Joe Chip Joe Chip 17 mars 23:28

@maQiavel

Je vais regarder le documentaire.

J’étais sur cette position auparavant, mais j’ai évolué. Je pensais que Todd délirait à plein tube quand il fustigeait la domination allemande, mais les comptes-rendus de réunion à haut niveau à Bruxelles évoqués plus haut, les sanctions prises contre certaines entreprises allemandes (le scandale qui a plombé WW vient de la justice américaine), mais aussi les propos de Trump s’agaçant de l’essor industriel allemand aux Etats-Unis, ou encore le rachat de Monsanto par le groupe allemand Bayer (tu parlais de lobbying ?) sont des éléments qui lui donnent raison, en tout cas en bonne partie.

Il y a eu aussi cet étrange passation de pouvoir informelle entre Merkel et Obama, que ce dernier est littéralement venu adouber comme chef par intérim du monde libre en se déplaçant à Berlin avant de quitter le pouvoir, et ce en dépit du fait que l’Allemagne ne contribue pour presque rien dans les opérations américaines.

L’Allemagne a également commencé à rapatrier le deuxième stock d’or mondial dans ses coffres, qui était jusqu’à présent détenu par les banques américaines, françaises et anglaises.

Par ailleurs, l’Allemagne s’endette depuis l’année dernière à taux négatif, ça veut donc dire que ses créanciers sont prêts à payer des intérêts pour posséder de la dette allemande !

Un excédent commercial exorbitant s’élevant à 250 milliards...

Bref, tout ça commence quand même à ressembler à une hégémonie en bonne et due forme, même si certains expliquent que l’envers du décor est beaucoup moins positif (à voir, je n’en sais rien).

Je ne dis pas non plus que le gouvernement allemand décide de tout à l’UE. De toute façon, quand tu atteint un certain niveau de puissance, tes voisins commencent à agir conformément à tes intérêts dont dépendent le leur...

Reste la puissance militaire, mais les choses sont en train de changer. Sigmar Gabriel est le premier officiel à avoir admis que l’Allemagne pourrait augmenter son budget à 2% du PIB (soit 60 milliards, près de deux fois le budget actuel de l’armée française qui doit en plus gérer l’arme nucléaire et un porte-avion) mais qu’il ne savait pas si les autres pays européens seraient prêts à accepter l’Allemagne comme première puissance militaire européenne.

Il me semble que les élites allemandes assument de plus en plus leur domination de fait sur l’Europe. Le "couple franco-allemand" n’existe plus que dans la presse française, pour les dîners officiels et les effusions amicales dont les autorités françaises sont devenues friandes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe