samedi 1er octobre 2016 - par Zatara

Youssef Hindi répond à Éric Zemmour à propos de l’islam en France

Un des moments forts de la conférence qu'il a donné à Nice le 24 septembre dernier à propos de son dernier ouvrage : " Les mythes fondateurs du Choc des civilisations"

 

 



100 réactions


  • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 10:33

    Je fais parti de ceux qui pensent que le discours de Zemmour est dangereux et qu’il doit être contré mais avec des opposants comme Youssef Hindi, Zemmour n’a plus besoin d’amis, ses adversaires feront le boulot à leur place.  smiley

    L’opposition «  France traditionnelle historique » versus « France républicaine laicarde antireligieuse » n’a de sens que dans les poubelles du net qui font de la révolution française un bloc monolithique et uniforme et linéaire. Qu’on ne me renvoie pas à la propagande « républicaine » qui fait de la révolution Française l’avènement des lumières fondamentalement bonnes et de l’ancien régime les ténèbres moyenâgeuses fondamentalement mauvaises , ce récit est absurde , des historiens très sérieux ont depuis longtemps fait la part des choses entre ce qui relève de la propagande et la réalité historique sans attendre la fameuse « dissidence ». 

    Et le problème de cette soi disant « dissidence », c’est qu’elle nous vend un mythe inversé qui fait de la période qui précède 1789 le régime « naturel » d’une France « pure » violée et salie par de vils comploteurs judéo-maçonniques en s’inspirant des élucubrations de l’abbé Barruel , narrative qui circule depuis longtemps dans les milieux cathos intégriste qui souffrent d’une frustration chronique et d’ un délire de persécution . Ces milieux là ne peuvent pas admettre que les causes de la destruction de l’ancien régime sont avant tout endogènes à ce régime. C’est plus facile de rejeter la faute sur de tout puissants comploteurs très méchants qui ont tout programmé. Je ne nie pas non plus le rôle et l’influence des loges maçonniques, qui est bien connue et documentée mais elles étaient loin d’avoir tout planifié, la situation était loin d’être pour elles sous contrôle dans cette tempête, la preuve est qu’elles ont aussi été victimes de répressions. Les paranoïaques aussi ont des ennemis mais ça n’excuse pas leur délire de persécution.

    Ce qui me gène, c’est que les islamistes récupèrent à leur compte cette narrative complètement biaisée : révolution judéo-maçonnique + Vincent Peillon et nouvelle religion républicaine + laïcité antireligieuse = la gueuse ripoublicaine , on prend les faits historiques qui permettront de confirmer la thèse et on rejette ce qui l’infirme, c’est emballé , c’est pesé , le récit mono -causal est construit et incontestable,  on en fait des prêt à porter idéologique pour la clientèle de confession musulmane.

    Ce récit va leur permettre de s’attaquer au principe même de la République au sein des communautés musulmanes : le principe de laïcité étant illégitime et satanique, il doit être remplacé dans l’espace public par le principe divin islamique. Les pauvres musulmans sont des victimes permanentes de complots républicains visant à faire d’eux des boucs émissaires du choc des civilisations, à part ça, il n’y a rien à reprocher au comportement de certains pratiquants de l’islam.

    On en arrive même à la conclusion que l’assimilation est une stratégie juive utilisée pour détruire la France de l’intérieur, il faudrait donc au contraire une affirmation identitaire et communautariste musulmane (ce n’est pas ce que dit exactement Hindi mais de nombreux musulmans le disent ouvertement). Certains réseaux islamistes ont très bien compris le parti qu’ils pouvaient tirer en s’insérant dans la narrative paranoiaque antimaçonnique  des cathos intégristes contre une « raiepoublique » essentialisée, d’où les tentatives de rapprochement en vue du fameux « front de la foi ». Le camp du Bien contre celui du Mal, Dieu contre Satan, à chacun de choisir son camp, les justes se reconnaitront.

    Je n’ai rien contre le fait que des musulmans et des catholiques puissent s’entendre, c’est une très bonne chose mais lorsqu’il s’agit d’une entente politique qui se fait sur le dos du principe Républicain et laïc, ça pose un problème. Il faut démonter méthodiquement toute cette narrative et expliquer que si Vincent Peillon n’a pas tort sur l’instauration d’une religion laïque s’opposant au catholicisme au cours du XIX ème siècle , il y’a eu plusieurs rapports de force au sein du camp laïc et que les vainqueurs ont été les laïcs séparatistes qui insistaient sur la neutralité et la non-intervention de l’État sur les religions , ce sont eux qui ont fait de la loi de 1905 une loi de liberté ( y compris religieuse) et non une loi liberticide à l’encontre de l’exercice des cultes.

    Il faut s’opposer à Zemmour en contre argumentant méthodiquement , lui faire des procès d’intention en l’insérant dans un prétendu complot visant à détruire la France est contre-productif , il faut aussi nous expliquer ce que ce front de la foi veut mettre en lieu et place de la République. Une théocratie de droit divin peut être ? Soyons sérieux.  smiley

    La République dans sa forme actuelle est très imparfaite, c’est le moins qu’on puisse dire mais comme tout objet politique elle est perfectible. 


    • medialter medialter 1er octobre 2016 11:42

      @maQiavel
      "Ce récit va leur permettre de s’attaquer au principe même de la République au sein des communautés musulmanes : le principe de laïcité étant illégitime et satanique, il doit être remplacé dans l’espace public par le principe divin islamique"
      *
      Et toi tu utilises le croquemitaine islamiste pour faire valoir les bons fondements de la république qui devrait être utilisée en union nationale pour contrer cette menace, qui, comme par hasard, a été créée de toute pièce par ladite judéo-maçonnerie, du financement de Daesh jusqu’à la construction des flux migratoires. Je reconnais ton éternelle mauvaise foi à ne citer que Barruel comme source documentaire de l’origine judéo-maçonnique de la république, alors que les auteurs ayant parfaitement documenté ce fait sont légions au XIX° : Emil Eckert, Edouard Drumont, John Robison, Christian Ehrmann, Osmann Bey, Johan August Von Stark, Jacob Brafmann .... Début XX°, le sionisme est tellement implanté en France qu’il publie ouvertement un hebdomadaire nommé "L’Echo sioniste" (un monument de sources historique à lire sur Gallica, et on ne viendra pas dire que celui-là est un faux). La république est bel et bien une oeuvre judéo-maçonne en intégralité, et toi, à utiliser une autre oeuvre judéo-maçonne (l’explosion islamique en France) pour défendre leur première construction (la république laïque), on devine fort bien pour qui tu roules 


    • Nicolas Valois (---.---.68.102) 1er octobre 2016 11:54

      @maQiavel

      Assez d’accord avec ce discours. 

      Ce qui est particulièrement dangereux dans le discours de Zemmour c’est que non seulement il stigmatise les musulmans mais qu’aussi il dit de façon claire que tous ceux qui ne pensent pas comme lui seront considérés comme des traitres dans la guerre civile qui s’annonce.

      Pour qu’il ose annoncer la couleur ainsi c’est que le gars a dû recevoir des assurances comme quoi il serait intouchable.

      Donc Soral, poteau d’exécution et tous ceux qui ne voudront pas s’associer à ce discours, idem. Vous voilà prévenus. smiley

      Bref, on peut se demander de façon légitime. Pour qui roule-t-il ?

      Car enfin, jamais dans son discours n’apparaissent les néo-cons américains qui sont bien à la base de toute cette chienlit que je sache...

      En tous les cas il montre son vrai visage et il est plus que surprenant qu’on lui donne audience alors qu’un Dieudonné s’en est pris dans la figure pour beaucoup moins que ça.. 

       Deux poids, deux mesures qui interrogent. M’enfin plus rien ne m’étonne.


    • philouie 1er octobre 2016 12:15

      @maQiavel
      La République dans sa forme actuelle est très imparfaite, c’est le moins qu’on puisse dire mais comme tout objet politique elle est perfectible.

      C’est pourquoi je propose le communautarisme républicain. Je le propose d’un point de vue islamique, en disant que l’idée d’une république, conçut comme un espace public profane, est islamique, mieux, la république est le mode normal de la gouvernance islamique.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:23

      @medialter

       

      -Et toi tu utilises le croquemitaine islamiste pour faire valoir les bons fondements de la république 

      ------> Déjà tu as tout faux , je ne fais pas partie de ceux qui tiennent des propos complètement délirant sur les musulmans raison pour laquelle je dis qu’il faut s’opposer au discours de Zemmour , et il est facile de constater que je m’oppose souvent à ceux qui sont sur cette ligne  sur ce site qui me traitent de dhimmi , d’islamo-Trotskyste ou que sais je encore , donc tu es à coté de la plaque.

      -a été créée de toute pièce par ladite judéo-maçonnerie

      ------>Et voilà, c’est parti, l’extrémisme musulman n’existe pas, ce sont les judéo-maçons qui sont les grands méchants responsables qui créent notre réalité de toute pièce.

      -La république est bel et bien une oeuvre judéo-maçonne en intégralité

      ------> Et on continue dans le grand complot. smiley

      C’est bien beau de citer des sources mais pourquoi les complotistes ne citent jamais ceux qui ne corroborent pas ces thèses ? C’est très simple et c’est ça le fond du problème qui rend toute discussion inutile : parce qu’il s’agit avant tout d’une croyance !

      Quand on est un croyant, on n’essaie pas de croiser les sources pour étudier un phénomène historique dans toute sa complexité comme le ferait une personne qui chercherait à se constituer un savoir historique, on ne choisi que les éléments qui valident sa croyance comme on se choisit des produit de consommation au super marché et néglige tous les autres éléments qui vont à son encontre. Ça permet de parer sa croyance d’une prétendue scientificité alors que la méthode en elle-même est complètement foireuse.

