yoananda yoananda 19 avril 16:05

@Sentero
"Moi non plus... car je dois dire qu’entre toutes les VA (version alternatives) du 11/9 que l’on essayé de m’expliquer je m’y perds... et de toutes façons les avantages dérisoires d’un false flag de ce type (p/r aux risques et désavantages encourus) me paraissent bien insuffisants pour l’expliquer rationnellement."

Tout à fait. 100% d’accord.

D’abord, les complotistes font comme si tout allait de soit et qu’un complot devait forcément réussir, quel qu’il soit, parce que "ben c’est l’oligarchie, ils sont tous d’accord entre eux". Un complot comporte des GROS risques. Le 911 par son envergure bien plus que tout autre. Premier fail : les risques d’échec et les conséquences (gigantesques s’il était éventé) ne sont jamais évoqués.

Ensuite, il faut qu’il y ai des gains indiscutables. Le patriot-act ? lol, la surveillance était déjà en train de se mettre en place, avec ou sans la loi. Pire les citoyens collaborent a leur surveillance avec face de bouc ! 2ème fail : non seulement la surveillance n’avait pas besoin du 911, mais en plus, elle n’avait pas besoin d’être acceptée au niveau du grand public.

 

Donc la théorie de l’inside job, je ne suis pas contre par principe, mais par principe, il faut donner des éléments crédibles pour l’ettayer et surtout pour expliquer son caractère exceptionnel. On ne peut pas se contenter de vague "management par le chaos" ou "ingénierie sociale" qui se font de toute manière avec ou sans attentat mais par simple récupération des évènements "normaux". Il n’y a pas besoin des les forcer, le monde est suffisamment chaotique en lui même.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe