samedi 30 novembre 2019 - par zendragon

Amazon : « un désastre écologique, social et fiscal » et un plan pour dominer le monde

Un empire redoutable avec des ambitions sans limites. Une colonisation des territoires à l'échelle de la Terre (et bientôt au-delà). Une colonisation des esprits...

En vingt-cinq années de croissance vorace, le petit libraire en ligne de Seattle s’est hissé au sommet du commerce mondial. Son fondateur visionnaire, Jeff Bezos, est aujourd’hui l’homme le plus riche de la planète. L’un des plus redoutés aussi. Tel un gourou, il dirige ses 650 000 employés sans état d’âme, érigeant ses redoutables méthodes de management en nouvelle religion.

Ses ambitions sont sans limites. Déjà maître de nos données personnelles, il veut transformer nos vies. Souvent à notre insu : Amazon investit des milliards de dollars dans l’intelligence artificielle, la robotique, les drones, la sécurité, la santé, et même la conquête spatiale.

 

Amazon, « un désastre écologique, social et fiscal » JACQUES SAPIR | ALMA DUFOUR | ANAÏS HENNEGUELLE

Sputnik France, ajoutée le 28 novembre 2019

Pratique importée des États-Unis, le Black Friday se développe en France depuis plusieurs années, en particulier sur les sites de vente en ligne comme Amazon. Mais la course à la consommation liée à ces promotions est de plus en plus critiquée : quel impact le modèle des GAFA a-t-il sur l’environnement, l’emploi et les finances publiques ?

Russeurope Express Jacques Sapir et Clément Ollivier reçoivent Alma Dufour, militante de l’association Les Amis de la Terre, et Anaïs Henneguelle, membre des Économistes atterrés et maîtresse de conférences à l’université Rennes 2. Toutes deux sont signataires de l’appel « Stop Amazon et son monde : pour transformer le Black Friday 2019 en vendredi noir », lancé par Attac et les Amis de la Terre.

 

BLACK FRIDAY : L'ARNAQUE AMAZON

Le Fil d'Actu - Officiel, ajoutée le 28 novembre 2019

 

Amazon un désastre écologique et social

AltrimentiVideo, ajoutée le 22 novembre 2019

etika, ATTAC Luxembourg, Frères des Hommes Luxembourg, le Mouvement écologique, SOS FAIM Luxembourg, avec le soutien de Altrimenti présentent la conférence de Benoït Berthelot

Amazon : un désastre écologique et social.

Mardi 19 novembre 2019

En vingt-cinq années de croissance vorace, le petit libraire en ligne de Seattle s’est hissé au sommet du commerce mondial. Son fondateur visionnaire, Jeff Bezos, est aujourd’hui l’homme le plus riche de la planète. L’un des plus redoutés aussi. Tel un gourou, il dirige ses 650 000 employés sans état d’âme, érigeant ses redoutables méthodes de management en nouvelle religion.

Ses ambitions sont sans limites. Déjà maître de nos données personnelles, il veut transformer nos vies. Souvent à notre insu : Amazon investit des milliards de dollars dans l’intelligence artificielle, la robotique, les drones, la sécurité, la santé, et même la conquête spatiale.

Trois années d’une enquête inédite à travers le monde ont permis à Benoît Berthelot de percer à jour les rouages les plus secrets de la galaxie Amazon. Il a notamment enquêté sur l’impact écologique de ce modèle (incitation à la surconsommation, destruction de millions de marchandises neuves chaque année, serveurs informatiques et chaîne logistique très polluants). Amazon est également un des premier employeurs au Luxembourg, mais est ce pour autant un modèle à suivre pour amener notre pays vers la transition énergétique ?

Présentation de l’orateur :

Benoît Berthelot est diplômé de Sciences Po Paris et du Centre de Formation des Journalistes (CFJ). Journaliste depuis 6 ans au mensuel Capital, où il s’est fait une spécialité d’enquêter sur les coulisses des géants technologiques de la Silicon Valley, et en particulier Amazon.

A 31 ans, il publie « Le monde selon Amazon »

 

Le monde en face - Le monde selon Amazon

Le monde en face, ajoutée le 12 octobre 2019

Surfant sur la révolution numérique et misant sur l’achat compulsif et le besoin immédiat, la firme américaine Amazon a bâti le plus grand supermarché de l’histoire de l’humanité en rendant dans l’instant, à portée de clic, tous les articles et données de la terre. A la tête de cet empire mondial, Jeff Bezos. Devenu l’homme le plus riche du monde, il traite d’égal à égal avec les chefs d’Etat les plus puissants de la planète. Fort de sa réussite, il prétend refonder la conception du commerce et du travail. Il expose sans complexe sa vision d’une nouvelle organisation de l’humanité Machine de guerre commerciale, la compagnie colonise les réseaux, conçoit de gigantesques espaces de stockage, non seulement pour entreposer ses milliards de tonnes de marchandises mais aussi les milliards de données numériques. Le "cloud" d’Amazon serait aujourd’hui indispensable au fonctionnement d’internet. Sa stratégie : s'emparer un à un des territoires. Après les USA, l'Europe, et en particulier les zones fragilisées. Son nouvel objectif : l'Inde et son marché gigantesque. Quel est le prix de cette fulgurante réussite ? Ses conséquences, les implications, les enjeux sur le terrain, les résistances ? À la rencontre des pionniers de la compagnie - qui s’en sont démarqués pour certains-, des salariés de différents pays qui expérimentent au quotidien les limites du système, ce film, étayé par une enquête menée sur le terrain (France, Allemagne, Bruxelles, Pologne, Inde, USA), propose une plongée vertigineuse dans l’univers Amazon. Son histoire et sa conception du monde.

réalisé par : Thomas Lafarge, Adrien Pinon

 

LE PLAN D'AMAZON POUR DOMINER LE MONDE

Ex Materiae, ajoutée le 5 juillet 2019

Amazon est une des plus grosses entreprises du monde et va conquérir le monde grâce au plan en 4 étapes établi par son CEO et fondateur, Jeff Bezos.

 

Un fléau techno-totalitaire, dont Amazon n'est qu'une des nombreuses facettes...

 



51 réactions


  • Clocel Clocel 30 novembre 2019 17:43

    C’est très bien Amazon !

    Ça permet de faire crever gentiment ceux qui ont fait crever le véritable commerce en France ! Et ailleurs...

    Ceux grâce à qui on consomme de la merde à tous les repas, qui ont restauré l’esclavage pour que vous puissiez consommer grâce à votre misère mensuelle, qui ont fait de vous des larves enchaînés à leurs désirs, qui ont bétonné et rendu improductifs les espaces qui faisaient de nous des êtres autonomes !

    Curieux, nous sommes les précurseurs de hangars à bouffe et de la grande distribution, les français se sont rués dans les temples de Babylone, sur le moins cher, sans chercher à comprendre ce qu’il y avait derrière.

    Qu’est-ce qui vous gène aujourd’hui ? On a accès à beaucoup plus sans aller se faire chier avec sa bagnole ! Alors !?

    Ça vous angoisse de voir disparaître les derniers lieux de tapin commerciaux ?


    • mat-hac mat-hac 30 novembre 2019 18:42

      @Clocel
      Avec la concurrence d’Alibaba, le seul moyen pour eux d’augmenter leur CA est de ne pas rémunérer les éditeurs, ce que je constate.


    • Clocel Clocel 30 novembre 2019 18:56

      @mat-hac

      Le problème d’Alibaba, c’est qu’on n’a pas accès au juste prix ni à tout le catalogue, y’a beau temps que je roulerai en bagnole chinoise sinon, pressé que je suis de précipiter le merdier.


    • Clocel Clocel 30 novembre 2019 19:02

      @mat-hac

      PS : Pour ce qui est des éditeurs, je vais garder mes larmes pour les nécessiteux, le nombre de livres que je n’ai pas pu lire quand j’en avais envie parce que ces enfoirés ne trouvaient pas rentables de rééditer les bouquins mais qui bloquaient quand même les droits ; qu’ils crèvent !


    • mat-hac mat-hac 1er décembre 2019 06:15

      @Clocel
      Les éditeurs passent par les libraires en France. Comme on donne trop de pouvoirs aux libraires parce qu’on leur a donné beaucoup de pouvoir, certains défendent le livre par les libraires. Ainsi les GAFAM défendent Amazon lui aussi libraire.

      Des auteurs sont éditeurs, ce qui est dorénavant permis. Certains auteurs médiatisés sont auteurs pour piquer les idées, d’autres pour pouvoir diffuser librement ce qu’ils font.

      www.livrels.fr


    • Garibaldi2 1er décembre 2019 09:57

      @mat-hac

      ’’Des auteurs sont éditeurs, ce qui est dorénavant permis’’. Il a toujours été possible d’éditer ’’à compte d’auteur’’, et ce depuis toujours.


    • zendragon zendragon 1er décembre 2019 09:58

      Donc vous ne voyez en Amazon qu’un commerçant efficace, voire un gentil Père Noël qui livre rapidement, toute l’année, les cadeaux que vous avez commandés...
       
       Ce qu’ils font des données personnelles, leurs activités dans la surveillance de masse, l’évasion fiscale à grande échelle tout en profitant des infrastructures payées par les contribuables... on ferme les yeux... Ces gigantesques conglomérats, chevaux de Troie d’un ordre techno totalitaire bien avancé... on ferme les yeux, pourvu que le Père Noël me livre rapidement les cadeaux de ma petite liste...


    • Claire29 Claire29 1er décembre 2019 11:47

      @zendragon
      Mme Zendragon, si vous avez la chance de tout avoir près de chez vous, donnez-moi votre n° de tél et je vous passe ma commande que vous m’enverrez par la poste !
      Mes commandes sur Amazon ne sont pas plus des cadeaux que vos achats dans les commerces où vous les faites.Je n’ai pas les moyens de me faire ma "petite liste de cadeaux" comme vous dites, je commande uniquement ce dont j’ai besoin et je suis sûre de consommer moins que vous !
      Arrêtez de culpabiliser les gens comme moi qui n’ont pas de voiture ou qui sont obligés d’en avoir une pour aller travailler mais ne veulent pas faire des km inutiles quand ils ont la possibilité de commander sur Amazon les articles dont ils ont besoin et qu’ils ne trouvent pas près de chez eux !


    • Clocel Clocel 1er décembre 2019 12:06

      @zendragon

      Bien avant Amazon, en France, nous avions Manufrance, la Redoute, les 3 Suisses, elles ont été dépecé par la voyoucratie, subtil mélange de la mafia politique et de la finance, héritage de la seconde guerre mondiale et de ses faux-vainqueurs autoproclamés.

      Personnellement, je ne suis pas plus inquiet de ce qu’Amazon fera de mes données personnelles, elle a des intérêts objectifs à me ménager, je n’en dirais pas autant de ce qu’en ferait la place Beauveau et ses officines obscures pas plus nettes que le premier Facebook venu...

      Veillez à ne pas confondre les effets et les causes, ce ne sont pas les mêmes cierges qui coulent.

      Dans tous les cas, nous récoltons les fruits de notre médiocrité.


    • Laconicus Laconicus 1er décembre 2019 12:28

      @Clocel

      La Redoute est toujours une entreprise de vente en ligne. 


    • Laconicus Laconicus 1er décembre 2019 12:29

      Les 3 Suisses aussi. 


    • Clocel Clocel 1er décembre 2019 12:48

      @Laconicus

      Manufrance aussi, mais je ne confonds pas Notre-Dame avec la cabane au fond du jardin, essayons de rester sérieux...


    • Claire29 Claire29 1er décembre 2019 14:21

      @Laconicus
      Les 3 Suisses ont des facilités de paiement qui m’ont longtemps permis de commander des articles de leur catalogue que je n’aurais jamais pu acheter ailleurs !
      Avant internet,j’avais découvert grâce aux 3 Suisses l’art de ne pas me priver de l’essentiel tout en étant fauchée !


    • mat-hac mat-hac 1er décembre 2019 16:36

      Il semble que l’on imprime plus de livres en Allemagne, en France ou en Italie, ce qui est dans la logique de relocalisation.


    • pegase pegase 1er décembre 2019 22:24

      @Clocel

      Tout n’est pas noir avec cette boutique, par exemple on trouve parfois des choses qu’on ne trouve nulle part ailleurs ...

      Si vous me trouvez des lentilles une face convexe et l’autre face concave diam 20 mm, dans les 50 mm de focale, pour découpe laser CO2, à un prix raisonnable faite moi signe smiley

      ils ont des miroirs silicium or haute réflectance pour CNC laser ... je ne n’en ai pas trouvé ailleurs, ou alors hors de prix sur un site allemand ...

      hormis ce genre de choses, je n’achète jamais rien chez eux ....


    • Norman Bates Norman Bates 1er décembre 2019 23:01

      @pegaz la tremblote

      Information absolument palpitante...
      La prochaine fois gros nigaud va publier la liste de ses courses chez Leader Price pour captiver encore davantage le lecteur... smiley


    • pegase pegase 2 décembre 2019 12:00

      @Norman Bates
      -
      Revoilà l’aigri d’agoravox !

      il répète en boucle le prénom hébraïque de Zemmour tel un gogol qui a trouvé un hochet ...

      allez vas y répète voir, comment il s’appelle Zemmour smiley


  • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2019 17:57
    « un désastre écologique, social et fiscal »

    Ha je croyais que l’on parlait de Macron et de LaREM ......


  • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2019 18:06

    Un clic et je suis livré avec le vrai prix en 24h sans me faire chier en ville avec ma bagnole au risque de me faire pruner par une horde belliqueuse de flics , de payer un stationnement hors de prix , c’est moins de pollution car le facteur qui me livre fait la même tournée tous les jours donc mon colis ne pollueras par plus que si sa fourgonnette était a moitié vide , c’est écolo le I-commerce , ceux qui râlent on le temps et les moyens d’aller se faire plumer par les chialeurs de petits commerçants qui se plaignent mais qui ne vivent pas en HLM ,ils chialaient déjà comme des goret a l’abattoir quand les hypers ont ouverts a l’extérieur des villes il y a quelques années , leur point commun avec Amazon c’est qu’ils payent leurs employés a raz les pâquerettes en bon petit patrons pleins de pognons ....


  • Claire29 Claire29 30 novembre 2019 19:52

    Je n’ai pas de voiture et pas de commerces de proximité sauf un Carrefour market à 15 mn à pied !
    Je regrette mais je n’ai pas d’autre solution que de commander sur Amazon les cartouches pour mon imprimante et celles pour ma carafe filtrante.Je pourrais faire la liste de tout ce que j’ai commandé cette année sur Amazon sans bouger de chez moi et sans me prendre la tête pour savoir quel bus prendre etc, je peux choisir en prenant mon temps et en tenant compte des avis envoyés par d’autres clients !

    Je pollue sûrement beaucoup moins que ceux qui prennent leur voiture pour faire leurs courses dans les galeries marchandes à plus de 10 km de leur lieu d’habitation ou pour bloquer les entrepôts Amazon !

    Pourquoi je commande sur Amazon ? parce que je n’y vois que des avantages !


  • Eric_F 30 novembre 2019 21:03

    On peut constater, en lisant les commentaires, qu’Amazon a des partisans, et je reconnais qu’il m’arrive d’y faire des achats, notamment parce qu’on peut comparer les prix ce que l’on ne peut pas faire dans les centre commerciaux, à moins de passer successivement dans tous les magasins. Il est du reste étonnant que nos sociétés de VPC comme la Redoute ou la Camif n’aient pas flairé le créneau, pour s’ implanter solidement avant que n’arrive une multinationale (il est vrai que les articles peuvent venir de pays voisins, tout n’est pas dispo dans les entrepots). C’est la politique de livraison rapide et souvent gratuite qui a fait le succès du modèle, en plus des innombrables références proposées.

    Concernant la "surconsommation", il est vrai qu’en surfant on peut se laisser tenter par ce dont on n’a pas besoin, mais c’est tout aussi vrai dans les centres commerciaux, où en plus certaines enseignes poussent à prendre la carte pour acheter à crédit. Il y a surtout "déplacement" de consommation, anticipation d’achats qui auraient été faits ailleurs et plus tard. 

    Reste le bilan écologique de se faire livrer par des fourgonnettes qui optimisent leurs tournées plutôt que d’aller en voiture perso dans un grand centre commercial qui s’approvisionne par camions, c’est peut être équivalent. Et ça se développe dans la jeunesse, je le vois avec certains de mes enfants (trentenaires) qui ne vont en magasin que pour l’alimentaire frais, et commandent le reste en ligne.


    • Garibaldi2 1er décembre 2019 10:10

      @Eric_F

      Vous n’avez pas compris que le modèle d’Amazon repose exclusivement sur l’optimisation fiscale. La vente par correspondance ça date du magasin ’’Le bon marché’’ au 19ème siècle. Les bourgeoise parisiennes peuvent sortir de chez elles pour y acheter des robes ’’prêtes à porter’’, des accessoires de mode, ...et celles de province peuvent passer commande grâce à un catalogue, avec échantillons de tissus. Plus tard il y aura la VPC de la manufacture d’armes et cycles de Saint Etienne, celle de La Redoute (livré en 48h chrono !), etc ...

      Outre la révolution du catalogue par internet, la différence avec Amazon c’est qu’Amazon fait jouer à fond l’optimisation fiscale, et là c’est vous qui la payez !


    • pegase pegase 1er décembre 2019 22:41

      @Garibaldi2
      -
      D’où la nécessité absolue du Frexit ...


    • Garibaldi2 1er décembre 2019 23:15

      @pegase

      Le Frexit n’y changerait rien. C’est notre code des impôts qu’il faut changer.


    • pegase pegase 2 décembre 2019 12:14

      @Garibaldi2
      -
      Ah non pas du tout, ce qui permet à des boites de délocaliser même les profits, ce sont les traités européens, avant Maastricht c’était absolument impossible ...

      Vous voulez que je vous ressorte l’article 63 ?

      Toutes restrictions des mouvements de capitaux sont interdites, non seulement entre les états membres mais aussi entre les pays tiers ... Ainsi vous avez LVMH qui délocalise ses profits en Suisse (qui n’est pas dans l’UE) dans le canton du Tessin (8 % de taux d’imposition sur les bénéfices des entreprises) ....

      En plus il y a l’article 32 ,

      alinéa 3 ou d (je ne sais plus) => de la nécessité d’éviter les troubles au bon fonctionnement économique entre les états membres, et de favoriser une expansion de la consommation dans l’Union ...

      Concrètement ça se traduit en pertes sèches pour Bercy smiley

      et en pertes d’emplois, donc de croissance et de richesses ...


    • pegase pegase 2 décembre 2019 12:16

      @Garibaldi2
      -
      C’est à cause de réflexions comme la votre, de gens qui sont peu informés sur les traités, qu’on en arrive à la situation d’aujourd’hui ...

      Le Frexit est nécessaire, sinon cette situation perdurera , même si c’est le FN ou merluchon au gouvernement ...


    • Garibaldi2 6 décembre 2019 02:16

      @pegase

      L’optimisation fiscale a toujours existé. Vous pensez que les sociétés écrans, les comptes off shore, et la refacturation aux filiales, ont attendu les traité européens pour exister ?!

      Pour votre bonne gouverne j’ai voté contre Maastricht et contre le TCE.


    • Eric_F 3 janvier 12:15

      @Garibaldi2
      Je connais la question de l’optimisation fiscale, mais le sujet que j’abordais était celui du modèle de consommation, il est vrai que cela dérive de la VPC classique avec catalogue papier, mais il y a l’"immédiateté" qui est une des caractéristiques de notre époque, et par ailleurs une ampleur de choix sans précédent.

      Concernant l’aspect fiscal, je suis favorable à la taxe GAFA mise en oeuvre par le gouvernement -en attendant un accord au niveau G20 ou OCDE sur cette question-, et on voit au passage que ce n’est pas l’UE qui fait obstacle, mais les USA. Il y a un autre problème, c’est que certains "vendeurs" passant par amazon (ou cdiscount etc.) ne versent pas la TVA, n’étant pas enregistrés fiscalement en France, idem lors de commandes directes sur des sites chinois par exemple.


  • hgo04 1er décembre 2019 09:37

    Ouai..

    Ben moi j’habite dans un gros village et sans amazon, je serai privé de livres par exemple.

    Parce que ce n’est pas dans mon bled que je trouverai une bibliothèque avec autant d’articles, bien rangés, répertoriés à ma disposition.

    Faut arreter avec cette campagne qui sent un peu le moisi.

    Et n’oublions la réponse de notre cher (qui nous coute cher d’ailleurs) président : Il n’y a pas de fraude fiscale. C’est de l’optimisation fiscale.

    Dans mon gros village (ou petite ville), se trouve une petite surface (quoique déjà bien importante) et un super marché de la même marque à 6 kilométres.

    Commerces de la même enseigne, vendant les mêmes produits qui plus et de la marque du magasin.

    Différence de prix entre l’un et l’autre sur les mêmes produits (vérifié avec une application d’achat en ligne) : 30% plus cher pour celui qui est "en ville".

    Quand la proximité nous coute une blinde !!!!

    Et je précise, avant de me prendre un coup de 12, que j’achète ma viande au boucher local, et mes légumes au marché local aussi qui sont au même prix que ce commerce local ...

    Mais de voir une boite de conserve payé 70 centimes à 6 kilomètres, et la même 91 centimes dans le village.. ben ça ma troue ce que vous imaginez !

    Pour les livres c’est pareil. Sauf que des libraires dans mon coin ?? il n’y en a pas ! Et s’il y en avait un ?? Chiche ??


    • Laconicus Laconicus 1er décembre 2019 09:56

      @hgo04

      Je ne vois pas pourquoi vous cherchez à acheter des livres. Il n’y a pas suffisamment de trucs à lire sur les étiquettes des boîtes de conserves ? Sans compter que vous devez probablement aussi recevoir le bulletin municipal de votre petite ville directement dans votre boîte aux lettres. 


    • hgo04 2 décembre 2019 08:44

      @Laconicus

      Je vous montre la lune, Laconicus.. La LUNE !!!
      Cessez de regardez mon doigt !

       ;)

      J’agis en bon européen... un plombier polonais, une voiture fabriquée en roumanie, des agneaux venant de Nlle Zélande, et même que mon plat préféré français est le couscous !!

      Je vais vous dire une petite anecdote :

      Comme tous les français, je me suis dit : tiens !! je vais acheter local, aux producteurs, directement !!! Faire preuve de solidarité !! un coup français/français !!!

      Alors je me suis mis en quête d’un producteur de lait... Je l’ai trouvé !!! 1€ le litre de lait frais venant de sa vache !!

      Et comme il était un producteur je lui ai demandé où trouver des patates et autres légumes, directement chez un producteur.

      Et il m’a expliqué qu’un producteur de patates, localement connu, vendait sa production fut un temps.. Il me dit cela avec un sourire, puis m’a fait comprendre que ce gars avait une production de 100 kg de patates, pas plus.. mais qu’il en revendait par centaines de kilos.. tout simplement parce qu’il les achetait dans un marché de gros..
      Du coup je me suis demandé si sa vache à lui... comme il ne vendait qu’en livraison.. ben voisa quoi.. ce même lait on le trouve à 80 cts en grande surface...

      J’ai vu sur des marchés, des ventes d’une huile d’olive de "X" village.. Sauf que dans ce village il n’y avait aucun olivier..

      Alors franchement.... le "consommons local", ça me fait un peu rire..
      AMAZON est juste mon commerce, me permettant d’avoir des produits impossibles à trouver par chez moi.
      Et le commerce en ligne ?? ça permet de voir et comparer les prix.
      EXIT le frigo vendu 2 fois plus cher localement... comme tout le monde je regarde mon porte monnaie.

      Ceci dit, c’est malheureux ... mais c’était prévisible non ? l’europe s’est faite sur la libre circulation des biens et de la finance..
      Du, coup, on achête polonais, tcheque, allemand, et nos fortunés placent leur argent au luxembourg...


  • zygzornifle zygzornifle 1er décembre 2019 09:57

    Pourquoi Amazon et pas Fnac, Darty ,Cdiscount, Ubaldi et autres ?

    Ha oui Amazon est domicilié au Luxembourg je crois ce qui fait chier le gouvernement pour les impôts et pour se venger le gouvernement (qui gratte quand même 20% de TVA sur tout les achats mais cela ne lui suffit pas) monte les mougeons contre Amazon , mais ils sont domiciliés en Europe donc c’est légal n’en déplaise a tous les bonimenteurs de la politique ...

    Ce gouvernement est un serial taxeur qui ne sait que dépouiller les entreprises et les particuliers , ce sont des grands malades mentaux ne se levant le matin que pour créer de nouvelles taxes au lieu de créer de la richesse et dire que tous ces tocards vont veauter pour eux en 2022 , la gerbe .....


    • Reignor Reignor 1er décembre 2019 10:05

       
      @zygzornifle
       
      Ce gouvernement qui taxe à tout va fait penser à ces médecins qui, ne sachant guérir un patient, prescrivent médicament sur médicament. A la fin le malade y gagne un cancer, et le citoyen s’appauvrit. Ne reste plus que la mort pour l’un, aller sous les ponts pour l’autre.
       


  • Hijack ... Hijack ... 1er décembre 2019 15:13

    Je ne vais pas lancer des fleurs à Amazon, mais ils ne sont qu’une conséquence des souhaits des gens des clients du commerce en tous genres.

    Avant Amazon, lorsque l’on passait une commande sur la toile, c’était en gros, arnaque à presque tous les coups ... ou au pire, mauvais service clientèle, prix exagérés, tous les autres services dont pouvaient avoir besoin les acheteurs étaient défaillants (transport, retour, rapidité, services étudiés etc ... ).

    Je n’achète pas perso que sur Amazon ... ils ont bien d’autres défauts, comme le fait d’imposer certains de leurs produits à des abonnements etc ... Mais livrent rapidement, donnent tjrs les bonnes infos, on peut juger aisément de la qualité des produits achetés en lisant les avis des clients vérifiés, car souvent négatifs pour certains trucs ... les retours y sont très faciles, on se fait rembourser presque aussitôt. Essayez de faire pareil avec d’autres ...

    Par conséquent, c’est la mauvaise qualité des autres petits ou grands commerçants (quelque fois 30 à 70 % de fois plus cher le prix normal après recherches) ... qui ont fait qu’Amazon existe. Un grand commerce n’existe que par la satisfaction de sa clientèle ... sur une longue durée.

    Évidemment, le côté capitaliste ... est à négatif,mais quel commerce ne l’est pas de nos jours ??? Même l’artisan du coin, l’est !


    • berry 1er décembre 2019 19:29

      @Hijack ...
      On peut aussi prendre en compte des considérations politiques.
      Les amerloques sont en train de construire une tyrannie mondiale à nos dépens, autant éviter de les engraisser.


  • Initiativedharman Initiativedharman 2 décembre 2019 04:50

    Le Black Friday est organisé pour tous les consuméristes avides de biens matériels le plus souvent inutiles. Amazon est cynique mais il profite de la bêtise de ces consommateurs qui pourrissent le monde. Vous les avez vus ces gens là ? Les soldes les rendent hystériques et à moitié fous. Et après ça, il faudrait que le monde change.


  • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 2019 08:54

    Le client est roi et il fait ce qu’il veut , marre de se faire plumer par les petits commerçants habitant en villa et roulant en 4x4 ils vont ou leur porte-feuille les guides .....

    A Nice j’ai travaillé au milieu d’eux au centre commercial Nice Etoile , ils passaient leur temps a chialer se plaignant des difficultés de leur métier , de leur vie des employés au SMIC qui ne bossaient pas assez et qui rechignaient a travailler le Dimanche pour 4 figues , je les entendait raconter leurs vacances a l’autre bout du monde , des bouffes entre potes , du marbre qu’ils allaient de faire poser ,de leur dernière bagnole , des fringues de leur femme etc .....


    • zendragon zendragon 2 décembre 2019 09:46

      @zygzornifle
      Ah ces salauds de petits commerçants qui font du fric en exploitant leurs employés ! smiley


       
      Heureusement qu’Amazon est là ! C’est pas chez Amazon qu’on verrait des patrons et des actionnaires devenir milliardaires sur le dos des employés (forcément bien payés et bien traités...) et des fournisseurs (et des clients) !
       
      Jeff Bezos (57 millions d’actions), Vanguard (30 millions), BlackRock (10 millions), etc. (1800 dollars par action)


  • maQiavel maQiavel 2 décembre 2019 16:51

    L’article et les commentaires sont intéressants. Amazon constitue peut-être un désastre écologique, social et fiscal mais en même temps, cette société répond à une véritable demande, constitués pour une part de gens qui vivent en zone rurale ou périphérique. Personnellement, je n’ai pas besoin d’Amazon mais c’est parce que je vis dans une grande métropole, je me vois mal reprocher quoi que ce soit à ceux qui ne sont pas dans mon cas.

    Ce ne sont pas les consommateurs qu’il faut blâmer mais l’entreprise elle-même et en changeant la perspective, on passe de la morale inter-individuelle à la politique au sens noble du terme. Il me semble que le propos de l’auteur de l’article est avant tout politique et non moralisant.


    • maQiavel maQiavel 2 décembre 2019 17:16

      *constituée


    • zendragon zendragon 2 décembre 2019 18:10

      @maQiavel
      C’est bien d’abord à l’entreprise et ses actionnaires et les lobbies dont Amazon fait partie ("Etat profond", "Complexe militaro-industriel", "web bigbrotherisé", "BigPharma", etc) — que les reproches sont faits. 
       Pour ce qui est des clients (que je blâme ironiquement), ils bénéficient d’un service rendu, c’est indéniable, pour satisfaire leurs besoins immédiats de consommateurs. 
       Mais au final, quelle sera la contrepartie à ces services rendus par Amazon ? Ou Google, ou facebook, Apple, Paypal, Visa ?
       


    • pegase pegase 2 décembre 2019 18:30

      @maQiavel
      -
      Ils ont le droit de faire ce qu’ils font, alors voilà le résultat ... Le groupe LVMH fait pareil, voir le reportage d’Élise Lucet ....

      Les responsables français qui ont signés les traités étaient des incompétents ...


    • maQiavel maQiavel 2 décembre 2019 19:35

      @pegase

      Ce n’est pas de l’incompétence, c’est le résultat d’un projet néolibéral qui s’est matérialisé dans le consensus de Washington et qui consiste à cantonner le rôle de l’Etat à la fixation des règles du jeu d’un marché considéré comme autorégulateur. Il fallait donc transférer les souverainetés nationales à des institutions supra-étatiques indépendante du pouvoir politique national. Ces traités ne sont que l’émanation de cette logique.


    • maQiavel maQiavel 2 décembre 2019 19:38

      @zendragon
      Que proposez vous comme alternative ? 


    • zendragon zendragon 2 décembre 2019 21:00

    • zendragon zendragon 4 décembre 2019 15:10

      @maQiavel
      Plus sérieusement, si vous parlez d’une alternative à Amazon pour acheter une bouilloire électrique, ça devrait se trouver assez facilement... smiley

       
      Encore plus sérieusement, si vous parlez d’une alternative au Système Amazon, cela devient tout de suite beaucoup plus complexe...
       
      Je ferai peut-être un article sur ce sujet... peut-être... qui pourrait tourner autour de ces mots clés :

      ...
      Tirage au sort / révocabilité
      Local / durable / éthique
      Propriété d’usage (Bernard Friot)
      Coopérative généralisée
      Open source
      ... 
       
      Avec tout ça on reste quand même sur une alternative "a minima" ; "Le Système" (qui englobe Amazon) ratisse tellement plus large et tellement plus profond...


    • maQiavel maQiavel 4 décembre 2019 16:32

      @zendragon

      Un classique l’extrait de matrix.

      Oui je parlais bien d’une alternative au système Amazon. Merci pour votre réponse.


Réagir