vendredi 8 septembre - par matthius

Corée du Nord : Le co-développement est la solution

En prononçant un discours lors de la session plénière du Forum économique oriental de Vladivostok, Vladimir Poutine a déclaré que la seule solution au problème de la péninsule nord-coréenne était diplomatique. Selon lui, la communauté internationale ne doit pas réagir aux provocations de Pyongyang.



13 réactions


  • Emma Joritaire 8 septembre 13:24

    Dans la mesure où cette proposition de coopération laisse entendre que la Corée du Nord aurait besoin des autres pour s’en sortir mieux, on ne se demande si ça ne va pas vexer le petit Poussah à la moue de gros bébé contrarié.


  • Emma Joritaire 8 septembre 14:03

    Intrigué par la photo d’un officier nord-coréen arborant 24 rubans de décoration identiques (apparemment l’Ordre du Drapeau national de 1re classe), j’ai "creusé" sur Google Images.

    Et voici quelques prises par ordre croissant :

    Un peu

    Beaucoup

    Passionnément


    • alibaba007 alibaba007 9 septembre 11:56

      @Emma Joritaire "Un peu... beaucoup... passionnément"

      Merci, j’ai bien ri pour les médailles jusqu’aux genoux...

      Ils n’en ont pas aussi dans le dos ???

       smiley


    • Emma Joritaire 10 septembre 14:07

      @alibaba007

      Si le ridicule tuait, il n’y aurait plus d’état-major en Corée du Nord.


  • V_Parlier V_Parlier 8 septembre 14:26

    Comme d’habitude les atlantistes vont s’émouvoir avec frayeur (feinte) de tant de "complicité" avec la Corée du Nord. Mais qu’ont-ils d’autre en échange ?

    1) Riposte militaire contre puissance dotée de l’arme nucléaire (résultat ?...)

    2) Blocus pour affamer la population qui "militerait" ainsi pour l’arrêt du programme. (Relisez bien pour voir combien c’est stupide dans un tel contexte et pour un tas de raisons)

    3) Dire que ce n’est pas bien et que c’est pour ça qu’il faut tous se ranger sous les bannière des USA car nous serons ainsi justes et forts. (Ne rigolez pas, finalement c’est ça le discours principal)

    Durant ces dernières années l’otanie n’a fait que montrer au monde entier que tous ceux qui avaient obéi sagement à l’interdiction de développer l’arme nucléaire ont fini ravagés, renversés, envahis avec l’approbation de la "communauté internationale". Dans une telle situation, qu’il y ait Kim Jong-Un ou un autre à la tête du pays, que décidera ce leader s’il est un brin pragmatique ? C’est de la pure et simple logique sans émotions ni parti pris.


    • Emma Joritaire 8 septembre 15:15

      @V_Parlier

      "que décidera ce leader s’il est un brin pragmatique "

      Je ne sais pas trop quel crédit accorder à la physiognomonie, de surcroît appliquée à un extrême-oriental, mais je peine à voir du pragmatisme sur la face de cet adulescent joufflu, même, et surtout, quand il abandonne sa moue de bébé boudeur, et pas davantage dans son comportement actuel.


    • Emma Joritaire 8 septembre 15:16

      @Emma Joritaire

      adulescent joufflu


    • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 19:32

      @Emma Joritaire
      Rien ne nous prouve que c’est vraiment lui qui décide de tout, même s’il est la vitrine du culte dynastique et qu’il est présenté comme ayant ce rôle.


    • Emma Joritaire 10 septembre 14:05

      @V_Parlier

      C’est vrai qu’on ne sait pas qui gouverne vraiment ce pays et le respect de la succession dynastique, en faveur d’un gamin de 24 ans, dans un système porté sur la gérontocratie, a de quoi surprendre :

      — Premier ministre de 1997 (68 ans) à 2003 : Hong Song-man, né en 1929

      — Premier ministre de 2003 (64 ans) à 2007 : Pak Pong-yu, né en 1939

      — Premier ministre de 2007 (63 ans) à 2010 : Kim Yong-il, né en 1944 (à ne pas confondre avec Kim Jong-il, fils de Kim Il-sung et père de Kim Jong-un)

      — Premier ministre de 2010 (80 ans) à 2013 : Choe Yong-rim, né en 1930

      — Premier ministre depuis 2013 (74 ans) : Pak Pong-yu, né en 1939

      — Président du presidium de l’Assemblée nationale suprême depuis 1998 (70 ans) : Kim Yong-nam, né en 1928

      — Président de l’Assemblée nationale suprême depuis 1998 (68 ans) : Choe Thae-bok, né en 1930.


  • microf 8 septembre 14:56
    Bravo Président Poutine le "Mozart" de la politique, il est á politique ce qu´était Mozart á la musique, á savoir, un virtuose.
    De la Syrie oú il a un oeil bien ouvert, il ce rend au Sommet des BRICS, il le quitte á peine et ce rend directement au Sommet du Forum Économique Oriental.
    Partout il ne parle que de Paix, partout, il ne parle que de bonnes Relations entre les peuples, que Dieu lui vienne en aide et lui apporte son aide et sa protection pour mèner á bien ces Missions, car le monde est au bord de la catastrophe et a besoin de PAIX.



Réagir