lundi 19 décembre 2011 - par Bernard Do

Clash Pulvar - Wauquiez

Audrey Pulvar était très remontée dans On n’est pas couché samedi soir. La journaliste s’est empoignée avec le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Laurent Wauquiez, au sujet des propositions contenues dans son livre, “La lutte des classes moyennes“, qu’il venait défendre sur le plateau.



13 réactions


  • lsga lsga 19 décembre 2011 12:54

    quand on voit la catastrophe du Puy En Velay.... 
    Cette petite ville était magnifique, avait tout pour plaire, Wauquiez s’est démerdé pour la défigurer...


    Bon en même temps, c’est une ville de catho intégristes, et c eux qui ont voté pour lui...
    Mais quand même.

    • maQiavel machiavel1983 19 décembre 2011 14:27

      @Isga
      Faut que tu commence à former BENDER, il a pas encore compris le plan : la liquidation de la classe moyenne est une bonne chose pour grossir les rangs du prolétariat ,faire la révolution et établir la dictature du prolétariat.
      De plus de qui on parle quand on parle des classes moyennes :
      a. de petits chefs d’entreprise, propriétaires de leurs moyens de production, qui sont donc des réactionnaires.
      b. de la classe moyenne salarié qui est le lit de la gauche sociétale ( gauche bobo )qui méprise les ouvriers et que en bon marxiste vous assimilez à la droite.
      Ces salariés de bureaux, grâce à la promotion d’un individualisme exacerbé par les néo- libéraux, inclinent vers la société de consommation, et sont plus dans la recherche de compromis que vers une lutte des classes.Ils peuvent donc morfler !!!
      @Bender
      Tu devrais parler avec Isga, il t’expliquera bien des choses et que pour établir votre fameuse dictature du prolétariat, les sentiments n’ ont pas leur place !


    • lsga lsga 19 décembre 2011 15:22

      Bon :


      1. Aucun rapport avec le Puy en Velay. Le Puy en Velay a été défigurée par Wauquiez, et c’est de ça dont je me plaignais ici.

      2. TU N’AS RIEN COMPRIS. Ta pensée est caricaturale. 


      Donc on reprend :

      " : la liquidation de la classe moyenne est une bonne chose pour grossir les rangs du prolétariat"

      On est matérialiste... le bien, le mal : on laisse ça au curé. La liquidation de la classe moyenne n’est ni bien ni mal. Elle est une réalité sociale prévisible nommée ’prolétarisation de la société’.

      "la classe moyenne salarié qui est le lit de la gauche sociétale ( gauche bobo )qui méprise les ouvriers et que en bon marxiste vous assimilez à la droite."

      Non. Tu ne comprends rien. Ils forment la couche la plus éduquée du prolétariat (diplôme, expérience, etc). Ils fourniront une bonne partie des cadres de la Révolution. Comme leur situation a été douce pendant quelques décennies (concurrence avec le modèle Soviétique oblige), ils ont NECESSAIREMENT tenté de préserver leurs conditions de vie en votant modéré. Nous ne portons pas de jugement moral. Toutefois, comme indiqué juste au dessus, ils tombent nécessairement dans le prolétariat. Ils ont les mêmes intérêt que le reste du salariat. La plus grosse partie d’entre eux rejoindra donc les rangs de la révolution (surtout si elle est démocratique). Ainsi, les petits bourgeois ont aussi soutenu Chavez, Morales et autres en Amérique du Sud.

      "@Bender tu devrais parler avec Isga, il t’expliquera bien des choses"

      Non, Bender ferait mieux de lire Marx. Il y apprendrait que la destruction de la classe moyenne est mécanique dans le cadre de l’économie capitaliste. Il y apprendrait que cette destruction est la conséquence de la recherche du profit maximal qui passe par un salaire correspond au minimum nécessaire pour l’entretient du salarié.


      Tu votes pour qui déjà Machiavel ? L’autre arnaqueur sans programme chiffré qu’est Asselineau, c ça ?

    • René de Sescendres René de Sescendres 19 décembre 2011 19:38

      Un vrai débat de chiffoniers. Aucun intérêt. Il en existe des tonnes sur le petit écran. Ça pourrait durer des heures car les deux parties sont hermétiques, braquées, de mauvaise foi, décidées à en découdre, et ont un point de vue destructeur. Mais ça plaît aux gens qui regardent. C’est un peu comme un match de boxe.


    • maQiavel machiavel1983 19 décembre 2011 20:05

       Le sens de l’ histoire ... moi je ne crois pas que de véritables révolutionnaires se fient totalement à un sens de l’ histoire, comme l’ exemple que tu sais de Lénine qui a préféré se fier à des révolutionnaires formés plutôt qu’ aux prolétaires !
      L’isolement de la classe moyenne propriétaire de ses moyens de production en l’ amalgament judicieusement aux classes patronales n’ est pas le fait d’ un sens de l’ histoire mais d’ agitateurs gauchistes qui redoutent plus que tout une alliance entre cette classe et le prolétariat ( et d’ailleurs vous la qualifiez de fasciste ).
      Tout ce qui pourrait concourir à la préservation de cette classe est qualifié de réactionnaire et d’extrême droite !Tu ne peux pas le nier !
      - Concernant la classe moyenne salarié, je ne doute pas que vous envisagiez qu’ ils fournissent les cadres de votre révolution, mais à une condition : leur paupérisation ( ce qui est d’ailleurs entrain d’arriver ) car à l’heure actuelle, ce sont des bobos féminisés aliéné par la société de consommation !
      Donc comme je le disait plus haut, leur paupérisation est une bonne chose pour votre révolution.C’est pas que je ne comprends rien, j’ai tout compris, y compris ton habilité à éluder la responsabilité des agitateurs gauchistes empêchant l’ union du peuple en évoquant le sens de l’ histoire.Très intelligent politiquement !!!
      En réalité, entre vous et les oligarchies financières mondialistes , il existe une alliance objective pour qu’ il n’existe plus rien entre les oligopoles et le salariat !
      - Qui je vote ?Je ne crois meme plus à ces procédés !Je deviens moi aussi un révolutionnaire pas Marxiste, mais populiste !
      Je soutiens Etienne Chouards dans sa tentative d’ établir une véritable démocratie !Et j’avoue que les agitateurs gauchistes qui nous traitent de fascistes est une épine dans le pied ( ce qui est de bonne guerre puisque nous sommes ennemis ) !


  • Bender Bender 19 décembre 2011 12:57

    Si les classes moyennes sont saignées à blanc dans ce pays ce n’est pas à cause des gens qui sont au RSA mais plutôt à cause de gens comme vous mr Wauquiez ; votre gouvernement est sans pareil pour appauvrir toutes les classes sociales sauf celles du plus haut niveau qui vu leurs revenus doubler voire tripler alors que la grande majorité se trouve dans une paupérisation grandissante.


  • hieronymus73 19 décembre 2011 13:01

    La campagne d’Audrey Pulvar a commencé.
    Je crois que c’est la première ou deuxième fois que je regarde une vidéo retransmise sur le net de cette émission depuis la rentrée, et je m’en porte très bien. Aujourd’hui, je me suis dit, pourquoi pas ? Le thème semblait être intéressant. Et puis j’ai vu la tête de Guillon, de PPDA ...
    J’ai eu du mal à aller au bout de cette vidéo. Si seulement les gens pouvaient ne plus accorder de crédibilité à tous ces amuseurs, et couper définitivement l’alimentation de leurs écrans ....


  • Observons Observons 19 décembre 2011 13:09

    On a vu un paquet de cons défiler au gouvernement, mais alors lui, il va finir sur le podium....

    Au fait c’est qui les assistés ?? combien de milliards pour les banques déjà ?? combien pour les assureurs, les multinationales et autres lobbys ??

    Ce type est une ordure.....


    • totof totof 19 décembre 2011 14:21

      Ha oui alors !!! Comme tu as raison, Observons, ce mec est un néo-fasciste. Pulvar dit qu’il oppose des pauvres à des moins pauvres. Comme elle a raison. Dans la guerre qui se prépare, les fascistes comme Wauquiez auront la tâche de dominer la population à l’intérieur du territoire en opposant le petit peuple au petit peuple, appliquant en cela les préceptes de la guerre révolutionnaire (http://www.mediaslibres.info/spip.php?article204). C’est très grave. La troisième guerre mondiale que les fascistes comme Wauquiez nous préparent va être le plus grand charnier de l’histoire de l’humanité. Et ça va être pour notre pomme...


    • maQiavel machiavel1983 19 décembre 2011 14:40

      Ceux qui opposent les pauvres au moins pauvre, ce sont surtout les marxistes léninistes qui opposent classe ouvrière et classe moyenne propriétaire de ses moyens de production  !
      Pourtant ces deux groupes sociaux sont mélés et se cotoient dans la vie de tous les jours comme l’ ouvrier salariés côtoie son boucher, son boulanger ou son mécanicien dans la vie réelle.
      Le socialisme scientifique s’est toujours évertuer à les opposer et amalgame petit patron et grand patronat alors que le destin des petits patron est justement d’ être liquidé par le grand patronat !

      Eh oui tout le mal en ce bas monde ne vient pas du fascisme !!!


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 décembre 2011 19:23

    Ce sale petit con d’arriviste fait appel aux instincts les plus bas pour diviser la nation, pour opposer les pauvres aux miséreux. 


  • glavio 19 décembre 2011 21:14

    Ca me fait marrer de voir ces bobos, à demi fonctionnaires pour la plupart, vouloir faire verser sa petit larme à la ménagère de moins de cinquante ans, alors qu’ils n’ouvriraient pas leur porte à un mourant.

    On connait bien la stratégie de fabrique du lumpenproletariat par le patronat et les gauchistes complices, mieux vaut ne rien branler et enchaîner les gosses comme un chapelet de saucisses pour obtenir un logement social, qu’être un affreux travailleur privilégié s’embourbant une fortune à la hauteur du SMIC.
    Pays de merde, pays de cons et de faux culs !

  • Arsene Icke Arsene Icke 20 décembre 2011 08:08

    Le temps de parole de Pulvar devait être imputé au parti socialo-mondialiste (ie. le PS) pour la campagne de 2012. Idem avec celui de Rouquette.


Réagir