jeudi 26 mars - par Conférençovore

La Suède, une exception mondiale face au covid-19

Finlande, Danemark, Norvège ont adopté des mesures draconiennes afin de réduire les interactions sociales et tenter de ralentir la propagation du Covid-19. Mais l'exception scandinave et même mondiale est la Suède avec une "stratégie" (si l'on peut la qualifier ainsi...) similaire à celle de la France au début de l'épidémie.

Contre l'avis d'un nombre croissant de scientifiques Suédois et autres, le gouvernement du social-démocrate Stefan Löfven mise sur la responsabilisation individuelle des citoyens et l'immunité collective. Ainsi les écoles primaires, garderies, commerces non essentiels, bars, restaurants restent ouverts ainsi que les espaces publics : les rassemblements de plus 500 personnes sont depuis peu interdits et, dans l'enseignement secondaire et universitaire, les cours sont donnés à distance. Seules les personnes âgées ont été invitées à se mettre en confinement mais... sur la base du volontariat et il est simplement conseillé aux familles de ne pas leur rendre visite. Voilà pour les mesures.

Le pays compte pourtant 2286 infectés avec une forte accélération ces derniers jours, 36 morts dont 11 dans les dernières 24 h mais pour le moment la Suède conserve la stratégie initiale du Royaume-Uni et des Pays-Bas qui ont tablé sur cette immunisation de masse afin d’affronter le virus. La France avait fait de même... enfin... en France, nous avons surtout assisté à une improvisation totale avec des décisions (maintien des élections par exemple) et des discours sans queue ni tête voire délibérément mensongers comme ceux de la Ministre Buzyn, sans parler des bêtises de N'Diaye, des cas d'exceptions du confinement (les "banlieues" pour lesquelles, selon des propos de L. Nunez d'apès le Canard Enchaîné, l'État aurait tout simplement renoncé à faire respecter une mesure qui est imposée partout ailleurs) avant de faire marche arrière et d’adopter rapidement des mesures plus contraignantes pour ralentir une contamination exponentielle de leur population, le tout dans un contexte hospitalier tendu depuis des années.

Un mathématicien de l’Université de Lund en Suède, Marcus Carlsson, a critiqué la stratégie suédoise en matière de lutte contre la COVID-19 : "Pourquoi est-il nécessaire de mettre ma famille en danger pour mener une expérience insensée impliquant 10 millions de personnes  ?" a-t-il demandé. Une pétition circule en Suède pour que le gouvernement revoit sa copie en urgence. "Des représentants officiels du gouvernement [suédois] ont été confondus en train de citer de manière erronée les résultats d'une récente étude scientifique sur le corona. Pourquoi font-ils cela et où est-ce que ceci nous emmène ?" demande-t-il : https://www.theguardian.com/world/202...

Voici sa vidéo (en anglais) :

Certains Suédois observent ce qui se passe en Italie et Espagne (entre autres) avec inquiétude et il semble que le 1er Ministre l'ait bien compris en évoquant dans son allocution de dimanche dernier la possibilité d'un changement : «  Je veux que vous soyez prêts pour plus de mesures à venir, parfois décrétées à la dernière minute et interférant parfois encore plus avec la vie quotidienne  ».

L'épidémiologue Anders Tegnell explique que l’approche de la Suède vise «  à assurer une progression lente de la maladie  », pour éviter que les personnes infectées ne mettent trop de pression sur les ressources en soin de santé. Selon lui, la pandémie «  va se calmer naturellement en mai prochain pour reprendre à l’automne  ». La stratégie ou plutôt le pari très risqué est donc celle de l'immunisation naturelle de masse, à savoir laisser le virus se répandre dans une partie de la population, particulièrement celle qui est le moins à risque de développer des complications pour atténuer les effets du coronavirus sur la population.

Mais les critiques pleuvent, celle récurrente notamment de faire passer l'économie avant la santé. Attendre que plus de la moitié de la population tombe malade, avec un taux de mortalité entre 1 et 5 % selon les pays (probablement bien moins puisque quantité de personnes ne sont pas dépistée), c’est prendre le risque de laisser mourir un grand nombre de personnes vulnérables. Mis à part le traitement que préconise le Pr Raoult (menacé de mort selon des informations du Canard Enchaîné par un confrère), aucun traitement ou vaccin n'existe.

Boris Johnson a fait radicalement machine arrière face à des simulations catastrophiques évoquant 250 000 victimes et les Pays-Bas infléchissent leur politique lentement mais la Suède (pays de fous ?) demeure une exception mondiale. L'afflux massif de patients dans les hôpitaux est un risque considérable que le gouvernement suédois semble ne toujours pas considérer malgré les exemples dramatiques italiens, espagnols et dans une moindre mesure français.

Il reste beaucoup d’interrogations sur ce Covid-19, notamment sur l’immunité à long terme : « Pour le Sras, coronavirus proche du Covid-19, des études ont montré que les anticorps pouvaient baisser au bout de deux ans, précise la spécialiste Mircea T. Sofonea. Ce qui veut dire que pour ce virus proche, l’immunité n’est pas garantie à vie. Attention, ce n’est pas pour autant transposable au Covid-19, qu’on découvre seulement depuis décembre. Personne ne peut vous dire si les personnes qui ont été contaminées auront une mémoire immunitaire persistante dans un an. Nous avançons dans le brouillard. » Idem pour la possibilité de mutation : « Rien ne dit qu’une immunité de groupe soit suffisante si la pandémie continue dans d’autres pays, qu’elle y circule à bas bruit. Et revienne dans quelques mois avec des mutations telles que notre immunité ne la reconnaîtrait pas. » Ainsi, la grippe réapparaît chaque hiver avec des souches différentes, voilà pourquoi il faut se refaire vacciner chaque année.

En Italie, le directeur de la Protection civile italienne, Angelo Borrelli, dans un entretien accordé au quotidien La Repubblica, a estimé, mardi 24 mars, que près de 640 000 personnes pourraient être contaminées, pour 64 000 cas confirmés. Le bilan est de plus de 6 800 morts donc environ 1% de létalité si l'on se fie à son estimation, sans parler de la surmortalité générée par l'encombrement des centres de soin.

Les autorités suédoises jouent-elles volontairement avec la santé de la population ? Les responsables politiques suédois semblent surpasser les nôtres question irresponsabilité... et ce n'est pas une petite performance, mais elles se contentent de suivre les recommandations de leur Agence Publique de Santé et celle-ci a le discours suivant :

"En Suède, la plupart des mesures pour se proteger de l'infection sont prises sans recours à la force. L'expérience ici montre qu'il est préférable qu'une personne bien informée, impliquée comprend, respecte les recommandations et prend ses responsabilités plutôt que de mettre en place des mesures coercitives" a statement from the Public Health Agency said. Nous verrons bien...

 

Sources : Le devoir, le Figaro, thelocal.se, The Guardian (entres autres)



22 réactions


  • beo111 beo111 26 mars 11:19

    Ça ne me parait pas délirant que dans les pays scandinaves l’État fasse confiance aux citoyens. En effet, là bas l’État est sous contrôle des citoyens : par exemple, si un ministère reçoit un courrier, n’importe quel citoyen peut se rendre au ministère et exiger qu’on lui lise le courrier en question, ainsi que la réponse qui va être donnée.

    On pourrait aussi y inclure le Royaume Uni, qui, contrairement à la France, respecte le résultat des référendums. Il faut dire que les sujets de la couronne assument leur vote et ont donné une majorité parlementaire à Boris Johnson pour qu’il réalise la sortie de l’Union Européenne.

    Très loin des veaux français.

    Il y a aussi des raisons culturelles, historiques, liées au fait que ces populations ont longtemps vécu sans État, ou alors avec un État rachitique. Par exemple en Islande au Moyen-Âge ils ont longtemps vécu avec un unique fonctionnaire, qui officiait surtout dans le domaine judiciaire.

    Cependant ce qui m’intéresse, ce sont les statistiques sur le Coronavirus en Finlande. En effet, dans ce pays le nombre de saunas par habitant est particulièrement élevé. Or en considérant que le virus supporte mal la chaleur, le taux d’infection persistante devrait être relativement faible.

    Quelqu’un a-t-il l’info ?


    • Mr.Kout 26 mars 23:48

      @beo111

      "Or en considérant que le virus supporte mal la chaleur " considération qui n’est pas validée scientifiquement même pour la grippe "classique". La saisonnalité de certains pathogènes n’est pas encore expliquée.


    • beo111 beo111 27 mars 13:12

      @Mr.Kout

      OK au temps pour moi.

      Cependant il ne faut oublier qu’en virologie tout est dans le terrain. Or il se trouve que la fièvre fait partie des symptômes du coronavirus. Donc cela veut dire que le corps augmente sa température pour que le terrain de la lutte lui soit plus favorable.

      Mais cela lui réquisitionne de l’énergie, énergie qui pourra lui faire défaut dans d’autres domaines.

      D’ailleurs petite parenthèse il semblerait que les décès liés au coronavirus soient surtout le fait d’une réaction disproportionnée du système immunitaire face à la menace.

      En effet, le système immunitaire se rend bien compte qu’un dangereux étranger à réussi à s’infiltrer. Il envoie donc les fantassins, dans la plupart des cas ils vont faire le carnage qui s’impose.

      Cependant, chez les personnes fragiles, ce n’est pas suffisant et dans ce cas il faut employer l’artillerie lourde. Ben l’artillerie c’est efficace, mais ça fait des dégâts même autour de la cible.

      Je suis pas médecin, j’ai pécho cette analyse sur un site en anglais (en plus de ce que j’ai compris il faut s’identifier avec un compte google, tout un bordel...).


  • Conférençovore 26 mars 11:37

    D’abord la Finlande a été un des premiers pays touché en Europe pour une raison simple : l’intensité du lien avec la Chine. Les habitués de l’application FlightRadar24 (en temps normaux...) le savent bien : les liaisons de Finair avec la Chine sont intenses : le premier cas a été une touriste finlandaise revenant de Chine https://news-24.fr/cas-de-coronavirus-confirme-en-finlande/

    Les déplacements depuis ou à destination de la région d’Uusimaa seront interdits à compter de vendredi et jusqu’au 19 avril, a déclaré la Première ministre Sanna Marin.

    Les autorités sanitaires estiment que 11.000 à 15.500 personnes devront être hospitalisées à cause du COVID-19, qui a infecté 880 personnes et causé trois décès dans le pays selon le dernier bilan officiel.

    Hier la région de Helsinki, foyer de la contamination, a été placée à l’isolement. (Reuters)


    • beo111 beo111 26 mars 12:02

      @Conférençovore

      Merci.

      Et je confirme qu’il y a aussi de nombreux chinois (touristes ?) qui atterrissent à Helsinki. Je suis passé à l’aéroport cet été, et j’avais été intrigué par le nombre important d’asiatiques.


    • Conférençovore 26 mars 13:54

      @beo111 Tourisme et business : les deux pays sont des partenaires économiques importants. La Chine est le 4ième pour les importations, le 7ième pour les exportations finlandaises (2015). Il y a probablement plus (ou au moins autant) de vols commerciaux entre la Finlande et la Chine qu’entre la France et la Chine. Cette relation est aussi liée à la tradition diplomatique multilatéraliste de ce pays (non-adhésion à l’OTAN, forte relation énergétique avec le voisin russe) qui est aussi le plus dynamique d’Europe en terme d’innovation.


    • beo111 beo111 26 mars 14:39

      @Conférençovore

      Intéressant. J’aurais mis ma tête à couper qu’elle était membre de l’OTAN. Mais vérification faite sur Wikipédia en terme de partenariat avec l’organisation elle est au même niveau que la Russie smiley. Comme d’ailleurs la Suisse (pas étonnant du fait de sa neutralité), l’Autriche, et même l’Irlande !

      Autre point significatif, d’après une enquête de l’ONU qui a comparé les pays selon 17 critères de bien-être (économiques, sanitaires, environnementaux, liés à la sécurité des biens et des personnes etc.), la Finlande serait le pays où il fait le mieux vivre. Dans le top 10, sans surprise, des pays scandinaves et la Suisse.

      En plus niveau innovation la Finlande est redoutable. C’est la patrie de l’inventeur de Linux, de Nokia, et d’une autre boîte pour laquelle je travaille actuellement... Le pays est tolérant, il y a des minorités linguistiques qui coexistent, notamment suédoises. 

      Bref, je sais où aller si je me fais virer de mon pays ou si je pars de mon plein gré ! D’ailleurs ma famille est d’accord s’y installer, alors...


  • " La stratégie ou plutôt le pari très risqué est donc celle de l’immunisation naturelle de masse..."

    Politique libérale sans le dire (libéralisme intégral) qui rejoint le fatalisme à la française. Il n’y a jusqu’à présent eu que deux modèles avec résultats positifs :

    -la méthode autoritaire chinoise (confinement plus dépistage, traçage plus mise en quarantaine sévère) = seules les régions touchées sont confinées.

    -le flicage technologique de la société par géo-localisation dans une société naturellement disposée à la discipline sociale (Corée du Sud, Taïwan, Singapour). L’économie peut continuer à fonctionner sans confinement mais avec restrictions et mise en quarantaine des personnes tracées et retrouvées.

    En somme, l’Asie pacifique confirme sa place prépondérante dans l’économie mondiale grâce à des atouts indéniables (Etat fort pour la Chine, discipline sociale traditionnelle, haute technologie, nations industrielles agressives).

    La crise ne fait que confirmer le déclin des vieilles nations désindustrialisées et dont l’Etat a été affaibli par la mondialisation.


  • medialter medialter 26 mars 16:14

    "avant de faire marche arrière et d’adopter rapidement des mesures plus contraignantes pour ralentir une contamination exponentielle de leur population, le tout dans un contexte hospitalier tendu depuis des années"

    *

    Ce confinement est une vaste blague. Jusqu’à ce lundi (il y a 3 jours), les marchés étaient autorisés, transports en commun dans les grandes villes, pareil. Il y a eu un exode massif des bobos vers leurs résidences secondaires, les gens vont taffer normalement (voir plus, au regard de la modif du droit du travail qui vient de tomber), tout ce beau monde se croise dans les open spaces tous les jours, vont chier dans les même chiottes. Avant-Hier je suis sorti pour faire le plein de frais (aucun contrôle policier dans la région), ben ... rien n’a changé dans les supermarchés ; les gens se croisent abondamment au rayon fruits&légumes, aux caisses ça s’entasse copieusement, y a un ou deux extrémistes avec un masque, mais c’est tout. Les caissières rendent la monnaie main à la main ... Je traduis : Le confinement n’existe pas. Une simple mesurette stérile (pour faire un mauvais jeu de mot) destinée aux futurs lauréats des gouvernements, juste parce qu’il aurait été mal vu de ne rien faire. Là ils vont tous se gargariser d’avoir enrayer la bête, c’est ça le pire, c’est qu’ils seront encensés

    *

    Pareil pour cette pandémie, vers les 1500 morts à ce jour, alors qu’on approche du pic, prévu début avril. Tu parles du affaire, y a encore de la marge pour arriver aux 10.000 à 20.000 décès de chaque grippe saisonnière, sans compter les très probables biaisages statistiques, 78% des décédés du corona avaient plus de 75 ans, s’ils comptent en plus les mourants smiley Là aussi je traduis : s’il y a effectivement une infection virale importante, la pandémie, en revanche, n’existe pas, ou alors il faut classer chaque grippe annuelle comme une pandémie, et, au titre du principe de précaution, instaurer tous les ans la loi martiale actuelle

    *

    Allez, pour le fun, et pour le plaise, je ne peux pas résister à l’envie de c/c cette "mesure de confinement", qui est une perle à elle toute seule :

    "Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 km de chez soi au maximum, pour 1 heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour"

     smiley smiley smiley


    • Joe Chip Joe Chip 26 mars 17:41

      @medialter

      Tiens ça m’étonne que tu n’aies pas répondu à l’appel du ministre de l’agriculture pour aller rejoindre "l’armée des ombres" dans les champs et renforcer la "deuxième ligne de défense" dans le combat pour "nourrir la nation" en échange d’un demi-smic et d’un coup de pied au cul. 


    • Joe Chip Joe Chip 26 mars 18:27

      @medialter

      La nation nourricière et la FNSEA comptent sur toi :

      https://pbs.twimg.com/media/ET3oSA3XkAEinI-?format=jpg&name=small
      https://pbs.twimg.com/media/ET3oSBmWsAAiLtw?format=jpg&name=large

      La terre, elle, ne ment pas.


    • Je note que Medialter prend la "grippette" au sérieux maintenant mais pas le confinement. Encore un mois et il la trouvera "balèze, quand même" (s’il n’est pas malade, du reste).


    • beo111 beo111 27 mars 12:53

      Ben alors elle est passée où la saillie rigolote de Medialter entre les réponses de Joe Chip ?

      Voilà, alors on est confinés, mais en plus on même plus de droit de rire.

      Eh ben moi je me révolte, voilà : smiley smiley smiley


    • medialter medialter 27 mars 14:56

      @beo111
      Achhh gé Konstate qu’on n’aime pas le mot Arbeit Huuuuum ! Dautant quand il est assosié à la liberté ! Suremente Eine Grosse Nostalgike Dé la réligion d’état qui fait Zauter les posts (Pas Qiro, c’est pas son style). Enkore Eine grosse signature dé toute la liberté d’expressionne ripoublikane smiley


    • Conférençovore 27 mars 16:04

      A l’attention de la rédaction d’Agoravox : j’en ai plein le cul de constater que vous censurez des posts sous mes articles et m’y oppose vertement sauf cas extrêmes de viol délibéré de la loi. Celui qui a sauté n’entrait clairement pas dans ce cadre et n’était qu’une saillie humoristique quant à la pitoyable proposition du gouvernement français de mettre les gens actuellement au chômage... dans les champs. Quand on sait, de l’aveu même de l’ex-Ministre de la Santé qui l’a admis publiquement, que la tournure qu’allait prendre cette crise était connue dès janvier 2020, quand on sait que ce même gouvernement a, entre autres décisions irresponsables, laisser s’organiser des élections municipales avec les conséquences que l’on connaît (entre autres, des assesseurs désormais malades et de possibles décès à venir) et, par la voix de sa pitoyable porte-parole, prodigue parfois à la population des conseils complètement cons (voire dangereux), il relève plus que jamais de la liberté des intervenants de ce forum de se permettre d’ironiser sur ce type de proposition qui, en effet, ressemble à s’y méprendre à des slogans du passé.

      Je vous rappelle que le contenu de ce site est alimenté BÉNÉVOLEMENT (j’ignore si le travail rend libre, mais il est certain que celui que les auteurs fournissent ne leur rapporte pas un kopeck, ni un reichmark ou une autre devise du reste) par ses auteurs et contributeurs du forum.

      Merci de faire preuve d’un peu de discernement et de ne pas systématiquement céder aux caprices de certains censeurs assumés (ils se reconnaîtront) ou au politiquement correct dont on a tous (ou presque) soupé.

      Le post en question (dont le caractère humoristique est patent et même très.. Charlie) que je recolle ci-dessous :

      "Je reconnais avoir versé une larme à cet appel au don de soi en ce temps de guerre, j’attends toutefois que la motivation incitatrice ultime soit placardée à l’entrée des c(h)amps : "Arbeit macht frei" smiley"

      Perso, ça m’a beaucoup amusé et nul doute que les dessinateurs flingues auraient pu sortir la même,

      A bon entendeur smiley


  • Joe Chip Joe Chip 26 mars 17:04

    Honnêtement, entre cette politique hasardeuse fondée sur une adhésion culturelle au libéralisme et l’apocalypse nationale à la Française sur fond de régime d’exception, je crois que c’est le choix entre la peste et le choléra (sans jeu de mots).


    • "Une adhésion culturelle au libéralisme"... c’était déjà le cas jusqu’au 17 mars : politique babélienne libéralo-mondialiste et politique économique libéralo-désindustrieuse (approuvées par les Français). De plus, le libéralisme intégral (style Médialter) aurait consisté à laisser faire le virus donc à avoir des morts partout en dehors des hôpitaux congestionnés. Et vous venez nous parler de libéralisme... l’horrible libéralisme "néo-national" fantasmé de Médiapart et d’E&R...


  • Laconicus Laconicus 26 mars 17:14
     smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    "Confinement : comment vérifier que vous êtes à moins d’un kilomètre de votre domicile ?

    Vous pouvez calculer votre rayon de déplacement sur le site de l’IGN
    Mais comment vous assurer d’abord de votre côté que les règles sont respectées ?

    > Si vous êtes déjà dans la rue, un simple itinéraire via votre téléphone permettra de le vérifier. C’est a priori ce que feront aussi policiers et gendarmes.

    > Si vous voulez savoir avant votre sortie jusqu’où vous pouvez aller, des outils existent sur Internet. Sur Google Maps bien sûr : à partir d’une adresse, vous pouvez utiliser la fonction "à proximité" qui permet de connaître la distance et le temps qu’il faut pour atteindre un commerce (même s’il est aujourd’hui fermé). Et donc de ne pas aller au delà du kilomètre.

    Plus pratique encore, le site Géoportail est le site institutionnel de cartographie en ligne, mis en place par l’IGN (L’Institut national de l’information géographique et forestière). A partir de leur carte, vous pouvez, dans le menu à droite de l’écran, "calculer une isochrone" en saisissant votre adresse et le seuil kilométrique, puis valider en bas de cette interface. Une isochrone est justement ce qui vous permet de connaître la distance réelle entre deux points, à l’inverse d’une zone "isométrique" qui correspond à une distance "à vol d’oiseau"."

    https://www.lejdd.fr/Societe/confinement-comment-verifier-que-vous-etes-a-moins-dun-kilometre-de-votre-domicile-3957411


    • Laconicus Laconicus 26 mars 17:21

      Vous pouvez aussi utiliser une chaîne de 999 mètres dont vous attachez une extrémité à votre cheville et l’autre extrémité à la poignée de la porte de votre domicile. D’ailleurs, cette chaîne sera bientôt obligatoire, une nouvelle déclaration du premier ministre étant attendu à ce sujet.  smiley


    • beo111 beo111 26 mars 17:36

      @Laconicus

      Tiens, une bonne idée pour mon ado, ça.


    • Hijack ... Hijack ... 26 mars 19:58

      @Laconicus

      Tu peux faire plus simple avec un bracelet électronique.
       smiley


Réagir