mardi 14 janvier - par Le Cri des Peuples

‘Un spectacle terrifiant’ : reportage de CNN depuis la base américaine frappée par l’Iran

Reportage de CNN, 11 janvier 2019.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=oN_M1UXMwvs

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

Transcription :

Présentateur : Les troupes américaines sont stationnées sur la base aérienne Al-Asad qui a été frappée par plus d’une dizaine de missiles balistiques. Cependant, les missiles ont frappé des zones de la base qui n’étaient pas occupées par des troupes. Arwa Damon, grand reporter de CNN, est le premier journaliste à avoir obtenu accès à cette base aérienne. Elle y est actuellement, avec un reportage exclusif.

Reporter : Ces bâtiments étaient des quartiers résidentiels, et c’est l’un des endroits où dormaient les soldats. Il n’en reste presque plus rien, nous dit-on. Le cratère lui-même (le lieu de l’impact) se trouve par ici, et c’est l’un des dix points de chute de missiles.

En se trouvant ici, il nous paraît vraiment extraordinaire que quiconque ait pu survivre, qu’il n’y ait pas eu de victimes. Lorsqu’on voit toute cette destruction et qu’on entend toutes les histoires racontées sur ceux qui ont frôlé la mort, sur les actes héroïques…

Ce qu’on apprend maintenant est qu’il y a eu un avertissement à l’avance, à un certain degré. Ils savaient que quelque chose allait se passer, mais ils ne savaient pas quoi. Et à 23h environ, ceux qui ont pu se réfugier dans les bunkers s’y sont rendus, mais il y avait encore des soldats dehors à leurs postes et qui devaient y rester du fait de la situation sécuritaire.

Les soldats ont commencé à s’abriter vers 23h, puis à 1h34, le premier impact a eu lieu. Beaucoup des soldats à qui nous avons parlé nous ont dit que c’était pire que tout ce qu’ils avaient imaginé, Bien sûr, d’un côté, l’entraînement entre en jeu, mais en fin de compte, c’était une expérience terrifiante, une situation terrifiante.

Voir aussi cette vidéo de l’impact, qui se passe de sous-titres :

http://preview.presstv.com/ptv/program/20200109/iraqqqqq.mp4

Voir notre dossier sur l’assassinat de Soleimani et ses suites.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter.



6 réactions


  • louis 15 janvier 12:57

  • Hijack ... Hijack ... 15 janvier 15:57

    Saletés de dirigeants US ... capables de toutes les saloperies possibles, y compris au prix de la vie de leurs propres soldats ! Le fils de pute, c’est bien celui qui assassine et ment ... (conformément au cinéma télévisé trumpien, qui ne trompe personne de sensé). 

    .

    En effet, s’il y avait preuve de victimes et que ça soit médiatisé ... cela irait contre l’aventure électoraliste de Trump. Et, ce dernier a voulu faire d’une pierre 2 coups 1/2 ... obéir et faire plaisir à Israël (qui contrôle tout par l’intérieur)_ faire plaisir à ses électeurs + éliminer (Soleimani) celui qui a fait plus de tort aux terroristes islamistes (en Syrie et Irak) que toute l’armée US _ évidemment, quand on sait qui a mis en place ces terroristes, les ont contrôlés, rémunérés, armés etc ... tout s’explique.


  • Djam Djam 18 janvier 00:35

    Et bien les soldats américains ont ainsi une petite idée de l’horreur qu’il sème depuis des décennies dans tout le Moyen Orient pour s’accaparer les ressources d’une part et pour maintenir le clou israëlien dans une région stratégique que les sionistes entendent élargir jusqu’au "Grand Israël"


Réagir