maQiavel maQiavel 19 mars 15:16

Il dit « la cinquième république a été faites, certainement  avec une trop haute idée des hommes politiques ,avec une trop haute idée des hommes d’Etat (…), elle demande un très grand effort de la part des hommes politique mais ce n’est pas la cinquième république qui est coupable ,c’est la perte de souveraineté ».

Allons bon, elle bon dos la perte de souveraineté. smiley

 Bien sur que c’est la cinquième république qui est coupable et précisément pour la raison qu’il énonce : un régime politique qui mise sur l’excellence des homme d’Etat est mauvais , au contraire de bonnes institutions devraient prévoir que les hommes politiques peuvent être mauvais et corrompus. « Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d’avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté » écrivait Nicolas Machiavel.

C’est bien là le problème de cette cinquième république, on peut même dire que c’est parce qu’elle avait une trop haute idée des hommes politiques que nous avons perdu notre souveraineté, il ne faut pas inverser les causes et les conséquences mais PYR ne pourra pas le voir parce qu’Aristotélicien et Gaulliste, il mise tout sur le renouvellement des élites.

La cinquième république a en plus cet immense défaut de n’être réformable que de l’intérieur en ce sens que pour la réformer, il faut faire partie des institutions. Et quand le système se corrompt, ceux qui font partie de ces institutions n’ont aucun intérêt à la réformer puisque corrompus.

Je fais une critique de la cinquième république et non de la fonction présidentielle qui, elle , me semble nécessaire , souvent on confond les deux. Une sixième république présidentielle avec des possibilités de réformer de l’extérieur est selon moi la bonne alternative. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe