mardi 20 août - par mat-hac

Crise politique en Italie

Ce 20 août est une journée décisive pour une Italie en pleine crise politique. Le Sénat va décider aujourd'hui de l'avenir de la coalition gouvernementale. Selon toute probabilité, le président du Conseil Giuseppe Conte remettra sa démission au président italien Sergio Mattarella, ouvrant la voie à une période d'incertitude. Retour sur cette crise italienne en images.



2 réactions


  • Super Cochon 20 août 23:45

    Heureusement que Salvini est là pour freiner et stopper une grosse partie des bateaux de passeurs de migrants qui se font passer pour des ONG .

    Ces FAUX humanistes , mais VRAI esclavagistes des temps moderne qui apportent sur un plateau les esclaves du Grand Capital de demain qu’Uber-Deliveroo et compagnie pourront exploiter à loisir pour servir les Bobo-Parisien du Système médiatique !

    Par contre , le "Vivre Ensemble" se fera que dans le sens de la Classe Ouvrière , mais pas dans les beaux quartiers de la Bourgeoisie exploitrise de misère  !


    • Conférençovore 22 août 15:33

      @Super Cochon Les "migrants" qui ne fuient pas des pays en guerre (que des histoires comme celle récemment de cette Ivoirienne, déjà mère de 5 ou 6 gosses fuyant son mari violent et qu’on nous présente comme une "réfugiée"... Délirant) et ne sont très souvent pas mineurs, ne sont que la partie immergée de l’iceberg. L’énorme masse de ces migrants viennent avec des visas et ne repartent jamais. Il leur suffit ensuite de pondre sur place et c’est fini. Avec le regroupement familial, les mariages bidons, la naturalisation quasi automatique des gosses, c’est un puits sans fond et on se retrouve avec des départements comme le 93 où selon un parlementaire, on ignore de 10 à 30% près la population. Quand le système s’écroulera et que les hordes déferleront chez les bourges-bobos du 92 voisin ces gens comprendront les effets de leurs choix. Tant que ce ne sont que les autochtones prolos qui trinquent, ça leur convient. On assistera sans doute aussi à un spectaculaire changement d’opinion chez les nantis...


Réagir