      A partir du moment où l’on se situe dans la croyance, toute discussion devient impossible à quoi bon citer les innombrables travaux et sources qui démontent méthodiquement ce fantasme de révolution intégralement maçonnique puisque les contradicteurs s’en sortiront en expliquant que ces historiens font partie du grand complot ? smiley


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:25

      @philouie

      -C’est pourquoi je propose le communautarisme républicain

      ------> Oui, j’ai déjà lu ce que vous écriviez dessus et j’y suis radicalement opposé …


    • philouie 1er octobre 2016 12:43

      @maQiavel
      Soyons patient, vous y viendrez.

      Mais comme vous le faites remarquer, c’est un discours qui peut séduire un catholique. Si les français veulent reprendre possession de la France, c’est la-dessus qu’il faut s’appuyer. En partant du point commun de croire en Dieu, qui ne nous fait pas ennemi si nous respectons les croyances de chacun, ce qui est un principe républicain et islamique.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:48

      @philouie

      -Soyons patient, vous y viendrez.

      ------> Non.

      -Mais comme vous le faites remarquer, c’est un discours qui peut séduire un catholique. Si les français veulent reprendre possession de la France, c’est la-dessus qu’il faut s’appuyer.

      ------>Si je faisais partie d’un réseau d’islamiste, c’est aussi là-dessus que j’appuierais, pas dans l’intérêt de la France mais celle des communautés musulmanes. 


    • philouie 1er octobre 2016 12:53

      @maQiavel
      c’est l’intérêt de la France parce que la France est violentée par la république maçonnique. Donc il faudra bien que ça cesse et d’une façon ou d’une autre ça cessera.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:55

      Et voilà , la république maçonnique ... smiley


    • philouie 1er octobre 2016 12:58

      @maQiavel

      Et vous voulez appeler ça comment ?

      Le fait qu’une secte religieuse secrète tire les ficèles en coulisse ?


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 13:02

      @philouie
      Cfr mon premier commentaire. 


    • Nigari Nigari 1er octobre 2016 13:33

      @maQiavel

      -La république est bel et bien une oeuvre judéo-maçonne en intégralité

      ------> Et on continue dans le grand complot.

      _____________
      Vous surfez sur la vague "bouh ! complotisme" avec aisance.... Selon vous, penser que les racines de la ripoublique sont judéo-maçonniques relève d’une "croyance" méprisable basée sur de la naïveté (si je vous suis bien). Pourquoi parlez-vous de croyance ? La croyance en Dieu est une chose, l’étude de livres avec des références historiques en est une autre.
      Medialter vous a cité quelques auteurs, je rajouterais l’ouvrage de Mgr Delassus "La Conjuration Antichrétienne - le Temple Maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Église Catholique", énorme pavé gavé de références historiques factuelles. Ici, nous sommes loin d’un écrit basé sur de la "croyance"...
      Mais vous-même qui usez si bien du piètre et expéditif argumentaire "théorie du complot", avez-vous lu les ouvrages en question ? N’êtes-vous pas vous-même bloqué dans vos certitudes, vos croyances, quelque part rassurantes ?
      .

      Quand on est un croyant, on n’essaie pas de croiser les sources pour étudier un phénomène historique dans toute sa complexité comme le ferait une personne qui chercherait à se constituer un savoir historique...
      .
      Quelle affirmation péremptoire ! Qu’en savez vous ?!
      Pouvez-vous nous citer quelques ouvrages et auteurs pour nous sortir de l’obscurantisme et nous apporter Le Savoir Historique, libérez-nous de nos croyances infondées, naïves et risibles, bref ! Brisez nos chaînes MaQiavel smiley 
      .
      toute discussion devient impossible à quoi bon citer les innombrables travaux et sources qui démontent méthodiquement ce fantasme de révolution intégralement maçonnique puisque les contradicteurs s’en sortiront en expliquant que ces historiens font partie du grand complot ?
      .
      Bel échappatoire !... mais j’insiste, citez-nous vos innombrables travaux et sources démontrant MÉTHODIQUEMENT le fantasme de la révolution maçonnique. Pourquoi ne pas partager ces auteurs ici avec nous ? Pour le bien de tous les lecteurs, il est bon d’apporter la lumière MaQuiavel smiley


    • philouie 1er octobre 2016 13:40

      @maQiavel
      La franc maçonnerie, ce n’est pas le XIX°siécle.

      c’est aujourd’hui encore.

      Najat Valaud Belkacem au diner annuel du GLDF

      Najat Valaud Belkacem intervient au GLDF

      najat chez les franc-mac



    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 14:05

      @Nigari

      Une riposte éclairante et assise sur des arguments implacables qui font mouche à tous les étages. L’impénétrable Machiavel éludera certainement les questions par le truchement desquels vous mettez en péril et son œuvre de gloire et sa raison d’être.


    • medialter medialter 1er octobre 2016 14:11

      @maQiavel
      "Cfr mon premier commentaire"

      *

      Voilà comment MaQouille botte en touche, il renvoie à son premier commentaire bidon smiley Dis voir, mon MaQouille, tu devrais aussi te pencher sur l’histoire de la Zunie, parce que tu n’as pas l’air de t’être aperçu, ni de l’ampleur mondiale du complot judéo-maçonnique, ni du parallèle entre la révolution française et la révolution américaine, tu sais, le truc que l’on appelle la guerre d’indépendance, et fondateur de la sacro-sainte démocratie américaine, qui fut symbolisée plus tard par la belle statue de la liberté

      *

      Voici ce qu’avait déclaré le général Cornwallis, à la fin de la révolution américaine : "Vos églises seront utilisées pour enseigner la religion juive, et en moins de 200 ans, la nation toute entière va travailler pour un gouvernement mondial divin. Ce gouvernement qu’ils croient être divin sera l’empire britannique. Toutes les religions seront imprégnées de judaïsme sans même que cela soit remarqué par les masses, et elles seront toutes sous l’oeil invisible qui voit tout du grand architecte de la FM"

      *

      Putain de conspirationniste, ce général, qui annonce 2 siècles en avance le monde d’aujourd’hui. Oui, je sais, personne ne peut monter une conspiration 2 siècles en avance, c’est un coup de bol smiley


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 14:12

      @Nigari

      -Pourquoi parlez-vous de croyance ? La croyance en Dieu est une chose, l’étude de livres avec des références historiques en est une autre. 

      ------> Je ne parle pas de croyance en Dieu, je suis moi-même un croyant, ce n’est pas ça le problème.  smiley

      Je parle de la croyance en ces thèses du grand complot dont nous parlons plus haut avec merdàterre.

      -Mais vous-même qui usez si bien du piètre et expéditif argumentaire"théorie du complot", avez-vous lu les ouvrages en question ? N’êtes-vous pas vous-même bloqué dans vos certitudes, vos croyances, quelque part rassurantes ? 

       ------> Oui bien sur que je les ai lu et je n’ai pas honte d’avouer que j’ai cru un moment à cette histoire du grand complot. Mais je suis allé plus loin que ça en lisant les auteurs qui démontaient méthodiquement cette thèse et en croisant les faits, on se rend vite compte que pendant la révolution les événements étaient bien plus complexes. Mes certitudes historiques je les remets constamment en question et j’espère avoir un esprit critique suffisamment aiguisé pour continuer à le faire parce que ma faiblesse humaine me pousse instinctivement à me construire des certitudes sans les remettre en question et il faut donc faire l’effort inverse.

      Et vous ?

      -Pouvez-vous nous citer quelques ouvrages et auteurs pour nous sortir de l’obscurantisme et nous apporter Le Savoir Historique, libérez-nous de nos croyances infondées, naïves et risibles, bref ! Brisez nos chaînes MaQiavel

      ------> Voyez, vu votre ton, je vois bien que c’est inutile.

      Mais j’ai envie de vous posez la question inverse : avez-vous déjà lu des auteurs qui ont une autre vision de la révolution française ? Si oui , lesquels et qu’en avez-vous pensé et si non , pourquoi ?

      -mais j’insiste, citez-nous vos innombrables travaux et sources démontrant MÉTHODIQUEMENT le fantasme de la révolution maçonnique. Pourquoi ne pas partager ces auteurs ici avec nous ? Pour le bien de tous les lecteurs, il est bon d’apporter la lumière MaQuiavel 

      ------> Aucun soucis , il y’a des tas d’ouvrages dans ce genre là qui ne nient pas l’influence certaine de la FM dans la révolution sans pour autant en faire l’alpha et l’oméga au point de réduire la révolution à la franc-maçonnerie ( ce que je dis dans mon premier commentaire en gras).

      Et je vais vous les donner. Mais j’aimerai que ce soit utile donc je préférerai que répondiez avant à mes questions . Parce que ça ne servirait à rien de citer ces historiens et travaux pour me voir dire à la fin que ces personnes font elles mêmes partie du complot et que les sources en question sont maçonniques …

       


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 14:28

      @medialter

      Voilà comment MaQouille botte en touche, il renvoie à son premier commentaire bidon

      Je ne peux pas répéter tout le temps la même chose.

      Mais tu ne répond pas à ceci par contre : est ce que tu as déjà lu des travaux qui contestaient la thèse de la révolution intégralement maçonnique ? Ça c’est du bottage en touche.

      La réponse est non évidemment. Pourquoi ? Parce que ça ne correspond pas à ta croyance donc tu ne cherche même pas à les prendre en compte. smiley

      Ce qui est intéressant , c’est que tu te repose entièrement sur ton Général Cornwallis qui était lui-même franc-maçon pour confirmer la vision que tu as actuellement de notre société. smiley

      L’affirmation de Cornwallis ne démontre pas l’existence d’un grand complot judéo maçonnique qui contrôle le monde mais par contre , elle renforce ta croyance , tout l’intérêt du choix des sources est là chez les conspi …

      Mais répond à ça :  est ce que tu as déjà lu des travaux qui contestaient la thèse de la révolution maçonnique ? Question simple qui amène à une réponse simple. 


    • medialter medialter 1er octobre 2016 14:36

      @maQiavel
      "Mais répond à ça :  est ce que tu as déjà lu des travaux qui contestaient la thèse de la révolution maçonnique ? Question simple qui amène à une réponse simple"

      *

      Oui, j’ai lu celui-là, on sait en général d’où ça vient


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 15:01

      @maQiavel
      Je vais schématiser à grand trait pour vous dire en quelques mots ce qu’a été la révolution française qui a renversé la monarchie en lui substituant la république aux frontispices des institutions de l’état et en transférant le pouvoir à une bourgeoisie capitaliste usurière qui jalousait les privilèges bénéficiant préférentiellement à l’aristocratie d’armes et aux clercs de prestige.

      C’est un coup d’état qui a réussi dans le temps en imprimant une société de façade redorée de grandes déclarations solennelles s’appuyant notamment sur les célèbres lumières annonçant la divine et sacro-sainte laïcité (le progrès scientifique et technique accouplé à une philosophie individualiste libérale constituant le cœur atomique d’une machination conduite par un cartel international de banquiers et d’agents politiques et économiques tous acquis à la cause d’un nouvel ordre mondial et unis autour d’un agenda multi-dimensionnel à vocation cybernétique autour duquel l’avènement d’un gouvernement mondial se construisant étape après étape prendra pied en assurant la plénitude des pouvoirs centraux à une poignée d’hommes de l’ombre et sonnant la fin de l’histoire comme annoncée par certains serviteurs bien informés). 


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 16:50

      @medialter

      Donc, le seul historien que tu as lu qui contredisait la thèse de révolution maçonnique c’est Pierre-André Taguieffsmiley

      Pour le coup tu m’as répondu, je vais en faire de même :

      Déjà les thèses de la révolution maçonnique, je les connais très bien, j’y ai même cru plus jeune à l’époque ou j’ai traîné dans certains milieux fondamentalistes catholiques.

      Je ne me focalise pas sur Barruel mais il est incontestablement le père de la thèse transformant la Révolution française en complot maçonnique, tous les autres ne sont que ses successeurs, on peut même parler de « Barruélisme » pour nommer toute cette famille.

      Cette famille pose de bonnes questions car on ne peut pas nier l’influence maçonnique lors de la révolution française (je le remet en gras pour qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas) mais elle donne de mauvaises réponses que certains franc maçons vont récupérer à leur compte, ça fait partie de la complexité de la situation : des franc-maçon vont revendiquer cet héritage construit de toute pièce par leurs ennemis. Donc reprendre à son compte la citation hors contexte d’un tel ou tel autre franc maçon pour en faire une preuve absolue du complot n’est pas sérieux.

      En analysant les choses de plus près, on se rend compte que la révolution a aussi transformé la FM en profondeur, elle en a d’ailleurs payé le prix puisqu’après la terreur elle était pratiquement anéantie (elle s’est décimée elle-même par complotisme ???  smiley smiley ). Elle a du se reconstruire lentement et surement pour devenir un réseau très puissant sur lequel s’appuyait la troisième république les premières décennies.

      Et c’est là qu’il s’entretien une autre confusion : on confond l’influence de la FM à la première, au début de la troisième république et actuellement alors qu’on est pas du tout dans la même configuration puisque pendant la révolution la FM n’était que faiblement structurée et qu’aujourd’hui elle est largement dépassée par d’autres réseaux de pouvoir , mondialisation oblige , on est plus au XIX ème siècle , il n’y a plus que les cathos fondamentalistes frustrés qui en sont restés là.

      La réalité est que la FM est un symptôme de cette période prérévolutionnaire qui découlait d’un changement  général des représentations ( y compris populaire comme l’explique notamment Florence Gauthier) , elle en est une conséquence et non la cause ultime.

      En lisant les travaux d’historiens comme Maurice Agulhon, Daniel Kerjan, Ran Halévi  Eric SaunierKeith Baker ou ou Jean Rebotton on accède à une compréhension plus fine et moins caricaturale que celle des Barruélistes sur l’influence de la FM lors de la révolution.

       


    • medialter medialter 1er octobre 2016 19:29

      @maQiavel
      "En analysant les choses de plus près, on se rend compte que la révolution a aussi transformé la FM en profondeur, elle en a d’ailleurs payé le prix puisqu’après la terreur elle était pratiquement anéantie (elle s’est décimée elle-même par complotisme ???    )."

      *

      Déjà, il faut être plus précis, il s’agit du GO. Cette obédience a subi de nombreuses transformations durant son histoire, autrement plus graves que son "anéantissement" durant la terreur qui n’était qu’une mise en veille de 2 ou 3 ans, fort logique durant cette période apocalyptique, pour reprendre en 1995 à la fin de la terreur, en fusionnant avec la Grande Loge de Clermont (seule concurrente à l’époque, ce qui revient à une nationalisation de la maçonnerie), en se proclamant héritière directe de la Grande Loge d’Angleterre (lire l’embryon de la finance internationale), et en se mettant les hommes de pouvoir dans la poche dès le coup d’état de Bonaparte. En clair, au lendemain de la terreur, le GO n’a jamais été aussi puissant. Tu m’excuseras donc de ne pas avoir envie de consulter tes références, parce que si c’est le genre de conneries qu’il en ressort, c’est de la bouche d’égout niveau Taguieff


    • philouie 1er octobre 2016 19:34

      @medialter
      l’école est à nous

      C’est eux qui le disent


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 20:12

      @medialter

      -En clair, au lendemain de la terreur, le GO n’a jamais été aussi puissant.

      ------>  smiley

      Voilà qui ferait hurler de rire n’importe quel historien un peu sérieux, même pas la peine de discuter. smiley

       -Tu m’excuseras donc de ne pas avoir envie de consulter tes références

      ------> Non mais tu m’étonnes , ça je savais smiley , tu ne peux pas en avoir envie pour les raisons que j’ai déjà expliqué plus haut qui tiennent plus de la croyance dogmatique que de l’analyse rationnelle des faits, tu rejetteras toujours les travaux qui déconstruisent ta vision du monde , c’est ça le fond de l’histoire , tout le reste est périphérique , à la base je savais bien que discuter avec toi est une perte de temps , je l’ai écrit plus haut ...


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 20:23

      et en se mettant les hommes de pouvoir dans la poche dès le coup d’état de Bonaparte.

      Juste une petite précision : c’est assez typique de la lecture complotiste de l’histoire, jamais ceux qui voient le monde à travers ce prisme déformant ne peuvent se dire qu’au contraire, c’est Bonaparte qui s’est servit du GO, ce qui fut le cas. Ca permet de ne pas se poser la question de savoir pourquoi il s’en est servit puisqu’au fond, selon la logique conspi , il ne devait être qu’une vulgaire marionnette sans aucune volonté. D’ailleurs avec la chute de Napoléon, elle passe de nouveau par des temps difficiles. Bref, inutile comme je le disais plus haut …


    • pegase pegase 1er octobre 2016 20:39

      @maQiavel

      Ces milieux là ne peuvent pas admettre que les causes de la destruction de l’ancien régime sont avant tout endogènes à ce régime. C’est plus facile de rejeter la faute sur de tout puissants comploteurs très méchants qui ont tout programmé.


      Vos réflexions dénotent que vous connaissez très mal l’histoire de France, depuis la guerre de cent ans, l’Angleterre n’a eu de cesse de tenter de phagocyter la France , et à force de coups de boutoirs ils y sont parvenus ...

      L’épisode le plus représentatif de cette hargne à nous vaincre par tout les moyens, c’est cette pauvre Reine de France Marie Stuart ... Pour rappel elle a finie sur le Billot avec une hache qui ne coupait pas (pour la faire souffrir) avec un bourreau qui dut s’y reprendre à 3 ou 4 fois ... Autres anecdotes extraordinaires, cette pauvre Marie a été l’objet de multiples tentatives d’empoisonnement EN FRANCE , non pas par des français, mais par les anglais, et elle est passée maitre dans l’art de crypter les messages pour sa correspondance avec l’écosse (preuve qu’il y avait comme un léger problème), car il y avait la fameuse "Auld Alliance" le fameux pacte d’entraide qui nous liait à l’écosse , ils se sont empressés de lui faire signer un traité d’abrogation, qu’elle a courageusement refusée de signer (sacrée nana)** ...

      Donc "endogène" je ne suis pas du tout d’accord avec vous  smiley .. on a eu à faire à de véritables fous furieux, voilà tout !


      ** je passe volontairement les détails, ça nécessiterait des pages pour tout expliquer ..


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 21:10

      @maQiavel
      Cesse donc de camper le rôle du petit professeur en usant de citations et de réponses fléchées, réduisant ainsi ton interlocuteur à un élève réclamant la correction de sa copie.


    • Qiroreurr Qiroreurr 1er octobre 2016 22:12

      @maQiavel
      Je n’ai pas vos connaissances mais les gens à qui vous répondez (je ne parle pas de l’islamiste philouie) mais elles ne sont mêmes pas nécessaires pour se rendre compte de cet état d’esprit qui consiste à ne chercher que des éléments allant dans le sens que l’on veut ... et qui fait que l’on obtient rien d’autre que la confirmation de son hypothèse de départ. Par contre, maitrisant assez mal cette période et cherchant à mieux la connaître auriez-vous deux trois références à me conseiller ? Au plaisir 


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 22:26

      @Qiroreurr
      Est la contraction de quelle horreur ?

      Vous devriez commencer par apprendre la grammaire et le bon usage de la langue écrite avant de vous lancer dans une activité exigeante qui ne laisse peu de place à l’amateurisme et réclame par ailleurs des capacités intellectuelles dont vous êtes apparemment dépourvu.


    • izarn 1er octobre 2016 22:58

      @medialter
      "La république est bel et bien une oeuvre judéo-maçonne en intégralité,"

      Ha bon ? C’est sur Philippe Egalité, cousin de Louis XVI était maçon, ça on sait mais judéo...Bof...En plus guillotiné...Par les juifs ?

      Lafayette, l’ami de Washington était maçon. Juif lui ?

      Washington était juif ?

      C’est ça les conneries de Marion Sigaut ?

      En fait, à part quelques délires au début, la République n’a jamais remplacé aucune religion par une autre, meme "laicarde". Sottises.

      Peillon raconte n’importe quoi, et alimente son moulin de cinglé maçonnique.

      Ce type sur la vidéo manipule.

      Le principe de la République c’est d’abord d’avoir supprimé tout droit de justice et tout droit législatif à la religion. C’est à dire la séparation de l’Eglise de l’état.

      Eglise oui, mais aussi tout autre religion, fut-elle juive...Ca c’est exact. Seule chose vraie dans ce fatras.

      La religion est devenu un acte privé, devant ne pas enfreindre les lois de la République. Lois votées par les représentants du peuple. Et pas par Dieu et ses pseudos representants . Il n’y a pas de lois civiles dans la Bible, ni dans le Coran. Ce sont des oeuvres litteraires ou philosophiques. Les gens peuvent s’en inspirer, mais c’est tout.

      Alors c’est ça etre "laicard" ? Non c’est l’évolution de la civilisation occidentale :

      Si t’es pas content, casses-toi.

      C’est pas négociable.







    • izarn 1er octobre 2016 23:04

      @Lord Volde
      Oui, et tu veux remplacer ça par quoi ?

      Le Retour du Roi ?

      On n’est pas dans "Le seigneur des anneaux"....


    • Qiroreurr Qiroreurr 1er octobre 2016 23:06

      @Lord Volde
      Il n’y pas de traitement pour le mal qui vous ronge. Au revoir.


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 23:11

      @izarn
      Un illettré sommairement imbibé d’alcool qui écrit comme une marche vacillante ose se dresser contre l’intelligence au service de la raison en lui intimant l’ordre de suivre le mouvement ou de s’ostraciser dans un exil lointain.

      Les représentants du peuple votent les lois si on en croit le miséreux et la laïcité devient dans sa coquille démesurément vide une prescription renvoyant les religions dans leurs temples et les croyants dans leur lieu d’habitation.

      Le pathétisme dans toute sa splendeur porte le nom d’izarn (antonomase).


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 23:13

      @Qiroreurr

      Ah ! Quelle horreur !


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 23:30

      @Qiroreurr

      Sur le rôle de la FM je vous conseille :

      -« Les loges maçonniques dans la France d’Ancien Régime » de Ran Halévi

      -« Au tribunal de l’opinion. Essais sur l’imaginaire politique au XVIII siècle » de Keith Baker

      -Sinon pour laisser de coté la FM , quelque chose de plus léger , je suis entrain d’écouter une série de vidéo de Florence Gauthier sur  la place et le rôle du mouvement populaire dans la révolution  , c’est un rappel salutaire du rôle qu’a joué le peuple  et qui est souvent oublié puisqu’on se focalise généralement sur les assemblées révolutionnaires et l’œuvre des hommes politiques de premier plan, on apprend notamment de Florence Gauthier que l’idée des droits de l’homme n’a pas germé dans la société bourgeoise (qui ne cessera d’ailleurs de la combattre) mais est issue de la culture populaire smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=lVtNl1kOb9E&list=PLlJ8SCDz1snV-fzMOGS4JK0Js33dY4mBM


    • Qiroreurr Qiroreurr 1er octobre 2016 23:37

      @maQiavel
      Merci.


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 23:43

      @maQiavel

      Prends un peu de hauteur et cesse donc de suivre le chant des sirènes conduisant inéluctablement celui qui l’écoute dans la catégorie des idiots utiles de service.

      Le peuple a été préalablement agité pour servir de bélier à ceux qui tirent soigneusement les ficelles et qui savent user de stratagèmes pour tromper le bon peuple.


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 23:55

      Les auteurs cités ont des patronymes bien français. Il y a comme un parfum venu d’ailleurs. Machiavel écoute et boit du petit lai comme à l’école élémentaire.


    • V_Parlier V_Parlier 2 octobre 2016 19:32

      @maQiavel
      En tout cas, si on s’en tient aux faits présents, le fait que les médias aient pris un tournant brutal quant au traitement de l’islam (qui n’a à mes yeux jamais été équilibré, ni dans un sens ni dans l’autre) n’est ni plus ni moins que le résultat d’un changement de posture tout aussi radical au sein de la néo-église républicaine !

      Les preuves ? Toutes ces parutions du GODF ou au moins de ses membres qui contrastent sérieusement avec ce qu’on pouvait lire d’eux il y a à peine un an :

      http://www.jlturbet.net/2015/10/lyon-le-grand-orient-de-france-infiltre-par-des-islamistes-radicaux.html
      http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/12/01/le-godf-refuse-marwan-mohammed-en-loge/
      http://www.hiram.be/blog/2015/10/02/entrisme-islamiste-au-godf-a-lyon/

      (Et vous en trouverez bien d’autres...)

      Et oui, quand on se sent personellement menacé, les belles convictions peuvent changer très rapidement ! Et il faut voir le discours qui est tenu en face ! Par exemple :

      http://www.lelibrepenseur.org/le-godf-aux-commandes-de-lislam-de-france/
      http://www.islametinfo.fr/2014/12/11/les-francs-macons-sattaquent-au-voile-a-la-fac-en-entreprise-et-pour-les-mamans-accompagnatrices/
      http://www.reponse-aux-islamologues.com/rep/MACONNERIE/Entrees/2014/6/24_3._Du_Monotheiste_Fr anc-macon_au_Musulman_athee.html

      Donc si Zemmour est cordialement invité, si les reportages TV semblent être subitement "islamophobes", ce n’est pas parce-que de nouveaux méchants d’extrême droite sont apparus du néant, c’est parce-que la ligne des "maîtres" de la république a changé, point barre. C’est factuel, quoi qu’on en pense, et nombreux seront ceux qui ne voudront pas l’admettre. Tant pis pour eux.


    • maQiavel maQiavel 2 octobre 2016 20:30

      @V_Parlier

      Ok tenons nous en aux faits présents.

      -Les preuves ? Toutes ces parutions du GODF ou au moins de ses membres qui contrastent sérieusement avec ce qu’on pouvait lire d’eux il y a à peine un an

      ------> Le problème est que ce ne sont pas des preuves, tout au plus des indices et encore…

      Maintenant, supposons que ce soit vrai. Quelle est la meilleure manière d’y répondre sachant qu’il y’a aucune preuve de cette manipulation ? Imaginez-vous un peu en face de Zemmour qui déblatère son discours habituel sur l’islam, qu’est ce que vous faites ? Vous l’accusez en face de faire partie d’un grand complot impliquant le GODF alors que vous n’avez que des présomptions ? Ou alors vous contre-argumentez en démontant méthodiquement son discours ? Qu’est ce qui est le plus efficace ?

      Moi je prétends que la première méthode est celle des personnes qui n’ont aucun argument et qui au final serviront « d’idiots utiles » , parce qu’il suffira d’exposer leur prétendue paranoïa pour les ridiculiser. Qu’est ce que Zemmour pourrait répondre à Hindi si ce n’est que ce qu’il raconte est grotesque ?

      Là c’est une question tactique que je pose en supposant que ces manipulations soient réelles …


    • V_Parlier V_Parlier 3 octobre 2016 22:13

      @maQiavel
      Complot, vous y allez plus fort que moi. Je parle d’un changement de cap dans cette façon "d’éduquer" le peuple français par "l’information" et le débat "choisi" (le GODF ayant peu d’impact en dehors du territoire, mais conservant un pouvoir indéniable sur les républiques françaises qui se sont succédées). Zemmour lui n’a pas changé, comme je l’écris à la fin. Et il est clair qu’il ne fait partie d’aucun complot discret ni rusé. Mais ce qu’on l’autorise à dire (alors qu’il y a peu on était ennuyé pour bien moins que ça), ainsi que ce qui se montre et se déclare à la TV, montre simplement que sur ce sujet la ligne du politiquement correct a radicalement changé. (Pour ma part : Elle ne m’a jamais plu, ni avant ni maintenant).

      Alors d’accord, ce ne sont que des indices, ou tout au moins si ce sont des preuves ce sont celles d’une simple agitation au sein du GODF. Et c’est strictement franco-français, rien à voir avec une quelconque influence étrangère ni avec ce qui se passe ailleurs dans le monde.

      Mais l’élite de la république française a maintenant peur pour ses fesses et ses principes, et préfère donc à présent donner l’impression que c’est le peuple devenu raciste qui est en train de la pousser à faire ce qu’elle ne veut pas (une sacrée bande d’hypocrites). Après nous avoir gavés de culture de l’excuse, d’impunité généralisée, le tout assaisonné de chômage de masse jusqu’à ce que ça explose, ils vont maintenant nous désigner comme faiseurs de sale boulot contre l’islam pas républicain (car c’est bien la seule chose qui les préoccupe : la mise en péril de tout ce que le GODF se targue d’avoir imposé à la société depuis 30 ans. Rien d’autre).


    • V_Parlier V_Parlier 3 octobre 2016 22:23

      @maQiavel
      "Imaginez-vous un peu en face de Zemmour qui déblatère son discours habituel sur l’islam, qu’est ce que vous faites ?"

      Je lui dis qu’il décridibilise les choses sensées (sur d’autres sujets) qu’il a défendues dans le passé, en se montrant aujourd’hui si obtus, caricatural et violent. Et j’en profite pour placer simplement que si on le laisse dire ça aujourd’hui c’est probablement parce-que les maîtres du politiquement correct télévisuel ont de nouvelles idées derrière la tête. Pas besoin d’en ajouter plus, et ce serait déjà coupé de toute façon. smiley


    • maQiavel maQiavel 4 octobre 2016 15:03

      @V_Parlier

      -Complot, vous y allez plus fort que moi. Je parle d’un changement de cap dans cette façon "d’éduquer" le peuple français par "l’information" et le débat "choisi" ce qu’on l’autorise à dire (alors qu’il y a peu on était ennuyé pour bien moins que ça), ainsi que ce qui se montre et se déclare à la TV, montre simplement que sur ce sujet la ligne du politiquement correct a radicalement changé. 

      ------> Je suis d’accord.


  • Pierre Régnier 1er octobre 2016 10:52

    La dénonciation de la laïcité républicaine comme religion est justifiée. J’ajoute de mon côté qu’elle est même aujourd’hui stupidement sacralisée par nos indignes gouvernants actuels.

     

    Mais Youssef Hindi fait ici semblant d’ignorer que la principale base théologico-politique de l’islam c’est que sa "nation", celle du Dieu Allah, est au-dessus de toutes les autres et que celles-ci doivent donc lui être soumises. Même les responsables musulmans dits modérés, comme Dalil Boubakeur, affirment que la "nation islamique" est au-dessus de toute autre nation.

     

    Zemmour ne fait donc qu’énoncer honnêtement une évidence islamique quand il dit que les musulmans ont à choisir entre la nation française et l’islam.


    • philouie 1er octobre 2016 10:59

      @Pierre Régnier
      la nation, concept bourgeois, n’existe pas en Islam.

      la umma, c’est la communauté.


    • redux (---.---.95.88) 1er octobre 2016 12:04

      @philouie’

      La nation est le bien plus précieux du pauvre,c’est ce qui nous permet de nous protéger contre les predateurs sans frontières et contre les autres Etats . Si votre oumma vous offre une protection minimum sans frontières, elle fait donc de vos compatriotes non musulmans des exclus . Il n’ya qu’un cadre possible c’est la Nation . En tout cas je comprends mieux pourquoi l’islam est tant promu par le nouvel ordre mondial ..


    • philouie 1er octobre 2016 12:19

      @redux
      contre les predateurs sans frontières

       

      En réalité, ils vous parquent dans des états, puis vous font entretuer.


    • philouie 1er octobre 2016 12:22

      @redux
      fait donc de vos compatriotes non musulmans des exclus

      Ben vous par exemple, vous êtes pas invité chez moi donc vous y êtes exclus.

      et c’est comme ça, qu’elle est la vie. faut vous y faire.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:35

      @Pierre Régnier

      -La dénonciation de la laïcité républicaine comme religion est justifiée.

      ------> Elle ne l’est absolument pas , cette perception est liée à une essentialisation du camp laïc vu comme un bloc monolithique alors qu’il s’agit avant tout d’une auberge espagnole avec plusieurs tendances qui s’opposent.

      La tendance que décrit Vincent Peillon et qui a été triomphante pendant le début de la troisième république s’est faites battre par la tendance séparatiste qui insiste sur la neutralité et la non-intervention de l’État sur les religions.

      Et c’est cette victoire qui explique que la loi de 1905 est une loi de liberté ( y compris religieuse ) et non une loi liberticide.

      http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/laicite-a-la-francaise-70509


    • philouie 1er octobre 2016 12:47

      @maQiavel
      sur la neutralité et la non-intervention de l’État sur les religions.

       

      c’est ce que ne fait pas l’état puisqu’il tient l’école.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 12:54

      @philouie

      Est-ce que les principes de la loi de 1905 sont respectés ? La réponse est « non » principalement du fait de notre classe politicienne qui n’a de cesse de la violer , ça c’est très clair.

      Par exemple, il est vrai que des écoles confessionnelles reçoivent des subsides de l’Etat et cela est effectivement une entorse à ce principe. Une fois qu’on a dit ça, je ne vois pas en quoi le fait d’assurer l’instruction publique serait une entorse à la neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions ?   smiley


    • philouie 1er octobre 2016 13:02

      @maQiavel
      je ne vois pas

      voila, c’est dit.

      les religions se sont les croyances partagées, l’école publique enseigne des croyances.

      Remarquez que je ne suis pas contre le fait que l’école publique assure l’instruction, mais après que les parents aient assuré l’éducation.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 13:11

      @philouie

      -l’école publique enseigne des croyances

      ------> Lesquelles ? Je désamorce déjà deux confusions souvent récurrentes : attention à ne pas confondre les hypothèses scientifiques avec les croyances. Attention à ne pas confondre non plus les valeurs et les croyances.

      Donc lesquelles ? 


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 13:13

      @philouie

      -je ne suis pas contre le fait que l’école publique assure l’instruction, mais après que les parents aient assuré l’éducation

      ------> C’est ainsi que ce doit être, la formule « éducation nationale » est absurde, en principe c’est le ministère de l’instruction publique. 


    • philouie 1er octobre 2016 13:28

      @maQiavel
      ça s’appelle éducation nationale parce que c’est bien un projet éducatif. A cceci prêt que ce projet d’éducation consiste à ne pas donner d’éducation.

      ce qu’on constate.


    • philouie 1er octobre 2016 13:43

      @maQiavel

      -l’école publique enseigne des croyances

      ------> Lesquelles ?
      ben c’est même pire quand Najat Valaud Belkacem mais en oeuvre une praxis de genre à l’école, c’est bien modeler le cerveau des enfants selon une certaine idéologie (maçonnique donc)
      Mais il y a tout le reste : l’histoire est une croyance.


    • yoananda yoananda 1er octobre 2016 13:45

      @maQiavel
      " Elle ne l’est absolument pas , cette perception est liée à une essentialisation du camp laïc vu comme un bloc monolithique"

      essentialisation qui ne te dérange pas quand Hindi le fait à propos de machinerie sioniste quand il parle de division du travail.

      Le fait que ce ne soit pas un "bloc monolithique" n’est pas un contre-argument de l’essentialisation bien au contraire.

      L’essentialisation, tout le monde en fait, car tu ne peux pas réfléchir par concepts sans cela, et l’appliquer aux "humains", c’est un passage obligé. Ou alors, tu choisis de ne parler que d’individus mais ... c’est se soumettre à l’idéologie républicaine d’une part, et faire fi de la nature grégaire de l’humain d’autre part. C’est typiquement français cette anti-sociologie ... smiley


    • yoananda yoananda 1er octobre 2016 13:57

      @maQiavel

      -l’école publique enseigne des croyances

      ------> Lesquelles ?
      La "théorie" du genre, l’Islam des lumières, etc...
      Bon il faut dire que le coeur de l’enseignement, c’est censé être lire, écrire, compter, savoir réfléchir, calculer, etc...
      Mais ce n’est plus la priorité depuis un bon moment.
      L’école que tu as connu maQ, c’est fini depuis longtemps.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 14:57

      @philouie

      -ben c’est même pire quand Najat Valaud Belkacem mais en oeuvre une praxis de genre à l’école

      ------> C’est bien ce que je disais, là il s’agit de transmission de valeurs, pas de croyance ( et je suis opposé à l’enseignement de l’idéologie du genre dans les écoles pour ne pas qu’on m’en fasse l’accusation).

       

       -l’histoire est une croyance

      ------> Non , c’est un savoir , ce qui ne signifie pas qu’il soit incontestable ou incontesté , le savoir historique évolue d’ailleurs du fait de ce travail de critique. Mais déjà il faudrait faire la différence entre savoir et croyance.

       @Yoananda

      -essentialisation qui ne te dérange pas quand Hindi le fait à propos de machinerie sioniste quand il parle de division du travail.

      ------> Alors tu n’as pas lu mon premier commentaire, ce que je peux facilement comprendre mais dans ce cas, au lieu de décréter ce qui me dérange ou pas, tu pourrais simplement me poser la question, non ? smiley

      -L’essentialisation, tout le monde en fait, car tu ne peux pas réfléchir par concepts sans cela, et l’appliquer aux "humains"

      ------> On en avait déjà discuté il me semble. Oui  à un certain niveau de complexité sociale on ne peut plus rien dire sans recourir aux dynamiques collectives puisque il faudrait une vie pour rendre compte de tous les faits individuels composant une situation complexe, donc on simplifie, en négligeant le caractère unique des événements pour se concentrer sur ce qu’ils ont de communs, donc la simplification est essentielle pour analyser le monde. Ne me situe pas dans une forme d’anti sociologie qui nierait les dynamique collective et s’axerait uniquement sur les individus.

      Mais simplification n’est pas simplisme, le simplisme est une simplification extrême qui induit une déformation de la réalité, tu le sais bien toi qui t’insurge contre ceux qui nient les peuples et les cultures pour faire de l’humanité une unité homogène et éssentialisée. 

      Donner une essence commune aux courants laïcs est du simplisme et c’est ce qui permet à Hindi de dire une contre vérité, celle que la laïcité en application de nos jours est antireligieuse, ce qui n’est pas le cas puisque la loi de 1905 est une loi de liberté religieuse et ça ce n’est pas une opinion mais un fait. smiley

      Donc bien évidemment, le fait que le camp laïc ne soit pas un "bloc monolithique" est un contre-argument de l’essentialisation que fait Hindi puisque cela le conduit à déformer la réalité.

      -La "théorie" du genre, l’Islam des lumières, etc...

      ------> La théorie du genre j’ai répondu à philouie mais que veux-tu dire par « l’islam des lumières » qui est enseigné ? 


    • Norman Bates Norman Bates 1er octobre 2016 15:06

      "Education" ou "instruction" nationale.. ? non, propagande nationale...

      On apprend à lire, à compter, mais aussi à pleurnicher et culpabiliser, tant les livres d’Histoire sont savamment orientés, et comme cela ne suffit pas une certaine communauté impose les pèlerinages à Auschwitz où il faut en mettre plein la vue et le crâne à la jeunesse pour qu’elle apprenne la soumission et l’abolition totale de l’esprit critique au service exclusif de nos maîtres... 


    • philouie 1er octobre 2016 17:03

      @maQiavel

       -l’histoire est une croyance

      ------> Non , c’est un savoir ,
       
      en tout cas, à l’éducation nationale ils vous ont pas raté, ils vous ont remplacé le cerveau pour du mou pour chat ma parole.
      "nos ancêtres les gaulois" c’est un savoir ou une croyance. ?


    • philouie 1er octobre 2016 17:10

      @philouie

      -ben c’est même pire quand Najat Valaud Belkacem mais en oeuvre une praxis de genre à l’école

      ------> C’est bien ce que je disais, là il s’agit de transmission de valeurs, pas
       

      Les valeurs ne sont pas des croyances ? ben c’est quoi ?


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 17:44

      @philouie

      -en tout cas, à l’éducation nationale ils vous ont pas raté, ils vous ont remplacé le cerveau pour du mou pour chat ma parole.

      ------> Attention parce qu’il y’a chat et chatsmiley

       

       -"nos ancêtres les gaulois" c’est un savoir ou une croyance. ?

      ------> Ni l’un, ni l’autre, c’est une valeur. Et cette valeur c’est l’assimilation : lorsqu’on devient français, quel que soit ses origines, sa religion et sa couleur de peau, on se branche à l’arbre France et à son roman national qui fait des ancêtres des français les Gaulois.

      -Les valeurs ne sont pas des croyances ? ben c’est quoi ?

      ------> Les valeurs sont des principes auxquels on se conforme et qui sont destinés à orienter les actions des individus en société. On ne démontre pas la véracité ou la fausseté d’une valeur, on l’accepte ou on la rejette. Si je dis qu’il faut respecter les anciens, je n’affirme pas une vérité (on ne peut pas démontrer scientifiquement s’il faut ou non respecter les vieux, ça n’a pas de sens) c’est simplement une exhortation à avoir un comportement social que je juge bon. On peut juger que c’est mauvais.

      La croyance, elle, est constituée de données que nous tenons pour « vraie » parce qu’une « autorité » dont nous pensons qu’elle détient la vérité nous a affirmées qu’elles l’étaient. Il y’ a croyance lorsqu’il y’ a affirmation non vérifiable mais considérée comme l’expression d’une vérité indiscutable.

      Le savoir quant à lui lest constitué de données que nous tenons pour vraie parce qu’elles ont été testées selon la méthode scientifique soit directement par nous-mêmes, soit parce que d’autres en ont fait la description précise et vérifiable. Ces données restent soumise à évaluation, elles ne constituent donc pas des vérités indiscutables.

      Bref, « Valeurs » et « croyances » n’ont pas le même contenu même s’il existe un lien entre les deux …


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 17:48

      @philouie
      Sinon dans les cours d’histoire , on enseigne pas que les ancêtres de tous les Français sont des Gaulois , ce serait ridicule , c’est quelque chose qui relève du roman national , pas de l’affirmation historique ... smiley


    • philouie 1er octobre 2016 17:56

      @maQiavel
      bon de la bouillie.

      Comme d’hab, quoi.

      On va discuter de rien non plus.


    • Hieronymus Hieronymus 1er octobre 2016 18:02

      @philouie
      Najat Valaud Belkacem mais en oeuvre une praxis

      certes mais encore ?


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 18:02

      Et voilà , comme d’habitude  smiley


    • philouie 1er octobre 2016 18:04

      @Hieronymus
      l’école a pas eu tous les effets escomptés su moi.


    • philouie 1er octobre 2016 18:06

      @maQiavel
      Et voilà , comme d’habitude.

      Hélas, je vois pas ce qui vous ferait changer le vide intersidéral de votre pensée.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 18:12

      @philouie

      Mais votre génie voyons , quoi d’autre ? smiley


    • philouie 1er octobre 2016 18:16

      @maQiavel
      non, je fais pas de miracle, désolé.

      pour vous c’est cuit.

      lobotovisé.

      Ils ont dû rien vous laisser à l’intérieur.


    • Zatara Zatara 1er octobre 2016 18:22

      @maQiavel
      parlez de la propagande sous jacente lié à ̶l̶’̶i̶m̶a̶g̶i̶n̶a̶i̶r̶e̶ aux fantasmes ethniques et religieux du monde politico-culturel en totale contradiction avec la réalité française est quelque chose de risible ? Sur la forme peut être, mais sur le fond, il faudrait déjà arriver à comprendre la spécificité de la politique de l’autruche à la française (si tant est qu’elle soit elle même spécifiquement française), et ce cas méritait largement d’être disséqué et démonté en tant qu’exemple, en tant que cas d’école, de la fabrique du point de pivot du clivage politique selon la gauche....


    • Zatara Zatara 1er octobre 2016 18:24

      @maQiavel
      En somme, du Julien Dray, à la petite semaine...


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 18:28

      @philouie

      Non, ne sous estimez pas ainsi votre incommensurable génie, votre prodigieuse intelligence chassera la bêtise sidérale de la pitoyable engeance que je suis comme la lumière a chassé les ténèbres lors de la création , vous êtes mon dernier espoir , o coryphée de la connaissance.  smiley


    • philouie 1er octobre 2016 18:34

      @maQiavel
      Jésus lui même n’a guérit que des aveugles qui voulaient voir....

      Donc moi-même, c’est vous dire, si j’y peux rien....


    • yoananda yoananda 1er octobre 2016 20:39

      @maQiavel
      "mais que veux-tu dire par « l’islam des lumières » qui est enseigné ? "

      la version bisounours d’Al Andalous par exemple, qui n’était rien d’autre qu’un régime d’apartheid, qui est décrit dans les nouveaux manuels comme un modèle de vivrensemble.


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 21:44

      @yoananda
      Et tu voudrais que ce soit la version hardcore qui soit enseigné ? Parce que ton "qui n’était rien d’autre" ressemble à ça et me semble quelque peu réducteur. 

      Je viens de lire Éric Verhaeghe. A ce que je sache , le temps accordé à Al Andalous n’est pas illimité ( comme c’est le cas d’autres thématiques) , il faut donc faire un tri qui permettra de choisir ce dont le programme va parler et ce qui va être laissé de coté. Qu’ Éric Verhaeghe qui est un militant se plaigne de l’orientation pédagogique est une chose , il parle d’ailleurs de lui même de "partialité" ( et tout programme scolaire historique est partial ,c’est l’évidence , on ne va pas croiser les sources avec les collégiens ou leur faire lire des tas de bouquins sur une période historique , il faut choisir un récit qui sera forcément réducteur). Mais de là à affirmer que c’est une croyance qui est enseigné en est une autre. Verhaeghe ne parle pas de falsification , il dit que certains aspects de cette période historique que lui juge important est laissé de coté. Je peux comprendre que ça ne plaise pas aux anti-islam qui eux voudraient orienter les programmes d’histoire selon leur obsession mais c’est une autre question que celle de la croyance ...


    • Pierre Régnier 1er octobre 2016 22:01

      @maQiavel

      Votre distinction entre "tendance Vincent Peillon" et "tendance séparatiste" est purement formelle, et sans intérêt dans la période actuelle.

       

      J’ai lu votre article du 29 août. Il ne répond pas à ma préoccupation qui est celle-ci : ces dernières années des massacres islamiques ont montré que, de toute évidence, la laïcité n’est plus suffisante pour empêcher l’islamisation de la France, laquelle constitue un énorme danger pour ses habitants et pour ses valeurs acquises.

       

      C’est ce que je veux dire quand j’écris que "la laïcité est aujourd’hui stupidement sacralisée par nos indignes gouvernants actuels. Pour être complet j’ajoute habituellement : "au moment même où il est devenu évident que la laïcité est devenue totalement inopérante pour protéger le pays de l’islam".



    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 22:12

      @Pierre Régnier

      Notre francophile israélien porte une identité d’emprunt insusceptible de laisser apparaître son appartenance à la puissante communauté organisée et exclusiviste.

      Le discours qu’il tient relève de l’idéologie israélienne guerrière et consiste à souffler sur les braises du "diviser pour régner" de manière à provoquer une guerre civile horizontale servant les intérêts d’Eretz Israël. 


    • Pierre Régnier 1er octobre 2016 22:46

      @Lord Volde

      Êtes-vous sûr que c’est à moi que vous avez voulu adresser ce commentaire auquel je ne comprends rien ?


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 22:56

      @Pierre Régnier
      Le discours stéréotypé que tu véhicules en permanence hic et nunc est une antienne relayée par les agents de la hasbara. Lesdits agents de diversion suivent une feuille de route contenant des instructions laissant paraître une part de naïveté et d’incompréhension lorsqu’ils sont dévoilés ou pris à partie.


    • Pierre Régnier 1er octobre 2016 23:08

      @Lord Volde

      C’était donc bien à moi que vous vous adressiez. Mais je ne comprends toujours pas. Vous seul savez si c’est grave. Je vous laisse continuer sans moi.


    • izarn 1er octobre 2016 23:10

      @Pierre Régnier
      Si tu flanques pas à la porte les princes saoudiens et qatari.

      Si tu acceptes leur fric et leurs vends nos armes le splus moderne.

      Bref si tu déculottes devant eux...

      Effectivement sacraliser la laicité est grotesque.

      Peillon qui allume une bougie à la laicité....

      Pitoyable !

      Onfray avait un truc assez juste : Nous n’avons plus de couilles...

      Sur ce point je suis d’accord avec lui.


    • Lord Volde Lord Volde 1er octobre 2016 23:22

      @Pierre Régnier

      Jouer aux ingénues vous va à ravir. Vous possédez les tics qui conviennent à l’affaire. Vous avez appris à tromper l’adversaire en tournant les talons promptement pour témoigner de son incompréhension offusquée.


    • yoananda yoananda 1er octobre 2016 23:28

      @maQiavel
      c’était quoi selon toi si ce n’était pas un régime d’apartheid ?


    • maQiavel maQiavel 1er octobre 2016 23:45

      @Pierre Régnier

      -Votre distinction entre "tendance Vincent Peillon" et "tendance séparatiste" est purement formelle, et sans intérêt dans la période actuelle.

      ------> Cette distinction permet d’affirmer que dans la période actuelle la laicité n’est pas une religion. Je rappelle que c’est vous qui avez écrit « La dénonciation de la laïcité républicaine comme religion est justifiée ». Cette distinction permet d’affirmer que ce n’est pas justifié.

       Pour ce qui est de l’islamisation de la France » comme vous dites, ce ne sont pas des mesures législatives qu’il faudrait prendre mais exécutives.

      @Yoananda

      -c’était quoi selon toi si ce n’était pas un régime d’apartheid ?

      ------> Je n’ai pas dit que ce n’était pas un régime d’aparteid , du peu que je connais de cette période , il me semble que ce soit tout à fait juste.

       Mais affirmer que ce n’était rien d’autre qu’un régime d’apartheid n’est-il pas excessif ? 


    • yoananda yoananda 1er octobre 2016 23:57

      @maQiavel
      " Mais affirmer que ce n’était rien d’autre qu’un régime d’apartheid n’est-il pas excessif ? "

      En quoi serait-ce excessif ? C’est la simplification "scolaire" la plus fidèle possible à la réalité historique il me semble.


    • maQiavel maQiavel 2 octobre 2016 00:05

      @yoananda
      Peut-être si on est un anti-islam radical... smiley


    • yoananda yoananda 2 octobre 2016 00:18

      @maQiavel
      j’avais espéré que tu me tenais en plus haute estime et que tu ne me sortirais pas cet "argument" accusatoire ... ou au moins, que tu le justifierais en proposant une version plus "nuancée" que je puisse juger sur pièce si j’avais exagéré.


    • Pierre Régnier 2 octobre 2016 09:26

      @maQiavel

      D’accord avec vous sur les mesures exécutives à prendre, mais lesquelles ? Tout le problème est là.

      J’ai dit ici que les récents massacres islamiques ont rendu évidente l’inefficacité de la laïcité pour protéger le pays de l’islamisation. Mais dans mon texte de Mars 2000 Désacraliser la violence religieuse (1) j’exprimais déjà ainsi le besoin de protection :

       

      "Il me paraît indispensable de modifier radicalement l’approche politique des problèmes religieux et d’inverser certaines démarches. Dans un article où il souhaitait que l’islam soit mieux reconnu par la République laïque Henri Tincq remarquait que les notions de citoyenneté et de laïcité, qui, plus tard, s’imposeront aux particularismes religieux étaient en germe dans l’édit de Nantes. Il faut qu’elles deviennent aujourd’hui des engagements et qu’ils soient préalables à la liberté et à la reconnaissance des pratiques cultuelles.

      Et puisque la loi de séparation, rappelait encore Henri Tincq, établit dans son article premier que La République garantit le libre exercice des cultes il faut lui faire préciser dans la Constitution présente et pour l’avenir  : des cultes pacifiques, respectant intégralement les droits de la Personne Humaine. Et bien entendu des décrets d’application devraient exiger le rejet explicite et sans ambiguïté de tout ce qui est appel à la violence, au mauvais traitement des individus, femmes, hommes ou enfants, ou justification de la violence, fut-elle considérée jusque là comme oeuvre de Dieu"

       

      (1) C’est le premier des trois textes reproduits dans mon petit livre édité en avril 2016 aux éditions du Panthéon, et il donne son titre à l’ensemble.


    • Hijack ... Hijack ... 2 octobre 2016 16:03

      @Pierre Régnier

      Dalil Boubaker ... celui qui va au Crif ?

      Islam modéré ne veut rien dire ... Soit Islam, soit c’est autre chose.

      Toi, tu parles d’autre chose.


    • Zatara Zatara 2 octobre 2016 17:11

      @yoananda
      merci d’avoir mis en avant l’exemple d’AL Andalous.... c’est très intéressant...

      vu sur wiki ( smiley ) : Les conditions de vie des non-musulmans ont fait l’objet de nombreux débats. María Rosa Menocal, spécialiste de la littérature ibérique, considère que la tolérance faisait partie intégrante de la société andalouse. Selon elle, les dhimmis bien qu’ayant moins de droits que les musulmans avaient une meilleure condition que les autres minorités présentes en pays chrétiens.

      oui...un peu comme à l’époque des esclaves, les romains étaient extrêmement tolérant à leurs égards puisqu’il n’y avaient pas de distinction de sexe, d’âge ou de couleurs les concernant smiley


    • Pierre Régnier 2 octobre 2016 17:34

      @Hijack

      Je laisse entendre moi aussi que "islam modéré" n’a aucun sens. Mais ce n’est pas le fait d’aller ou pas au CRIF qui définit un musulman pouvant évoluer vers une conception religieuse plus humainement valable, et compatible avec les valeurs acquises par la société française.

      Ce que je dis de Boubakeur, islamiste sans modération mais individuellement non violent, c’est que, bien qu’étant considéré comme moins dangereux que d’autres responsables musulmans il l’est tout autant.

      Je peux même dire qu’il l’est plus que d’autres quand il réclame beaucoup de nouvelles mosquées, alors qu’il faudrait en fermer beaucoup après les dramatiques preuves de leur dangerosité de ces dernières années.


    • Zatara Zatara 2 octobre 2016 17:34

      toujours sur wiki :

      Dans la deuxième moitié du XIIe siècle, il n’existe plus de communautés chrétiennes organisées dans al-Andalus

       smiley smiley des barres

      les amendes infligées pour les mêmes infractions sont inférieures de moitié pour les musulmans, les mariages mixtes entre les populations soumises et les femmes arabes sont quasiment impossibles (...) De plus, les hommes chrétiens n’avaient pas le droit d’épouser des musulmanes.

      La situation des juifs est globalement meilleure que celle des chrétiens. Ils sont au début d’actifs collaborateurs du pouvoir musulman. Leur arabisation et leur islamisation est totale. Néanmoins, leur situation se détériore à partir du XIe siècle, les Almoravides et surtout les Almohades mettant un terme à la relative tolérance dont ils bénéficiaient. Les juifs choisiront alors soit la conversion à l’islam ou la fuite vers les royaumes chrétiens du nord (cf María Rosa Menocal au dessus et la tolérance moindre des chrétiens...)

      Les Juifs constituaient plus de 5 % de la population andalouse et le pays était le centre de la culture juive du Moyen Âge, produisant une quantité importante de penseurs. Les Juifs constituaient même la communauté la plus stable et la plus riche du pays, bien que des historiens comme Bernard Lewis soient en désaccord avec ce point de vue, notamment quand il rapporte le massacre en 1066 de 3000 Juifs lors d’émeutes, d’une durée de 3 jours, provoquées par la population musulmane qui n’accepte pas l’enrichissement d’un vizir juif jugé trop puissant et fastueux.

      mais que fait le CRIF ?? smiley

      En 1483, Muhammad XII devient émir, dépossédant son père...

      on comprend vite pourquoi les muzzs s’offusquent lorsque MLP a "dépossédé" son père, cette charogne.....c’est pas des trucs de muzzs.

      Les esclavesLe trafic d’esclaves est attesté dès la fin du IXe siècle. La grande majorité des esclaves venaient du pays nommé bilad as-Sakalibas c’est-à-dire pays des esclaves et qui englobait toute l’Europe orientale et centrale. Les autres provenaient des steppes d’Asie (bilad Al-Attrak) ou de l’actuel Soudan (bilad as-Sudan). Les esclaves provenant d’Europe étaient essentiellement des Slaves capturés autour de la région de L’Elbe, la Dalmatie ou encore les Balkans. Les Scandinaves sont les principaux vendeurs d’esclaves, ils les acheminent jusqu’aux abords du Rhin où des marchands, essentiellement juifs, achètent les esclaves puis les revendent dans toute l’Europe comme à Verdun qui est le principal centre de castration des esclaves, mais aussi à Prague ou encore en Orient ou en Andalousie. Toutefois avec l’arrivée des Almoravides, le commerce d’esclaves européens diminuera au profit de ceux d’Afrique

      une simple histoire de basculement de marché en somme....heureusement que le esclavo-dollars n’existait pas....
      La loiAu temps d’Al-Andalus, la loi était issue de la charia. Un fonctionnaire est spécialement affecté pour maintenir l’ordre public, c’est le sahib al-suk qui aujourd’hui a pour équivalent l’officier de police. Il s’assure que la population accomplit les devoirs religieux, du bon comportement de la population dans la rue, de l’application des règles discriminatoires envers les dhimmis (devoir de tolérance oblige) .Toutefois sa fonction principale est de traquer les contrefaçons et les tromperies dans les marchés en vérifiant les poids et mesures, s’assurant de la qualité des produits vendus, etc. Les règles auxquelles il doit se conformer sont consignées dans des traités qui indiquent les mesures à prendre pour chaque cas qui se présente. Lorsque le sahib al-suk attrape une personne il la remet au cadi pour le jugement. Dans les villes de province c’est au gouverneur que revient la tâche d’arrêter mais aussi d’exécuter les peines des malfaiteurs.

      aaaah quand même :

      Al-Andalus, mythe ou réalité ?

      Al-Andalus, réalité historique et territoriale est aussi un mythe entretenu successivement par plusieurs strates d’écrits arabes puis européens.

      Cependant, depuis les années 1970, des historiens tels que Pierre Guichard puis plus tard des universitaires tels que Serafín Fanjul, arabisant espagnol, spécialiste de la philologie sémitique, Guy Rachet, écrivain français, passionné d’archéologie et d’égyptologie, ou l’universitaire américain Norman Berdichevsky, de l’université du Wisconsin à Madison ou encore Gabriel Martinez-Gros, considèrent que l’âge d’or d’Al-Andalus où les trois religions auraient coexisté en bonne harmonie est plus un mythe construit qu’une réalité historique.

      Ainsi, dans Al-Ándalus contra España (2000) ou dans La quimera de Al-Andalus (2004), Serafín Fanjul dénonce le « mythe d’Al-Ándalus », notamment la mystification de la pensée développée au XIXe siècle par le romantisme littéraire qui tend à représenter cette période de l’histoire de l’Espagne d’une manière erronée. Cette mystification de la société maure n’est qu’une reprise du discours eurocentrique, celui du « Bon sauvage » et celui du « Paradis perdu ». Ainsi, l’auteur démystifie l’idéalisation du passé islamique, autrement dit des Arabes supérieurs, raffinés et cultivés succombant aux chrétiens barbares, ignorants et maladroits. Il montre que cette image idéalisée d’une Espagne multiculturelle, terre de tolérance et de vie en commun entre trois cultures et trois religions monothéistes est, pour une très large part, historiquement fausse.

      Sylvain Gouguenheim, historien médiéviste français, de son côté, remet lui en cause la thèse d’une transmission des auteurs antiques par les Arabes dans son livre Aristote au mont Saint-Michel. Il rappelle que le savoir a régulièrement circulé entre Byzance et l’Occident, bien mieux qu’entre la civilisation islamique et l’Occident.

      Toutefois les thèses de Sylvain Gouguenheim ont été vivement contestées par des historiens du Moyen Âge spécialistes de l’histoire intellectuelle, culturelle et philologique dans plusieurs articles et ouvrages


    • yoananda yoananda 2 octobre 2016 18:40

      @Zatara

      Oui Al-Andalous, tout le monde il était content, tout le monde il était bien traité !

      C’est à se demander pourquoi il y a eu la reconquista ... encore du boulot d’isalmophobes frustrés !

      Tu veux un autre exemple de mauvaise foi musulmane patentée ? Regarde ici, c’est à pleurer de rire comment il te tourne l’histoire :

      http://www.islamophile.org/spip/La-colonisation-de-l-Algerie.html

      Après la chute de Grenade, dernier royaume musulman d’Andalousie, les Espagnols se mirent à attaquer les côtes du Maghreb, dans l’espoir de prendre pied sur le continent africain et de repousser vers l’intérieur des terres ceux qu’on appelait en Europe les Barbaresques. Ils prirent ainsi Oran, Alger, Mers-el-Kébir, Béjaïa, au prix de nombreux massacres. Les corsaires chrétiens écumaient la Mer Méditerranée à la poursuite des maures fuyant devant l’Inquisition espagnole. Ces actions entraînèrent l’organisation d’un mouvement de représailles maritimes contre les croisés hispaniques, et des armateurs musulmans se lancèrent dans la course contre les navires ennemis. Parmi ces corsaires musulmans qui brandirent le jihâd des mers

      Les espagnols qui attaquent les côtes ... sûrement par desoeuvrement.

      Le jihad maritime qui n’était que des représailles ... lol 

      Les 1000 ans de pirateries, la traite des blanches, l’esclavage arabo-musulman (avec castration pour les hommes), etc...

      Tout ça ? bof ... des "bétises" comme dirait l’autre imam déradicaliseur !


    • Zatara Zatara 2 octobre 2016 19:01

      @yoananda
      c’est marrant de voir comme toutes les explications sont de facto de l’anti-Islam....dés que ça les emmerde, islamophobe au dernier degré......tiens, tiens


    • maQiavel maQiavel 2 octobre 2016 19:04

      @yoananda

      -j’avais espéré que tu me tenais en plus haute estime et que tu ne me sortirais pas cet "argument" accusatoire ... 

      ------> Je m’en excuse, le truc c’est que j’ai cru que tu déconnais. Donc tu penses sérieusement qu’il n’y avait rien d’autre qu’un apartheid ? Rien  ?

      Cette période historique est loin de me faire bander donc je ne connais pas grand-chose à Al Andalous, j’ai juste vu des reportages dessus mais je n’ai jamais lu aucun livre sur cette période donc je ne suis pas en situation de te donner une version plus nuancée.

      Mais intuitivement, je sais que tu es excessif, une période historique aussi longue ne peut pas avoir que des points négatifs et rien d’autre. A mon avis, tu as du faire une lecture partielle et partiale de l’histoire.

      -Oui Al-Andalous, tout le monde il était content, tout le monde il était bien traité !

      ------> Cela même moi qui ne connait pas cette période, je sais que c’est faux puisqu’il y’a eu de nombreuses guerres (souvent entre les élites musulmanes) et persécutions. Mais ce n’est pas non plus ce que dit non le programme, non ?

      Et puis j’ai l’impression que tu prends l’exact opposé, est ce plus pertinent ? 


    • maQiavel maQiavel 2 octobre 2016 19:15

      Instinctivement, je me méfie des récits dorés mais je me méfie tout autant des légendes noires, souvent la réalité historique est plus nuancée que ça …

       @Pierre Régnier

      -D’accord avec vous sur les mesures exécutives à prendre, mais lesquelles ? Tout le problème est là.

      ------> Les mesures exécutives à prendre, on les connait à peu près tous, donc ça ce n’est pas vraiment le problème. Le problème, c’est notre classe politicienne qui joue au contraire le pourrissement. On répète à tue tête qu’il faut lutter contre l’islamisation de la France mais en avons-nous seulement la volonté ? C’est ça le fond du problème …


    • yoananda yoananda 2 octobre 2016 19:21

      @maQiavel
      je n’ai pas dit qu’il n’y avait rien d’autre, j’ai dit que c’était le fait marquant à faire ressortir, et j’ai surtout dit que les nouveaux programmes le masquent complètement.

      Par exemple un manuel d’histoire sur l’afrique du sud qui ne parle pas principalement de l’apartheid, tu trouverais ça normal ? tu dirais "oui il y avait du bon et du mauvais comme partout" ? à ce compte la, on met quoi dans les manuels d’histoire ? Tu as dit toi même que c’est un parti pris. Je ne pense pas que mon parti pris soit exagéré non. C’est comme si pour raconter la 2ème guerre mondiale on disait "oui mais faut pas stigmatiser les nazis, il y avait aussi des gens bien chez les bosches" ... oui, certes, et il y a sûrement des tonnes de zolies histoires, mais ... le fait marquant de cette époque ce n’était pas ça.

      Idem pour Al-Andalous.

      quand à "tout le monde il était content", c’était ironique et une réponse à quelqu’un d’autre smiley

      vala !


    • maQiavel maQiavel 2 octobre 2016 20:11

      @yoananda

      -je n’ai pas dit qu’il n’y avait rien d’autre, j’ai dit que c’était le fait marquant à faire ressortir, et j’ai surtout dit que les nouveaux programmes le masquent complètement.

      ------> D’accord, c’est déjà autre chose, moi c’est ce que j’avais compris par « un régime d’apartheid et rien d’autre », tu fais bien de préciser. Pour moi, le fait marquant de cette période que je connais peu, c’est la construction de la mosquée cathédrale de Cordoue

      -Par exemple un manuel d’histoire sur l’afrique du sud qui ne parle pas principalement de l’apartheid, tu trouverais ça normal ? tu dirais "oui il y avait du bon et du mauvais comme partout" ?

      ------> Pour le coup, l’histoire de l’apartheid est très nuancée, le régime qui a été mit en place en Afrique du sud n’était pas l’apartheid mais un régime de ségrégation raciale, ce que la plupart des gens confondent. L’apartheid, c’est autre chose que d’ailleurs beaucoup de noirs sud africains réclamaient mais c’est une autre histoire.

      -C’est comme si pour raconter la 2ème guerre mondiale on disait "oui mais faut pas stigmatiser les nazis, il y avait aussi des gens bien chez les bosches"

      ------> Oui mais le programme ne dit pas qu’il ne faut pas stigmatiser les musulmans, c’est vous qui l’interprétez ainsi. smiley

      Pour ce qui est de la seconde guerre mondiale, j’ai travaillé le sujet l’an passé avec un de mes neveux et j’ai aussi trouvé l’histoire très orientée dans tous les sens shoatique du terme mais comme je l’ai dit plus les programmes d’histoire ne sont forcément orientés, pas moyen de faire autrement puisque le temps consacré pour chaque sujet est très limité.

      Donc, ce que j’ai fait, c’est que j’ai donné à mon neveu une vision plus globale de la seconde (qui est devenu dans les programmes un détail de la shoah) et il a adoré d’ailleurs. De toute façon si on veut vraiment apprendre des choses sur certaines périodes historiques, il faut aller au delà de ce que l’école enseigne …

      Moi je pense que le plus important n’est pas tant de ne pas donner une orientation aux programmes scolaires ( car c’est impossible ) que de donner des outils permettant d’aiguiser l’esprit critique des élèves et de leur donner envie d’aller s’instruire par eux mêmes , à l’ère d’internet et de la formidable quantité d’information que nous avons à disposition , c’est ce qui me semble être primordial ...


Réagir