mercredi 14 décembre 2016 - par Yacine Chibane

Espagne 1936 - Anarchisme - Les non-dits par Jean-Michel Wizenne

 

Jean-Michel Wizenne dresse une chronologie non-exhaustive de la révolution sociale et libertaire espagnole et met en lumière certains sujets pour ceux qui s'intéressent aux non dits ou aux "pas assez dits" de l'Histoire réécrite par les généraux franquistes...

 



13 réactions


  • calem 14 décembre 2016 14:48

    Merci pour cet excellent exposer qui fait bien réfléchir


  • Qamarad Qamarad 14 décembre 2016 16:51

     Long, mais je me le mets en réserve. Merci !


  • Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 17:23

    bon j’ai écouté à peu près 15 mn

    quel raseur, son introduction n’en finit pas et aussi quel acoutrement, ajouté au fait qu’il n’arrête pas s’allumer une clope ; bref glissons

    15 mn d’introduction suffisent tt de mm à annoncer la couleur, c’est un rouge, un pur quoi, élevé au biberon du marxisme, ayant grandi dans les mythes de la Révolution, etc etc

    sauf que, ds la vie y a pas d’un côté les bons et de l’autre les méchants, c’est certes le schéma de base des gôchistes mais ça marche pas comme ça

    ce qui est tt de mm curieux c’est d’écrire que l’Histoire a été réécrite par les généraux franquistes alors que la guerre civile espagnole est un des très rares cas où l’Histoire n’a pas été écrite par les vainqueurs (franquistes) mais plutôt par les vaincus (républicains)

    pourquoi ? parce que le camp des vainqueurs (franquistes mais surtout italiens fascistes + allemands nazis) a ensuite été vaincu par les Alliés au cours de la 2nde guerre mondiale, en sus tous les réfugiés espagnols (socialistes, communistes, anarchistes) ont fortement contribué à influer l’écriture historique ds les pays alliés (France + GB + Etats Unis + etc) où ils s’étaient réfugiés


    • Yacine Chibane Yacine Chibane 14 décembre 2016 18:39

      @Hieronymus

      "c’est un rouge, un pur quoi, élevé au biberon du marxisme, ayant grandi dans les mythes de la Révolution"

      Cest faux, JMW est anarchiste et non pas marxiste donc plutôt proche de Bakounine, Kropotkine et Proudhon que de Karl Marx. Le titre de la vidéo l’inqique pourtant... Quels mythes et quelle révolution précisément ?

      Il n’a jamais dit qu’il y avait le méchant fascisme d’un côté et les gentils de l’autre bien au contraire, il a critiqué le rôle qu’on joué les républicains de gauche du Frente Popular et des staliniens dans la contre-révolution.


    • Masque de mort Masque de mort 14 décembre 2016 18:48

      @Yacine Chibane
      Chez les droitards comme Hieronymus, "anarchiste", "marxiste", "socialiste", c’est tout pareil, c’est être un rouge aux dents qui rayent le parquet, c’est être gauchiste en somme , la lie de l’univers quoi. 

      Par contre être conservateur, catho tradi, identitaire, c’est bien. 


    • Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 19:11

      @Yacine Chibane
      comme écrit plus haut j’ai écouté que 15 mn, insuffisant pour identifier la couleur politique exacte de JMW

      les anarchistes ? c’étaient presque les plus fêlés ds ce magma révolutionnaire, oui vous savez la Révolution, les lendemains qui chantent, il suffit de couper des têtes et demain ce sera le paradis ..

      en tout cas en Espagne, ils n’ont pas dérogé à la règle, tout ce petit monde côté "républicain" s’est joyeusement massacré entre eux, le propre des révolutionnaires : je suis plus "pur" que toi voyons, tu es donc un traître .. on connaît la suite


    • Yacine Chibane Yacine Chibane 14 décembre 2016 19:20

      @Hieronymus

      Les plus à blâmer sont ceux qui ont conduit à obliger le peuple à se révolter. Pourquoi faire une révolution sinon pour changer la société, à ton avis il suffit de parler et tout va s’arranger ?...


  • Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 17:39

    qu’en est il en réalité ?

    Wizenne dresse un portrait abominal de la société espagnole à la veille de la guerre civile de la même façon que les Révolutionnaires de 89 l’ont fait de l’ancien régime ce qui est un comble !

    non point qu’on puisse nier que la société espagnole n’ayant pas connu de révolution industrielle soit restée très traditionnelle et très inégalitaire mais elle n’était certainement pas inhumaine de même que l’ancien régime en France

    on parle d’un million de morts pour la guerre civile, chiffre très exagéré mais il est certain que ce fut atroce et qu’il y eut de nombreux excès de part et d’autre comme c’est toujours le cas en pareilles circonstances

    mais il y a un point qu’on ne peut nier : c’est que la responsabilité du déclenchement de cette guerre, en clair les premières atrocités, ont été commises par des membres du camp républicain (et oui c’est comme ça !) lesquels en sus de s’amuser à massacrer les religieux (et religieuses) comme l’ont fait les Révolutionnaires français, avaient en sus la facheuse tendance à se massacrer entre eux (cause sans doute de leur échec final) ; faut arrêter de nous bassiner avec la légende des gentils révolutionnaires contre les vilains contre révolutionnaires

    encore un mot sur Franco : ce fut un des hommes politiques les plus intelligents du XX siècle qui a su éviter à son pays la 2nde guerre mondiale et on pourrait qualifier son régime (mort en 1975) de "ditamole" par opposition à la "ditadura", contrairement au régime stalinien il n’y a eu aucun génocide de population et les citoyens pouvaient librement circuler et s’exiler


    • Yacine Chibane Yacine Chibane 14 décembre 2016 18:48

      @Hieronymus

      Il ne dresse pas un "portrait abominable" il rappelle tout simplement que l’Espagne était un pays arrièré par rapport à la France ou à la Grande-Bretagne c’est toi qui extrapoles ce qu’il dit.

      Juste une question qui a fait son pouputsch, qui a fait tiré sur la foule et qui a dirigé le pays d’une main de fer durant 36 ans ? D’autant que le camp ripoublicain a collaboré avec le fascisme.

      Le sujet de la vidéo est surtout la réussite de l’autogestion et du socialisme non-étatique et fédéraliste.


    • Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 19:16

      @Yacine Chibane
      abominable si ! en juste 15 mn j’ai retenu qu’il qualifiait le régime de Primo de Rivera de dictature et que rentrer au couvent signifiait un internement à vie des jeunes filles, y a sans doute bien d’autres "constats" dans son speech à peine tendancieux

      sur le putsch, j’ai expliqué plus haut et je répète, ce sont les Républicains qui ont ouvert "le bal des atrocités", c’est un fait historique, point.


    • Yacine Chibane Yacine Chibane 14 décembre 2016 19:24

      @Hieronymus
      Et ces mêmes ripoublicains ont joué un rôle contre-révolutionnaire durant la révolution sociale, donc ce ne sont que des réactionnaires comme les autres.


  • Heimskringla Heimskringla 15 décembre 2016 15:10

    Les couches populaires très "anarchistes" doivent être contentes, le monde de demain qui se profil, le monde d’Attali, ça sera l’anarchie pour les plus pauvres donc le meilleur des mondes pour eux. 


    La liberté, tu l’as voulue ? tu vas l’avoir t’inquiète. 

    • Yacine Chibane Yacine Chibane 15 décembre 2016 15:36

      @Heimskringla

      Le gouvernement mondial que propose Attali est l’anti-thèse de ce que propose les anarchistes à savoir le fédéralisme.


Réagir