lundi 26 novembre 2018 - par Clémentine

Un journaliste de LCI coupe la conversation avec une porte-parole des Gilets Jaunes, lui reprochant un discours « radical et excessif »

Après Gilbert Collard censuré sur BFM TV, c'est maintenant la porte-parole des Gilets Jaunes Laétitia Dewalle qui est censurée sur LCI. Le journaliste Adrien Borne coupe la conversation téléphonique, lui reprochant de tenir un discours « radical et excessif » (LCI, 24 novembre 2018). 



17 réactions


  • gaijin gaijin 26 novembre 2018 13:15

    et après ils vont encore chougner qu’ils sont pas aimé les journalistes

    ........


  • Gollum Gollum 26 novembre 2018 13:26

    Marrant ils coupent quand elle dit que nous sommes en dictature...

    Rhooo... Il n’y a que la vérité qui fâche comme on dit. smiley


    • barbarello 26 novembre 2018 13:36

      @Gollum

      Je pense que cette petite merde méprisante et servile de "journaliste" (cet adjectif est mérité), qui parle de sa "responsabilité" à ne pas laisser dire des choses "excessives" et à les modérer, Adrien Borne, 
      ne sait pas ce qu’est une dictature et comme la dame a raison dans le fond : 

      Régime politique dans lequel le pouvoir est entre les mains d’un seul homme ou d’un groupe restreint qui en use de manière discrétionnaire, Attitude empreinte d’autorité, Pouvoir absolu exercé par une personne, un groupe de personnes ou une force dans un domaine particulier.

      En effet nous sommes de plus en plus en dictature, stricto sensu. 

      Cette corporation est vraiment méprisable dans son large ensemble. 


  • AieAieAie 26 novembre 2018 19:29

    Regardez entre 3min05 et 3min10 la video sur la droite, un gilet jaune se fait prendre un cop de matraque par un CRS venant de derriere alors qu’il lève les bras pour montrer qu’il n’est pas vindicatif !!!


  • edwig 26 novembre 2018 20:34

    Ce journaliste révèle donc, qu’il doit tempérer le discours et que c’est de leur responsabilité...autrement dit, il explique clairement qu’il est un "censeur", et PAS journaliste, car un journaliste est censé rester neutre et rapporter l’information tel qu’elle est.


  • Doume65 26 novembre 2018 22:28

    "un discours radical et excessif qu’on est obligé de tempérer, c’est de notre responsabilité"

    Dommage que la responsabilité des journalistes ne s’exerce pas lorsque Macron affirme qu’il suffit de traverser la rue pour trouver du travail.


  • totof totof 26 novembre 2018 23:01

    Allez, LCI vient encore de mettre 10 balles dans la boite à gifles ! Ils en redemandent ! Tiens, au passage je viens de tomber sur cet déclaration du gouvernement vénézuélien qui appelle Paris à respecter les « droits fondamentaux » des gilets jaunes. Bizarrement, les médias aux ordres n’ont pas relayé cet appel destiné pourtant à nous protéger de la dictature républicaine...


    • Doume65 4 décembre 2018 18:20

      @totof
      l’Iran a aussi fait de même. On se marre !


  • DantonQ DantonQ 27 novembre 2018 09:51

    Quand on voit le parti pris et le traitement honteux de l’information sur le dossier des gilets jaunes par des chaines de TV qui ne sont rien d’autre que des organes de propagande gouvernementaux, et qui manipulent l’information pour nuire aux manifestants et donner d’eux une mauvaise image, on ne peut pas s’étonner que les journaputes de ces chaines soient pris à parti et agressés quand ils viennent couvrir les événements... aujourd’hui, pour avoir une information impartiale en France, que ce soit sur le mouvement des gilets jaunes ou d’autres dossiers, il faut lire la presse étrangère...vous trouvez ça normal ???


  • thierry3468 27 novembre 2018 10:27

    Il est étonnant de ne voir que les images des casseurs sur les chaines TV et aucune concernant les gazages systématiques des forces du désordre sur les manifestants venus en famille,sur des personnes agées.

    Macron avait raison :honte à ceux qui ont violenté des personnes...Ces CRS ont agi sur ordre et renvoient donc à la hiérarchie la plus haute.

    Darmanin avait raison:la peste brune sur les champs Élysées pour ces CRS dignes des dictatures les infectes.

    Honte à tous ces merdias qui manipulent et protègent un pouvoir à l’agonie.

    Il faut continuer à pousser,à demander des comptes à tous ces traites à la nation car le peuple est la nation.


    • gaijin gaijin 27 novembre 2018 10:34

      @thierry3468
      " et aucune concernant les gazages systématiques des forces du désordre sur les manifestants venus en famille,sur des personnes agées.

      "
      par contre on a des chiffres : 8000 manifestants 200 casseurs annoncés et identifiés ( mais pas arrêtés ni assignés a résidence comme c’est arrivé a certains écologistes ) 3000 forces de l’ordre 4000 cartouches de gaz tirées .....
      de qui se moque t’on ?


    • Quasimodo 27 novembre 2018 19:44

      Lacrymocratie ...


  • Tom France Tom France 27 novembre 2018 19:41

    En même temps, le journaleux ne fait que travailler pour l’état et les milliardaires de l’oligarchie mondialiste possédant ces médias ! 

    Il travaille pour l’hyper classe nomade et sur exploiteuse qui a tout intérêt à ce que la masse ne se révolte jamais.

    Quant aux casseurs, ils sont discrètement soutenu (et envoyé) par les RG pour briser le mouvement, du grand classique !


  • Hijack ... Hijack ... 28 novembre 2018 01:18

    Ce journaliste n’a pas le regard d’un Che ... c’est évident.

    La jeune femme était scandalisée de ce qui se passait, de ce que les G.J subissaient ... Mais le Che de l’info lui, avait peur pour sa situation.


  • pegase pegase 28 novembre 2018 12:45

    Il fallait sortir la phrase magique "Macron gaze son peuple" smiley

    Le slogan de Fabius ...


  • QAmonBra QAmonBra 29 novembre 2018 08:27

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Ce pseudo journaliste décide donc pour nous de ce ce qu’on doit entendre ou/et voir sur son merdia,

    Si ce n’est pas une énième preuve irréfragable d’infantilisation et de manipulation du Peuple alors qu’est ce que c’est ?

    Leur propagande est de plus en plus grossière et ils croient que le Peuple est trop con pour le voir. . . Faute lourde de conséquences. . .


Réagir