lundi 10 septembre - par mat-hac

La France accuse la Russie d’avoir espionné l’un de ses satellites en 2017

Lors d'une conférence de presse ce 7 septembre au Centre national des études spatiales de Toulouse, Florence Parly, ministre des Armées, a accusé la Russie d'avoir tenté d'espionner un satellite franco-italien en 2017. Invité du JT de Rt France, Roland Hureaux, essayiste politique et président de « Mouvance France », revient sur les soupçons d’espionnage par Florence Parly.



6 réactions


  • cathy cathy 10 septembre 14:42

    Tu parles d’un scoop !


  • joelim joelim 10 septembre 17:05
    https://francais.rt.com/international/53775-paris-denonce-tentative-despionnage-russe-satellite-2017 : « Nous protégeons les abords de nos côtes grâce à des observations satellites, mais ce sont aussi des satellites qui épient Daesh depuis l’espace, qui nous permettent de voir où ces derniers assassins se terrent et de leur asséner coup pour coup », a encore fait savoir Florence Parly.

    Vu la réalité de l’allégation d’assénage "coup pour coup" plutôt évanescente voire volatile, on peut supposer que l’épiage des abords de nos côtes doit être assez sympa les jours de soleil (petites nanas en maillot...). Vladimir a voulu copier les photos salaces, c’est compréhensible, je vois pas où est le problème...

    • joelim joelim 10 septembre 17:11

      C’est un hommage à la beauté de nos femmes en fait. C’est plus simple de pousser le moteur d’un satellite que de passer par la voie diplomatique surtout que Vladi est un peu timide on le savait..


  • Djam Djam 10 septembre 23:59
    ET la France soumise à Washington, elle s’est plainte lorsque les écoutes américaines ont été révélées en plein coeur de Paris... à deux pas de l’Elysée ???

    Plus con que la "gouvernance" française, je crois que ça n’existe nulle part.

  • troletbuse 11 septembre 13:28

    Inutile de faire un article sur une nouvelle crasse de LREM que personne ne connait


Réagir