jeudi 23 février - par Planetes360

Zemmour & Naulleau VS Michel Onfray



28 réactions


  • cathy cathy 23 février 10:38

    Je tiens à dire à Onfray que ce sont bien les chrétiens grecs qui ont christianisé l’Europe et non pas Rome. D’ailleurs nous en avons une belle preuve, tous les épîtres de l’apôtre Paul ont été écrits en grec. 

    De plus les croisés sécurisaient la route de la soie contre les pirates et bandits de Barbarie, et non pas Jérusalem, puisque cette ville a été détruite par Titus en 70. Les catholiques n’avaient pas besoin de sécuriser Jérusalem, puisque la nouvelle Jérusalem était Rome. 


    • Sinople 24 février 23:24

      @cathy
      Non, il ne faut pas confondre la langue grecque avec le peuple grec ! A l’époque le grec était la langue internationale en Méditerranée et jusqu’en Orient (du fait d’Alexandre Le Grand) et son alphabet servait même à écrire d’autres langues comme le Celte. Au Moyen-Orient l’araméen a longtemps joué ce rôle avant d’être remplacé par le grec, d’où les premiers textes chrétiens dans cette langue et non en hébreux. C’est à peu près comme si on disait qu’aujourd’hui le commerce mondial est fait "par les Anglais" et non "en anglais" !

      Non également pour Jérusalem ! La ville a été détruite en 70 mais reconstruite en 130. Plus tard il y a eu la période byzantine puis perse et enfin arabe, ça fait quelques siècles... (voir Wikipédia "Histoire de Jérusalem".) Les croisés ne sécurisaient que la région qui les intéressaient, certainement pas la Route de la soie jusqu’à la Chine !


    • Et Hop ! 25 février 22:27

      @cathy : Non seulement le Nouveau testament était écrit en grec, mais aussi l’Ancien testament plusieurs siècles avant la naissance de Jésus (Septantes grecques).

      Les Gaulois de Gaule utilisaient l’alphabet grec, ils ont été le premier peuple à frapper des statères d’or sur le modèle de ceux de Philippe de Macédoine, la doctrine religieuse des druides était issue de la philosophie pythagoricienne.


  • le celte le celte 23 février 12:28

    Un peu déçu du discours répétitif d’Onfray dont les arguments mot pour mot, ont l’air d’avoir été appris par cœur. Faut avouer que les questions sont du même acabit.
    Sinon oui, les polythéismes grecs, romains et barbares ont été remplacés par le christianisme. Moins contraignant et moins coûteux en offrandes pour les ignares et pour la classe dirigeante, une bonne façon de manipuler ces mêmes ignares en les soumettant à une simplification de logo...c’est après que les choses se sont compliqués, avec 3 logos.... !


  • Yacine Chibane Yacine Chibane 23 février 13:29

    Zemmour est allé chez le coiffeur, Onfray pas encore...


    • Semi Kebab 23 février 13:36

      @Yacine Chibane
      Je le préfère avec les cheveux longs, Onfra, ça le rend encore plus enfantin qu’il ne l’est déjà.


  • Semi Kebab 23 février 13:35

    Sans Onfray, le débat serait condamné aux oubliettes de la médiocrité hanounesque, en dehors de l’inévitable et insupportable point godwin atteint comme chaque discussion française sur n’importe quel sujet, Hitler et Staline apparaissent inéluctablement en l’espace de peu de temps y compris dans les discussions sur les pâquerettes, ou un débat enflammé sur la couleur des rideaux de la chambre à coucher, on se fait très vite traiter de nazi et/ou stalinien selon le point de vue et logiciel de l’interlocuteur, ici une espèce de philosophe qui ne sait plus très bien quoi inventer pour paraître, j’insiste sur ce verbe, intéressant, dans le vent, d’actualité, voire d’avant garde, alors qu’il est à la traîne depuis des années, sur à peu près tous les sujets, il a beaucoup trop longtemps traîné dans la gauche adolescente entre autres, avant de découvrir certaines réalités qui ne sont pas décrites dans Libération, mais passons, car sans lui, jamais je n’aurais jamais eu l’idée de me poser une question essentielle pour comprendre le monde, le présent, le cosmos, les mystères insondables de la spiritualité humaine, Hitler avait il oui ou non, les moyens ou la volonté de changer les boucles de ceintures des SS gravée du Gott mit uns si il était anti catholique ?

    .
    Je me coucherai moins con ce soir... Merci Michel, tu mérites une grosse pastille rouge sur le nez.

    .
    On atteint des summums en philosophie là... Il commet les erreurs qu’il reproche aux autres, avec en plus un temps de retard considérable sur ce que certains considèrent comme son évolution analytique, sur ceux qui se la pètent moins dans les merdias mais qui ont toujours cultivé leur bon sens paysan et naturel.

    .
    On se demande pourquoi chaque fois qu’Onfray a des états d’âme, il se croit obligé de les exposer dans des livres dispensables, hors de prix, chiants à crever et vendre sa soupe sur tous les plateaux tv plus que trop complaisants envers ce yaourt light, gourmandise de tout anorexique qui se respecte avant de le vomir dans les chiottes pour ne pas culpabiliser.


  • Yacine Chibane Yacine Chibane 23 février 13:58

    Michel Onfray a tendance à sauter du coq à l’âne (Ben Laden, Constantin, Bush, Hitler etc) et à essentialiser le christianisme et le judaïsme et à en parler comme d’un bloc unifié. Le catholicisme considérait les juifs comme le peuple déicide jusqu’à Vatican II et Luther appelait à chasser les juifs.


    • Et Hop ! 25 février 22:34

      @Yacine Chibane : C’est vrai, mais les Juifs n’ont pu vive dans des pays d’Europe uniquement dans des enclaves où le pape et des évêques les faisaient bénéficier de leur immunité et de leur protection : Rome, Avignon, Metz, Toul et Verdun, Strasbourg, etc. Seule exception, l’Espagne mauresque jusqu’à la reconquista. En dehors de ces enclaves, les communautés juives étaient systématiquement chassées par les population et bannis par les princes à cause de la pratique de l’usure.


  • maQiavel maQiavel 23 février 15:24

    Petite remarque sur le propos de Zemmour sur la colonisation.

    Précaution rhétorique : avant qu’on ne m’en accuse , ma remarque ne s’inscrit pas du tout dans la défense du propos de Macron sur la colonisation , je l’ai dit ailleurs cette polémique ridicule et grotesque est une manouvre politico-merdiatique pour structurer le débat autour de l’antagonisme binaire et caricatural « la colonisation a eu des biens faits » versus « la colonisation est un crime contre l’humanité » (comme l’a bien décrit Qamarad) , histoire de jeter une question clivante au possible et remplies d’affects en tout genre sur la populace comme on jetterait des morceaux de viandes à une meute de chiens pour se distraire en les regardant combattre dans la poussière. On peut bien entendu avoir et défendre une opinion sur la question mais avec tous les problèmes que connait le pays , en faire la centralité du débat public est grotesque. Les religieux byzantins n’avaient pas tort dans l’absolu de discuter du sexe des anges ,le problème était d’en faire une thématique centrale alors que leur ville était assiégée par les Turques. Cet épisode me fait beaucoup penser à la France d’aujourd’hui mais c’est assez symptomatique des corps politiques qui ne sont plus souverain : comme ils n’ont plus la capacité de décider, ils investissent la sphère symbolique !

    Pour revenir à Zemmour, il dit « si la colonisation est un crime contre l’humanité, c’est l’humanité tout entière qui n’a cessée de commettre des crimes contre elle-même parce que l’histoire de l’humanité c’est l’histoire des colonisations. Tous les peuples ont été colonisés et tous les peuples ont été colonisateurs ».

    Et bien c’est faux et c’est un sophisme. Comme souvent, Zemmour se lance dans des affirmations péremptoires qu’il serait dans l’incapacité de démontrer si le cadre télévisuel s’y prêtait, il pèche par simplisme et amalgame (raison pour laquelle je le considère avant tout comme un polémiste).

    Zemmour, très habilement amalgame deux acception du terme colonisation :

    -La première a pour contenu le peuplement et l’occupation d’un espace. Bien évidemment, si on part du principe que les humains ont un (ou des ) foyer originel , le peuplement et l’occupation de terres est une constante que l’on retrouve dans tous les peuples. Mais personne n’a jamais dit que cela était un crime. Ceux qui affirment que la colonisation est un crime parlent donc de la seconde acception.

    -La seconde a pour contenu l’extension de la souveraineté d’une nation par l’invasion brutale d’un territoire situé hors de ses frontières. C’est ainsi qu’on se retrouve avec d’un coté des colonisateurs et de l’autre des colonisés (ceux qui occupent le territoire envahit par la violence). Et bien tous les peuples ne sont pas colonisateurs. Qui les hommes de Cro-Magnon ont colonisé ? J’aimerai aussi qu’on me site le nom des peuples que les pygmées ont colonisés.

    Universaliser la notion de colonisateurs selon cette seconde acception relève de ce que l’on nomme « fausse conscience » càd une conscience altérée qui naturalise et universalise des phénomènes sociaux et historiques spécifiques sur le plan spatial ("ça a existé partout", cfr les pygmées) et temporel ("ça a existé à toutes les époques" cfr l’homme de Cro-Magnon).

    Après on peut discuter pour savoir si la colonisation est un crime ou non , c’est une discussion morale mais en faire le centre du débat public , avec les journalistes et les politiques au taquet , c’est réellement discuter du sexe des anges.

    Dans tous les cas tous les peuples ne sont pas et n’ont pas été colonisateurs. 


    • Qiroreur Qiroreur 23 février 16:25

      @maQiavel
      "On peut bien entendu avoir et défendre une opinion sur la question mais avec tous les problèmes que connait le pays , en faire la centralité du débat public est grotesque. "

      C’est une erreur de stratégie de com. Macron n’a évidemment pas décidé lui-même de se lancer dans cette repentance. On lui a soufflé que ce serait bien de lancer un signal "positif" aux algériens (et donc aux français de branche par extension). Sauf qu’étant totalement ignare (et en ayant rien à foutre au fond) de l’Histoire de France il s’est pris les pieds dans le tapis. Même son "je vous ai compris" complètement crétin est une bévue. Je pense que le conseiller en com qui lui a soufflé ces coneries va finir noyé dans 30cm d’eau en forêt de Rambouillet...

      Je ne partage pas votre avis (enfin pas tout à fait... il fait plutôt un raccourcis) sur le sophisme. Dans le cas de l’Algérie il n’y avait par exemple aucune structure étatique réelle (la différence avec le Maroc... et c’est pour cela que c’était un protectorat). C’est pour cela que de parler de colonisation est presque (désolé si ça choque nos amis algériens) absurde : regardez la composition de la ville d’Oran dans les années 1920...regardez la démographie de l’Algérie au 19e et jusqu’en 62... 

      Vous prenez deux exemples contestables. Les pygmées n’ont a priori jamais constitué une seule et même entité non plus. On est plus face à des groupes humains qui se sont fragmentés suite à des événements climatiques il y a plusieurs dizaines de milliers d’années. Les Cro-Magnon non plus. Maintenant si vous dites, "ok, les papous, les inuits... non plus", je vous répondrait là encore que des pop nomades peuvent difficielement créer des civilisations (ce n’est pas du mépris leur égard, ni une négation de leur savoir et de leur richesse culturelle, juste une réalité). 

      Mais sinon oui, tous les peuples n’ont pas colonisé. Vous parlez de peuples, mais sans doute le bon terme est justement "civilisation", celle-ci étant nécessaire pour étendre sa souveraineté (et donc aller chez le voisin, le coloniser) avec en plus une population conséquente pour faire souche sur place. Le fait est que la population algérienne (pour reprendre mon exemple) ne constituait pas une civilisation avant l’arrivée des français. Il existait des occupants turcs et des peuplades de diverses origines non unifiées, ne formant pas un groupe homogène. C’est un peu comme le continent américain, l’Australie, etc. 

       


    • maQiavel maQiavel 23 février 17:41

      @Qiroreur

      Non ce n’est même pas une erreur de com de Macron, c’est une stratégie électoraliste : il s’agissait de draguer l’électorat d’origine Algérienne, histoire de booster sa campagne parce que la bulle médiatique commençait à retomber. C’est de la politicaillerie de bas étage.

      Non les Pygmées n’ont jamais constitué une seule entité mais on serait bien en mal de me décrire quel peuple un peuple Pygmées a colonisé. Pareil pour le Cro-Magnon. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres d’ailleurs, vous en citez d’autres ( je ne mettrait pas les papous dans cette catégorie ceci dit ).

      Pour ce qui est de la civilisation, c’est un terme très vague avec différentes définitions mais si on y accole la notion de développement technologique, vous avez tout à fait raison, les communautés primitives de chasseurs cueilleurs n’ont pas de civilisation. Ce n’est pas du tout du mépris, c’est une réalité qui peut même, selon l’approche que l’on a de la civilisation, être une vertu.

      Pour finir pour reformuler ce que vous dites, pour être un colonisateur, il faut un Etat (aussi primitif soit- il ). Mais pour être un colonisé, il n’y a pas besoin d’avoir soi même un Etat. Donc que le peuple ou les peuples conquis aient une structure Etatique ou pas ne change rien au fait d’être colonisé. La démographie et la composition des villes non plus. 


    • Qiroreur Qiroreur 23 février 19:28

      @maQiavel
      Je pense que c’était bien une strat de com sauf que manigancée par un jeunot qui ne connais pas l’Histoire de notre pays, pas plus que le Macrout en goguette dans les algéroises et logiques rancœurs n’y entend rien quoi que ce soit. J’ai habité plusieurs années en Algérie, et quand j’ai entendu ce demeuré balancer sa saucisse, forcément... j’ai cogité sur son cas ; pour balancer une connerie pareille il n’y a pas d’alternative : soit il faut être con/ignare, soit très mal conseillé, peut-être un mélange des deux dans son cas. Je plaisantais précédemment, je ne crois pas trop à l’hypothèse du truc prémédité (genre on va faire du buzz avec un débat histoire de détourner le fait qu’il n’a aucun prog), je crois plus à l’incompétence/ignorance ... car ce vendu et blaireau (et son tocard de conseiller en com) passent pour ce qu’ils sont et doivent déjà chercher à l’heure où j’écris (et bien avant) checher le nouveau buzz pour corriger le tir...


    • Et Hop ! 25 février 22:43

      @maQiavel : Non, une civilisation c’est pas la dimension technique, la civilisation tient d’abord à un ensemble cohérent d’arts dans tous les domaines : costumes, musique, danse, architecture, guerre, agriculture, cuisine, littérature, poésie, protocole, civilité, droit, mythes, religion, culte, éloquence, théâtre, cérémonies, etc.. Les sociétés techniciennes occidentales sont très peu civilisées et plutôt barbares, par exemple les USA. Mais ce n’st pas le cas du Japon qui est très technicien et très civilisé.


    • maQiavel maQiavel 26 février 15:33

      @Et Hop !

      A mon humble avis, vous confondez « culture » et « civilisation ».

      Ce que vous décrivez là correspond à ce que l’on peut nommer une aire culturelle.

      Dans le mot « civilisation » , il y’a l’ensemble des connaissances techniques et matérielles pour agir sur la nature dans un espace géographique aux limites facilement repérables et fondé sur des mentalités collectives qui constituent des normes juridico-religieuses. Parmi ses caractéristiques, il y’a l’inscription dans un processus de longue durée et le fait de servir de modèle pour les peuples et les sociétés voisines. C’est ainsi que l’aire civilisationelle dépasse en dimension l’aire culturelle.

      Ca, c’est la façon dont le décrivent les anthropologues. Au-delà de ça , la définition du concept de civilisation est floue et complexe ,il n’y a pas de définition universellement acceptée , c’est un concept flottant dont chacun se fait sa propre idée.

      Par exemple, vous, vous corrélez la notion de civilisation avec celle de « civilité » (savoir vivre, ensemble de règles de vie en communauté telles que le respect d’autrui, la politesse, la courtoisie) , raison pour laquelle vous écrivez que le Japon est très civilisé et que les USA sont barbares. C’est un point de vue qui se respecte mais qui est tout à fait contestable car on peut considérer la « qualité » des mœurs n’entre pas en compte dans la notion de civilisation. D’ailleurs, de ce point de vue la dichotomie Barbare / civilisé n’a aucun sens puisque les peuples définit comme Barbare depuis l’antiquité ont des règles de savoir vivre plus « évoluée » que celle des peuples dit civilisés.


  • Joe Chip Joe Chip 23 février 16:20

    Onfray semble oublier qu’il y avait des juifs hellénisés - qui parlaient grec et qui avaient intégré l’héritage de la philosophie grecque - bien avant "l’invention" de Jésus Christ (qu’il confond avec Jésus de Nazareth, dont l’existence est bien avérée, mais passons sur ce point). C’est ce groupe qui, sous l’impulsion de Paul, a entrepris la conversion des premiers païens. Les quatre Evangiles sont par ailleurs rédigées en grec, pas en hébreu.
    Après la mort de Jésus, il y avait ainsi deux groupes de chrétiens à la fois complémentaires et antagonistes : le groupe des judéo-chrétiens de Jérusalem constitué autour de Pierre et des apôtres, qui végétaient et se heurtaient à l’indifférence des juifs majoritaires, et le groupe des hélléno-chrétiens qui rassemblait les juifs hellénisés et les païens convertis de l’Empire, et qui était de loin le plus dynamique des deux.
    Des tensions apparaissent rapidement entre ces deux groupes car les judéo-chrétiens - qui ont au départ une légitimité spirituelle que Paul ne peut pas revendiquer, n’ayant pas connu le Christ - développent une expérience de vie communautaire radicale et utopique inspirée par la vie de Jésus (abolition de la propriété privée, partage des biens...) qui est relatée dans les Actes des Apôtres. A l’inverse, les héléno-chrétiens rejettent le sectarisme communautaire des judéo-chrétiens et prônent l’intégration et la participation des croyants à la vie de la cité, sur le modèle civil gréco-romain. 
    Mais il y aussi une crise interne au judéo-christianisme qui peine à convaincre le reste de la société juive du fait de sa radicalité. Pierre n’a pas le charisme ni l’éloquence de Jésus et le groupe assure difficilement sa subsistance matérielle, dépendant de plus en plus des hélléno-chrétiens. Paul organise ainsi une collecte à travers l’Empire pour "renflouer" les chrétiens de Jérusalem et en profite habilement pour prendre le pouvoir et renforcer le caractère autoritaire de l’Eglise naissante. Les chrétiens doivent se soumettre à l’autorité politique. Ils doivent contribuer par leur travail à la prospérité de la communauté. L’idéal évangélique doit être réservé à la vie intime et familiale. 
    Quant au judéo-christianisme historique, il disparaît rapidement après la chute du Temple et la reprise en main du judaïsme par les Rabbins. Le judéo-christianisme civilisationnel revendiqué par Onfray est une notion beaucoup plus tardive qui apparaît durant le Moyen-Age, précisément au moment où l’Islam se répand dans une partie de l’Europe. L’expérience des Croisades matérialise ainsi une volonté générale de renouer avec une identité profonde en retournant au berceau du christianisme. Ce retour aux sources est d’autant plus justifié que l’Islam prétend "corriger" la religion judéo-chrétienne en se présentant comme un monothéisme pur (ce qu’il n’est pas, la tradition musulmane ayant assimilé de nombreux éléments et lieux associés aux cultes pré-islamiques, tout comme le christianisme l’a fait en Europe en absorbant la culture païenne). L’épanouissement de la civilisation monastique marque également une renaissance de l’utopie évangélique des judéo-chrétiens.
    Bref, sans nier la notion de judéo-christianisme, on ne peut pas non plus s’en servir pour contester les racines hélléno-chrétiennes de la civilisation européenne. 

    Par ailleurs, quand il affirme qu’Hitler était catholique et que c’est pour cette raison que l’Eglise a massivement collaboré avec les nazis, c’est un énorme contresens car les chiffres des élections en Allemagne dans les années 20 et 30 montrent exactement l’inverse, à savoir que les catholiques de l’Allemagne rhénane ne votaient pas pour le partir nazi, à la différence des protestants de l’Allemagne prussienne qui soutenaient massivement le parti hitlérien. 
    Par ailleurs, les cadres nazis les plus zélés ont eu des velléités de persécution envers les catholiques qui s’opposaient à la politique sociale du régime, notamment la répression et l’ostracisme des individus "asociaux". 
    Ce qui est vrai, c’est qu’Hitler cherchait à se concilier l’autorité romaine (donc le Pape et les évêques) car il rêvait à une restauration impériale de l’Allemagne, dont le modèle éternel était Rome.

  • maQiavel maQiavel 23 février 16:32

    Je n’ai pas lu le livre d’Onfray , je ne juge que ce qu’il dit dans ce débat. 

    Sur le lien entre le nazisme et le christianisme et surtout sur le "mon royaume n’est pas de ce monde "( que Zemmour a très bien expliqué ) , que de sophismes de sa part , c’est impressionnant !

    • Joe Chip Joe Chip 23 février 18:13

      @maQiavel

      Onfray est un sophiste, au sens originel et "noble" du terme. Zemmour lui fait remarquer à plusieurs reprises qu’il est un relativiste - ce qu’il ne nie pas d’ailleurs - et c’est une des caractéristiques principales du sophiste durant l’antiquité. 

      D’ailleurs le seul fait de dire qu’il faudrait renoncer à exister et à se battre sous prétexte que l’on aurait perdu d’avance est un redoutable sophisme. 


    • maQiavel maQiavel 23 février 19:05

      @Joe Chip

      C’est sur ce dernier point qu’il m’irrite particulièrement.

      Je n’ai jamais vraiment aimé Onfray bien que je lui reconnaisse une grande culture philosophique, j’ai appris pas mal de choses en écoutant ses conférences, il fait de temps en temps des remarques de bon sens dans son commentaire de l’actualité (sans inventer le fil à couper le beurre non plus) mais il dit aussi des énormités, surtout lorsqu’il s’agit de politique étrangère.

      Mais là, avec son néo-déclinisme défaitiste, il me débecte. Je n’ai pas lu son livre mais je parle du propos qu’il tient dans ses interviews. Il faudrait selon lui sombrer avec élégance et mourir avec classe. Il développe une vison ultra déterministe de l’histoire comme pour justifier son renoncement, je l’ai entendu dire dans une interview que le cours de l’histoire est plus fort que les volontés et le tout agrémenté d’un zeste de prétention d’avoir découvert les lois immuables de l’histoire. Lui il sait que c’est terminé et qu’il n’y a rien à faire.

      Moi, ce monsieur me donne l’impression d’avoir découvert la mort récemment. Elle exerce sur lui une sorte de fascination qui vire à l’obsession, on dirait un enfant qui vient de prendre conscience que tout ce qui naît est destiné à mourir et qui à présent s’amuse  intellectuellement avec ce grigri. Son athéisme philosophique a donné naissance à un athéisme social et existentiel.

      Il me fait penser un peu à ces convertis qui dépassent en radicalité les pratiquants d’un culte qu’ils ont connu toutes leurs vies. Onfray est devenu un taliban du déclinisme . Le déclin commence au big bang. Non mais sans rire, Spengler peut aller se coucher.

      Maintenant qu’il a découvert la mort, le déclin, la décadence, on va attendre qu’il découvre la naissance et la renaissance. Parce que les peuples, les nations, les civilisations meurent, c’est certain mais sur les décombres, d’autres peuples, nations et civilisations naissent ou renaissent. Tant qu’il sera obsédé par la mort, il ne sera pas en capacité de prendre conscience de la naissance et de la renaissance.

      Mais pour prendre conscience de la naissance, il faudrait qu’il ait un jour un gosse. Parce que si notre corps biologique est condamné à disparaître, c’est à travers notre descendance qu’on renaît et qu’on survit. Mais pour intégrer cela, il faut soi même avoir un enfant. Lui n’en a pas. C’est pour ça que je plains ceux qui vont le suivre sur la voie morbide qu’il vient d’emprunter, j’ai l’impression qu’il ne parle pas tant de la civilisation « judéo-chrétienne » que de lui-même …

      J’ai suivi cette vidéo seulement pour savoir ce que Zemmour lui dirait, lui ne m’intéresse plus …


    • Joe Chip Joe Chip 23 février 20:46

      @maQiavel

      Idem, je le trouve très décevant, surtout après ce qu’il avait démontré l’année dernière dans les médias. Là, c’est tapis rouge dans toutes les émissions, les interviews complaisantes de journalistes qui le trouvent parfait depuis qu’il explique aux Français qu’ils sont foutus en tant que peuple, que Jésus est une invention et qu’Hitler adorait le catholicisme. Aucun contradicteur, rien. Même Zemmour, un décliniste, le trouve défaitiste, c’est dire. 

      Il se met dans la posture confortable du cynique qui est au-dessus de la mêlée et qui peut tout critiquer sans avoir de compte à rendre sur rien, et en même temps on a l’impression qu’il dissimule sa pensée sur certains points. En fait il se cache derrière ce pseudo-concept de décadent de gauche. Selon lui, le décadent réac aspire secrètement à renaître en retrouvant le passé ; par conséquent, le décadent progressiste ne doit plus aspirer à rien. CQFD. 

      Moi, ce monsieur me donne l’impression d’avoir découvert la mort récemment. Elle exerce sur lui une sorte de fascination qui vire à l’obsession, on dirait un enfant qui vient de prendre conscience que tout ce qui naît est destiné à mourir et qui à présent s’amuse intellectuellement avec ce grigri. Son athéisme philosophique a donné naissance à un athéisme social et existentiel.

      Oui, il y a de ça. Je crois effectivement qu’il projette les angoisses liées à sa situation (homme d’un certain âge, seul, sans enfant, ça travaille forcément...) sur l’état du monde, ce qui n’est pas tellement original d’ailleurs pour un intellectuel. Le fait de se dire que tout est voué à disparaître et à se fondre dans la matière indifférenciée doit lui apporter une sorte de réconfort. Selon wikipedia, Onfray a eu plusieurs incidents de santé sérieux, ça peux aussi avoir contribué à forger cet état d’esprit. 


    • Et Hop ! 25 février 22:56

      @maQiavel : Onfray est un athée désabusé, blasé, avachi, qui arrive au bout de la logique de la philosophie hédoniste libertaire de Mai68 (rechercher le maximum de plaisir pour le minimum de peine et de contrainte), le désenchantement, le néant.

      Il n’y a que la philosophie héroïque qui apporte du plaisir, c’est l’effort, la douleur, le sacrifice, la difficulté vaincue, qui donnent un véritable plaisir et un sens à la vie, c’est de jouer du violon, d’escalader des sommets, d’élever des enfants ou des chevaux, de souffrir dans une traversée en solitaire, de prendre sur soi, c’est pas la vie lâche et velléitaire du gros Hollande. 


    • maQiavel maQiavel 26 février 15:36

      @Et Hop !
      Je ne serais pas aussi tranchant que vous , ces deux types de philosophies ont leurs qualités et leurs travers. 


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 23 février 21:30

    J’ai appris quelque chose de profond chez Michel ! et de très précis par dessus le marché :


    le 11/9 a été réalisé par des terroristes qui ont acheté QUATRE CUTTERS dans un supermarché  :

    & les 2 autres lascars approuvent : après, il ne faut pas s’étonner que bien de nigauds ici et hors d’ici prennent ces QUATRE (ne pas oublier la nana) comme des EXPERTS, censés réfléchir -n’employons pas de grands mots- sur tout & rien génialement !

    Ce fait relativise -a priori- négativement leurs racontars fait de faux et/ou d’à peu près historiques, philosophiques et métaphysiques : ça ne donne pas du tout l’envie d’aller jusqu’au bout, autrement que comme pièce de spectacle ; elle justifierait leurs divers émoluments a priori non négligeables !

    Ainsi va le monde... ainsi va ce monde ! Quelques rappels en vrac :
    Je l’ai écrit ici-même, que toutes les religions sont mortes ; et j’ai dit pourquoi !
    Aussi que l’homme ne peut se passer de religion ! C’est toujours le cas de nos jours, d’où le pléthore de pseudos ...
    Naissance des religions
     qu’il ne faut pas confondre avec les métaphysiques- quand ça déconne trop, moment que j’ai appelé le début de la FIN du Kali-Yuga : elles ont comme objectif principal d’amortir la chute, etc, etc... !


    Vous m’excuserez mais j’ai un autre niveau d’analyse que celui de ces quatre rigolos... mais le FORMATAGE subi depuis l’enfance est la raison principale de votre écoute sélective ! C’est aussi simple que ça ! Désolé... mais c’est la vérité... !


    CQFD CQFD


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 24 février 01:11

      @Mao-Tsé-Toung
      C’est toujours le cas de nos jours, d’où la pléthore de pseudos religions


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 24 février 02:56

    A priori la contradiction la plus grossière de Michel sur "sa » DECADENCE !
    Naïvement Vanessa B. de ONPC lui demanda :

    « est-ce que cette décadence vous dérange-t-elle quelque peu » ?

    Réponse connue, répétée ici :

    « nullement ; car elle est dans l’ordre des choses  » !

    Alors pourquoi nous avoir vendu pendant des annés son UPC, en réaction à la montée du FN ?!

    Entre nous son UPC a l’air d’avoir plutôt fait monter le FN, si on consulte froidement les chiffres ! En vérité il n’en a rien à foutre tant que son commerce est au zénith !

    A quand la manchette :


    Onfray, BUSINNESMAN de l’année


    Merci


    CQFD CQFD


  • InternetDev InternetDev 24 février 14:16

    Caron a dégager Zemmour en une pichenette clinique ...

    Onfray qui aime le vent et les débatteurs minables lui passe les plats.


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 25 février 04:14

    Pour parler sérieux sur ou avec Onfray, il ne faut pas se prendre la tête -à moins de se plaire maso-, en voulant reprendre ou critiquer chacun de ses dires ! Force est de constater que le gus a fait fortune, et qu’il n’a rien à foutre des croyances d’individus comme nous, censés magnanimes, qui n’ont pas un radis en poche : article* que je dois publier prochainement sur le spécimen ou il s’exprime franchement sur les ratés -ceux qui n’ont pas réussi comme lui évidemment- en les comparant à lui-même : il a amassé déjà une coquette fortune, tout en étant invité et célèbre dans le monde entier ! Excusez du peu... !

    Dit en une phrase simple : son objectif est de se remplir les poches ; pas d’entrer dans l’histoire !

    D’ailleurs son cynisme va chercher loin, et sa « décadence » le rend clair comme de l’eau de roche :
    pourquoi vouloir entrer dans l’histoire quand celle-ci a sonné le tocsin de son inéluctable fin (très prochaine ?!)... !
    J’ai expliqué ses « problèmes » psychosomatiques qu’il a vécu avec les curés de son bled, sans que personne ne m’accompagne ici -à part un bavard, alors son fan- sur ces, si importantes 20 dernières années d’enseignant passées dans leur école, où son cerveau malade -pour parler comme certains- s’est vraiment façonné !

    Il ne faut pas oublier que c’est le team BHL qui lui permit de sortir ce cette collaboration contre-nature entre le jeune anar hédoniste (revendiqué de gauche) fauché, et les derniers des Mohicans de l’église de Rome !
    Avec les curés, probablement jésuites* -tout au moins dans leur comportement-, il apprit comment survivre & exploiter la connerie humaine qui supportait leurs sermons ; le team BHL*** quant à lui, va parfaire ses acquis en lui montrant comment utiliser cette même connerie humaine pour réussir dans notre société où règne le paraître et la fausse-monnaie, c’est à dire à faire fortune avec le verbe et la tchatche, dont ses tuteurs avaient dès le début diagnostiqué les capacités d’estomac et d’esbroufe exceptionnelles, indispensables de nos jours pour « réussir » dans ce milieu de la pseudo-philosophie, de celui qui allait devenir le prophète athée de la mort de notre civilisation !

    *à paraître prochainement

    **né dans le berceau des jésuites -certains vont dire que ça commence à faire beaucoup ; mais je n’y peux rien si c’est comme ça- je me dois de publier un article les concernant (n’en dites rien aux antifas qui m ’ont déjà menacé de me jeter à la Seine... pour cette naissance !)

    *** BHL : j’ai publié de nombreux articles de fond le concernant ; notamment comme fan du couple infernal : JP Sartre/Martin Heidegger 


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 25 février 04:32

      @Mao-Tsé-Toung
      antifas qui m ’ont déjà menacé de me jeter à la Seine... pour cette naissance suspecte à leurs yeux !


Réagir