jeudi 12 janvier - par Hieronymus

Petite histoire des modèles cosmologiques par Jean Pierre PETIT

A la fois instructives et distrayantes, les vidéos de vulgarisation scientifique de Jean Pierre PETIT sont toujours un vrai bonheur dont il serait dommage de se priver ; cet esprit érudit, infatigable et éternel touche à tout, vient ainsi de débuter une série sur la cosmologie, ici historique des principaux modèles connus :

 

 

 

La notion de modèle. Le monde d'Aristote. Le modèle de Ptolémée. Copernic. Kepler : un système planétaire construit à partir des polyèdres de Platon.

 

 

 

Etude des différents modèles cosmologiques, proposés au fil du temps jusqu'à celui de Johannes Kepler, construit à partir des observations réalisées par Tycho Brahe.

 

Merci pour ce début, nous sommes impatients de la suite...

 



36 réactions


  • Qamarad Qamarad 12 janvier 15:54

    Merci beaucoup !


    • matthius matthius 12 janvier 19:45

      Newton a utilisé Kepler pour sa loi de gravitation universelle, qui n’était pas universelle. Kelvin a utilisé Sadi Carnot pour créer l’entropie, c’est à dire le chaos, alors que Sadi Carnot n’introduisait pas ce mot.


    • medialter medialter 12 janvier 22:00

      @matthius
      Newton a utilisé l’alchimie pour établir la gravitation universelle


    • Hajduk Srbija Hajduk Srbija 12 janvier 23:10

      @medialter

      Newton a utilisé l’alchimie pour établir la gravitation universelle

      il est presque clair (en tout cas pour les Ovis aries ) que........., ce que Newton a apporté a l’humanité c’est exactement ce que Nabila a apporter a la science...........

      peut etre que JP Petit veut en venir a ceci :

      https://www.youtube.com/watch?v=r3Laa_38Dq8



    • Qamarad Qamarad 12 janvier 23:25

      @medialter
      C’est vrai que c’est établi (cette passion pour l’alchimie). On le trouve clairement dans sa correspondance. Il découvrit la discipline à l’occasion d’une démonstration de transmutation de métaux et il en fait un beau récit.


    • La mouche du coche La mouche du coche 15 janvier 22:24

      Je ne comprends pas bien ce que vous trouvez à ce monsieur. Je vois un rationaliste matérialiste (mais pas scientifique, désolé) qui pense comme tout rationaliste matérialiste que la compréhension de l’homme passe par l’observation des planètes, ce qui est une forme de néo-astrologie qui s’ignore, et qui est aussi fausse que l’ancienne. 

      On pourrait sourire de sa naïveté mais le grave est que tant que l’homme regarde les étoiles il se détourne de lui-même et oublie de s’étudier lui-même. Il ferait mieux d’essayer de se "connaître soi-même" plutôt que d’observer l’univers. De la sorte, il ferait des progrès et s’améliorerait, ce qui est le premier pas pour améliorer l’humanité. Bref, cet homme participe à l’abrutissement généralisé de notre époque qui cherche dans la matière et les voyages interstellaires son salut, alors que ce dernier ne se trouve qu’en soi. Son erreur est celle de notre siècle. Il est donc dangereux. Fort heureusement, il est également ennuyeux et n’interesse pas grand monde, c’est une chance. 


  • Hieronymus Hieronymus 12 janvier 16:28

    bonjour à Tous
    en plus d’être divertissante car il manie très bien le dessin, l’oeuvre de JP Petit est une source de réflexion quasi inépuisable :
    http://www.jp-petit.org/
    il aborde à peu près tous les sujets scientifiques avec une prédilection pour la physique et la cosmologie, surtout il reste un esprit ouvert, ne craignant pas d’être iconoclaste et d’aller à contre courant de la pensée dominante
    dans la 2nde vidéo, s’il explique que l’Astronomie a progressivement supplanté l’Astrologie, il se garde bien de se gausser de cette dernière comme le font avec complaisance et lâcheté la plupart des scientistes rationaleux à notre époque
    au contraire il reste conscient que l’Astrologie a une signification métaphysique très profonde


  • medialter medialter 12 janvier 18:21

    "il reste conscient que l’Astrologie a une signification métaphysique très profonde"
    *
    Je ne suis pas persuadé qu’il le soit. Bien que j’apprécie énormément JPP, je ne pense pas en tous cas qu’il ait mesuré que certains des plus vieux modèles cosmologiques (comme celui-ci) représentent souvent des synthèses alchimiques, et qu’en tant que tels, il sont en fait des modèles de l’Univers infiniment plus parfaits que nos équivalents scientifiques actuels, qui sont encore réduits à la part physique de l’Univers. Ces anciennes représentations sont à tort interprétés comme des ancêtres de nos modèles cosmologiques d’aujourd’hui, alors qu’ils sont en fait beaucoup plus élaborés, et il faudra encore des siècles ou des millénaires pour redécouvrir ce que certains de nos lointains ancêtres savaient déjà. Pour sortir de ses impasses, la science commence seulement à faire appel à une métaphysique déguisée, comme l’artifice rhétorique de la matière noire (à laquelle JPP ne croit pas), et nul doute que dans un lointain futur, notre descendance se foutra de notre gueule comme on se moque aujourd’hui de Ptolémée


    • Hieronymus Hieronymus 12 janvier 20:31

      @medialter
      comme on se moque aujourd’hui de Ptolémée

      mais justement JP Petit ne se moque pas de Ptolémée et n’insinue pas non plus, même de manière feutrée, que l’Astrologie serait une grossière foutaise comme une sorte de superstition éculée

      http://3.bp.blogspot.com/-LQCjz0JFuXY/Ub9cUlOvzgI/AAAAAAAADlE/5dzsJJIo0qE/s1600/index_clip_image 008.gif

      vous pourriez être un peu plus explicite sur ce modèle cosmologique ?

      perso je ne crois pas à la Terre plate ni aux théories fanstamagoriques de Roch Sauquere (même si tout n’est pas à rejeter) mais j’ai les plus grosses interrogations sur le modèle d’espace cosmique qui est communément admis : un espace physique Euclidien à 3 dimensions et infini en volume (ou en ampleur)

      il y a qq chose qui cloche dans ce modèle, trop simpliste, trop mécanique et surtout posant encore plus de questions qu’il n’en résout


    • medialter medialter 12 janvier 21:58

      @Hieronymus
      "vous pourriez être un peu plus explicite sur ce modèle cosmologique ?"

      *

      La tortue (sa tête immergée siginfie qu’elle est de nature humide) - L’île flottante chez Callimaque qui donnera naissance à Apollon, l’huile qui flotte sur le liquide dans la cornue, le bout de terre qui survient après le déluge biblique - est générée à partir de la succession du solve & coagula (les matières fixes et volatiles de l’ouroboros). Le fixe définitif est formé par le ternaire qui soutient le globe, sur lequel sont enfantés les 6 premiers métaux, qui, par réitérations successives, donneront le 7°

      *

      "perso je ne crois pas à la Terre plate ni aux théories fanstamagoriques de Roch Sauquere"

      *

      Sauquere a dit explicitement, dans une de ses interviews, qu’il ne croyait pas particulièrement à la Terre plate (qui est à mon avis une théorie grotesque). Je suis les vidéos de cet homme parce qu’il me passionne, car même si un grand nombre de ses théories me semblent loufoques et me font souvent rire, il a le mérite de penser dans tous les sens et de relayer de bons dossiers, comme les anomalies lunaires. Ce genre de mec est capable, à force de brainstormings délirants, de lever le plus gros lièvre de l’histoire, aussi j’achète régulièrement sa revue car il mérite vraiment d’être soutenu

      *

      "modèle d’espace cosmique qui est communément admis : un espace physique Euclidien à 3 dimensions et infini en volume (ou en ampleur)"

      *

      Heu non, cette représentation est obsolète depuis un siècle. Mais cette erreur est commune. Quand je suivais les cours d’Aurélien Barrau à Grenoble en auditeur libre il y a quelques années, il avait démontré que les gens pensaient tous encore en termes galiléens, et que la part de population qui pensaient en termes relativistes était infime. Aujourd’hui, il y a des théories, comme la supergravité, qui envisagent 11 dimensions. Barrau vient de sortir un bouquin sur les multivers, et ses conférences sont passionnantes


    • yoananda yoananda 12 janvier 22:25

      @medialter
      Je n’ai rien contre les théories sur les multivers "en général", mais j’estime que s’agissant de physiciens, c’est de la foutaise. Je m’explique.

      D’une part ces théories multiversiques sont des "dérivées" de la théorie des cordes, des tentatives de la simplifier (c’est dire !) pour la faire coller mathématiquement avec ce qu’on sait des particules de la super-symétrie, etc...

      Les cordes sont des objets qui, grossièrement, se situent aussi petit que la distance de planck ne l’est pour nous. Autant dire qu’on n’aura JAMAIS au grand jamais de confirmation expérimentale. JPP en parle.

      Autre point que j’ai appris récemment, l’histoire des 21 dimensions (je ne connais pas celle des 11) découle des "sommes infinies" : 1+2+3+4+5+...=-1/12 et 1-111...=1/2 et notamment aussi celle avec les carrés. C’est sommes sont encore très mal maîtrisées , mais c’est à l’aide de l’une d’elle qu’on aboutit à fixer les dimensions. Autant dire que tout ça est abitraire.

      Et ça commence à se dire et à se savoir. Les fameuses théories des cordes n’ont débouchées sur rien si ce n’est : des publications. C’est ça le grand truc : c’est une machine à publier pour mathématiciens/physiciens. Mais il n’y a pas grand chose derrière que des théories très abstraites. Ce n’est pas de la physique, c’est ... du carriérisme.

      D’ailleurs la matière noire, c’est un peu pareil : selon notre connaissance de la gravitation , une galaxie ne devrait pas tourner sur elle même. Donc on invente hop de la matière noire pour faire tenir le bousin...

      Autant dire qu’on n’en sait strictement rien, et on est très très loin d’une quelquonque confirmation expérimentale la aussi (bien que parfois, comme l’expérience d’Aspet, il faille des décennies pour y arriver, je n’ai rien contre, mais la, c’est autre chose).

      Bref, la science est en crise car depuis que la mécanique relativiste et quantique ne sont pas conciliables, on est coincé.

      Ces théories multiversiques peuvent attirer les métaphysiciens, mais ce sont des leures à mon avis, car quand on regarde plus en détail ce qu’elles contiennent ... c’est du vent (au stade actuel de moins).

      Il y a d’autres théories peut-être pas complètes, abouties ou même fausse qui explorent des pistes parfois plus intéressantes. Je pense a Laurent Notale et son truc fractal (j’ai oublié, ça fait longtemps que j’ai pas suivi) et d’autres, comme aussi la théorie de Gabriel Lafrénière très intéressante et qui a reçu certaines confirmations expérimentales récemment.


    • Hieronymus Hieronymus 13 janvier 10:40

      @medialter
      au risque de passer pour un Béotien, je n’en suis pas au stade de théories sur les trous noirs ou la masse manquante de l’univers, je m’interroge de façon plus basique sur la représentation physique de l’espace interstellaire ou Cosmos, je pense qu’il y a 2 problématiques distinctes ;

      - dans un souci de clarté, d’abord s’interroger sur la structure de notre système solaire où les distances sont à peu près connues et la mécanique des mouvements observée avec une bonne certitude

      - ensuite à part dans un deuxième temps, aborder le problème de la structure de l’univers tout entier, avec parait-il ces infinités de galaxies et ces distances évaluées en années lumière

      pour rester cantonné dans le système solaire, l’espace physique dans lequel s’effectuent les révolutions de ces planètes doit il être considéré comme un espace Euclidien à 3 dimensions ? alors cela signifierait que le Cosmos est presque entièrement vide ? mais qu’est ce que ce vide ? (oui c’est un peu abscon mais en même temps ça donne le vertige)

      au niveau des révolutions planétaires, Kepler aurait prouvé qu’il ne s’agit pas de cercle mais d’éllipse, une éllipse est défini par 2 foyers, mais alors comme il y a le soleil visible, il y aurait donc un soleil noir invisible (2ème foyer de l’orbite elliptique terrestre) quelle est-sa nature ? a-t-il une masse ? d’après l’astrologie il se déplacerait très lentement, à peine 1° par an


    • medialter medialter 13 janvier 19:29

      @Hieronymus
      "l’espace physique dans lequel s’effectuent les révolutions de ces planètes doit il être considéré comme un espace Euclidien à 3 dimensions ?"

      *

      Oui en première approximation (par exemple pour établir un éphéméride, cela suffira) ; Non en seconde approximation (par exemple pour un GPS, il faut la correction de la mécanique relativiste, sinon la position sera fausse)

      *

      "alors cela signifierait que le Cosmos est presque entièrement vide ?"

      *

      Oui en matière baryonique, mais en fait Non, car pour compenser le mystère du manque de cette matière (sinon toute la physique serait fausse), il faut des modèles qui comblent ce vide. Par exemple dans le modèle hypothétique de la matière noire et de l’énergie noire, si toute la masse de ce qui se trouve dans votre pièce fait 1 tonne, il s’y trouve en fait 5 tonnes supplémentaires de matière invisible (non physique - d’où le quiproquo avec une métaphysique non déclarée), et 14 tonnes d’énergie invisible (en équivalent masse)

      *

      "il y aurait donc un soleil noir invisible (2ème foyer de l’orbite elliptique terrestre) quelle est-sa nature ? a-t-il une masse ?"

      *

      Le soleil noir est un symbole astrologique. En astronomie, il n’a aucune existence physique, si ce n’est un point mathématique particulier


    • Hieronymus Hieronymus 13 janvier 21:54

      @medialter
      très intéressant mais j’ai d’autres questions :

      - je sais bien que le soleil noir est un symbole astrologique mais sur le plan physique, si les orbites planétaires sont des ellipses, c’est qu’il y a un 2nd foyer et pourquoi donc ? pourquoi les orbites ne sont elles pas simplement circulaires ? à quoi correspond donc physiquement ce 2nd foyer ? a-t-il une masse ?

      - on a l’habitude de nous enseigner, en tout cas c’est comme ça qu’on nous l’explique, que notre système solaire fait partie d’une galaxie qui elle même tourne autour d’autres galaxies, etc... on a ainsi un univers ou Cosmos de dimension absolument infini et quasiment vide dont les limites sont inconnues mais qu’on représente toujours sous la forme d’un espace Euclidien à 3 dimensions...

      j’avoue avoir le plus grand scepticisme vis à vis de ces schémas simplistes et mécaniques, d’abord le caractère infini de l’univers, il y a là qq chose d’aberrant, ensuite la représentation qu’on en fait, que signifient ces distances d’années lumières ? ce ne sont que des hypothèses, la réalité est sans doute totalement différente ?


    • medialter medialter 15 janvier 19:29

      @Hieronymus
      "c’est qu’il y a un 2nd foyer et pourquoi donc ? "

      *

      C’est ce qui définit mathématiquement une ellipse, comme 2 points définissent une droite

      *

      "pourquoi les orbites ne sont elles pas simplement circulaires ?"

      *

      Pourquoi voulez-vous qu’elles le fussent ? A la formation du système solaire, la répartition du gaz qui a formé les planètes était réparti de manière hétérogène, c’est tout. Encore qu’en seconde approximation, elles ne sont même pas elliptiques, puisque par exemple la Lune s’éloigne de 4 cm/an

      *

      "à quoi correspond donc physiquement ce 2nd foyer ? a-t-il une masse ?"

      *

      Évidemment Non, puisque c’est une propriété mathématique. C’est un peu comme si vous me demandiez combien pèse le centre d’un cercle tracé sur une feuille

      *

      "d’abord le caractère infini de l’univers"

      *

      Aucun cosmologue ne s’aventure pour l’instant à dire s’il est fini ou non, la seule chose que l’on sache, c’est qu’on est masqué par le rayonnement fossile au delà duquel on trouve l’époque de dernière diffusion qui est opaque, et qui se situe, en gros, 400.000 ans ap BB, ce qui donne un Univers observable de 13,8 Milliard d’années

      *

      que signifient ces distances d’années lumières ?

      *

      Des distances. Comprends pas la question

      *

      "ce ne sont que des hypothèses, la réalité est sans doute totalement différente ?"

      *

      Comprends pas non plus. Il y a des hypothèses (la matière noire), il y a des faits incontestables (l’expansion et son accélération). Vous posez des questions que poserait un gamin de 10 ans, je soupçonne une contestation de fond que vous n’osez pas exprimer, seriez-vous une sorte de Sauquere bis ? smiley


    • Zatara Zatara 15 janvier 19:42

      @Hieronymus
      que signifient ces distances d’années lumières ?

      littéralement, la distance parcouru par la lumiere, telle que définie comme une constante, à savoir environ 300 km/s pendant 1 an, soit 9 461 milliards de kilomètres/an

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ann%C3%A9e-lumi%C3%A8re


    • Zatara Zatara 15 janvier 19:45

      @Hieronymus
      de plus il est complètement faux de représenter le système solaire dont les planètes décriraient des orbites circulaires.... la réalité : https://www.youtube.com/watch?v=r3Laa_38Dq8


    • Hieronymus Hieronymus 15 janvier 22:34

      @medialter
      merci pour les réponses, en fait il faudrait plusieurs articles séparés pour traiter de ces sujets

      sur le caractère elliptique des orbites je vais relire à ce sujet, pour moi c’est un mystère car on définit a priori le mouvement des planètes en se basant sur la Loi de gravitation universelle

      pour moi la théorie du Big Bang n’explique rien, c’est juste un schéma simpliste, une tautologie qui ne répond nullement à la question de l’essence de la matière, de l’espace et du temps

      perso je n’ai pas de schéma arrêté ni de théorie à la Sauquere, je ne pense pas qu’il faille nier l’existence des satellites simplement parce que certaines images seraient bidonnées, ce serait un raccourci excessif et malhonnête, le type est spécial

      je sais bien en physique que l’année lumière est une mesure de distance, simplement je m’interroge sur la plausibilité des schémas, des modèles physiques qui prétendent représenter la réalité de l’univers, quand on figure de telles distances quasi infinies par rapport à notre existence, que prétend on expliquer ? cela me fait plus l’effet d’une gigantesque spéculation que d’une vraie connaissance ..


  • medialter medialter 12 janvier 22:48

    "D’une part ces théories multiversiques sont des "dérivées" de la théorie des cordes"
    *
    Selon certains physiciens, oui, mais selon d’autres (dont Barrau, qui l’explique dans la conf en lien), les multivers sont la conséquence de l’inflation. Si celle-ci a eu lieu, ce qui est très probable, alors les multivers existent.
    Pour ma part, je ne m’y intéresse qu’à titre expérimental. En chamanisme, les sauts d’un Univers à l’autre sont monnaie courante. Dans ce cadre, je trouve la théorie de JPP des Univers gémellaires (qu’il tient des écrits ummites) très séduisante, déjà parec qu’elle s’affranchit de la matière noire, ensuite en raison de son caractère expérimentalement vérifiable par une civilisation à peine plus évoluée que la nôtre, qui pourrait amener le voyage spatial à une vitesse très supérieure à la vitesse de la lumière


  • Badd1 12 janvier 23:22

    Merci beaucoup, M. Petit, c’est très intéressant et fort bien expliqué.
    En 150 après J.-C., l’Égypte n’était plus grecque (ou plutôt macédonienne d’ailleurs, la lignée des pharaons "grecs" après Alexandre le Grand, de Ptolémée Ier à Cléopâtre VII, était macédonienne et non grecque, même si ils ont ouvert le pays à l’hellénisme et aux Grecs), mais romaine depuis presque deux siècles (depuis 30 avant J.-C.).. 


    • cathy cathy 13 janvier 09:12

      @Badd1
      Les généraux d’Alexandre se sont partagés l’empire grec a sa mort. Ils y en avaient quatre dont Ptolémée.


    • Hieronymus Hieronymus 13 janvier 10:17

      @Badd1
      la ville d’Alexandrie (du nom du fondateur) était de culture grecque et la conquête romaine n’y a pas changé grand chose, d’abord parce que tout citoyen romain cultivé se devait de connaître le grec, ensuite parce que dans tout l’est de l’Empire romain la langue véhiculaire était et est restée le grec, le latin n’étant que peu usité, c’est tellement vrai que après l’effondrement de l’empire romain d’occident, le grec (à partir duquel on formera l’alaphabet cyrillique) était la langue officielle de l’empire romain d’orient


  • FritzTheCat FritzTheCat 13 janvier 09:09

    Toujours très intéressant le JPP avec son blog http://jp-petit.org/ même si maintenant il commence à accuser son age le JP.
    Me concernant, j’ai appris une foultitude de choses grâce à lui sur ITER, le bombardier B2 et la MHD, l’incident du Kourzk, la cosmologie, la techno Z-Pinch et la fusion nucléaire, les OVNIS... etc. bref un type passionnant et un grand vulgarisateur.
    Un grand merci à lui !


  • Hieronymus Hieronymus 15 janvier 19:03

    bonsoir à Tous

    apparemment le sujet intéresse moins que je ne le pensais

    j’eus espéré, vu la quantité d’alchimistes en herbe qui fréquente cette plate forme, que le nombre de participants eut été plus conséquent, enfin pas grave

    le mérite de JP Petit est d’arriver à faire sur des sujets sérieux, voire ardus, des vidéos qui soient vraiment ludiques, distrayantes à regarder, ces 2 vidéos sont normalement le début d’une série où JPP devrait continuer et clôre l’historique des principales représentations cosmologiques pour finir par exposer son propre modèle, fruit de décennies de réflexions

    à suivre donc, sur sa chaîne Youtube

    ici je ne sais pas ..


    • Carmela Carmela 15 janvier 19:23

      @Hieronymus
      Bonsoir Hieronymus,

      Je viens de lire votre commentaire sur la page "derniers commentaires" et vous semblez déçu par le peu de participants au thème proposé.

      le mérite de JP Petit est d’arriver à faire sur des sujets sérieux, voire ardus, des vidéos qui soient vraiment ludiques, distrayantes à regarder, ces 2 vidéos sont normalement le début d’une série où JPP devrait continuer et clôre l’historique des principales représentations cosmologiques pour finir par exposer son propre modèle, fruit de décennies de réflexions"

      Je vais aller y jeter un oeil et voir s’il pleut des particules à ultra-haute énergie smiley

      En tout cas, merci pour votre partage,


    • pegase pegase 15 janvier 19:33

      @Hieronymus

      apparemment le sujet intéresse moins que je ne le pensais


      Tout ce qui vient de JPP m’intéresse, malheureusement ou heureusement j’ai aussi une vie en dehors d’AVTV, j’ai collé votre sujet dans mes marques pages "à lire dès que possible" ...

      Il en est où avec ses histoires d’ummites ? smiley

      On aimerait avoir la version de Poutine, il était au KGB, il doit savoir ... 


    • medialter medialter 15 janvier 19:40

      @Hieronymus
      "j’eus espéré, vu la quantité d’alchimistes en herbe qui fréquente cette plate forme, que le nombre de participants eut été plus conséquent"

      *

      C’est parfaitement normal, il n’y a aucun rapport entre alchimie et cosmologie. La première tient son centre de gravité dans la métaphysique, la seconde dans la physique. Quand dans quelques siècles, les cosmologues oseront avouer qu’il leur faut la métaphysique pour sauver leurs modèles, alors le lien commencera à s’établir


    • Carmela Carmela 15 janvier 19:58

      @pegase

      Bonne année pegase !

      https://www.youtube.com/watch?v=QhVW-uUFd-c

      Et vivement la sortie 50 ! smiley


    • Carmela Carmela 15 janvier 19:58

      @medialter

      Mauvaise bonne année medialter smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=LFjymMWfvD8


    • Carmela Carmela 15 janvier 20:13

      @Carmela

      Excellent JPP qui ouvre au delà...

      https://www.youtube.com/watch?v=Rd3KD0zloOE

      Bonne année lumière à vous smiley


    • medialter medialter 15 janvier 21:45

      @Carmela
      "Mauvaise bonne année medialter"

      *

      Trop tard, mon année est déjà bien vérolée smiley Intéressante conférence, notamment un passage qui devrait plaire à Sauquere, un Univers en 2D avec une projection en hologramme, à partir de 1h09mn. Merci pour le lien


    • Hieronymus Hieronymus 15 janvier 22:13

      amusant, d’un seul coup, tout le monde s’est réveillé smiley

      à mon sens tout alchimiste digne de ce nom, ne peut pas ne pas s’intéresser à la Cosmologie, par contre les astronomes, forts et fiers de leur "savoir" passent généralement complètement à côté de l’alchimie, vu le caractère étriqué de leur mode de connaissance

      la matière, l’espace et le temps forment un tout indissociable, s’interroger sur l’un revient revient automatiquement à s’interroger sur l’autre, l’alchimiste travaille essentiellt la matière, mais son questionnement s’élargit forcément au temps et à l’espace

      en tout cas, merci pour vos messages smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 15 janvier 22:28

      @Hieronymus
      Comme je le disais plus haut et comme l’a aussi bien dit Medialter, l’alchimie est une connaissance de soi. Elle est donc le stricte contraire de l’astronomie qui n’est qu’une étude de la matière qui nous servira tout au plus à envoyer des satellites et d’autres choses sans grand intérêt. Les alchimistes peuvent s’interesser à la cosmologie. Ils sont perdus s’ils le font. smiley


    • pegase pegase 16 janvier 00:41

      @Carmela

      Bonne année pegase !


      Bonne année Carmela smiley 

      Petites démonstrations sur Ultima 6 ..

      https://www.youtube.com/watch?v=jRk5nkURHK0

      https://www.youtube.com/watch?v=AosdnMX93XU

      https://www.youtube.com/watch?v=TFfMgH6vjh8



    • Carmela Carmela 16 janvier 10:00

      @pegase

      Superbes envols !

      Merci pegase

       smiley


    • Carmela Carmela 16 janvier 10:36

      @medialter

      "Trop tard, mon année est déjà bien vérolée"

       Fiuuu.... quel "Top secret" sur vos us et coutumes....  smiley

      "un passage qui devrait plaire à Sauquere, un Univers en 2D avec une projection en hologramme"

      Passionnante théorie des cordes...

       



Réagir