vendredi 29 août 2014 - par joelim

L’origine des mafias et de la séduction esquissée par Frédéric Delavier

Dans la série « la vie expliquée par Frédéric Delavier » initiée ici, voici une vidéo sur l’origine des mafias et une autre sur l’attirance sexuelle (avec pour cette dernière un interviewer un peu "barré" LOL).

 

« Sur la naissance des états et des oligarchies » :

 

 

 

« Frédéric Delavier interviewé par Coach Drague » :

 

 

Certes les deux sujets divergent, voire même une douzaine, cependant la méthode de réflexion les unit. Et cette même méthode (1) — s’interroger sur la façon dont nos ancêtres résolvaient leurs problèmes quotidiens et en déduire l’origine de nos comportements — gagnerait à être utilisée pour résoudre le Grand problème concernant l’influence malfaisante d’un éventuel égrégore sévissant chez les pontes des gouvernements occidentaux tel qu’esquissé chez dedefensa.org dans le récent article A la recherche du sens perdu. Personnellement et contrairement à cet article, je subodore que ce comportement pathologique vient de l’intérieur et non de l’extérieur, et que ses racines sont aussi profondes que celles du système mafieux et de la séduction homme-femme. Il faut identifier ces racines, seule façon de pouvoir espérer les extraire un jour que nous espèrons (presque) tous prochain...

 

(1) à ce sujet il y a les incontournables travaux de sociologues étasuniens publiés sous le nom "Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières ?". En gros les hommes ont développé leur vision 3D en chassant les animaux et les femmes leur sens social et leur capacité à retrouver les objets en gérant les grottes ou les abris. Je schématise évidemment mais c’est en schématisant qu’on peut isoler du sens aux phénomènes.

 



10 réactions


  • Aldo Berman Aldo Berman 29 août 2014 13:19

    On touche le noeud du problème !


  • yoananda yoananda 29 août 2014 14:29

    Je n’ai pas encore vue les vidéos mais (ayant vu d’autres de l’auteur) malgré notre sophistication technique, nous n’avons pas beaucoup évolué (voire même nous avons régressé), donc le regard d’éthologue me semble tout à fait pertinent.


  • Hijack ... Hijack ... 29 août 2014 16:14

    Pas mal du tout, comme à chaque fois ... Marrant en plus.
    .
    Bcp appris avec Delavier, surtout, confirmation de ce que l’on pensait ... ce qu’il dit sur les rapports femmes/hommes est tout à fait vrai, par le vécu de chacun de nous.


  • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 29 août 2014 17:55

    Il y a surement du vrai dans ce que chante Frédéric Delavier, mais il y a aussi beaucoup de spéculations et d’extrapolations malheureuses ... Le rationnaliste mène rarement à une vérité complète ... C un fait, les théories de Darwin ont fait beaucoup de dégâts dans la conscience collective humaine ... Le meilleur moyen de manipuler un homme est de lui mentir sur son histoire ...
    .
    L’homme est le roi de la jungle selon différentes traditions ... Si on écoute Delavier, il nous dira que le roi de la jungle est le prédateur no1 de jungle ... Mais C pas "çà" un roi ... Un roi est le représentant de Dieu sur terre ... Un roi se doit de protéger son peuple de toute forme de déséquilibre intérieur et extérieur ... Un roi est aimé de ses sujet, c’est à dire qu’il fût un temps où les animaux de la jungle aimaient l’homme roi ... il fût un temps où les animaux ne fuyaient pas l’homme ... il fût un temps où pour un animal c’était un honneur de mourir pour son roi, pour le nourrir par exemple ... Il fût un temps où l’homme était 100% végétarien du berceau au tombeau ... Il fût un temps où ...


    • delavier 30 août 2014 06:58

      évite de me faire dire ce que je ne dis pas... il n’y a pas de roi sur terre, le monde est juste fait pour que s’épanouisse la conscience dans la pluralité.... vivre la relation a l’autre... le monde est fait pour ne plus être seul, recevoir et donner l’amour divin ... si terrible et si injuste que puisse paraitre ce monde, son côté merveilleux c’est que nous ne sommes pas seul, et ça c’est mieux que d’hurler seul dans les ténèbres comme un Dieu solitaire... 

      La selection mutations les plus appropriées aux milieux en perpétuel changement , fait partie des lois divines de ce monde, refuser les lois physique , biologique ou mathématique que nos chercheurs s’efforcent de découvrir , c’est nier Dieu dans sa réalité ...

    • RogerMag.com RogerMag.com 1er septembre 2014 18:28

      Amen.


  • CyQlotron CyQlotron 29 août 2014 19:57

    Fred Delavier est une grande référence dans le domaine de la musculation à l’international, et ça me fait plaisir qu’il ne se repose pas sur ces acquis et sur son argent bien gagné, non il s’interroge encore et reste passionné, Respect !!!


  • Latigeur Latigeur 30 août 2014 11:56

    "Genèse 1
    26Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. 27Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. 28Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.…"


    Ah bon ? mais ça, c’est un homme qui l’a écrit et la vérité scientifique c’est que c’est l’homme qui a créé les dieux à son image, des plus humains au plus éthérés en passant par toutes sortes de chimères.
    L’imagination de l’homme a été et est diverse mais pas sans limite, tous les dieux illustrent ces préoccupations du lieux et du moment.
    S’il faut identifier des égrégores fanatisant dans ce fatras, c’est bien sur, ceux qui relèvent de la possession et de la séduction bref du pouvoir.



  • joelim joelim 30 août 2014 13:02

    Concernant l’égrégore de nos dirigeants-fous (ou menteurs c’est selon), je parierais sur une origine liée à l’impunité d’actions anti-sociales à résultat personnel important.


    L’acte égoïste délétère (ou AED, appelons ça comme ça) est un trait de caractère qui a favorisé la survie de certains humains dans l’histoire et qui de ce fait est inscrit dans nos gènes. L’AED qui s’exprime dans une faible frange de la population est aussi fonction de l’opportunité. Par ex. des gens dirigeant une armée/milice/groupe et non soumis à une structure judiciaire sont tentés par l’AED, et la solution serait qu’ils soient soumis à la Justice. Si Bush et Blair avaient été condamnés pour leurs crimes en Irak (ils l’ont été en Malaisie, total : deux de leurs avions disparaissent, drôle de coïncidence), cela aurait incité leurs successeurs à ne pas recommencer. Mais l’égrégore est je crois plus puissant que cela : non seulement l’impunité incite à recommencer mais il semble y avoir une sorte d’addiction à reproduire un AED. 

    Il y a aussi bien sûr le facteur de déni de réalité, ou dissonance cognitive, qui joue (cf cet intéressant article d’Alain Garrigou) dans un mode narcissique, anti-logique, anti-humanitaire et infantile : si affronter la réalité entraîne la moindre culpabilisation de soi-même, à quoi ça sert ? Autant aller jouer au golf, même si comme Obama on est toujours dérangé par les problèmes "annexes" résultant de ses propres excès (ou AEDs). Ou, au niveau français, autant aller draguer les minettes sous-ministresses dans les bâtiments de la République (Hollande dragueur).

  • RogerMag.com RogerMag.com 1er septembre 2014 18:27

    Ah ! Nous n’aurons jamais trop de conférences du professeur Delavier, celui qui nous a découvert EN DIRECT que la bipédie descend de l’arbre puisque les gros singes ont des bras, comme nous, mais en plus crochus. Vivement le film, réalisé par Luc Besson, avec Johnny Depp.


Réagir