maQiavel maQiavel 19 avril 13:25

Sur le fond :

-La théorie de Mesquita est fortement inspirée de celle de Nicolas Machiavel dans le prince (mais seulement dans ce livre et c’est l’une des critiques qu’on pourrait lui faire, il aurait fallut qu’il s’intéresse à l’ensemble de son œuvre car Machiavel nuance son propos du prince dans d’autres livres notamment les discours sur la première décade de Tite Live).

Partir du postulat des jeux du pouvoir (lutte entre puissance pour accéder au pouvoir et y rester le plus longtemps possible) est très pertinent dans l’analyse politique mais il faut garder à l’esprit que c’est très réducteur car de nombreuses variables imprévisibles entrent en compte.

Mais ce sont précisément ces variables que Mesquita va effacer (ce que le youtuber explique très bien d’ailleurs ) en gommant purement et simplement la volonté humaine , les valeurs morales , les constructions idéologiques , tout ce qui fait que la politique a une dimension d’imprédictibilité et qui fait que l’homme politique , quel que soit son désir d’accéder et de rester au pouvoir sera esclave d’événements imprévisibles, incontrôlables , irrationnels défiant toute arrogance ( la « fortune » ) qu’il ne pourra surmonter que s’il en a la compétence ( la « vertu ») par l’adaptation tactique aux événements et aux circonstances. Et c’est la raison pour laquelle certains hommes politiques échouent et que d’autres réussissent, ce qui va à l’encontre de ce que dit le youtuber : l’homme politique n’est pas qu’une machine totalement prédictible et réductible à des réponses  mécaniques aux « incitatives » (même si cette dimension existe mais seulement dans une certaine mesure).

Par exemple, l’histoire regorge de récits dans lesquels des gouvernants n’ont pas répondu favorablement à ces « incitatives » (toujours pour reprendre son terme) qu’elles viennent des puissants ou du peuple et ça se termine par des rapports de force pouvant pencher dans tous les sens en fonction du contexte mais aussi de la ruse et la force des volontés. Et c’est l’une des raisons pour laquelle Mesquita se limite au descriptif (il décrit les déterminations) alors que Machiavel est non seulement descriptif mais aussi prescriptif (car rien n’est joué d’avance malgré les déterminations, donc il dit ce qu’il faut faire et ne pas faire).

-Sur la forme :

Cette tentative d’effacer le facteur humain et la subjectivité humaine inhérente correspond à cette tendance scientiste qui consiste à appliquer les modèles des sciences de la nature aux sciences humaines. Ca ne part pas d’une mauvaise intention puisque le but est de les rendre aussi prédictible et « carré » que la géométrie ou la physique. Mais cela a un certain nombre de conséquences qui vont au-delà des biais analytiques, mais qui s’inscrivent dans la perception même de l’humain , assimilé consciemment ou non à un robot organique. Derrière cette prétention à la scientificité se dissimule une idéologie scientiste.

Et c’est pourquoi, je suis extrêmement méfiant quant aux arguments d’autorité de nature scientifique dans les sciences humaines et quand on creuse, on se rend souvent compte qu’ils découlent d’extrapolations qui sont plus idéologique que scientifique.

Par exemple, le youtuber explique que la théorie de Mesquita est la meilleure dont la science dispose sur la politique et que ses algorithmes font de meilleures prédictions que les « experts ». Mais comment évaluer scientifiquement un truc pareil ? De quels experts on parle ? De ceux du New york times, du Washington post ou du Financial times ? C’est-à-dire des experts qui se trompent depuis 40 ans ? smiley

C’est une affirmation qui ne se base sur pas grand-chose de solide. Et puis le fait que Mesquita vende bien ses algorithmes ne veut rien dire, c’est un argument qui découle de l’idéologie du marché : si un produit se vend bien, donc il est le meilleur. Je ne pense pas du tout que la musique ou les œuvres d’arts qui se vendent le mieux sont les meilleures. smiley

La politique est plus un art qu’une science , c’est ce qui illustre les limites des théories scientifiques de la politique.

Sinon, je salue l’initiative de ce garçon qui me semble très intéressant. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe