mardi 2 mai - par Éric Guéguen

Qui sont les "collabos" ? Qui sont les "résistants" ?

Je commence à en avoir ras-le-bol de tous ces esprits de petites salopes qui font passer Nicolas Dupont-Aignan pour un "collabo" ou le nouveau Pierre Laval. Quelques secondes d'activité cérébrale suffiront à leur faire ravaler la merde qu'ils démoulent.

 

 

Qu’est-ce qu’un résistant ? C’est quelqu’un qui est fier de ce qu’il est, qui ne fait chier personne, mais qui refuse obstinément qu’on vienne lui dire ce qu’il doit devenir. Un résistant est engagé MALGRÉ LUI dans une bataille pour la SURVIE de son être. Les résistants sont d’ordinaire courageux, du moins ils se découvrent tels par la force des événements. Ceci fait d’eux des gens MINORITAIRES face aux ennemis qui veulent leur perte et à la masse immense des moutons de l’histoire. Enfin, le résistant est EN-RA-CI-NÉ car, par définition, il n’y a pas de résistance hors-sol, sans repère ni point d’appui.

 

De Gaulle à présent… De Gaulle, en 1940, faisait rire les gens qui étaient au pouvoir en France. Il a résisté face à la foule des politiciens – de GAUCHE dans leur grande majorité – qui ont baissé leur froc devant les Allemands parce qu’à l’époque, déjà, on nous parlait ♫ de paix, de fraternité, de résolution administrative des conflits… ♫ Total, on l’a eu dans le cul. De Gaulle était ultra minoritaire, ultra souverainiste, ultra chauvin, ultra Français, sans quoi il n’aurait PAS mené son combat. Il se foutait éperdument de savoir de quel côté du spectre politique il fallait se positionner car dans la situation d’urgence qui était alors celle de la France, seul le sort de celle-ci comptait. Pas celui de l’Europe ni celui de l’Afrique, celui de la FRANCE, ce vieux pays dont, depuis, on a appris aux habitants à se dénigrer et à accepter n’importe qui sur leur sol en baissant une fois de plus la culotte.

 

Bon, une autre fois, je vous parlerai de la république car je risque de m’emporter et dire des gros mots en réponse à ce que j’entends dans les journaux ces jours-ci.
Pour résumer, je disais donc que le résistant est :
1. Mis en minorité par le courage requis au combat ;
2. Ancré dans un terroir comme support de son être en danger ;
3. Et pour ces deux raisons mêmes, très peu enclin à gaspiller ses maigres forces à se battre pour des causes exotiques qui lui sont étrangères.

 

Une fois que j’ai dit ça, pouvez-vous en déduire qui sont les « résistants » et, par voie de conséquence, qui sont les « collabos » dans notre paysage politique actuel ?
QUELLE est la force étrangère en présence ?


QUI est mis en minorité ?
QUI se bat pour son être ?
DUPONT-AIGNAN ou COHN-BENDIT ?

Quant à VOUS, FRANÇAIS, QUAND allez-vous arrêter de gober toutes ces conneries ?
QUAND allez-vous cesser d'être un peuple de moules ?
QUAND allez-vous enfin refuser la parole à tous ces dépravés endimanchés qui, mis au pouvoir, ont toujours été infoutus de servir la France ?
Tous ces Bayrou, Valls, Estrosi, Bertrand, NKM, les Hollande, les Taubira, ce Fillon, le tout petit Copé, la grosse Duflot, j'en passe et des meilleurs !

 

Sans oublier leurs relais médiatiques outre la faune des journalopes, et tous ces esprits dérangés autour de Macron, sérieusement, vous leur trouvez des gueules de résistants ?
Résistants les artistes qui nous ont imposé Flamby en payant leurs impôts à l'étranger ?
Résistants le club des vieux pédophiles des années 70 ?
Résistantes les partouzeuses fanées de Saint-Germain ?
Résistants les financiers apatrides qui taisent leur nom pour mieux nous la mettre ?
Résistants les sportifs marionnettes au QI de 2 ?
Résistants les juifs communautaires devenus des meubles de ministères ?
Résistante l'hystérique rubiconde du MEDEF ?

 

Mais utilisez votre cerveau deux minutes... et voyez enfin qui sont les résistants et qui sont les collabos ! MERDE !! TAS DE CONS !!!

 



68 réactions


  • Ozi Ozi 2 mai 11:11

    "Qui sont les "collabos" ? Qui sont les "résistants" ?"
    .
    _Les collabos sont ceux qui ont veauter Lepen au premier tour pour faire élire Macron
    _Les résistants sont ceux qui vont veauter Lepen au second tour pour faire barrage à Macron
    .
    Et les trous du cul qui veautent pour les deux faces d’une même pièce on les appel des collastants..  smiley


  • Claire29 Claire29 2 mai 11:13
    Et qui appelle à la haine,insulte et menace dans des tweets ?
    Qui dresse les Français contre deux responsables politiques et les millions de Français qui ont voté pour eux ?
     Il faudrait rappeler à tous ces "résistants" la déclaration de Jospin en 2007 dans l’émission "Répliques" d’Alain Finkielkraut, "durant les années du mitterrandisme tout antifascisme n’était que du théâtre" car "il n’y a jamais eu de menace fasciste".

  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 11:15
    La Résistance, se battre, c’est violent, c’est mal... Pourquoi ne pas parler d’amour, mon petit Éric ? C’est important l’amour, surtout au printemps... Ouvrez vos bras à l’amour avec Emmanuel et toute la violence noircissant votre coeur va se dissoudre dans la lumière sidérale de l’Europe. 

    https://www.youtube.com/watch?v=FA5w5lJuoRo

    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 12:01

      @Qaspard Delanuit
      Insupportable ce "débat"... c’est un lynchage en règle. L’avantage est que cela montre la petite caste en action. Ils ressemblent de plus en plus à ces groupes de racailles se relayant pour mettre à tour de rôle des coups de pied à un type seul, mis au sol, sachant que même s’ils sont confondus, ils ne risquent rien parce qu’il sera impossible de déterminer qui a donné le coup de grâce. 

      Il y a qq années Jolivet était déjà là pour essuyer ses godasses sales sur un Dieudo conspué de tous... 

      Le grand sage, "l’écolo-rigolo" est de retour pour faire son numéro de grand humaniste, mais surtout, business is business, la promotion de son spectacle en duo avec l’immense acteur Christophe Barbier (c’est d’ailleurs sa première intervention... la promo avant tout).

      Jolivet, vieux complice de l’indispensable Gérard Miller avec toujours la même méthode... En 2012 (sur le site de Miller) : "Co-écrit par Claude Posternak, Marc Jolivet, Christophe Barbier et Gérard Miller, cette pièce très particulière n’eut que quatre représentations : la veille et l’avant-veille des deux tours de l’élection présidentielle de 2012. Fort de sa longue expérience, Marc Jolivet a mis en forme les textes écrits par ses trois complices, et traité ainsi de la politique de façon amusante et tranchante. Entièrement basée sur l’actualité toute fraiche, les deux représentations du second tour n’avaient que peu de points communs avec celles du premier, obligeant les quatre auteurs à adapter la pièce entre temps. Ce mélange aussi drôle qu’innovant a su attirer à la Salle Gaveau plusieurs centaines de privilégiés chaque soir."

      A la 29ième minute de ce débat, Jolivet déclare sa flamme à Macron... plus de doute. Ses spectacles sont des meetings politiques. Et ce pitre pas drôle ose parler de liberté d’expression alors que jamais elle n’a été plus limitée depuis 68 que sous l’aire UMPS (lois mémorielles, harcèlement systématique de la part des associations prétendument anti-racistes, harcèlement judiciaire parfois par le 1er Ministre lui-même d’humoristes...).


    • Semi Kebab 2 mai 13:22

      @Qaspard Delanuit
      Tiens, on ressort Jolivet et Barbier de la naphtaline pour lutter contre les éternels bruits de bottes...

      .

      Ces tribunaux inquisitoriaux sont de plus en plus insupportables et ironie de l’histoire complètement contre productifs, à force de vouloir moquer la bête immonde ils finiront dans son ventre encore fécond.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 13:57

      @Qiroreur
      "A la 29ième minute de ce débat, Jolivet déclare sa flamme à Macron... plus de doute. Ses spectacles sont des meetings politiques."

      Et nous pouvons parier que ceux-là ne seront pas interdits par le Conseil d’Etat. 


    • Ozi Ozi 2 mai 20:42

      @Qaspard Delanuit :"Jolivet"

      Il n’y a pas pire que les artistes pour parler de politique, ils sont naturellement dans l’émotionnel, qu’ils soient de droooite ou de gauuuche peut importe à chaque fois c’est une catastrophe, c’est risible pour une approche plus analytique et en même c’est normal smiley


    • Ozi Ozi 2 mai 20:45

      @Ozi "même temps"


    • Zatara Zatara 2 mai 20:51

      @Ozi
      ...bah le monde culturel quoi.... grande révélation, le monde culturel est de gauche.... c’est la plus décérébré et fanatique, celle qui croit porter haut l’étendard de la vérité et qui l’étale en permanence partout..... ça se comprend aussi : tu vire l’UMPS, et c’est fini, les "aides" pour la "culture"....


    • Zatara Zatara 2 mai 20:57

      @Zatara
      ça va me manquer tous ces France 3, plus belle la vie, etc.....


    • Ozi Ozi 2 mai 21:41

      @Zatara

      Les artistes ont des facultés intuitives prépondérantes (lobe droit du cerveau)

      Les gestionnaires ont des facultés analytiques prépondérantes (lobe gauche du cerveau)

      Ce qui est marrant, c’est que ceux qui se prétendent de "gauche" utilisent plus naturellement leur lobe droit, et ceux qui se prétendent de "droite" utilisent plus naturellement leur lobe gauche..

      Quoi qu’il en soit, les deux sont dans l’illusion totale tant qu’ils ne favorisent pas les interactions entre les deux lobes... (la véritable intelligence)

      Sans intuitions, la capacité analytique mène au néant !

      Sans l’analyse, la capacité intuitive ne reste qu’un rêve !

       smiley


    • Zatara Zatara 2 mai 23:06

      @Ozi
      et sans conscience de ses limites, ou plutôt cette tare de l’individualisme roi appelé aujourd’hui liberté, on voit que certains n’ont peur de rien avec un tweet.....


  • pegase pegase 2 mai 11:49

    Historiquement parlant, l’extrême droite était du côté de Pétain, c’est l’extrême droite qui a fourni des contingents de SS aux allemands ...
    La dernière division SS ayant combattu les russes à Berlin était la division Charlemagne ... des français bien français ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/33e_Waffen-Grenadier-Division_de_la_SS_Charlemagne_(franz%C3%B6sische_Nr._1)

    La 33e Waffen-Grenadier-Division de la SS Charlemagne (französische1 Nr. 1), nommée par simplification le plus souvent dans la littérature française d’après-guerre Division Charlemagne, était l’une des divisions d’infanterie de la Waffen-SS qui fut formée durant la Seconde Guerre mondiale. Elle était constituée majoritairement de Français engagés volontaires sous l’uniforme des Waffen-SS.

    https://www.youtube.com/watch?v=cQdGApj6GUw

    https://fr.sputniknews.com/societe/201305081022597926-ces-francais-derniers-defenseurs-du-bunker-d-hitler/

    La 33ème division de grenadiers SS dite Charlemagne restera à jamais une tâche sur le drapeau français. Ils furent plus de 7 000 à porter l’uniforme de l’armée internationale SS créée par Himmler, la Waffen SS. Fondée en 1943, l’unité était elle-même une émanation d’une autre unité française de la Waffen, la Sturmbrigade SS Frankreich (Brigade d’assaut SS France). Une autre unité française, toujours sous uniforme allemand mais de la Wehrmacht, la LVF (Légion des Volontaires français contre le Bolchevisme) avait été recrutée dès 1941 dans les milieux collaborationnistes français et envoyée se faire massacrer en URSS. C’est elle qui avait ouvert le bal des unités françaises servant l’Allemagne nationale-socialiste.

    Composée de tous les Français qui étaient entrés dans les rangs allemands, que ce soit des rescapés justement de la LVF ou de la Frankreich, elle fut renforcée à sa création par des volontaires de la Kriegsmarine et de nombreux anciens miliciens après la libération de la France entre juin et décembre 1944. Comme les autres unités françaises, elle fut envoyée sur le front de l’Est où elle s’engagea à la fin du mois de février 1945. Cette drôle d’unité française sera des derniers combats de l’apocalypse de ce Reich qui aurait dû durer mille ans. Ironie cruelle et totalement dérisoire que ces quelques milliers d’hommes jetés dans une bataille perdue d’avance pour une cause qui sera condamnée au tribunal de Nuremberg par l’Humanité toute entière.


  • Semi Kebab 2 mai 12:04

    J’ai déjà dit dans un autre commentaire sur un autre article que tant que cette putain de 2ème guerre mondiale et le vocabulaire s’y rapportant seront le mètre étalon de la politique française et de la propagande journalopistique, aucune autre politique ne sera possible en dehors de celle de Macron et des banques puisque tout débat sérieux concernant nos soucis contemporains de 2017 est inévitablement tué dans l’oeuf, confisqué par la sempiternelle reductio ad hitlerum ou la comparaison à Staline. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre et si ce n’est un des deux ont devient subitement un dictateur coréen du nord ou un bachar syrien, seule originalité dans l’argumentaire du débat public pour changer de disque une fois sur trois.
    .
    Pour ma part ça fait des décennies que j’en ai plus que marre de ce vocabulaire qui permet de traiter les uns de résistants et les autres de collabos, tranquillement installé dans un fauteuil d’un appartement ou d’une maison cossus, qui n’a pas été gagnée de haute lutte ou alors par d’autres dont on n’a pas à s’approprier les hauts faits ou les trahisons.
    .
    Mais nous sommes contraints et forcés d’atteindre le point godwin à tours de bras puisqu’il semblerait que le débat public occidental tout entier soit concerné, aux USA aussi Hitler ressort souvent de sa tombe pour tuer l’adversaire et clore le débat en donnant l’illusion d’avoir toujours raison alors même que celui qui a recours à ces arguments en forme de point final n’a plus aucun argument à proposer.
    .
    Ceux, de plus en plus nombreux qui n’en ont rien à foutre de cette putain de 2ème guerre mondiale sont exclus du débat public au profit de ceux qui se comparent à Jean Moulin alors qu’ils n’ont fait que suivre les règles de la pensée unique dominante du moment, à l’instar du très courageux résistant au nazisme lepéniste Stéphane Guillon et ses semblables qui pullulent en ce moment contre une minorité qui s’affirme lâchement à contre courant de la doxa dominante, sur lesquels on a le droit de cracher impunément sa bile, d’utiliser tous les anathèmes en vigueur, d’insulter, de diffamer sans que la kommandantur s’en émeuve le moins du monde, alors que si Jean Roucas s’était moqué de la mort de la mère de Macron, ce serait un jour de deuil national décrété pendant qu’on assassine socialement le dit trublion. Le camp du bien a tous les droits sur les suppots du camp du mal dans lequel nous devenons de plus en plus nombreux à nous retrouver puisque seul échappatoire au microcosme parisiano parisien qui semble absorber tout autour de lui tel un trou noir de bêtise insondable et infinie.
    .
    Que diraient Platon et Aristote d’un peuple qui ne peut plus aller de l’avant ou se réapproprier son indépendance puisque cantonné à une période figée de son histoire ? Sans cesse sommé de se repentir 24/24 & 7/7 sur le vel d’hiv et autres $hoaneries plus abstraites les unes que les autres plutôt que de se préoccuper de ses problèmes immédiats, directs et actuels, que diraient les philosophes antiques détrônés par la vague des nouveaux philousophes BHL en tête ?
    .
    C’est pourquoi nous devrions nous autres qui ne sommes ni des Jean Moulin ni des René Bousquet, devrions commencer par refuser l’utilisation même de ce vocabulaire castrateur, réducteur, bien commode à certains pour éviter de parler du fond des choses de continuer à glisser la poussière sous le tapis de la lâcheté, de l’inconscience, du dédain, du déni, en exagérant l’inversion des valeurs, en traitant par le mépris toute forme de courage qui se distingue du conformisme imposé par le camp du bien, et applaudissant la médiocrité, la soumission, la fourberie tant que cela sert les intérêts du parti de la banque.
    .
    Car il est bien là le problème, brandir des grandes valeurs morales au nom de la finance, du fric, du pognon, du maintien des privilèges de caste, de l’appartenance à la cours du roi, les politicards comme leurs agents du showbusiness confisquent le débat public avec ce vocabulaire si commode pour invectiver toutes les têtes qui dépassent et ne rentrent pas dans le rang, d’hitléro staliniens avec en seule touche d’originalité, les traiter de dictateur nord coréen ou de bachar syrien, afin de pimenter un peu l’argumentaire des faibles, de ceux qui se cultivent en 140 signes, de ceux qui s’expriment en sms, car il en faut du sophisme pour remplir le vide qu’est devenu le débat public duquel le public est exclu, car il ne fait pas forcément partie du camp du bien mais au final c’est bien une lutte de classe qui se cache derrière, la bataille entre les bénéficiaires temporaires de la mondialisation ou du mondialisme, et ceux qui en souffrent.
    .
    Les enracinés contre apatrides, les nomades contre les sédentaires, les ouvriers, artisans, paysans, petits patrons, autodidactes contre les multinationales, les lobbies, les professions libérales...
    .
    Quand on voit qui sont les résistants autoproclamés du genre Ruquier, Clémentine Célarié, Jean Bengugui et les chiffes molles du showbusiness, on est contents d’être taxés de collabos, car quand on les entend chanter à l’unisson tout en se pensant courageux, subversifs et novateurs, traiter les lepen de nazi c’est tellement inédit, que les guignols et les charlies en remettent une couche, pour être certain d’être toujours à l’avant garde de l’humour autorisé en France.
    .
    En attendant, le petit peuple de France meurt et souffre en silence pendant que la cacophonie médiatique de Radio Paris couvre ses gémissements par le gloussement de ceux qui se gargarisent d’appartenir à la famille des héros du passé, sans jamais avoir du se battre, sans jamais avoir risqué leurs existences pour les causes qu’ils prétendent défendre, en fuyant dans la rue dès qu’on les invective, qui chient dans leurs frocs à la moindre baffe physique reçue mais qui déploient des trésors de veulerie et de lâcheté quand micros et caméras sont braqués sur leurs insignifiantes faces de traîtres qui endossent des habits dont leurs carcasses puantes ne sont pas dignes, se drapent des oripeaux de la vertu alors que ce sont les pires vicelards qui se permettent de nous donner des leçons de morale en permanence. Inversion complète des valeurs comme des apparences.
    .
    Cet état de fait me fait penser que nous sommes prisonniers dans une boucle temporelle, une séquence sans fin du film Un Héros très Discret avec Kassowitz et Dupontel, dans lequel les résistants de la 25ème heure pullulent et les impostures prospèrent.
     http://www.programme-tv.net/cinema/49805-un-heros-tres-discret/
    .
    Aujourd’hui, les résistants sont tous des Kassowitz, des imposteurs intégraux, les guerres, il y a ceux qui en parlent et ceux qui les font....
    .
    Le monde se divise en deux catégories, ceux du camp du bien et les fachos... Toi t’es un facho.... (Clint Eastwood dans : The Macron, The Pen & The Français)
     


    • pegase pegase 2 mai 12:27

      @Semi Kebab

      Ce que vous refusez de voir (comme de nombreux intervenants ici) c’est qu’ils obéissent aux mêmes personnes, souvenez vous de MLP en première page du prestigieux TIME magazine, tenu essentiellement par les Rothschild ...

      Les mêmes qui ont présentés un certain Hitler comme "homme de l’année" en 1938 ...

      Coïncidence ? Je ne pense pas !


    • Semi Kebab 2 mai 12:29

      @pegase
      Je ne refuse rien de voir au contraire, je vois tout, j’ai répondu a Sonya plus bas sur le même sujet.


  • Sonya V... Sonya V... 2 mai 12:11

    Et l’hypothèse que les Le Pen & Co soient aussi dans la liste des "collabos" (avec ceux que vous dénoncez), avec leur multitude de dérapages sur commande depuis des dizaines d’années et leurs bouffonneries incessantes (Collard déguisé en Capitaine Haddock, Gollnish qui piquait une crise en frappant les journalistes avec son parapluie, le mélodrame entre papa et sa fifille, etc, etc), vous l’excluez par principe ?
    Il ne peut y avoir qu’une seule hypothèse : les Le Pen (et ceux qui les rejoignent) sont des "résistants" et ceux qui en doutent ne sont q’un "TAS DE CONS" ?


    • Semi Kebab 2 mai 12:28

      @Sonya V...
      Ne tombons pas dans un manichéisme de mauvais aloi.

      .

      Le lipounes font partie intégrante du système, c’est un fait, or, le système est ainsi fait en France que nous n’avons le shoah qu’entre deux candidats, en l’occurrence Macron, le parti de la banque et Lipoune, sensée être la représentante du petit peuple, mais représentant le nazisme populiste.

      .

      Le FN a servi d’épouvantail à moineaux égarés pour les ramener dans la cage dorée de l’illusion de l’alternance pendant 4 décennies, bien sûr que le FN est artificiel mais c’est pour l’instant le seul moyen qu’a le peuple de dire au parti de la banque qu’on n’en veut plus. C’est triste mais c’est ainsi. Le système a plusieurs coups d’avance sur nous car les peuples, dans leur majorité commencent à peine à comprendre le manège de leurs pseudos élites, verrouiller la démocratie aux profits de quelques uns. On a vu aux USA qui ont 30 ans d’avance sur nous comment Trump, le Tapie/Lepen américain a été retourné peu de temps après son élection si il ne voulait pas finir comme Kennedy. Ce sera pareil si par miracle Marine est élue.

      .

      Contre le parti de la banque il n’y a plus moyen de sortir pacifiquement par les urnes, ça se terminera par balles et dans le sang quand les peuples auront retrouvé leurs couilles et auront réappris comment se servir des douilles ailleurs qu’en club de tir.


    • Ozi Ozi 2 mai 12:39

      @Semi Kebab :"bien sûr que le FN est artificiel mais c’est pour l’instant le seul moyen qu’a le peuple de dire au parti de la banque qu’on n’en veut plus"

      Pas du tout, en vérité c’est le seul moyen qu’a trouvé le parti de la banque d’imposer un système que l’on ne veut plus..

      En réalité il existe une dernière chance de glisser un quenelle de 360 au système dans la dernière ligne droite aux législatives, pour cela faudra glisser un bulletin FI dans l’urne, la seule force qui file réellement la chiasse au parti de la banque..

      Macron président obligé de faire le programme politique de la FI, voilà là ont touche au but, là c’est de l’art..


    • Semi Kebab 2 mai 12:55

      @Ozi
      Mélenchon fait des pieds et des mains pour entrer au gouvernement Macron, c’est certain il file la chiasse au parti de la banque, ben voyons, qui a financé la campagne de FI ? A hauteur de 8 millions ? Depuis quand mord on la main qui nous nourrit ? Arrêtons de nous chamailler, ce sont tous des imposteurs, des acteurs choisis pour contenir la colère populaire, y compris Mélenchon, y compris Lepen, y compris ceux qui se compromettent dans ce jeu politique, nous sommes tous prisonniers d’un système verrouillé depuis longtemps au profit de toujours les mêmes, je n’irais pas voter dimanche je suis abstentionniste et je le resterai mais je dis que dans l’imaginaire collectif qu’on est bien obligé de prendre en compte puisqu’il fait malheureusement partie de notre réel, même si in fine il est illusoire, le FN = parti du peuple, Macron = parti de la banque, on est bien obligé de composer avec ça comme aux USA Hillary vs Trump, c’est de la mascarade intégrale, pour ma part je serais déjà partisan de prendre les armes contre cette fausse élite, mais je ne veux pas me retrouver le seul con à tirer sur eux car je ne serai qu’un désiquilibri de plus qui se serait radicalisé en deux jours sur agoravox.tv alors que je n’ai rien à voir ni de près ni de loin avec une quelconque idéologie ou religion et tout le monde se foutra de ma gueule en plus de me haïr, sauf quelques abrutis qui me prendraient pour un héros, et Daesh qui revendiquerai mon acte, non merci, je préfère crever en anonyme et avec ma conscience intacte sauf si un soulèvement populaire prendrai sens et légitimerai mon acte.


    • Ozi Ozi 2 mai 13:24

      @Semi Kebab :"Mélenchon fait des pieds et des mains pour entrer au gouvernement Macron, c’est certain il file la chiasse au parti de la banque"

      Voyons, ne reprends pas la propagande idiote et orienté de la pseudo-dissidonce, tu dois faire allusion à son passage sur TF1 où il dit que au moins Lepen fait des concessions à la FI alors Macron n’a qu’a faire de même en supprimant de son programme sa mesure phare sur le démantèlement du droit du travail, chose impossible pour Macron..

      Mélenchon est un vrai stratège, c’est vachement bien joué pour, non seulement ça lui permet de sortir légitimement la tête haute vis à vis du non-choix pour le second tour (question qui lui était posé) sachant très bien que c’est plié, mais surtout il met Macron en mauvaise position sur son aile gauche fragile qui ne l’a pas soutenue pour son programme mais par vote utile, le tout en s’ancrant comme la seule opposition crédible...

      En une phrase il a filé une colique carabiné aux stratèges en carton-pâte d’en marche smiley


    • Semi Kebab 2 mai 13:55

      @Ozi
      Non Macron n’a même pas tremblé il a balayé d’une phrase la proposition de Mélenchon de revenir sur la loi du travail, c’est tout, Mélenchon est un gamelard et un carriériste, comme les autres, d’ailleurs son parcours le prouve et il est indéfendable là dessus en plus d’être très mal placé pour jouer au révolutionnaire de service, c’est une voiture balais du mondialisme. Mais peu importe, inutile de se disputer sur des personnes, l’enjeu actuel est va tôn se laisser soumettre intégralement aux banques ou non, et au delà du politique il y a notre ngagement personnel qui vaudra plus que tous les discours des politicards de quelques bords qu’ils soient.


    • G.Samsa G.Samsa 2 mai 16:57

      @Ozi
      Je suis d’accord avec Semi kebab, Mélenchon n’est pas plus hors système que n’importe quel autre parti. Il n’y a qu’a voir d’où il vient, toutes ses contradictions durant son parcours politique et cette surmédiatisation qu’il a obtenu le moment il a décidé de monter son parti. Tu crois vraiment en un Ché Guevara financé par les banques et propulsé par tout le système médiatique.

      Au même titre que le FN a était propulsé pour neutraliser ces 15% d’électeurs qui ne se sentaient représentés par aucun autres parti et qui devaient l’être (surtout après la grande politique d’ouverture du second septennat de François Mitterrand). Melenchon est apparu sous l’ère Sarkozy pour contrer le FN qui aurait pu trop bien bénéficier de cette politique de droite et ce climat de ’racisme décomplexé’ que le gouvernement UMP a mis en place. La gauche n’allant pas assez loin dans ces reformes sociales il fallait que cette partie de la France d’en bas se sentent représentés. 

      Et voila comment ces deux partis sont mis délibérément au devant de la scène ( surmédiatisés ou diabolisés selon besoins) pour se court-circuiter l’un et l’autre et diviser la France d’en bas de manière irréconciliable (les nazis d’un coté, les bobos de l’autre) et faire que depuis plus de 30 ans la gauche et la droite se partage les friandises. Voila comment la France d’en bas n’a aucune chance de gagner les élections quand elle devrait en réalité les gagner a chaque coup.

      Tu vas trouver ça complotiste ou ridicule mais je suis sur de ne pas être si loin de la réalité. Je pense qu’on a même pas idée du cynisme de ces gens la et si le système joue a ce jeu électoral c’est qu’il en contrôle parfaitement le mécanisme. 

      La politique c’est du sérieux et tu crois franchement que le petit ouvrier qui n’est même pas foutu de lire un livre par mois et se contente de regarder la télévision comme unique distraction et de ne penser qu’a son pouvoir de pouvoir acheter , a son mot a dire sur la façon dont un pays doit être géré.


    • Ozi Ozi 2 mai 18:31

      @Semi Kebab :"Non Macron n’a même pas tremblé il a balayé d’une phrase la proposition de Mélenchon de revenir sur la loi du travail"

      Naturellement, c’est ce que j’écrivais plus haut, Macron ne pouvait pas céder sur cette proposition phare de son programme, donc Mélenchon a parfaitement joué, il a fait d’une pierre trois coups en une phrase, balaise ..  smiley


    • Ozi Ozi 2 mai 18:41

      @G.Samsa :"Mélenchon n’est pas plus hors système que n’importe quel autre parti."

      Je n’ai jamais dit que l’homme Mélenchon était hors-système, aucun politicien ne l’est, par contre j’ai dit que la FI était le seul mouvement important électoralement parlant capable de mettre de sérieux bâtons dans les roues au parti de la banque pour les législatives, il n’y en a pas d’autres, c’est juste de l’analyse pragmatique..


  • Joe Chip Joe Chip 2 mai 12:26

    Tout cela tend prouver que la théorie gramscienne revisitée par les idéologues de droite (Zemmour, De Benoist) et les antisystèmes de toute obédience s’arrogeant pompeusement la "victoire culturelle" dès qu’ils ont réussi à mobiliser 10000 mecs sur internet, ça ne fonctionne pas, ça n’a jamais fonctionné.

    En réalité nous fonctionnons toujours sur le logiciel idéologique de Stenhell-BHL mis au point dans les années 70 reposant sur la culpabilisation systématique du français moyen et le chantage électoral au fascisme qui a engendré 4 décennies de blocage politique. Il est certes un peu moins puissant mais peut encore impressionner l’opinion de manière décisive aux moments clé de la vie politique nationale. Cela relativise l’impact réel des transgressions du politiquement sur la population générale.

    Le pouvoir n’est pas dans l’idéologie - l’idéologie importe de moins en moins, ce que signifie l’avatar vide Macron comme réceptacle de toutes les idées, y-compris les plus contradictoires - mais bien dans l’hyperstructure politico-médiatique qui produit à sa convenance l’idéologie justifiant sa domination.

    Bref, c’est un nouvel élément qui montre la limite des discours antisystèmes. Ils ne génèrent pas une appétence pour la vérité mais nourrissent au contraire l’angoisse et la désorientation de l’électorat qui se raccroche en fin de compte au système de peur de tout perdre, même quand la majorité n’adhère plus à l’idéologie dominante (seuls 50% des électeurs de Macron au premier tour sont en accord avec son programme).

    Il faut sortir des logiques de rupture superficielle et produire des discours normatifs. 


    • Joe Chip Joe Chip 2 mai 12:27

      * (transgressions du politiquement correct)


    • Semi Kebab 2 mai 12:35

      @Joe Chip
      Oui et bien on revient toujours au même point, on tourne en rond, c’est que rien ne changera radicalement tant que la masse critique de souffrance n’a pas été atteinte, c’est tout, quand la classe moyenne tombera au niveau des sdf, là y aura peut être du monde derrière les fusils mais pas avant, le lent pourrissement continue, il peut durer facilement encore 20 ans. 

      .

      Ceux qui ont déjà quasiment tout perdu seraient prêts à prendre les armes mais ils ne sont pas assez nombreux et n’ont déjà plus de fric pour s’acheter une vieille pétoire, alors le seuil de souffrance nécessaire à une révolution digne de ce nom n’est de loin, pas encore atteint...


    • Joe Chip Joe Chip 2 mai 12:44

      @Semi Kebab

      Oui et non, je pense qu’il y a eu de vrais erreurs tactiques depuis quelques années. L’obsession des discours "subversifs" (dissidence sur canapé, suivez mon regard) et du politiquement incorrect a aggravé l’entre-soi et le décalage avec la population réelle, au point que certains semblent découvrir avec effarement que nombre de salariés moyens préfèrent se détendre le soir devant la télé plutôt que visionner des vidéos d’Asselineau ou autre sur le net.


    • Semi Kebab 2 mai 13:13

      @Joe Chip
      C’est clair que ceux qui s’informent réellement ne sont qu’une petite minorité et que les extrêmes ne séduisent que quelques fous, la grande majorité préfère vivre au mieux avec les moyens dont elle dispose pour vivre en paix si possible.

      .

      Si on prend l’exemple de ceux qui triment pour nourrir leurs familles, leurs préoccupations premières sont leurs propres subsistances et ne s’encombreront pas de savoir comment le système dont ils sont pourtant acteurs, dont nous sommes tous acteurs, fonctionne. Ce sera le cadet de ses soucis et c’est parfaitement normal, donc on ne peut parler que de nos points de vue mais pas pour les autres, c’est aussi une erreur que permet l’effet loupe des réseaux sociaux quand on se complaît dans l’entre soi et le confort qu’apporte l’appartenance à un groupe de pensée. Mais la réalité est bien plus complexe que les simplifications extrêmes qui se font dans les forums et les blogs.

      .

      Parce qu’il faudrait prendre en compte le point de vue de 66 millions d’âmes, les connaître, les comprendre ce qui est beaucoup trop pour un seul cerveau c’est pourquoi il faut avoir l’esprit de synthèse pour comprendre et appréhender de manière efficace les tendances de l’instant au sein de la population dans son ensemble composée d’individus aux intérêts et aspirations complètement différents. Je doute qu’un humain lambda y parvienne tout seul ou alors ce serait un super computer qui ferait preuve d’une empathie, d’une compassion, d’une clairvoyance à faire pâlir Bouddha lui même.

      .

      C’est pourquoi les soral et autres analystes autoproclamés ne peuvent, aussi intelligents soient ils, être pleinement efficace au delà d’une part idéologique de marché du public de consommateurs. Chacun fait son petit cheptel d’acheteurs mais ça ne fera jamais une majorité c’est pourquoi il faudrait que tous se rende compte du sens des priorités à traiter et des dénominateurs communs qui les rassemblent dans la pratique avant de se tirer dans les pattes pour des détails ou des priorités moins urgentes, mais cette union sacrée ne se fera jamais car le français moyen est bien trop susceptible pour accepter des concessions qui lui demandent de faire beaucoup d’efforts et de remises en question. Je parle là encore, uniquement des gens les plus informés politiquement, les autres continueront à veauter Macron parce qu’il est jeune et beau... Mais les voix des derniers valent autant que celles des premiers et vice et vers donc ces discussions seront stériles puisque l’on ne fait que parler du sexe des anges.

      .

      J’irai même plus loin, si on considère que le monde du vivant auquel nous appartenons, son seul et unique but est de produire du vivant, d’occuper tous les espaces, la terre, la mer, l’air, que les humains sont des candidats pour ce vivant à exporter la vie au delà de ce vase qu’est notre planète par des moyens technologiques, alors on pourrait considérer que la mondialisation est une étape de notre évolution nécessaire à ce projet du vivant et que nous n’en sommes que les instruments, car le vivant s’en fout de nos petites préoccupations humaines, puisque le vivant ne regarde pas à la dépense en termes de sacrifice pour que quelques individus réussissent donc la mondialisation est nécessaire pour que l’humanité se connecte dans une intelligence commune à terme et l’individu cède à nouveau sa place au collectif pour que l’humanité puisse parvenir un jour, quand elle sera unifiée au delà de ses divergences originelles à coloniser l’espace et d’autres mondes habitables.

      .

      J’extrapole mais si on relativise à ce niveau là, on comprend mieux que nos petits caprices individuels sont en définitives bien dérisoires au regard du grand projet du vivant dans lequel nous ne sommes tout au plus qu’un spermatozoïde qui lutte pour se faire une place au soleil alors que des millions meurent sans avoir pu engendrer de descendance.

      .

      J’ai débordé du sujet, mais et si la mondialisation n’est qu’un processus évolutif naturel irréversible et contre lequel il est vain de lutter malgré nos désirs de souveraineté ? Alors vive Macron ! smiley


    • Semi Kebab 2 mai 13:19

      @Joe Chip
      Pour revenir à notre presque insignifiante échelle, cet entre deux tours est un florilège de démonstration de comportements méprisables de la part des membres du showbusiness et de certains ténors de la classe politique qui toute honte bue exhibent leurs bas instincts qui ne manqueront pas, je l’espère, de ternir leurs images qu’ils souhaitent immaculées, de Gilles "grosse merde" Lellouche à Escroczi en passant par Valls, pour ne citer qu’eux, on voit bien là que ces gens ne sont que de pitoyables petites merdes humaines et ne peuvent en rien se prétendre résistants à quoique ce soit mais ne se privent pas pour traiter les autres de collabos, c’est lamentable.


    • yoananda yoananda 2 mai 13:47

      @Semi Kebab
      Exactement. C’est ce que je dis : l’Europe pourrait être une étape d’intégration supérieure pour les nations, comme la France le fût en son temps pour les seigneuries. 

      Idem ensuite, l’intégration serait mondiale.

      A l’inverse, si on résiste à l’Europe, pourquoi ne pas résister à la France aussi et défendre l’intérêt de sa petite paroisse régionale ?

      Parce que "l’état nation" est déjà fait ? Il faudrait rester stagnant pour l’éternité dans cette forme d’organisation parce que c’est celle qui est déjà en place actuellement ? parce que la nation c’est la taille idéale ?

      J’ai déjà posé la question. Peut-être que je n’ai pas compris (je suis une tête de mule) mais je n’ai pas eu de réponse claire et définitive. Je reste avec mes questions.

      Du coup, les Macronistes ne sont peut-être pas tant du mauvais coté de l’histoire qu’on ne le pense. Peut-être que dans 100 ou 200 ans on regardera les "souverainistes" et les "patriotes de la fermeture" (à l’inverse des patriotes de l’ouverture comme Macron) comme des "résistants" oui, mais surtout des loosers qui n’avaient pas compris le sens de l’histoire, qui s’accrochaient à des vielles lunes, par peur de l’avenir, qui marchaient à reculons.

      Je n’affirme pas, je demande, comment on tranche cette question ? qui me semble importante puisqu’elle est tranchée de 2 manières différentes et qu’elle détermine la polarisation politique actuelle.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 14:05

      @yoananda
      "Je n’affirme pas, je demande, comment on tranche cette question ?"

      Avec son âme. Mais vous nous avez confié ne point en avoir.  smiley


    • Semi Kebab 2 mai 14:15

      @yoananda
      Je pense en effet que l’on se bat contre l’inéluctable et c’est normal cela relève de l’instinct de survie selon le logiciel que nous avons appris, un réflexe de défense que de se replier sur soi mais l’intérêt commun se passera bien de nos petites personnes, nous ne sommes pas irremplaçable, moi en tant qu’enraciné, issu des années 70, je ne veux pas de cette mondialisation rapide mais je ne peux la contester que sur les forums, je n’ai pas les moyens de lutter sauf d’acheter local et de vivre sainement, enfin, j’essaie de vivre sainement, faudrait que je me calme sur le bon vin, bref, je suis franchouillard à l’ancienne et je ne me reconnais pas dans ce nouveau monde car il va trop vite pour moi, on n’a plus le temps de rien apprécier tout va trop vite. Mais la marche du monde s’en fout de mes états d’âme.

      .

      J’aurai préféré et de loin qu’ils créent l’europe sur 200 ans plutôt que 20, ça aurait été plus cool et soft au niveau humain pour beaucoup de monde, mais c’est ainsi, les hommes pressés créent des oppressés qui doivent suivre le mouvement et la morale passe en second plan derrière les profits matériels immédiats de quelques uns qui ont les moyens d’impacter nos vies à distance en quelques clics de souris, dictent le prix du kilo de pâtes, jettent des centaines d’ouvriers et leurs familles dans la précarité, coulent des pays entiers, transforment les sociétés en profondeur et rapidement.

      .

      J’aurais aimé une société qui évolue plus sereinement fasse plus de place au spirituel en respectant les milieux naturels, la mondialisation est un bulldozer qui écrase tout sur son passage et ceux qui naissent dans ce nouveau monde s’adapteront, les trentenaires, quadragénaires, quinquagénaires sont à cheval entre deux monde, le vieux et le 2.0, l’analogique et le numérique, ce qui bouscule grandement nos logiciels éducatifs, nos habitudes, nos moeurs, et nous oblige à nous remettre constamment en question tout en abandonnant ce que nous aimions dans nos enfances à jamais perdues, mais là encore, la marche générale du monde s’en fiche de nos petits regrets.

      .

      Donc soit nous nous adaptons, soit nous luttons vainement pour quelque chose qu’on ne retrouvera plus et appartient maintenant au passé, soit nous nous retirons du monde pour vivre à notre convenance loin de l’agitation mondaine et parfois bien vaine des grandes villes, c’est mon cas, faut aimer la solitude mais c’est un autre débat.

      .

      Et il y a effectivement de fortes chances pour que les souverainistes d’aujourd’hui passent pour des ploucs arriérés dans les siècles futurs oui, et qu’on regrettera leur disparition avec une petite larme à l’oeil comme on en verse une à l’occasion en pensant avec romantisme et nostalgie aux indiens d’amérique en visitant un musée, dans le futur, certains pousseront des cris angoissés ou des jappements enthousiastes devant l’oeil de verre ornant la tête momifiée de Jean-Marie Le Pen, dernier chef de la tribu des Montretout qui s’éleva avec panache face au mondialisme triomphant, exhibée dans une vitrine d’un musée virtuel sur l’antiquité politique française, du nom de la parcelle territoriale se situant au milieu de la province Europa, des années 1970 à 2040.

      .

      Alors entrons dans le train En Marche de l’histoire si on ne veut pas que nos hypothétiques descendants nous méprisent avec condescendance du haut de leur "modernité arrogante" en nous traitant de collabos fascisants arriérés et poussiéreux. smiley


    • yoananda yoananda 2 mai 14:25

      @Qaspard Delanuit
      c’est inexact, j’ai dit avoir une âme noire ... fallut-il que j’en eusse une pour qu’elle soit noire ne croyez vous pas ?

      Je suppose que vous avez fait un lapsus "âme noire = sans âme" peut-être ?


    • Claire29 Claire29 2 mai 14:34

      @yoananda

      "les Macronistes ne sont peut-être pas tant du mauvais coté" 

      Nous ne savons pas en effet en 2017 si le bon côté est celui de la mondialisation heureuse de Macron ou celui des souverainistes NDA,MLP !

      Cependant,si Macron est vraiment l’otage du vote islamiste comme on l’apprend dans cet article de Mohamed Louizi,la mondialisation de Macron sera tout sauf heureuse ! 

      Marwan Muhammad, président de l’organisation frériste CCIF, avait lui aussi exigé des explications et a menacé d’utiliser son supposé poids électoral, contre Emmanuel Macron, dans le cas où Mohamed Saou était écarté du mouvement « En Marche ! »

      la suite ici :

      http://mlouizi.unblog.fr/2017/04/29/presidentielle-emmanuel-macron-otage-du-vote-islamiste/


    • yoananda yoananda 2 mai 14:37

      @Claire29
      il suffira de vous convertir au moment opportun.


    • Joe Chip Joe Chip 2 mai 14:57

      @yoananda

      A l’inverse, si on résiste à l’Europe, pourquoi ne pas résister à la France aussi et défendre l’intérêt de sa petite paroisse régionale ?
      Parce que "l’état nation" est déjà fait ? Il faudrait rester stagnant pour l’éternité dans cette forme d’organisation parce que c’est celle qui est déjà en place actuellement ? parce que la nation c’est la taille idéale ?

      Ce sont des sophismes, pas très nouveaux d’ailleurs dans l’histoire de France et régulièrement resservis par les mondialistes. A ce compte-là, il faudrait tout accepter, la France n’étant jamais suffisante ni assez légitime, ce qui constitue le fond de la thèse de Patrick Boucheron sur l’histoire mondiale de la France.

      Qu’est-ce que la France ? Le pays d’un roi qui a soumis des féodaux plus puissants que lui tout en résistant farouchement aux logiques impériales qu’on a toujours tenté de lui imposer. A la fois illégitime quand il a imposé sa loi à plus petit que lui mais aussi quand il a prétendu résister à plus grand et plus fort que lui. Toujours illégitime. Philippe II devait perdre à Bouvines contre l’alliance des féodaux et des impériaux. Charles VII abandonné par tous devaient renoncer à la couronne. Les révolutionnaires devaient être écrasés. Jusqu’à De Gaulle.

      Et pourtant c’est cela qui constitue la spécificité française puisque la communauté politique s’est à chaque fois construite ou reconstruite en réaction à ce sentiment d’illégitimité. Tout au long de l’histoire, il y a toujours eu des partis, des groupes, des féodaux pour se rallier à la puissance impériale du moment : Anglais, Espagnols, Allemands, et expliquer que toute "résistance" était inutile. 

      De ce point de vue, il n’y a pas de bon ou de mauvais côté de l’histoire, pas plus que de sens de l’histoire. Ca, ce sont des ratiocinations de vaincus par avance qui considèrent que l’histoire se fera sans eux ou malgré eux.


    • Semi Kebab 2 mai 15:16

      @Joe Chip
      Le souci c’est que cela dépasse le problème des nations, c’est à l’échelle planétaire que la question se pose maintenant. Et seul le rapport de force "citoyens du monde" contre nationaux ou "nationalistes ou patriotes" déterminera si la mondialisation souhaitée par Attali et consorts s’imposera à terme avec des individus homogénéisés, juste bon à consommer sans se poser de question, tous basanés et métissés, quand ce genre humain normalisé sera majoritaire, la question identitaires ainsi que le patrimoine culturel n’auront plus lieu d’être.

      .

      Je rappelle le dialogue de Klaus Kinski à Alain Delon dans Mort d’un pourri de 1978, quand tout le monde croyait que ce n’était qu’une oeuvre de politique fiction et pourtant si actuelle, à lire avec un abominable accent schleu : "Au lieu de faire l’Europe du prolo, nous avons construit l’Europe du pognon, c’est beaucoup plus sérieux, croyez moi...", "Nous n’avons plus d’ennemis, nous avons des clients, nous n’avons plus d’amis, nous avons des partenaires", "Monsieur Maréchal, vous êtes honnête comme l’étaient nos grands pères, ça ne correspond hélas, plus à rien"...

      .

      C’était en 1978..... Nous sommes en 2017 et nous découvrons seulement très tardivement cette réalité parce que nous sommes devant le fait accompli et grâce à internet, que c’est l’Europe du pognon qui gagne pour le moment. Alors ceux qui veulent une autre Europe, parlerons dans le vide encore pendant 40 ans, les multinationales et autres puissances financières sont déjà passé au planétaire.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 15:34

      @Joe Chip
      "au point que certains semblent découvrir avec effarement que nombre de salariés moyens préfèrent se détendre le soir devant la télé plutôt que visionner des vidéos d’Asselineau ou autre sur le net."


      Et pourtant Dieu sait que François Asselineau a un petit air de Pierre Tchernia, l’antique Monsieur Cinéma. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 15:58

      @yoananda
      "c’est inexact, j’ai dit avoir une âme noire"

      Ah, c’est mieux que rien !   smiley

      Les âmes ne sont pas racistes.  smiley


    • yoananda yoananda 2 mai 16:04

      @Qaspard Delanuit
      "Les âmes ne sont pas racistes. "

      Les pires racistes sont les anti-racistes, ils ont juste bougé le curseur de la xénophobie sur le politique au lieu du génétique parce qu’ils estiment que l’homme est une construction principalement culturelle.

      Il n’y a que Dieu qui ne soit pas "raciste" par définition car il est le tout.


    • Claire29 Claire29 2 mai 16:10

      @yoananda

      il suffira de vous convertir au moment opportun.

      OK,alors il faut informer ceux qui vont voter Macron le 7 mai pour qu’ils aient le temps de se convertir comme ils ont été informés que Fillon était "l’otage" du vote des cathos en particulier de Sens commun !

      Des victimes qui n’ont pas eu le temps de se convertir :

      http://www.20minutes.fr/toulouse/2029171-20170312-merah-hommage-sept-victimes-cinq-ans-apres-tueries


    • yoananda yoananda 2 mai 16:13

      @Claire29
      le jour ou un islamiste se présentera à votre porte avec un couteau, il suffit de 30s et de réciter la shahada pour être sauvé. Prenez 15 min pour l’apprendre par coeur just in case, et hop, voila, le tour est joué.

      En attendant, la république vous surveille.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 16:17

      @yoananda
      "Il n’y a que Dieu qui ne soit pas "raciste" par définition car il est le tout."

      Comment ça, Dieu n’est pas juif ?   smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 16:21

      @yoananda
      "le jour ou un islamiste se présentera à votre porte avec un couteau."


      Ah ces vendeurs au porte-à-porte, tout le charme des petits métiers fondés sur le sens du relationnel ! Je vous en prends deux mon brave, ils sont bien affûtés, au moins ? C’est pour couper du saucisson. 


    • yoananda yoananda 2 mai 16:32

      @Qaspard Delanuit
      "Comment ça, Dieu n’est pas juif ?   "

      On le saura à la fin des temps. D’ici la ...


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 16:34

      @yoananda
      "Je n’affirme pas, je demande, comment on tranche cette question ? qui me semble importante puisqu’elle est tranchée de 2 manières différentes et qu’elle détermine la polarisation politique actuelle"


      Très simple, on regarde ce qui se passe depuis le début jusqu’au TAFTA. On regarde le bilan de plusieurs décennies d’européisme acharné. Et voilà ce que l’on a : 

      - Une Europe passoire : le tueur au camion de Berlin s’est baladé dans 4 pays sans jamais être contrôlé avant d’être neutralisé par des policiers italiens.

      - Une Europe où il n’y a aucune harmonie, ni fiscale, ni en termes de droit du travail, ni bancaire...

      - Une Europe de la concurrence déloyale

      - Une Europe qui est incapable de se défendre face à des pays qui ne respectent aucune norme environnementale ni sociale 

      - Une Europe de la dérégulation au seul profit du marché : et notre sécurité sociale va y passer aussi, au profit des mutuelles.

      - Une Europe des commissaires et des députés achetés par les lobbys éco. Une Europe de la corruption où la démocratie est bafouée

      - Une Europe sur laquelle les peuples n’ont plus aucune prise. Ils décident, nos politicards exécutent

      - Une Europe qui nous coûte 9 Mds par an et nous apporte rien en retour

      Voilà le bilan de l’Europe à la sauce UE pour la France. Maintenant, tu as le choix : continuer dans cette voie au seul profit des allemands et des pays à bas salaire que l’on supporte financièrement en plus, ou alors une renégociation et éventuellement une sortie si pas d’évolution positive. 


    • yoananda yoananda 2 mai 16:44

      @Qiroreur
      il nous faut donc une europe sociale ! smiley

      Bon sans rire, ta réponse, j’entends bien, sur l’europe technocratique, mais ... je pense qu’on pouvait faire la même réflexion sur la construction de la france, bien éloignée et artificiel comparé au paysous de l’époque qui se chauffait la baraque avec sa vache au RdC !

      Je ne connais pas assez l’histoire de France, mais je suppose qu’on n’est pas parvenu tout de suite aux institutions parfaites que le monde nous envie (sans jamais les imiter) actuelle, non ?

      Je sais que la question que je pose est compliquée, parce qu’on ne peut pas "slider" dans un univers parallèle pour voir si ça aurait été plus mieux ou moins plus pire !

      Les terroristes peuvent faire du tourisme en Europe, certes, mais dans l’absolu, être resté "en france" ne nous aurait pas plus protégé je pense de la moleenbeckisation !


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 18:14

      @yoananda
      L’UE et la construction européenne a été faite par et pour le marché. Ca a commencé avec le charbon et l’acier, et on en est au CETA/TAFTA. Il n’y a pas d’Europe sociale, ça n’a jamais été dans le projet européen. Ca l’aurait été ou ça le serait aujourd’hui je signerais immédiatement. 


      "Je sais que la question que je pose est compliquée"

      Non, elle est simple. Le pb est que tu n’admets la réalité. Mais au fait, toi qui penses que la France est foutue, en quoi cela te préoccupe-t-il ? 

      Si on avait eu des frontières surveillées, on aurait pas des milliers de clandestins dont on ignore tout des intentions (enfin si, dans le cas du Bataclan certains d’entre eux sont allé en Syrie s’entraîner à nous massacrer)... franchement si tu ne comprends pas ça, abstiens-toi ou vote Macroute... qu’est-ce que tu veux que je te dises d’autre. 


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 18:17

      Je suis un peu comme Gueguen, ça commence à me gonfler sévère les gens qui comprennent bien qu’il y a une couille dans le pâté et ne font rien, par défaitisme, par fainéantise, par désespoir, parce que ce qui est proposé n’est pas absolument parfait... bah subissez alors, et en silence je vous prie. Quant à ceux qui ne comprennent rien (je ne parle pas de toi Y), on ne peut plus rien pour eux, ils se soumettront demain à l’EI français comme ils se soumettent actuellement.


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 18:21

      @Qiroreur
      Je n’ai pas terminé la phrase : " ils se soumettront demain à l’EI français comme ils se soumettent actuellement, une boule de geisha dans la bouche, un canon de kalash dans le cul, et il n’est pas exclu qu’ils aiment ça."


    • yoananda yoananda 2 mai 18:54

      @Qiroreur
      "Non, elle est simple."

      Pas tant que ça puisque tu n’as pas vraiment répondu. Tu as dit "l’Europe c’est pourri paske ceci cela", mais la question était : en quoi c’est pire avec que sans, et corrolaire, en quoi c’est différent de l’intégration française mais à l’échelle continentale.

      Je reprends l’histoire des migranvahisseurs. Y aurait pas eu l’Europe, on aurait quand même eu notre armée de gauchiste pour demander l’accueil massif, les sauvetages en mer et tout le toutim ! Pire il se peut même qu’on en aurait accueilli plus, car, avec Shengen, "ils" ont tendance à plutôt partir de chez nous pour l’Allemagne ou feu l’Angleterre (d’ou la jungle à Calais et pas ailleurs !). Va savoir si sans l’Europe nos socialopes n’auraient pas été encore plus enragés à les accueillir !

      Donc tu vois, ce n’est pas si simple de répondre vraiment à ma question. Je ne demande pas les poncifs anti-UE que je connais déjà par coeur [mais ça c’est vrai tu n’es pas censé le savoir].


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 19:27

      @yoananda
      Franchement laisse tomber... ne vote pas, vote Macron, mais ne te plains plus avec tes histoires de race. Gueguen a raison en parlant de "tas de cons". Franchement tu joues (parce que tu ne l’es pas à mon avis) à ça... au con. Est-ce par esprit de contradiction ? par défaitisme congénital ? T’aurait-t-on - pas Philippe - programmé génétiquement à la défaite ? C’est un mystère pour l’émission du même nom. 


    • Qiroreur Qiroreur 2 mai 19:29

      Et ce n’est plus Jeanne qui faut appeler au secours, c’est Pradel smiley


    • yoananda yoananda 2 mai 20:26

      @Qiroreur

      va t’aérer un peu va, l’écran et les élections te montent au ciboulot un peu je crois smiley
      c’est toi qui te plaint la, des cons comme moi, mais rien ne t’oblige à nous supporter, le monde est vaste, va te faire plaisir avec des frontistes, ça ira mieux smiley
      Ou bien poste une vidéo pour chanter les louanges de Marine, je sais pas moi smiley


    • Joe Chip Joe Chip 2 mai 21:15

      @Qiroreur

      Je suis un peu comme Gueguen, ça commence à me gonfler sévère les gens qui comprennent bien qu’il y a une couille dans le pâté et ne font rien, par défaitisme, par fainéantise, par désespoir, parce que ce qui est proposé n’est pas absolument parfait... bah subissez alors, et en silence je vous prie. Quant à ceux qui ne comprennent rien (je ne parle pas de toi Y), on ne peut plus rien pour eux, ils se soumettront demain à l’EI français comme ils se soumettent actuellement.

      C’est ce que j’ai dit le soir même de l’élection en lisant les commentaires des uns et des autres. Rougeyron a fait la même observation (il a même parlé de "chapons"). 

      Moi aussi je supporte de moins en moins cet état d’esprit, mélange de défaitisme franchouillard, d’immaturité et de snobisme, le tout reposant sur un gros biais cognitif (Marine fait 21% —> c’est nul —> peuple de cons —> inutile d’espérer ou de se battre).


    • Qiroreur Qiroreur 3 mai 00:00

      @Joe Chip
      C’est la troisième catégorie dont ne parle pas EG ici : les résignés. Ils font l’état des lieux toute l’année mais le seul moment où ils peuvent s’exprimer ils concluent par un "bof, ça sert à rien"... Il y a un sketch sur les branleurs des Inconnus où Légitimus explique : "Putain elle nulle cette boîte, ça fait 5 ans que j’y vais tous les soirs, je peux te le dire, elle est vraiment nulle cette boîte !"


    • yoananda yoananda 3 mai 00:33

      @Qiroreur
      on croirait lire du militant UPR !

      tiens, pour te remonter le moral :

      Témoignage : comment mon pays s’est islamisé, votez bien pour ne pas vivre cette horreur et disparaître



    • Joe Chip Joe Chip 3 mai 09:14

      @Qiroreur

      Oui, et il est très difficile d’échapper à leur emprise dans la mesure où ils ont tendance à intellectualiser la résignation, ou à en faire une posture morale quand ils ne tombent pas dans le cynisme. Et quand on leur répond, ils essaient toujours de se faire passer pour les "réalistes" qui verraient les choses telles qu’elles sont, alors qu’ils les rendent telles qu’ils les voient. Le sketch des Inconnus est assez caractéristique de cette irrationalité à la française : au lieu de chercher à changer sa situation, le Français préfère se plaindre et se complaire dans une critique stérile justifiant le statu quo. Une sorte de cartésianisme dévoyé qui explique en grande partie la situation du pays, car cette somme de démission individuelle finit par avoir un coût collectif.

      "Il faudrait tout pouvoir changer mais comme cela est impossible alors autant ne rien changer". 

      Au final, on remet tout sur l’élection d’un homme investi de tous les espoirs de changement ou sur un changement complet des règles du jeu.

      De tous les aspects du caractère français, c’est sans doute le plus critiquable, sinon le plus déplorable.


    • yoananda yoananda 3 mai 09:54

      @Joe Chip
      situation qui fût résumée magistralement en son temps par le fameux : "les français sont des veaux" !


    • Claire29 Claire29 3 mai 10:36

      @yoananda
      Le jour ou un islamiste se présentera à votre porte avec un couteau, il suffit de 30s et de réciter la shahada pour être sauvé. Prenez 15 min pour l’apprendre par coeur just in case, et hop, voila, le tour est joué.

      Très chère yoananda,merci pour ce conseil que je me ferai un plaisir de suivre et si ça marche,je ne manquerai pas de vous en informer !

      En attendant,continuez à prodiguer vos excellents conseils sur internet à toutes celles et à tous ceux qui ne savent plus à quel saint se vouer !



  • Claire29 Claire29 2 mai 13:22
    Le grand résistant Macron,fils spirituel de Hollande,peut compter sur de nombreux collaborateurs pour être élu le 7 mai,il a plus de chance que la collabo Le Pen !
    "Marwan Muhammad, président de l’organisation frériste CCIF, avait lui aussi exigé des explications et a menacé d’utiliser son supposé poids électoral, contre Emmanuel Macron, dans le cas où Mohamed Saou était écarté du mouvement « En Marche ! » sous pression « islamophobe », disait-il. En effet, le 10 avril 2017, il a adressé une lettre au candidat Macron dont la conclusion fut, on ne peut plus claire : « En fonction de votre réponse (ou de son absence), je serai alors en mesure de m’exprimer publiquement sur le sujet, en direction de nos contacts médias, de nos 17 antennes régionales, de nos 14000 adhérents et de nos 350000 abonnés, sur les newsletters et les réseaux sociaux. Chaque électeur sensible à ces questions pourra alors faire, en conscience, un choix éclairé » : une intimidation."

  • Semi Kebab 2 mai 15:34

    Quel que soit le gagnant de la présidentielle il n’aura pas une place enviable car si c’est Marine qui l’emporte par miracle abstentionniste massif elle portera le chapeau pour toute la gabegie umps de ces 40 dernières années, si c’est Macaron qui passe, il a de la chance puisqu’il succède à Hollande qui laisse le pays dans un meilleur état qu’il l’a trouvé en 2012 (haha) enfin, bon courage à macaroni cuit pour arriver à redresser la barre d’un titanic qui est déjà à 3 mètres de l’iceberg... Et il va aussi devoir éponger 40 années de corruptions improductives et néfastes pour l’image de la France dans le monde dont la voix n’est déjà plus entendue, encore moins écoutée, France qui est au bord de la guerre civile...
    .
    5 ans de poilade monstre nous attendent, les amis... Pensons printemps tant qu’il en est encore temps smiley


  • Semi Kebab 2 mai 15:38

    Noël Mamère votera Macron sans se pincer le nez, mais qui ça étonne ?
    http://www.jeanmarcmorandini.com/article-367812-election-presidentielle-noel-mamere-j-irai-voter-pour-emmanuel-macron-sans-me-pincer-le-nez.html
    .
    Macron se Soralise et veut battre Marine au corps à corps demain, il veut la savater et l’avoiner à mains nues comme le vulgaire Conversano, lui destroyer la tronche à coups de boules à moins que.... Tiens, il s’attaque aux jeunes filles maintenant ? Marre des sarcophages vaginaux ? C’est presque de la pédophilie dans son cas...
    http://www.jeanmarcmorandini.com/article-367824-election-presidentielle-emmanuel-macron-veut-debattre-au-corps-a-corps-avec-marine-le-pen-demain-soir.html


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 mai 16:26

      @Semi Kebab
      Macron se Soralise et veut battre Marine au corps à corps demain.


      Jean de La Fontaine aurait appelé ça : "Le dindon et la lionne". 


Réagir