mercredi 11 juillet 2012 - par Sophie Li

Raphaël Enthoven disserte sur le politiquement incorrect

Le 10 juillet sur France Culture, le philosophe Raphaël Enthoven fait sa chronique sur le politiquement incorrect. Une dissertation brillante, dont on comprendra, sur la fin, qu’elle vise notamment un certain Eric Zemmour...

 

source : E&D

 



15 réactions


  • diogene2synapses diogene2synapses 11 juillet 2012 14:53

    Pas mal pour un mondain vaniteux qui se regarde philosopher !
     
    Apparemment il aime la sagesse, c’est une première étape, maintenant il ne lui reste plus qu’ à essayer de devenir sage ;)


    • Christian Navis Christian Navis 11 juillet 2012 16:10

      Sur la forme : c’est un peu trop scolaire. Le sujet est critique, sociétal, polémique, médiatique. Il aurait mérité indignation, contestation, dialogue, relances, coups de gueule...
      Au lieu de ça, le prof lit un texte, fort bien écrit d’ailleurs, mais cela nuit à la spontanéité du propos !

      Sur le fond, le philosophe enfonce des portes ouvertes : la moraline n’est pas une éthique, la soumission est une lâcheté autant que l’anticonformisme de posture... Ou encore, être du côté des "bons" autoproclamés ne fait pas de vous un juste, pas plus que ruer dans les brancards de la pensée unique ne vous donne le statut de rebelle.
      What else ?  smiley


    • Gilbert Spagnolo dit P@py 11 juillet 2012 17:49

      Salut Christian,


      Dommage avec ma connexion 3G+ il m’est impossible de lire la vidéo, mais connaisant la définition du politiquement incorrect, je remarque que seul les grandes pointures médiatiques ( artistes en tous genres, politiques, philosophes )peuven l’utiliser !

      Les manants eux c’est niet, peau de balle, surtout sur Agoravox, exemple mon article non valité pour l’instant présenté deux fois sur le site,.. mais que j’ai placé sur mon blog :

      http://spagnolo.unblog.fr/2012/07/06/fusillade-de-lille-le-suspect-serait-dorigine-etrangere-ca-commence-a-faire-beaucoup%C2%A0/


      @+ P@py


    • Christian Navis Christian Navis 11 juillet 2012 18:31

      Bonjour Gilbert,
      C’est sûr que quand Av tolère qu’un prof de collège à la retraite couvre de crachats Robert Redeker, le sort des "manants" est sans espoir !
      Je rappelle que Redeker est agrégé de philo et membre du comité de rédaction des "Temps modernes", une revue fondée par Sartre et De Beauvoir qui a compté parmi ses auteurs Merleau-Ponty, Albert Camus, Raymond Aron, André Malraux, Jean Paulhan...

      Mais il a commis LE crime qui le disqualifie définitivement :
      Il a osé critiquer tout ce que les bons dhimmis doivent accepter sans mot dire (ni maudire d’ailleurs) Citation :
      " L’islam essaie d’imposer à l’Europe ses règles : ouverture des piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, interdiction de caricaturer cette religion, exigence d’un
      traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour le port du voile à l’école, accusation d’islamophobie contre les esprits libres."

      S’il avait eu idée de la suite, il aurait pu ajouter ingérence d’états étrangers auprès du gouvernement français qui s’est piteusement excusé, tout comme le Figarose et autres média panurgiques.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Redeker


    • Machiavel 12 juillet 2012 20:31

      L’enfer est pavé de bonnes intentions ...
      Expert en tautologie le saint homme sera Canonisé par L’académie .


  • DIVA DIVA 11 juillet 2012 15:15

    Enthoven sur Israël-Culture serait philosophe ? Et brillant ?
    .
    Voyons, soyons sérieux !


  • Serpico 11 juillet 2012 15:20

    Toute expression installée dans le vocabulaire n’a plus le sens qu’elle avait à sa naissance.

    Elle évolue très mal et devient un objet de rhétorique creuse.


  • ThaTon ThaTon 11 juillet 2012 15:25

    "Le politiquement incorrect est au courage intellectuel ce que la rébellion est à la liberté, ou le scepticisme à la connaissance. C’est à dire une condition nécessaire et non suffisante."

    Tu m’en diras tant, Raph’ : -)

    http://www.youtube.com/watch?v=UHuUeqqdvPE


    • franck2012* 11 juillet 2012 16:19

      Tha Ton vient de recadrer Enthoven .
      L’inénarable bouffon qui est à la philosophie, ce que le pompiérisme est à l’art. Le mélo au théâtre, un genre de Sarah Bernhardt au masculin . Se rêve en successeur de BHL autre ’ beau brun mystérieux ’ du barnum médiatique .
      Au Zoo le singe est roi ...


    • franck2012* 11 juillet 2012 17:10

  • Schweizer.ch 11 juillet 2012 20:24

    Enthoven ne disserte pas sur le politiquement correct, mais sur sa perception du politiquement correct, en tant que politiquement correct lui-même. Du coup, sa définition du phénomène se situe hors de toute réalité :

    « - Le politiquement incorrect, c’est en général, un compliment qu’on se fait à soi-même, sur le ton d’une confession douloureuse : "Oui, c’est vrai, je suis politiquement incorrect, que voulez-vous, c’est plus fort que moi, je ne peux pas suivre la même route que les braves gens. Je préfère, quoi qu’il m’en coûte, être lucide et solitaire plutôt qu’embrasser les causes collectives et le despotisme sournois des bons sentiments.  »

    Le politiquement incorrect n’est pas un compliment, ce n’est pas quelque chose qu’on doit confesser, ce n’est pas plus fort que soi, tandis que le politiquement correct n’a rien à voir avec la route que suivent les braves gens et n’appartient à aucune cause collective, quelle qu’elle soit. Le seul élément qui tienne la route, dans cette partie du discours, est le "despotisme sournois des bons sentiments".

    En fait, le politiquement incorrect, c’est la révolte des esprits libres contre la tyrannie des minorités, raciales, ethniques, étrangères, sexuelles, religieuses, etc., orchestrée par une très minoritaire clique intellocrate dont, j’imagine, Enthoven est l’un des fleurons radioteux. Voici donc la nouvelle base à partir de laquelle le philosophe devrait revoir sa copie.


    • kemilein kemilein 12 juillet 2012 02:46

      bah le politiquement (< mot très étrange dans ce contexte non ?) incorrecte s’oppose a un "correcte" ce n’est qu’opposition rien d’autre. il fait donc partie d’un système, car sans lui son opposition disparait et lui de même.
      autrement dit le politiquement incorrecte est une réaction de rejet, pas une construction réfléchie, murie bâti d’expérience et d’introspection et de réflexion.
      -
      [hors sujet]
      étrange d’ailleurs que ce mot "politiquement" qui vient donc de politique "qui dirige la cité", "politique" sous-entendrait donc aussi "façon de pensé et d’agir" ? donc la politique en générale serait plus vaste que le champ réduit et réducteur qu’on lui attribut aujourd’hui ?
      -
      serait-ce donc alors ce que je clame sans relache que "politique" n’est qu’une relation sociale du processus de décision et qu’économie n’est qu’une interaction sociale de la gestion des ressources... serait-ce donc que la sociologie la psychologie l’ontologie la politique et l’économie ferait parti d’un grand tout qu’on nommerait "social" ?...


  • soumayahastalavictoria soumayahastalavictoria 12 juillet 2012 11:05

    pardon, ses histoires familiales... avoir un enfant avec une femme qui s’est tapé son propre père, c’est tout de même étrange....


  • Aiezoa Aiezoa 13 juillet 2012 18:34

    Sophie Li trop belle.


Réagir