maQiavel maQiavel 18 mars 17:29

@Qiroreur

-Rien n’empêche de préparer un système alternatif et de soutenir un candidat, vous avez tout à fait raison. Mais l’abstentionniste que je suis vous répondra que ce n’est pas parce que rien ne l’empêche qu’il est utile ou nécessaire de le faire. Dans tous les cas, moi je ne le ferais pas car je n’en vois pas l’utilité.

-Pour ce qui est de la monté en puissance d’internet, elle est réelle, les médias traditionnels n’ont plus le monopole du formatage des esprits, cela est tout à fait vrai mais il faudra attendre quelques décennies pour que ce soit significatif électoralement. Et même si ça devient significatif, rien ne dit que ça n’évoluera pas à nouveau vers de nouvelles formes de conformisme que les classes dirigeantes sauront exploiter à leur profit.

-En ce qui concerne la démocratie directe, sur la forme, je n’utilise pas cette expression qui renvoie à tout et n’importe quoi. Je vais plutôt parler d’un régime politique dans lequel les simples citoyens participent ponctuellement mais activement aux prises de décisions publiques. Il y’a deux jugements de ce principe que je juge caricaturaux : le premier consiste à dire que ça changerait tout, comme si tous nos problèmes disparaitraient à coup de baguettes magiques. Le second consiste à dire que ça ne changerait rien. Si aujourd’hui, on faisait un référendum sur la politique migratoire, la majorité des Français dans le sens d’une restriction, ce qui aurait un impact sur les phénomènes de communautarisation dont vous parlez. Je ne prends que cet exemple, il y’en aurait d’autres comme celle de la ratification du traité de Lisbonne en 2007 alors que les Français avaient rejeté le traité constitutionnel Européen en 2005 (car je pars du principe que si un tel régime est bien institué avec de bons contre pouvoirs, des trahisons de cette ampleur serait impossible).

 

-Sur l’offre politique, je vous ai répondu plus haut, de mon point de vue, le fait qu’elle ne soit pas lacunaire ne change pas vraiment grand-chose en fait. Même si le programme d’un candidat se moulait complètement à mes aspirations, il y’aurait de très forte chance que je ne vote pas pour lui. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe