Maetha 20 mars 11:10

 Olivier Mazerolle avec son allure de gentil pépé a choisi un bien mauvais rôle !

 La tension et la retenue que l’on ressent dans la "présentation" de cette liste infamante des "petits" candidats montre à quel point chaque mot est pesé. Ils essaient de justifier jusqu’au bout ce qu’ils ont fait.

 Quand on sait ce qu’il se passe-là, ce qui est tout simplement une trahison en direct de notre démocratie, on mesure l’abysse qu’il s’est créé dans la relation que nos médias, pourris jusqu’à l’os, ont maintenant avec la vérité.
 C’est honteux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe