Qiroreur Qiroreur 18 mars 16:09

@maQiavel
C’est un dilemme que j’ai depuis plusieurs décennies... 

Je maintiens, pour les présidentielles, en France, et au 1er tour, on est pas dans un schéma où il y a un candidat unique ou bien juste deux candidats, un de "gauche" et l’autre de "droite" (dans une telle config je ne vote pas, ce fut le cas à tous les seconds tours jusqu’ici) comme c’est le cas dans d’autres pays. Depuis 50 ans, les gens votent pour le même système alors qu’il y a d’autres candidats qui proposent autre chose... mais ça j’y peux rien (à part essayer de convaincre les gens autour de ne plus voter pour ceux-là). Au passage ça ne changerait rien si on était en démocratie directe... je pense qu’il y a un niveau d’abrutissement de la pop qui est tel que les décisions que pourraient prendre les gens ne seraient guère meilleures (sans parler de la communautarisation qui est en train de faire exploser notre société dans certaines zones géographiques).

Pour ce qui est de la confiance, évidemment on signe un chèque en blanc et on a aucune garantie. Maintenant je vois des degrés dans la confiance : Il n’y a strictement aucune raison de faire confiance à ceux qui ont été aux manettes (les 5 qui finissent en "on" : mélench, ham, mac, dup, fill). Tous ont été dans le pouvoir exécutif/législatif ou dans le parti unique LRPS et sont donc tous comptables de la situation actuelle. Ils sont hors jeu. Reste les autres : Arthaud, MLP, FA, Cheminade, Poutou. Est-ce que je leur fait confiance pour autant ? Non. Mais relativement aux autres, sachant qu’il y a évidemment d’autres critères pour le choix derrière, juste un peu plus que la bande de "on".

De plus il y a un phénomène nouveau ces dernières années qui a affaibli les MSM, internet. Certes, les MSM(aussi présents sur le net) restent encore les plus influents, certes il y a des phénomènes (soumission à la majorité, etc.) contre lesquels on ne peut pas grand chose, mais s’il y a des élections où il faut se prononcer ce sont bien celles à venir (dans les précédentes c’était totalement plié). De plus les MSM ne vont qu’aller en s’affaiblissant avec les générations qui viennent et qui y ont été moins exposées. 

Et encore une fois je ne vois pas ce qui empêche de faire les deux : préparer un alter-syst et soutenir un candidat qui propose la mise en place des référendums d’IP.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe