mardi 16 septembre 2014 - par Qamarad

Conférence d’Alain Soral au Brésil

São Paulo, 10-12 septembre 2014

 

Extrait de la conférence d’Alain Soral donnée à São Paulo (Brésil) lors du colloque sur Julius Evola organisé du 10 au 12 septembre 2014.

 

Tentative d’explication du monde moderne à l’aune de la pensée traditionnaliste, alternative à la pensée du dualisme transcendantal et de l’hegeliano-marxisme.

 



47 réactions


  • childéric childéric 16 septembre 2014 11:23

    Ça y est Soral fait son coming-out, il est favorable au système des castes, tout comme llp, 


    ma foi pourquoi pas, y a pas de risques de chômage dans ce système : ) !!!!!!!

  • Gollum Gollum 16 septembre 2014 11:27

    Bon. Je ne suis pas contre un éloge de la pensée Traditionnelle (et pour cause..) mais je n’ai pas l’impression que Soral en tire toutes les conséquences. 


    Quid des "alliances" d’E&R avec certains milieux catho traditionalistes qui ont toujours été hostiles à cette pensée ? Et pour cause, il s’agit de la pensée concurrente la plus sérieuse, et ces milieux là le sentent bien, quant au paradigme de l’Église.

    La pratique de la dialectique Traditionnelle (car il y en a une) permet de tout relativiser, afin de briser la tendance naturelle de l’esprit au manichéisme. Or on constate précisément un manichéisme certain dans les milieux soraliens.. manichéisme qui ressort plus de la dialectique marxiste que de la dialectique Traditionnelle.

    Incapables notamment de percevoir la face claire et lumineuse du Judaïsme à mettre en face de sa face sombre. Or Soral ne semble connaître que la face sombre. Quant au christianisme il ne semble en connaître que la face claire, minimisant tout l’aspect déplorable de l’attitude de l’Église pendant des siècles et qui a permis justement l’émergence des Lumières…

    On en arrive à la conclusion que face à la pensée Traditionnelle, Soral n’est pas à la hauteur (et ne parlons pas du bouffon LLP) même s’il est sympathisant. À mon sens cela ressort du fait que Soral fait partie des guerriers qui ont toujours eu besoin d’un ennemi en face de soi. La caste des Prêtres, qui n’existe toujours pas à l’heure actuelle (ou bien qui est encore invisible) doit normalement irriguer par influence, par émanation, celle des Guerriers.

    On ne sent à l’heure actuelle rien de tel.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 11:53

      Le fait qu’un guignol fanatique comme LLP soit dans l’entourage de Soral indique que ce dernier n’a aucune culture symbolique ou ésotérique sérieuse. J’ai d’ailleurs remarqué que c’est presque toujours le cas des gens qui sont passés par le marxisme (même s’ils en ont tiré de bonnes choses). C’est comme si le logiciel marxiste rendait impossible (ou très difficile) la pensée symbolique. 


    • Gollum Gollum 16 septembre 2014 12:08

      Le logiciel marxiste a été créé pour diviser et se faire confronter. Le symbolisme est fait pour réunifier. Ce sont en effet deux voies diamétralement opposées.


      Ceci dit je connais un ancien marxiste qui a très bien su faire sa reconversion gnostique et initiatique. Il s’agit de Raymond Abellio. Mais il a abandonné la dialectique marxiste pour adopter la dialectique Traditionnelle. Celle qui existe notamment dans le Taoïsme chinois. Et qui confronte quatre pôles et non pas deux, et cela change tout.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:11

      Raymond Abellio, bien sûr, c’est très bien et ce n’est effectivement plus du marxisme.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 12:16

      Merci, je ne connaissais pas.


    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 12:23

      J’ai toujours l’impression que l’attitude de Soral par rapport à la Tradition est équivoque. D’un côté, il reconnaît à la Tradition des vertus, mais en même temps il reste incapable de s’éloigner des concepts et de l’esprit de système. En d’autre terme, ce qui l’intéresse dans la Tradition, c’est son efficacité politique. On ne saurait lui reprocher cela, mais il faut dire aussi que cette approche réductrice de la Tradition, qui ne prend pas en compte la transformation spirituelle qu’elle propose, est dangereuse, car elle est susceptible de tomber dans un dogmatisme des plus rigides et le fanatisme religieux. Paradoxalement, c’est sa formation intellectuelle et conceptuelle qui le préserve de tomber dans ce piège, car la philosophie marxiste, qu’il n’est pas près d’abandonner, a ancré trop de conceptions anti-traditionnelles en lui. Cette posture d’équilibriste me semble précaire et ne tient que parce que Soral est dans la mythologie de l’héroïsme politique (il évoque souvent un possible assassinat sur sa personne) et de la fin du monde. 


    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 12:26

      En d’autre terme, ce qui l’intéresse dans la Tradition, c’est son efficacité politique

      L’illustration la plus frappante de ce fait est son annonce de la réédition des Évangiles, qu’il présente non pas comme un projet de retour à la parole divine et d’évangélisation, mais comme un geste symbolique contre le CRIF.


    • Hijack ... Hijack ... 16 septembre 2014 12:34

      Gaspard,
      .
      J’ai pas de sympathie particulière pour LLP, mais n’est pas si proche que ça de Soral. Ils ont quelques points d’accords, mais c’est tout. Je dirai pas comme toi, qu’il soit fanatique, juste un peu lourd. smiley
      .


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:39

      Bon d’accord, un peu lourd, mais aussi dans une posture mentale sans nuance qui ne laisse guère supposer d’évolution possible.  smiley


    • L'Equatorien L’Equatorien 16 septembre 2014 12:48

      À mon sens cela ressort du fait que Soral fait partie des guerriers qui ont toujours eu besoin d’un ennemi en face de soi. La caste des Prêtres, qui n’existe toujours pas à l’heure actuelle (ou bien qui est encore invisible) doit normalement irriguer par influence, par émanation, celle des Guerriers.

      ^^

      Oui c’est bien de cela qu’il s’agit, Soral est dans le combat permanent et se place dans la compétition dans tout ce qu’il entreprend, il fait de la musique ? Il sera meilleur que tel ou tel, il va aux chiottes ? Son étron devra être plus gros et plus odorant que son prédécesseur, il écrit une phrase ? Elle devra rester dans la postérité pour les siècles des siècles, il meurt ? Alors c’est Jésus qui devra s’asseoir à sa droite, si ce n’est pas carrément le père ainsi que le saint esprit.

      ^^

      La femme de Daniel Pearl a dit de BHL que son égo tuait son intelligence, Soral est un BHL inversé, ce qui n’est pas un reproche en soit, sauf que son égo lui joue les mêmes tours qu’à son alter égo milliardaire des plateaux tv et propagandistes en chef qui a la clé de tous les studios médias.

      ^^

      La compétition est bonne quand elle est dans un cadre de coopération pour amener l’humain à se dépasser et s’améliorer, elle est mauvaise quand elle rentre dans un cadre de domination. C’est une des tares de l’humanité, avoir fait de la saine compétition un outil de plus pour écraser l’autre. Un effet augmenté par le pouvoir de l’argent, nottamment, qui fausse toutes les donnes naturelles.

      ^^

      Je n’ai pas lu une ligne de Marx, à un moment je m’étais dit que j’avais tort de ne pas m’y intéresser puisque cela semblait si important pour autant de gens, ce fameux Marx, aujourd’hui je vois que je n’ai en définitive pas perdu grand chose, du peu que j’en ai lu au travers des propos ou commentaires des uns et des autres.

      ^^

      Remettre tout en question et reprendre le tout de zéro, surtout ce que l’on a appris à l’école afin de se faire sa propre idée et ne pas se faire influencer négativement par tel ou tel penseur "star" des historiens véreux. C’est le travail que j’essaie de faire au quotidien, et pour ma part, cela fonctionne plutôt bien pour espérer conserver une certaine vraie liberté de penser et conserver un style original tout en essayant de suivre la voie du bon sens avec les valeurs que je considère comme bonnes pour moi et pour autrui.


    • L'Equatorien L’Equatorien 16 septembre 2014 12:54

      LLP une imposture intégrale, ni libre ni penseur, juste un suiveur de dogmes et d’esprits éclairés qu’il réinterprête à sa sauce sous le prisme du coran, un donneur de leçon compulsif, le Caroline Fourest de la "dissidence" qui bouffe au mac do et qui retourne ses anciennes amitiés vénérées en suppôts de satan présumés, un frustré sexuel, une caricature qui a fait beaucoup plus de mal aux penseurs alternatifs que de bien. LLP qu’il s’occupe donc des sans dent puisque c’est son métier premier plutôt que jouer les Evola et autres René Guénon de 2014. Il était bassiste d’un groupe de musique, il sait donc de quoi il parle quand il parle de zicmu mais il n’a toujours pas intégré le fait que les ficelles comme il les appellent sont des cordes.... La théorie des cordes, il doit aussi en connaître un rayon le LLP... Pfffffff imposture intégrale je vous dis...


    • Gollum Gollum 16 septembre 2014 13:03

      Rounga : tout à fait ça. Il réagit en guerrier qui utilise la Tradition, ses concepts, à son profit. 


      Il fait de même avec le christianisme d’où son alliance avec des mouvances chrétiennes qui sont clairement là aussi dans le combat politique et non pas dans la transformation spirituelle. 

    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 13:18

      Eric,

      Oui, il y a des gens étonnants.

    • Aymard de Chartres Aymard de Chartres 16 septembre 2014 13:37

      En quoi LLP serait-il une imposture ou le nom ? Il est aisé de démolir et malaisé de construire. L’exercice de taper sur les absents est un art que j’évite autant que faire se peut de pratiquer, notamment par le biais d’attaques ad hominem ou de stratégies se rapportant aux techniques des relations publiques. 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 14:11

      @ Aymard :
       
      "Il est aisé de démolir et malaisé de construire."
      Et c’est vous qui dites ça ? smiley


    • Hijack ... Hijack ... 16 septembre 2014 14:25

      Oui, enfin, c’est ce que j’appelle être lourd ...
      .
      Un gars intelligent etc ... mais figé sur ce qu’il dit et se dit.


    • stabilob0ss stabilob0ss 16 septembre 2014 15:04

      Pour Soral, il ne faut pas oublier qu’il est d’extraction marxiste. Or pour un marxiste, le monde se scinde en deux : les baiseurs et les baisés, les dominants et les dominés. Toute leur dialectique s’appuie là-dessus, pas besoin d’avoir fait science-po. Ce sont des gens qui ne vivent qu’au travers de la détestation d’un ennemi, mais ce qui les rend plus sympathiques que les fascistes, c’est que cet ennemi est généralement très friqué. Soral a opté pour les Juifs, très peu original.

      Je ne dis pas que les lobbies que Soral pointe du doigt n’existent pas, je dis que sa monomanie est devenue un fond de commerce pour fédérer celles et ceux, de plus en plus nombreux, qui se sentent lésés de quelque chose : la patrie marchandée, l’islam par trop conspué, les ploutocrates au pouvoir, etc. La Soralie, c’est l’auberge du ressentiment, le refuge des déshérités dans un monde monochrome.
      Et comme le régime actuel a fini par accoucher d’une immonde oligarchie ET d’une plèbe d’ayants droits insatiables...La clientèle se dit : il a raison !

      .
      Si je cite ce grand penseur, c’est parce que ce monsieur laisse entendre qu’on aime pas qu’on qualifie Soral de maxiste. Or ce monsieur oublie à dessein que le soucis n’est pas dans son hypothèse de départ, mais bien dans son raisonnement, qui n’est qu’un sophisme.
      .
      Honnêtement, est-ce vraiment suffisament lourd pour venir faire le pan sur le commentaire de son copain Gollum (Monsieur OK 100%) ? Excusez moi, mais la médiocrité serait-elle devenue la panacée ou quoi ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 15:22

      Sur Soral et le marxisme, voilà ce que j’ai ajouté à votre adresse - il eût été bon de le dire pour être honnête :

       
      "Je parle régulièrement de Marx, qui est l’un des philosophes les plus importants de la modernité, un incontournable, qui a dit des choses très justes. Si vous l’avez lu, nous pouvons en parler si vous voulez, comme nous pouvons parler de Francis Cousin, aucun problème. Avec les marxistes, j’ai plus de mal dans la mesure où ceux-ci - à mon goût - ont une grille de lecture typiquement manichéenne en résumant d’une part la vie de tout un chacun à la satisfaction matérielle et d’autre part à l’aveugle légitimité des moins possédant à l’égard des plus possédant. Suite à ça, je ne dis pas que Soral se cantonne à cela, je dis qu’il y a, dans son attachement à monter le nombre des moins nantis contre les oligarques de l’époque, un fond de sauce marxiste, et je le maintiens. Il y a un côté "goyes de tous pays, u-ni-ssez-vous !!"
      Et je ne ponctue pas ça d’un CQFD, rassurez-vous, mais si cette explication est à vos yeux un "sophisme", ma foi, chacun ses goûts."

       

      Voilà. Et je vous ai adressé une réponse très longue, cordiale et circonstanciée, que vous bouderez de toutes façons sans jamais m’opposer le moindre argument autre que "sophiste" ! Mais en définitive, savez bien ce qu’est un sophisme  ? Parce que c’est l’un des rares termes antiques que ceux qui se foutent totalement de la philosophie de cette époque ont adopté par simple commodité de langage.


  • 1871-paris 16 septembre 2014 11:36

    Tiens il va faire sa pub la-bas pour son petit commerce, santant qu’il y a un élan de résurgence réactionnaire réligieux catho dans ce pays, l’opportuniste n’est jamais tres loin...


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 11:57

      "Tiens il va faire sa pub la-bas pour son petit commerce, santant qu’il y a un élan de résurgence réactionnaire réligieux catho dans ce pays, l’opportuniste n’est jamais tres loin..."


      Propos débile qui pourrait être tenu à propos de n’importe qui faisant une conférence à l’étranger, caractéristique d’un esprit mesquin incapable d’imaginer que des gens puissent avoir d’autres motivations que celles de vendre des salades. Bref, un esprit médiocre qui projette sa médiocrité sur les autres. 

  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 11:49

    Avec la traduction saccadée, c’est trop pénible à suivre. Le traducteur ne devrait pas couper une phrase, il devrait traduire des phrases entières au minimum (des séquences sémantiques). 


    • Gollum Gollum 16 septembre 2014 12:04

      Il a l’air un peu faiblard le traducteur ça ce sent. Sans doute la raison de ces phrases courtes..


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 12:14

      Ils ont fait avec les moyens du bord, moi je l’ai trouvé plutôt réactif.

      Bon, ce n’était pas du Kant non plus, c’était du Soral.


    • Hijack ... Hijack ... 16 septembre 2014 12:39

      J’ai trouvé aussi que le traducteur était très réactif.
      Mais, ils auraient dû nous mettre une traduction sous-titrée écrite.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:41

      C’est pas qu’il soit mauvais (il est sans doute un bon bilingue), mais c’est une question de méthode : il ne faut pas couper les phrases. 


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 12:11

    1. "La Tradition considère la philosophie, non pas comme un progrès, mais comme une dégénérescence".
    Alain Soral.
     
    De quelle "Tradition" s’agit-il en l’occurrence ? Quelqu’un le sait-il ? D’une proto-culture commune à toute l’humanité naissante ? Est-ce que ces propos s’inscrivent dans la lignée de ceux de Francis Cousin qui, lui aussi, parle de "dégénérescence" à l’égard des formes de l’écrit ? Parce que tout ça nous ramène très loin en arrière... N’y a-t-il pas une forme de nihilisme à sentir partout des relents bourgeois et à vouloir éradiquer la pensée qui s’y rattache de toute production humaine qui ne soit pas purement gratuite et manuelle ?

     

    2. En outre, quelqu’un peut-il expliquer comment fait Soral pour mettre Platon et Kant dans le même sac ?

     

    3. Et Rousseau dans tout ça ? Socialiste ou droit-de-l’hommiste ? Hégélien ou Kantien ? Bourgeois ou prolo ?

     

    4. Enfin, lorsqu’il parle des parasites nomades (suivez son regard), est-ce que quelqu’un sait comment il passe de cela au fait de reprocher au contraire aux Israéliens leur excessive sédentarisation ?

     

    Merci aux généreux interprètes du Maître.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:18

      "1. "La Tradition considère la philosophie, non pas comme un progrès, mais comme une dégénérescence".
      Alain Soral.
       
      De quelle "Tradition" s’agit-il en l’occurrence ? Quelqu’un le sait-il ?"


      Pour Julius Evola comme pour René Guénon, la connaissance traditionnelle est inspirée et non analytique. C’est celle qui précède la tour de Babel et toute la philosophie est "babélienne". La philosophie est une tentative de réflexion humaine, mais qui ne produit que des reflets. La Tradition, pour eux, n’est pas d’origine humaine. On ne peut pas comprendre le sens de ceci sans la notion d’involution ou de "chute" de l’humanité. 

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:24

      "Enfin, lorsqu’il parle des parasites nomades (suivez son regard), est-ce que quelqu’un sait comment il passe de cela au fait de reprocher au contraire aux Israéliens leur excessive sédentarisation ?"


      Soral ne comprend pas la mission des peuples nomades, qui est de porter dans leur mémoire une temporalité qu’ils renoncent à fixer dans l’espace. Du point de vue de celui qui a un terrain clôturé, le nomade est un pilleur. Du point de vue du nomade, le propriétaire a perdu le fil du temps. 

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 12:26

      Ah ok, merci Gaspard.
      Il me semble alors que, conjointement, le recours à la Tradition pré-lapsaire et la défense des prolétaires plongent Soral dans un gouffre intellectuel : comment faire tenir ça ensemble ? Comment s’appuyer sur des masses revanchardes et en même temps leur cacher que leurs soucis matériels au quotidien participent de la "dégénérescence" ?


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:34

      Oui en effet et je pense que Soral vit cela comme une sorte de tension, de tragédie ou pour le moins de paradoxe "christique". Si l’on place la Tradition d’un côté (le temps d’avant l’histoire) et le marxisme (et peu importe que ce soit un critico-marxisme, car c’est la méthode intellectuelle qui importe) de l’autre côté (la fin de l’histoire), que trouve-t-on entre les deux ? Le Christ. 


      Cette thématique ne fonctionne qu’en Occident. Les Chinois en ont une autre, par exemple. 

    • Gollum Gollum 16 septembre 2014 13:17

      En outre, quelqu’un peut-il expliquer comment fait Soral pour mettre Platon et Kant dans le même sac ?


      Moi aussi j’ai tiqué quand j’ai entendu ça… Je n’ai jamais lu Kant mais le peu que j’en connais est qu’il n’a rien compris à Platon.. Donc le qualifier de néo-platonicien ?

      Plotin est un néo-platonicien. Pour eux les Intelligibles sont une réalité et sont accessibles à l’homme. Pour Kant, non. Cela ressort du domaine de la croyance.

      De même pour Plotin l’Un est accessible. Kant est déjà un moderne qui ne comprend plus comment fonctionnaient les Anciens..

  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 12:52
    En rapport avec le sujet... 
    http://la-dissidence.org/

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 13:00

      Le troll le plus con depuis la construction de la tour Babylone vient d’arriver pour lâcher ses boules puantes. Sortez vos masques à gaz !  smiley


    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 13:15

      C’est bien les gars, z’avez bien été attentif au cours du maître


      Euh...Est-ce que Riton a compris que la majorité des intervenants ici étaient là pour critiquer Soral ?

      Car ce n’est pas tout l’monde qui peux en l’espace de quelques commentaires passer du paradoxe "christique" à la philosophie babylonienne, par Rousseau, via Platon, par le marxisme via Kant, par le matérialisme et la dégénérescence, puis l’ésotérisme et bien évidement ....le crif ... 

      Autant de sujets directement en rapport avec le thème de la conférence ou de son orateur. Encore aurait-il fallu comprendre pourquoi ces noms ont été évoqués. Il est certain que si vous donnez une liste hors contexte des sujets abordés dans la discussion, il est très facile de donner une impression de gloubi-boulga.

      Les soirées d’hivers doivent paraître bien longues en votre compagnie

      C’est dommage car on avait justement l’intention de vous inviter à dîner, Riton. J’en déduis que c’est non, alors ?

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 14:24

      Ah oui, il y a ça aussi, c’est vrai : le "dualisme transcendantal". Ça c’est le genre de pépites dont Soral ponctue sa prose pour réveiller de temps en temps ses auditeurs les plus calés, leur donnant le change en quelque sorte après avoir flatté par quelques coups de sang son armée de réserve pressée d’aller casser du banquier.
       
      Riton, vous êtes libre mercredi soir ?


  • Aymard de Chartres Aymard de Chartres 16 septembre 2014 13:19

    La double tradition augustinienne d’Aimé Solognac, n’est ce pas, Eric Guéguen !

    Gaspard de la Nuit intellectualise des concepts infra-temporels en reprenant des définitions d’inspiration néo-marxiste. Suis-je dans le bon sens ? A vous de me le dire.

  • Aymard de Chartres Aymard de Chartres 16 septembre 2014 13:26

    Pourquoi tant de haines à l’endroit du libre penseur qui est entré dans l’arène en se jetant corps et âme pour combattre gladiator ? Question coronès, il y a de quoi faire envier un tas de larves malodorantes. 


    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 13:31

      Pourquoi tant de haines à l’endroit du libre penseur qui est entré dans l’arène en se jetant corps et âme pour combattre gladiator ?


      Parce qu’il est stupide et malsain.

    • Aymard de Chartres Aymard de Chartres 16 septembre 2014 13:41

      Stupide et malsain sont des traits assez courant et quasi normaux dans le monde dans lequel je baigne à toutes heures du jour comme de la nuit. Serait-ce trop vous demander en vous invitant à développer votre pensée ? 


    • Rounga Rounga 16 septembre 2014 13:48

      Stupide et malsain sont des traits assez courant et quasi normaux dans le monde dans lequel je baigne à toutes heures du jour comme de la nuit.


      Oui, notre époque fait la promotion de la bêtise et de la médiocrité. Eh bien moi je ne m’y résigne pas.

      Serait-ce trop vous demander en vous invitant à développer votre pensée ? 

      J’ai un peu la flemme concernant ce personnage. Disons juste que j’ai écouté suffisamment de ses vidéos composées à 95% de jugements de valeur et de raccourcis, et de 5% d’info valable. Cet individu se réclame de la foi et de la Tradition, mais il n’en manifeste aucun côté positif. Il est entièrement dans le ressentiment, la haine, la frustration. Ça ne disqualifie pas certains de ses combats, qui peuvent être justes, mais ça le disqualifie lui.

    • stabilob0ss stabilob0ss 16 septembre 2014 14:21

      Aymard, merci de vos commentaires.
      .
      Riton, en gros si je résume vos propos, " prout " ? Oui, c’est du lourd.


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 15:32

    Assez cocasse de voir qu’à partir du moment où l’on dissocie Soral de toutes références aux Juifs (Israël, Palestine, Finance mondiale, etc.), les commentateurs se divisent en deux :

     
    - ceux qui le critiquent sur le fond ;
    - ceux qui crient aux premiers : "sophiiiistes !"


  • jeanpiètre jeanpiètre 16 septembre 2014 16:40

    vivement sa rencontre avec godzilla


  • Hijack ... Hijack ... 16 septembre 2014 23:50

    GOY ATTAQUE !!! >>>
    .
    J’en suis presque à la fin ... vraiment pas mal la dernière vidéo Soral >>> bon, faut pas avoir de phobie administrative pour ce faire : 2 € à raquer pour la cause >>> comme la dernière fois, mais là, il a gravi les échelons, y compris l’échelon de l’humour.

    .
    L’attaque en règle contre Chauprade >>> est mémorable !
    Ça va chauffer !
    .


  • lupus lupus 18 septembre 2014 23:51

    pas mal ce alain chauprade smiley


Réagir