lundi 15 mai - par Qiroreur

"Vérité pour Curtis" : Une histoire banale en banlieue sud

Bien que tragique, c'est une histoire tout ce qu'il y a de plus banale.

 

 

Rappel des faits :

 

Vendredi 5 mai 2017, à Massy (91 – Banlieue sud de Paris), la BAC a voulu contrôler un jeune homme de 17 ans. Curtis, les apercevant, a pris la fuite au guidon de son quad sans casque. Roulant semble-t-il trop vite, il a raté son virage et terminé sa course dans un bus (heureusement ce n'était pas une femme avec une poussette, un enfant ou une personne âgée), d'après Catherine Denis, procureure de la République. Pris en charge le jeune Curtis est décédé des suites de ses blessures dans la nuit. L'engin avait les pneus lisses (toujours d'après la procureure).

 

La suite ? Mais pourquoi l'écrire, vous la connaissez déjà. Alors pour la forme et en condensé :

    • La version de la BAC (qui dit avoir perdu de vue le véhicule puis retrouvé au moment de l'accident) est contestée, la famille porte plainte contre x pour homicide involontaire ; des témoignages prétendent que le véhicule de police l'aurait poursuivi, certains évoquent même un choc entre les deux véhicules ;

    • Violences urbaines durant le week-end qui suit sur Massy avec incendies de véhicules, de conteneurs à ordures et autres jets de cocktails molotov sur la police ;

    • Marche blanche ce dimanche dernier avec T-shirts « Vérité pour Curtis », "Justice" a du être jugé excessif ;

    • Couvre-feu déclaré à Massy et à Antony pour les moins de 16 ans pour éviter la casse supplémentaire (on se demane bien ce que font des jeunes demoins de 16 ans dans la rue passé une certaine heure, mais bref) ;

    • Appels au calme du père de la victime et des Maires des communes de Massy et Antony.

 

 

En images : 

 

 

 

Une cagnotte Leetchi est en cours, et voici la déclaration du père de Curtis : "Nous avons perdu notre fils dans des circonstances tragiques, Curtis a perdu la vie le 6 mai 2017 à Massy après avoir percuté un bus, plusieurs versions sur les circonstances de sa mort. Personne ne s'attend à perdre un fils aussi jeune à 17 ans, nous avons besoin de vous de votre solidarité pour les frais d'obsèques de Curtis, votre soutien nous allégera dans cette terrible épreuve. Nous ne pouvons pas nous contenter uniquement de la version policière. C'est donc pour cela que nous avons décidé de nous constituer partie civile pour connaître la vérité sur sa mort. Cette procédure judiciaire va avoir un coût conséquent dans notre quotidien, pour mener à bien cette action nous avons besoin de votre solidarité et de votre soutien dans ce long combat".

 

 

Les questions

 

Bien entendu, aucune information sur les points importants : pourquoi ce délit de fuite (pour un simple défaut de port du casque cela paraît disproportionné de prendre ces risques...) ? Le véhicule était-il assuré ? Son conducteur avait-il le droit de le conduire ? Etait-ce le sien et si oui, vu le prix de ce genre d'engin, comment un gamin de 17 ans a fait pour se le payer ? Il semble qu'auncun journaliste n'ait cru bon de se poser ces questions. L'enquête est en cours et nous aurons peut-être les réponses...

Mais la plus importante est sans doute celle-ci : pendant combien de temps les pouvoirs publics vont-ils laisser faire n'importe quoi sur la voie publique ?

Parce que voilà, s'il s'agissait d'un cas isolé, on parlerait d'un banal fait divers, sauf qu'il s'agit d'une énième histoire où l'on retrouve toujours les mêmes ingrédients : jeunes gens inconscients qui ne respectent aucune règles, délit de fuite, accident (ou pas, à voir), émeutes (qui n'arrivent que dans certains quartiers)... la routine en somme.

 

 

Bienvenue à Massy !

 

Quand dans la presse je suis tombé sur cette histoire d'une ville que j'ai bien connu, je me suis souvenu de ces jeunes en train de « s'amuser » dans le quartier avec leurs motos non homologuées utilisant la voie publique comme un circuit. Et cette histoire de quad m'a immédiatement remémoré celui que j'avais vu faire des roues-arrières en pleine circulation devant les commerces de la rue d'Alger et tout particulièrement de cet accident auquel j'ai assisté : le jeune (sans casque, mais était-il nécessaire de le préciser ?) qui ne maîtrisait manifestement pas son engin avait mis un peu trop de gaz et celui-ci avait lamentablement basculé en arrière. C'était assez ridicule à voir sur le moment et ce fut sans gravité... en revanche il aurait très bien pu percuter quelqu'un, mais ça c'est un détail. 

Du reste il arrive que ce ne soit pas des accidents, mais des actes volontaires comme il y a quelques mois. Cette fois-ci c'est à moto (non homologuée a priori) qu'un individu de 22 ans a volontairement percuté deux policiers en tentant de prendre la fuite. Mais cette affaire n'a pas fait les gros titres, après tout, ce sont les risques du métier...

Il y a quelques années, une histoire similaire (cette fois-ci la moto était volée, les jeunes dans un état d'ébriété et sous l'emprise de stupéfiants), mais peu importe, le tarif a été le même : émeutes.

 

 

Massy (qu'on peut découvrir ici en images), ville qui a eu une croissance démographique phénoménale à partir des années 60, a connu de nombreux épisodes de violences (affrontements entre "jeunes", règlements de comptes, meurtres sanglants...) comme la plupart des villes de l'Essonne. D'autres actuels ou ex-habitants vont sans doute répondre que Massy n'est pas que cela et c'est vrai. Mais c'est aussi cela et pour ceux qui voudraient découvrir (c'est pas tous les jours comme ça non plus bien entendu), voici à proximité de la Place de France (ça ne s'invente pas). Et pour les amateurs de musique, vous savez, cet art qui permet de transmettre plein de valeurs positives à nos jeunes... voilà à quoi certains sont biberonnés. Intéressant n'est-ce pas ?

 



28 réactions


  • psychorigide psychorigide 15 mai 11:08

    Deux communautés sont comblées par ces manifestations :
    La communauté antiraciste et la communauté des dealers.
    .
    Pour la première on sait que le régime fascisant des blancs doit reculer, forcément reculer.
    Et, pour la seconde que les policiers reculent encore... après les immeubles tenus par les dealers, les lotissements autour des immeubles, ainsi ils se retrouvent à monter des points de vente en plein centre ville (...jusque dans l’église de ma rue) et dans les quartiers bourgeois au plus prés du consommateur, menaçants, ici encore, ceux qui les dérangent... En effet la démographie galopante des banlieues nécessitent que les nouveaux venus s’exilent pour ne pas faire concurrence aux anciens. Le jour où le marché sera saturé, ils s’entretueront comme aux USA.
    En France, nous avons encore cette politique de la mixité sociale et on tente d’essaimer les minorités partout dans la ville. Et, puisque nous sommes tellement plus intelligents que les autres nous n’adaptons pas notre système carcérale en créant toujours plus de prisons, comme chez notre modèle économique, les US. Puis cerise sur le gâteau.... nous votons Macron !  smiley 
    .
    Curtis, avec un nom pareil, je l’imaginais blanc. Mais comme théo et adam, il ne l’est pas. Etonnish, nein ? smiley
    .
    Donc, ce Curtis, odieusement pourchassé par des policiers, ce brave garçon qui commettait connerie sur connerie s’est lâchement fait percuter par un véhicule de transport public, placé là exprès. On continuera à expliquer à nos jeunes têtes brunes que la France les a colonisés et qu’à ce titre, ils méritent, le RSA, les allocs, et le droit de foutre le feu à la ville qui les nourrit. Bien sûr des Curtis, il en faut plus ! Et comme on ne les conçoit pas suffisamment vite, ici, nous devons urgemment en faire venir d’autres .... c’est d’une implacable logique !.


    • Nigari Nigari 15 mai 11:30

      @psychorigide
      ils se retrouvent à monter des points de vente en plein centre ville

      À Nantes, gros point de vente place du commerce.

      À Rennes, gros point de vente sous le Palais du commerce.

      Des lieux dédiés, pourquoi s’en priver hein....


    • Qiroreur Qiroreur 15 mai 11:43

      @psychorigide

      "Curtis, avec un nom pareil, je l’imaginais blanc."

      Oula, il faut revoir les classiques  !


    • psychorigide psychorigide 15 mai 14:10

      @Qiroreur

      Tiens perso, spontanément :

      https://www.youtube.com/watch?v=F7QOvO7BycQ

      Maintenant .... !


    • Qiroreur Qiroreur 15 mai 14:35

      @psychorigide
      Oula Joy Division... mega fan, naturellement... mais je ne pense pas que le papa pensait à l’énigmatique Ian Curtis en appelant son fils ainsi. 


    • psychorigide psychorigide 15 mai 19:17

      @Qiroreur

      Pourquoi ’ naturellement ’ perso je ne connaissais pas ce chanteur avant d’avoir taper ’ musique ’ et ’ curtis ’ dans google .  smiley

      Et puis je me fous complètement de ce que le père de ’ curtis ’ pensait, quand bourré et drogué jusqu’aux yeux, comme il se doit dans ce milieu là, il l’a conçu.  smiley

      C’est vrai ça ! N’importe quel connard et connasse peut concevoir un môme sans permis ! Hein !! 17 ans plus tard , curtis percute un bus, sans permis .... Il n’y a pas une fatalité, un destin, le ’ fatum ’ .. Là !?!

      Regardez moi dans les yeux sans rire ! En plus le quad était volé !  smiley 


    • psychorigide psychorigide 15 mai 19:19

      @Nigari

      Vous êtes loin du compte, chez nous, à Angers, petite ville de France, il y a déjà un point de vente chaque 300 mètres ..... Alors à Nantes et A Rennes ... je vous dit pas !

      .

      Bien cordialement, princesse éternellement enrhubée ....


    • psychorigide psychorigide 15 mai 19:20

      @Nigari

      @Nigari

      Vous êtes loin du compte, chez nous, à Angers, petite ville de France, il y a déjà un point de vente chaque 300 mètres ..... Alors à Nantes et A Rennes ... je vous dit pas !

      .

      Bien cordialement, princesse éternellement enrhubée ....


    • psychorigide psychorigide 15 mai 19:22

      Ceci est un doublon ......


    • psychorigide psychorigide 15 mai 21:50

      @psychorigide

      Enfin un triplon ..... smiley


    • psychorigide psychorigide 15 mai 21:56

      @psychorigide
      Un tétraplon... naon s’en dec ça se dit un tétraplon  ?!? 


    • Qiroreur Qiroreur 15 mai 22:59

      @psychorigide
      "Pourquoi ’ naturellement ’ perso je ne connaissais pas ce chanteur avant d’avoir taper ’ musique ’ et ’ curtis ’ dans google . "

      Ce n’était pas nécessaire de le préciser. Je ne sais pas ce que tu prends de ton côté, mais ça a l’air puissant...


    • psychorigide psychorigide 15 mai 23:20

      @Qiroreur

      C’est pas faux : Du Chardonnay ... en bouteile de 35 ctl à 12 degrés. Une tuerie !!!


  • Zatara Zatara 15 mai 22:09

    des fois, j’en suis à résumer le tout à une machine HLM/petits caïds/police/journaliste/politique/vote contre le FN.....


  • yoananda yoananda 15 mai 22:37

    Rien de nouveau : https://www.youtube.com/watch?v=HUxmdwPJXi4
    Ça à toujours existé.


    • psychorigide psychorigide 15 mai 22:42

      @yoananda

      Merci, mais à cette heure ça décolle les tympans ..... prévenir avant... j’écoutais :

      https://www.youtube.com/watch?v=ss7EJ-PW2Uk&nbsp ;

       smiley

       smiley

       smiley


    • Qiroreur Qiroreur 16 mai 09:25

      @yoananda
      C’est Maq qui m’avait sorti cet argument du "ça a toujours existé". Oui, effectivement mais il y a une question d’échelle, de nombre... on est plus à l’époque des blousons noirs qui se fracassaient la tronche à coups de chaînes de vélo le samedi soir. Les choses ont changé. La méchanceté gratuite, l’humiliation, la vengeance et l’impunité sont devenus normaux chez certains..., je t’épargne les vidéos de types qui se font voler et tabasser pendant de longues minutes à plusieurs contre un, comme ça, gratuitement. On s’est éloigné du sujet (quoique), mais on ne peut pas comparer les loubards des années 60-70 à la racaille moderne. 


    • Qiroreur Qiroreur 16 mai 10:01

      P.S. : je précise que je ne dis pas que ce jeune (que j’ai forcément du croiser dans la rue ou sur un quad... il n’y a pas 50 mille types qui ont des quads dans le quartier...) était une racaille. Les quartiers Baconnets, Gand Ensemble et Vilaines ne sont pas non plus des zones de non-droit intégrales (comme à Grigny et dans certaines cités où il est tout simplement impossible de rentrer) mais il y a ce climat de méfiance, ces regards lourds de la part de jeunes gens qui vous disent sans le dire "qu’est ce que tu fous chez moi ?", cette sensation de ne plus être chez soi, tout simplement. 


    • yoananda yoananda 16 mai 10:03

      @Qiroreur
      "On s’est éloigné du sujet"

      C’est quoi le sujet alors ?

      "Les choses ont changé"

      Ben oui comme tu le dis toi même, croissance démographique.

      Ton article est purement descriptif, il n’analyse pas, ne met pas en perspective (ce n’est pas une critique, juste un constat). Si en plus on doit rester strictement sur le cas que tu évoques ...

      Dois-je en déduire que le sujet c’est uniquement ramener des éléments factuels sur cette nouvelle affaire ? Si c’est le cas, il faut le dire d’entrée de jeu.


    • Qiroreur Qiroreur 16 mai 10:42

      @yoananda
      "C’est quoi le sujet alors ? "

      L’évolution de la banlieue, des moeurs, la perte d’autorité et de contrôle des territoires... après tu parles de ce que tu veux. Je ne faisais que répondre à ton truc du "ça a toujours existé". Bon dans ce cas on peut parler des bas-fonds parisiens des 16e et 17e siècle aussi, pourquoi pas. Il y avait aussi des zones de non-droit mais pour des raisons différentes (la police était divisée et son rôle principal n’était pas d’assurer l’ordre public mais la gestion de la ville, l’équivalent d’une équipe municipale actuelle... voir la conf. de Sigaut sur Cartouche qui explique très bien le succès de son équipe pendant 5 ans, on pourrait oser un parallèle d’ailleurs avec nos zones de non-droit, mais là encore c’est un pb d’échelle, de nombre). 

      Sinon, oui, c’est purement descriptif. Je dis qu’il y a un lien évident avec les affaires Théo, Adama, Zyed et Bouna, etc. Le but est aussi que le lecteur prenne conscience de ce qu’est la réalité des banlieues. Après si les gens veulent se lancer dans de grandes analyses, libres à eux (au contraire). Je ne vais pas pondre une thèse sur la question ici. Elle ne sera pas lue de toute façon et ça mériterait une étude socio que je ne suis pas en mesure de faire. Go head !


    • yoananda yoananda 16 mai 11:22

      @Qiroreur
      "les affaires Théo, Adama, Zyed et Bouna"

      Voici mon analyse : Zyed et Bouna ont provoqué des émeutes nationales. Théo c’était en pleine campagne, les médias se sont jetés dessus sinon il n’y aurait peut-être même pas eu d’affaire. Curtis ... tout le monde s’en fou j’ai l’impression.

      Donc en fait voila quoi ... ces affaires, il y en aura toujours, c’est le syndrome Malik Oussekine. C’est récurrent, sporadique, ça dépends le sens du vent médiatique.

      Maintenant, la police et les médias ont pris le pli pour gérer ce genre d’évènement. Ça se calme assez vite.

      Les jeunes "paumés" il y en a toujours eu. Il y en a un peu plus à cause de la crise économique et parce qu’on est plus nombreux.

      "Le but est aussi que le lecteur prenne conscience de ce qu’est la réalité des banlieues."

      Tu crois vraiment que les gens ont besoin de ce genre d’article pour "prendre conscience" ? Les "gens" comme tu dis, ils se cassent des banlieues dès qu’ils le peuvent, c’est tout. Tout le monde sait ce que signifie les barres d’immeubles.


    • Qiroreur Qiroreur 16 mai 12:40

      @yoananda
      Ne fais pas de ton cas une généralité. Je connais beaucoup de gens à la campagne qui ne réalisent pas ce que c’est tout simplement parce qu’ils ne le vivent pas. Ils ont les yeux écarquillés quand je leur en parle. Ils ne comprennent pas quand je leur raconte qu’à la supérette du coin, à l’heure de la fermeture, le patron enfermait les clients pour empêcher les jeunes de rentrer à 10 et voler (évidemment un seul vigile ne fait pas le poids). Donc oui, c’est peut-être un peu utile... 

      Effectivement Curtis tout le monde s’en fout. Il serait mort deux semaines plus tôt ça aurait peut-être été différent. Maintenant est-ce que pour autant qu’on doit faire comme les MSM et ne parler que de ce qui fait l’actualité... dans ce cas que fais-tu ici ? Autant écouter MacronFM-WC et cie...


    • yoananda yoananda 16 mai 12:52

      @Qiroreur
      calmes toi ! smiley

      tu sais très bien que je ne fais pas de mon cas une généralité, c’est la généralité : "la banlieue c’est pas rose, la banlieue c’est morose", ça ne date pas d’hier. Et hormis quelques clapins qui ne connaissent personne qui vit en ville pour leur raconter, doit pas y avoir grand monde qui n’est pas au courant des no-go zone (sous cette dénomination ou une autre).

      Et donc tu crois qu’ici ce sont des campagnard sous-informés qui visitent AV ?

      mouai ... je me demande qui fait de son cas une généralité franchement !

      Quand à "soit t’es sur AV, soit t’es sur BFM" ...

      tu te radicalises ! lol

      Mais si tu veux dire quelque chose, pourquoi tu ne le dis pas dans ton article du coup ? parce que visiblement, il y a du "non-dit" derrière le ton neutre de l’article, puisque si on ne va pas dans ton sens, tu t’énerves.

      Je ne fais que faire du descriptif neutre comme toi.

      C’est un fait que l’état et les médias gèrent ça plutôt bien. C’est sous contrôle. Il y a un coup de chaud de temps à autre, mais tout rentre vite dans l’ordre. C’est juste factuel.

      Ça te fait chier ? soit ! mais pourquoi tu t’en prends à moi ? (pas taper sur le messager).

      Ha oui, mon ton est trop fataliste c’est ça ? on va rajouter à défaitiste, pessimiste ... maintenant fataliste. arf


    • Qiroreur Qiroreur 16 mai 15:04

      @yoananda
      Tu sais quoi, pond des articles, proposes des sujets et tes analyses... je m’arrête là.


  • le celte le celte 16 mai 17:02

    Tout événement, de cause à effet, créé de l’emploi. Pour les statistiques c’est de moins en moins négligeable. 


Réagir