lundi 2 janvier - par Svetlana Kissileva

Porochenko : « L’occupation ukrainienne est temporaire »

En présentant ses vœux pour l’année 2017 aux militaires ukrainiens à Chirokino près de Mariupol qui se trouve dans la partie du Donbass sous contrôle de l’Ukraine, le président Piotr Porochenko, qui a vraisemblablement une fois de plus bu un peu trop, a parlé de « l’occupation ukrainienne temporaire ».

 

« Nos chers compatriotes ! L’occupation ukrainienne est temporaire. Nous allons obligatoirement nous réunir », – a dit Porochenko lors de son intervention, reconnaissant ainsi que l’Ukraine occupait une partie du Donbass qu’elle prétend avoir “libéré”.

 

 

La déclaration de Porochenko est largement débattue sur les réseaux sociaux où on qualifie ses paroles d’un « lapsus freudien » et de un « scoop de l’année passée ». On pense également que la vidéo, bien qu’enregistrée en direct, sera supprimée de toutes les ressources Internet.

 



8 réactions


  • wesson 2 janvier 14:08

    Quand même, lors l’on parle de l’Ukraine il faut parler de sa situation bancaire ...

    .
    Donc Privat Bank, 1ère banque du pays a été nationalisée en catastrophe pour éviter son effondrement pur et simple. Cette banque est en fait bourrée de crédits pourris. D’ailleurs, 80% du total des crédits accordés l’ont été à Igor Kolomoïski, qui n’est autre que l’actionnaire de référence. Pour le dire autrement, Kolomoïski a braqué sa propre banque, et - ce n’est pas le moindre des paradoxes - cette nationalisation lui sauve la mise en réalité, en faisant porter le fardeau du défaut aux contribuables Ukrainiens. D’ailleurs Kolomoïski qui s’est décidé à aller se terrer à Londres a certes protesté mais mollement : il contrôle encore techniquement sa banque, et il aurait pu l’effondrer sans problème même après la nationalisation.
    .
    Quoiqu’il en soit, la recapitalisation de Privat (150 milliards de Hryvnia d’émission obligataire) fera passer la dette du pays à plus de 100% du PIB, rendant inévitable un nouveau défaut.
    .
    Et ce n’est qu’un hors d’oeuvre : Voilà en fait 3 ans que le système bancaire Ukrainien tourne à l’anarchie complète. Même l’instance chargée de fermer les banques mafieuse ne les ferment pas, mais par contre a fait fermer des petites banques honnêtes mais qui ne leur plaisaient pas, ce qui d’ailleurs provoque un "bank run" généralisé dans tout le pays (-18 milliards de $ de dépots depuis 2015)

    Dans ces conditions là, les versements du FMI sont totalement à l’arrêt, et quand à l’investissement en provenance de l’étranger, il est totalement absent. L’Ukraine est effectivement en chute libre. Je pense que lorsque Trump va arriver au pouvoir et que on va lui présenter la petite note juste pour maintenir le pays à flot, il va direct débrancher la prise du mur !

    • JC_Lavau 3 janvier 10:58

      @wesson. Attention à ta grammaire !

      Le verbe s’accorde en nombre avec le sujet, pas avec le complément.


    • tobor tobor 3 janvier 17:25

      @JC_Lavau
      Bien essayé mais je crains que ce combat ne soit devenu donquichotesque !


  • baleti baleti 3 janvier 04:29

    en réalité, en faisant porter le fardeau du défaut aux contribuables Ukrainiens.


    c’est le contribuable européen qui va payer, les mafieux pille l’Ukraine, sachant que le gaz russe, vers l’Europe,va continuer a passer chez eux.
    Quand on vois se qu’est devenue, le projet de pipeline de gaz du quatar, vers l’Europe via la Syrie, on comprend que les mafieux ukrainien, savent se qu’il font.Et même si le projet, avait vu le jour, c’est les européens qui aurais payer, du faite qu’il les ont soutenue, contre le cousin russe.
    Se pillage n’a pu se faire, sans la complicité, des banques européenne, anglaise en particulier.

  • V_Parlier V_Parlier 3 janvier 12:28

    Après Laurent Gerra, Porochenko nous fait aussi un sketch pour le Nouvel An !


  • tobor tobor 3 janvier 17:23

    Il n’y a pas de lapsus !
    il est juste entrain de dire qu’il va avaler et digérer le Donbass, lequel ne sera, à ses yeux, plus occupé mais intégré !


Réagir