mardi 27 décembre 2011 - par Zorba

Bruno Julliard vs Bernard Lugan : Round II

Lors de leur prochain rendez-vous, Julliard tiendra-t-il enfin sa revanche ? Ou Lugan mettra-t-il Julliard définitivement KO ? Réponse au prochain épisode...

 

Face à Julliard, Ardisson fait mine de ne pas connaître Bernard Lugan : "C’est un africaniste ?", demande-t-il, l’air de n’en rien savoir... alors qu’il le connaît fort bien le bougre ! Juste pour le plaisir, on peut réécouter ici l’interview de Thierry Ardisson par Serge de Beketch sur Radio Courtoisie en 1993, où il cite Bernard Lugan, qui, dit-il, a mieux exprimé que lui ses propres idées sur la colonisation ! C’est au tout début de la 2e vidéo. Ardisson, dans cette émission, défendait des positions monarchistes, pro-colonialistes et anti-immigrationnistes totalement décomplexées, qui n’avaient d’ailleurs rien à envier à celles de Lugan... "La colonisation est une idée d’avenir", déclarait-il à l’époque. On se demande ce qui a bien pu se passer entre-temps pour le voir désormais se ranger systématiquement du côté des "bien-pensants". L’appel du ventre ?

 






9 réactions


  • Alsace Alsace 27 décembre 2011 12:28

    Grotesque. Je soutiens Lugan à 100% sur cette affaire. Le très médiocre Julliard est vraiment gonflé d’attaquer bassement un authentique expert de l’Afrique.


    • Sandeman Sandeman 27 décembre 2011 23:36

      C’est exactement ce que je pensais. Lugan est un authentique savant, un érudit et un visionnaire, de la même trempe qu’un Claude Levi-strauss (1908-2009), la même lucidité qu’un Philippe Muray (1945-2006), la même intelligence qu’un Georges Charpak (1924-2010) et en même temps un prof d’unif génial et passionnant que j’aurais aimé avoir. Les thèses tronquées et biaisées des politiciens ne résistent d’ailleurs pas 5 secondes à son analyse, c’est une lumière qui fait fuir tous les cafards et c’est pour cela qu’il est banni des médias tout comme Gisèle Littman (Bat y’eor). Il n’y a d’ailleurs qu’à mesurer la trempe du bonhomme ici pour comprendre de quoi je parle. Ménard en tremble encore http://youtu.be/1OEc7J3wip8
      -----------------
      Et ce Julliard qui vient de se suicider en direct réagit comme un chiot mal lavé à qui on vient de mettre son nez dans son caca. Apparemment il en redemande. Miam ! miam ! y’a bon, caca ! Malheureusement, comme son cadavre bouge encore, papy Lugan va lui mettre une seconde balle. 4200 euros, c’est le prix de la vanité et de l’inconscience. Bruno Julliard, en révélant son homosexualité, a cru devenir une lumière. Comme dit l’autre, c’est quand les pédés sortent des toilettes et que les femmes prennent le pouvoir que les empires s’écroulent.
      Che te l’afait bien dit...

      Vive le Roy, vive la France !


  • webrunner webrunner 27 décembre 2011 16:29

    Ardisson est très représentatif de ce qui se trame aujourd’hui dans les coulisses des médias. Une vrai chape de plomb.


  • jakback jakback 27 décembre 2011 17:40

    Ardisson vendrait père et mère pour être en pleine lumière


  • Catherine Segurane Catherine Segurane 27 décembre 2011 21:08

    Bravo à Lugan pour sa combativité !



  • Justin Justin 27 décembre 2011 22:38

    Monsieur Julliard a tout pour plaire et cache bien son jeu.


    Pourquoi trouve-t-il du négationnisme ou il n’y en a pas ? Réponse :
    parce qu’il appartient à la clique satanique comme dirait Alain Soral. En effet ce Julliard qui à l’air bien "gentil" n’en est pas un. En effet ce monsieur s’appelle (ce que vous ne lirez jamais dans les médias, allez savoir pourquoi) Bruno Julliard-Landau

    Tout s’explique et pour la cerise sur le gateau (c’est bon pour la promo) lisons Wikipedia ou on nous raconte que :"Le 24 août 2011, dans le magazine Têtu, il fait son coming-out."
    Il a décidément tout pour plaire.

  • gordon71 gordon71 28 décembre 2011 00:58

    que c’est beau la tolérance et le respect de la liberté d’expression chez les intellectuels de gauche du parti du bien.


    c’est vrai que Monsieur Lugan a tendance à flirter beaucoup avec les limites de l’acceptable, vite un petit tour en camp de rééducation, pour lui apprendre à penser Korrect.

Réagir