Joe Chip Joe Chip 20 mars 15:40

@Qaspard Delanuit

En fait qu’est-ce que cela peut vous faire qu’il y ait deux trotskystes qui représentent objectivement 1% de l’électorat ? Il y a aussi des acariens sur votre banquette.

Les acariens ne font pas de politique ? 

Vous ne songez pas à une chose : le fait qu’il y ait deux trotskystes qui représentent objectivement 1% de l’électorat est justement un rappel régulier du fait que les Français ne veulent pas du trotskysme, tandis que si ces militants étaient interdits ou empêchés de se présenter, les trotskystes pourraient imaginer (dans leur tête de fous) représenter 30 ou 60 % de la population et - qui sait ? - trouver légitime de prendre le pouvoir par les armes.

Raisonnement alambiqué... il y a deux trotskystes parce qu’ils profitent encore de complaisance au sein des pouvoirs publics et de certains partis politiques où les anciens trotskystes occupent encore de nombreuses places. La seule raison pour laquelle les deux (pas un seul) trotskystes se sont qualifiés, c’est pour emmerder Mélenchon à la marge car il a refusé de laisser le champ libre à Hamon. Rien à voir avec une saine représentativité démocratique. 

A ce moment-là il faudrait aussi avoir des royalistes histoire que ces derniers puissent vérifier à quel point ils sont minoritaires dans l’opinion. Mais eux n’ont plus personne dans les réseaux de pouvoir (sinon quelques banquiers et haut-fonctionnaires qui font profil bas). 

Il n’existe aucune règle, si bonne soit-elle, qui garantisse d’exclure toute possibilité de résultat insolite ou absurde dans une proportion limitée. 

Soit, ça ne veut pas dire pour autant qu’il faille renoncer à améliorer le système existant en le rendant par exemple plus transparent, en interdisant par exemple la possibilité de récolter 150 ou 200 signatures en une semaine, à 8 jours de la clôture... Je dis ça, je dis rien, hein. 

Il faut choisir en politique la moins inefficace et la moins injuste des méthodes et non se plaindre des inconvénients de telle ou telle (il y a toujours des inconvénients). 

Mais c’est précisément ce que je fais. Quand les gens en auront assez de voir les gueules de Cheminade et de Poutou à 0,2%, ils accepteront sans broncher le passage au bipartisme ou tripartisme. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe