mardi 14 septembre - par mat-hac

Crack : Anne Hidalgo a-t-elle envoyé « un signal de tolérance incroyable » à la consommation de drogue ?

Depuis que la mairie leur a interdit de squatter les Jardins d’Éole, dans les XVIIIe et XIXe arrondissements de Paris, plusieurs centaines de « crackeurs » ont pris racine aux abords du parc. Un regroupement de toxicomanes qui exaspère les habitants du quartier.



4 réactions


  • sls0 sls0 14 septembre 09:52

    Il y a la police nationale qui dépend du ministère de l’intérieur (Damartin) et la police municipale qui dépend du maire( François Dagnaud)


    Définition d’un policier municipal.

    Dans le cadre de ses missions, un agent de Police nationale est habilité agent de police judiciaire ou d’officier de police judiciaire. Ces habilitations lui octroient des prérogatives pour mener des enquêtes mais aussi user de compétences de forces publiques.
    L’agent de police municipale a la qualité d’agent de police judiciaire adjoints (APJ21), il n’est pas officier de police judiciaire (OPJ). Il doit donc régulièrement rendre compte à l’agent OPJ territorialement compétent (un gendarme ou un policier).
    L’agent de police municipale est l’un des premiers maillons du lien avec la population, sur les questions de sécurité. Le rôle de la police muncipale est d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. En ce sens, elle travaille en étroite collaboration avec la Police nationale dont elle assure le relais.

    C’est une zone prioritaire depuis 2013 ce coin à cause du crack, c’est le procureur de la république et le préfet de police les big-chefs. Anne Hidalgo aurait elle dépassé ses prérogatives en interdisant le parc aux usagés de crack ?


    Toutes les brigades des stups dépendent de la direction centrale de la police judidiciaire qui dépend du ministère de l’intérieur ou Damartin. Elles feraient leur boulot dans le XIXème, on ne devrait plus voir ce spectacle désolant.





  • Parrhesia 14 septembre 11:09

    Madame Hidalgo est assez représentative du standing politique moyen français et du standing "socialiste" en particulier.

    Mais en fait, il s’agit moins d’un problème "Hidalgo" que d’un problème qualitatif général du corps électoral !!!


  • levy 15 septembre 11:02

    La pauvre complètement dépassée, d’une autre époque et surtout incompétente avec sa politique de gauche façon Mitterant.


    • badaboeuf 15 septembre 11:10

      @levy
      MITTERAND avec un D patate , norman va encore te tirer les oreilles Matounet de mes deux.


Réagir