lundi 7 juillet 2014 - par Sonya V...

Qatar : Scandale d’Etat et stratégie de conquête du monde

Comment expliquer que ce tout petit pays, grand comme la Corse, est devenu un empire économique aussi puissant ?

 

Bonne question... Essayons d'y voir un peu plus clair.

 

À l'occasion de la visite en France de l'émir du Qatar, Georges Malbrunot, spécialiste du Moyen-Orient et auteur de "Qatar, les secrets du coffre-fort", revient sur la stratégie de développement du Qatar, notamment dans le sport

 

Le 1er juillet 2014 par TV5MONDE

 

« La richesse du Qatar vient de ses immenses gisements gaziers (...), ses 50 milliards d’excédent budgétaire chaque année, qui permettent à l’Emir et aux fonds d’investissement, d’investir à l’étranger, notamment dans l’immobilier, mais dans l’industrie aussi. »

« Pour le Qatar, le sport, les médias, c’est une projection de puissance (...) Le Qatar veut peser sur la scène internationale. »

« C’est eux qui ont payé notre rançon (...), ils ont également payé la rançon pour la libération des religieuses syriennes de Maaloula il y a quelques mois... Et du soldat américain récemment en Afghanistan. »

« (...) le Qatar est passé dans une autre dimension. D’une diplomation de conciliation, il est passé à une diplomation de combat. Notamment en Libye, où le Qatar a fourni 18 000 tonnes d’armes. Et en Syrie où le Qatar a été le pays arabe le plus en pointe pour faire tomber Bachar el-Assad. (...) En 2011, Doha est quasiment la capitale de l’opposition syrienne. Et justement, cette crise aujourd’hui, à laquelle on assiste en Irak, elle vient un peu de là aussi. Parce que le Qatar, comme ça a été dit, voudra faire tomber ce pouvoir chiite irakien, Nouri al-Maliki qui est sur l’axe Téhéran, Bagdad, Damas, et le remplacer par un pouvoir sunnite. Et donc favoriser les sunnites. Et peut-être, comme ça a été dit, financer via des réseaux privés, les extrémistes, les djihadistes, de l’Etat islamique. (...) En Irak, le pays est au bord de l’éclatement... »

 

« Comment expliquer que ce tout petit pays, grand comme la Corse est devenu un empire économique aussi puissant ?

Ils sont formidablement riches et peu nombreux (...) Ils ont 50 milliards de dollars chaque année. L’Emir père avait une vision, celle de faire du qatar un Etat moderne, un Etat qui compterait sur la scène internationale, à travers Al Jazeera, à travers ses investissements et à travers aussi la diplomatie... »

 

 

En 2013, Christian Chesnot et Georges Malbrunot évoquaient L’Empire du Qatar

 

L’Empire du Qatar : à la conquète du monde - Christian Chesnot et Georges Malbrunot - 09-08-2013
 

 

« Le Qatar, avec les Frères musulmans, ses alliés traditionnels, avec l’instrument Al-Jazeera, avec Al-Qaradâwî, ce prédicateur sunnite, eh bien ils avaient l’occasion de peser sur l’histoire qui est en marche actuellement au Moyen-Orient. D’autant plus que chez eux ils n’ont pas à craindre de révolte arabe, puisqu’ils n’ont pratiquement pas de population. La population est riche... »

« Les rapports Qatar-France, personnifiée avec Sarkozy. »

Realpolitik à la française : « on a besoin des investissements qatariens »

« Bouygues et Vinci qui va construire le tramway »

« Ils font couler la manne pétrolière et gazière sur leurs sujets (...) Ils achètent la paix sociale (...) Mais des divisions au sein même de la famille royale... »

 

 

Dans la vidéo qui suit, Jacques-Marie Bourget semble beaucoup plus virulent que Chesnot et Malbrunot lorsqu’il dévoile la face cachée du Qatar...

 

La face cachée du Qatar - 12 mai 2013

Au programme de l’Esprit d’actu, un entretien avec Jacques-Marie Bourget,co-auteur avec Nicolas Beau de l’ouvrage "Le Vilain Petit Qatar - Cet ami qui nous veut du mal". Un livre qui dévoile la face cachée de cette richissime dictature. Un livre à lire impérativement !


Jacques-Marie Bourget a travaillé pour les plus grands journaux français dont 22 années à Paris-Match. Grand reporter spécialiste du Moyen-Orient a également obtenu le Prix Scoop 1986 pour avoir révélé l’affaire Greenpeace. Auteur de plusieurs livres dont Des affaires très spéciales (Plon) et Sabra Chatila au cœur du massacre (Erick Bonnier).

 

 

« Le Qatar, un scandale d’Etat, une vraie dictature, une dictature oubliée, (...) un pays sans lois, (...) une enseigne islamo-commerciale, un clan qui règne sur une énorme bonbonne de gaz... »

 

« Ces gens du Qatar et les Israéliens sont les meilleurs amis du monde... »

 

 

En mai 2014 sur Europe 1, Nicolas Beau parlait du début du déclin, à propos du Qatar : William Galibert reçoit Nicolas Beau auteur de « Le vilain petit Qatar ».

La question à 1000 euros : Le Qatar est-il en train d’être lâché par ses amis occidentaux ?

 

 

Pour finir, un débat (intéressant mais pas toujours exempt de reproches, notamment quand il est question des attentats du 11 septembre 2001) présenté par Vanessa Burggraf, le 24 juin 2014 : L’Emir du Qatar reçu à Paris - Qatar, un ami à quel prix ?

 

François Hollande reçoit l’émir du Qatar, le jeune Cheikh Tamin Bin Hamad Al Thani. Le Qatar est régulièrement accusé de soutenir les djihadistes au Mali, en Syrie mais aussi en Irak avec EIIL. Ces accusations sont-elles fondées ? Que vient chercher l’émir en France ? Le Qatar n’est-il pas aujourd’hui une puissance affaiblie ?
Nos invités : Nabil ENNASRI, Fondateur de l’Observatoire du Qatar, Nicolas BEAU, Rédacteur en chef du site mondafrique.com, Pierre CONESA, Maître de conférences à Sciences-Po, Karim SADER, Politologue.
Une émission préparée par Anthony Saint-Léger, Cécile Khindria et Pauline Heilmann.

 

 

 

« Le Qatar, un porte-avions américain »

« Actuellement, des tensions entre le Qatar et l’Arabie Saoudite »

« Différentes mouvances à la tête du pays »

« L’éléphant cache le moineau (Pierre Conesa) : l’Arabie Saoudite, le pays le plus dictatorial de la région... »

 

 

Une conclusion s’impose : le titre du livre écrit par J-M. Bourget et N. Beau, "Le Vilain Petit Qatar - Cet ami qui nous veut du mal", semble avoir été très bien choisi... Et pour ce qui est du côté scandaleux de cet Etat, je crois que nous sommes servis... En ce qui concerne la stratégie de conquête du monde, elle se limitera avant tout au rôle que Les vraies puissances de ce monde voudront bien attribuer au Qatar...

 

 

P.S. :

Autre paramètre à prendre en compte : le Qatar pourrait bientôt acheter des dizaines d’avions Rafale. « La visite rendue à l’Élysée par l’émir du Qatar, le 23 juin, n’a pas débouché sur la vente tant attendue de l’avion de combat français. Les industriels de la team Rafale, forcément déçus, ne s’avouent pas vaincus. Au contraire, ils croient beaucoup en leurs chances de décrocher une partie de la commande de 72 avions de chasse des forces qatariennes, peut-être même avant de signer le contrat indien (126 appareils). (...) » - L’Usine Nouvelle - … à la vente du Rafale au Qatar - le 3 juillet 2014

 



10 réactions


Réagir