maQiavel maQiavel 19 avril 18:20

@yoananda

je considère que tu es comme tout le monde biaisé par des influences, des à priori et que ça fait partie du processus sain d’une discussion d’essayer de le mettre à jour (mutuellement bien sûr). Tu sembles ne pas vouloir le faire, et je ne comprends pas bien ta résistance sur ce plan la, à moins que tu ne me considères comme un "ennemi" (toute proportion gardée bien sûr, on est sur le net) - ce qui est ton droit -.

------> Mon ennemi ?  smiley

Ecoute, c’est déjà hyper difficile de communiquer si on part en vrille sur des questions de mettre à jour nos influences, on sera encore là en 2020. smiley

C’est la seule raison pour laquelle je ne veux pas m’attarder dessus, ne sois pas parano , il n’y a aucune raison pour laquelle nous devrions être ennemi. smiley

-Bref. Je reviens à tes réponses, et à ton "rien du tout" qui me semble tout de même bien catégorie et péremptoire. Ne pourrais-t-on pas faire le même reproche à Marx ou Maquiavel ? dire que la prédiction de Marx s’est révélé fausse et que finalement sa théorie de lutte des classes ne permet de rien prédire/déduire/comprendre ?

------> Bien sur.

Pour Machiavel, c’est vite réglé, ses analyses n’avaient aucune prétention à la scientificité donc elles ne sont évaluables que politiquement et philosophiquement.

Pour Marx c’est plus problématique car la prétention à la scientificité est patente. C’est sur ce point précis que je m’oppose fermement aux marxistes : si on analyse scientifiquement ses analyses, elles ne valent pas grand-chose.

La lutte des classes existe historiquement mais rien ne prouve scientifiquement que ce soit le moteur de l’histoire.

-Je ne suis pas d’accord parce que je pense que tu comprends mal cette démarche scientifique (appliquée aux science humaines et à la politique), qui passe (je ne parle pas du cas Mesquito) -entre autres- par des modélisations informatiques et qui, bien que limitée et balbutiante n’en est pas moins pertinente, si on en comprends les limites.

------> Tu peux ne pas être d’accord. Moi dont la formation et le domaine d’expertise est dans les sciences de la nature et qui par conséquent lit fréquemment en détail des dizaines d’études par an , je dis que c’est ces modélisations sont au mieux amusantes , au pire de la merde. smiley

Scientifiquement je dis. Après dans le domaine des idéologies, effectivement ça peut être intéressant.

-J’ai compris que ceux qui réussissent en politique, peu importe les heuristiques qu’ils emploies, peu importe la manière dont ils s’y prennent, peu importe les aléas, le contexte, qu’ils soient rationnels ou pas, le "système" fait en sorte de conserver ceux qui répondent à des critères "rationnels". 

------> Non mais ça aussi c’est faux, on a des tas d’exemples historiques qui le contredisent.

Et puis si tu vas dans le détail, tu verras que le modèle de Mesquita s’inspire de la théorie des jeux. Si les acteurs sont irrationnels, ce modèle n’a plus aucun sens.

-C’est pareil la, mais appliqué à la politique : resteront au pouvoir ceux qui font en sorte d’appliquer les règles du pouvoir. 

------> Et ces règles ne sont pas forcément rationnelles et modélisable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe