ils sont les rois de "l’étourderie" préméditée.


    • Belenos Belenos 24 mars 20:46

      @Gaston Lagaffe
      "Moi je dirais simplement que c’est juste un gros connard sans talent imbu de sa personne insignifiante, grotesque, stupide, bouffie d’orgueil, qui était simplement là au bon moment et au bon endroit."

      Je dis banco pour cette explication, qui convient à tout un paquet de chiants-insignifiants du même tonneau. 


  • Le Sudiste 23 mars 20:08

    Une fois qu’on a vu le thème, le tandem et le nom des invités, on est content de ne pas regarder ! On a l’impression de gagner du temps, c’est génial !


Réagir