vendredi 28 février 2014 - par Éric Guéguen

Le rire réactionnaire de Muray et Houellebecq

Nouveau thème abordé cette semaine dans l'émission des nouveaux chemins de la connaissance  : le cynisme. L'occasion nous est offerte de nous pencher sur les tenants et aboutissants des œuvres de Philippe Muray et de Michel Houellebecq, ou comment cogner sur la gauche sans être de droite.

 

 

L’analyse faite de Philippe Muray est praticulièrement intéressante.

 

Y sont évoqués les thème du rapport au réel, de l’angélisme, de l’Empire du Bien, de l’homo festivus, de l’"égalisme".

 

Ni gauche, ni droite, un seul parti : la réaction.

 

Le début est un peu lent, pour les plus impatients, les quinze premières mnutes sont simplement introductives.

 

 

Références musicales :

- Philippe Muray, Tombeau pour une touriste innocente

- Didier Super, La droite et la gauche

- Philippe Katerine, J’aime tes fesses

 

Extraits :

- Michel Houellebecq, interviewé par Thierry Ardisson, émission Tout le monde en parle, France 2, 2000)

- Michel Houellebecq, interviewé par Thierry Ardisson, émission Tout le monde en parle, France 2, 2005)

- Philippe Muray, émission Agora de François Angelier, France Culture, 2000)

- Pierre Desproges, sketch les non-handicapés (avril 1986)

- Philippe Muray, interview d’Alain Finkielkraut , émission Répliques (France Culture)

- Fabrice Luchini, lecteur de Muray, interviewé sur son appartenance politique



15 réactions


  • medialter medialter 28 février 2014 13:31

    Guéguen vous me décevez particulièrement smiley Après d’excellent articles vous venez vous ramener avec Philippe Muray ... ?!
    *
    Dites moi que c’est une blague. Ce mec est avec Sollers, son grand pote , un des principaux artisans de la pensée formatée et dominante (vous savez ceux qu’on nomme intellectuels et qui passent régulièrement dans les chroniques de l’Express), pensée érigée en style aurait ajouté Cioran. Non, il doit y avoir du second degré chez vous, rassurez-moi.
    *
    Ce mec ose publier un "manifeste pour une pensée libre"smiley ), tenez-vous bien, co-signé avec Finkielkraut et Taguieff (grand conférencier du B’nai B’rith en France). Qui (à part des analystes étudiant le travestissement de la pensée unique en pensée libre), perdrait son temps à écouter 5 mn d’un mec qui n’a pas honte d’afficher de telles alliances ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2014 13:42

      Eh bien désolé de vous décevoir mais je suis effectivement un grand fan de Muray. Les Inrocks ont beau nous le faire passer pour un beauf à la posture réac’ pour amoindrir son aura posthume, je vois beaucoup de génie dans sa prose.

       
      Et je me contrefous de son manifeste. Lisez plutôt ceci, dont on ne parle jamais :
      http://www.amazon.fr/Le-XIXe-si%C3%A8cle-travers-%C3%A2ges/dp/2070756718/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1393591104&sr=8-1&keywords=le+xixe+si%C3%A8cle+%C3%A0+travers+les+ages
      ... édité par ce,,, "biiiiiip",,, de Sollers, certes, mais je ne suis pas sectaire.

       

      Au sujet de mes "excellents" articles, merci, mais j’aimerais vous y rencontrer plus souvent dans ce cas... Vous avez certainement une pierre à apporter à mes édifices.

      Mon dernier article portait sur Coluche et j’ai fait un sérieux bide avec un sketch peu connu qui - mea culpa une nouvelle fois - me tord de rire. (Extraits sur commande).


    • medialter medialter 28 février 2014 14:18

      Vous aimez peut-être vous mettre la tête dans le sable, mais son manifeste, il l’a bel et bien (co)écrit. Attention Guéguen, à force de vous complaire avec des complices de la police de la pensée (dite pensée libre), vous allez finir par attraper le syndrome de Stockholm. Et participer activement au fait que le clown Dieudonné vaut, philosophiquement parlant, bien mieux que 10 de ces flicaillons intellos, et je dis ça avec une grande tristesse. Donc à bientôt peut-être pour un de vos prochains articles, BHL peut-être, que vous allez essayer de nous caser dans une séance de rattrapage ? Doit-on vous appelez le Jacques Vergès de la gangrène philosophique et littéraire frannçaise ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2014 14:24

      Dois-je vraiment répondre à cela ?
      Je pense que vous me connaissez très mal, contrairement à d’autres. Oubliez-moi et concentrez-vous sur les perles d’intelligence d’Agoravox, celles qui, à vos yeux, sont effectivement gages d’une liberté de pensée.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2014 14:20

      N’allez pas mettre Muray dans le même sac que l’esprit C-ANAL !!! Ils sont au rebours l’un de l’autre. Muray était un esprit libre, sur Canal, il n’y a liberté d’esprit, ni même esprit.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2014 14:34

      Jobel, on peut déplorer la contrefaçon sans remettre en cause la qualité du produit original. Je trouve assez particulier de reprocher à Desproges les nains qui tentent de le singer.


    • medialter medialter 28 février 2014 15:04

      "Muray était un esprit libre"
      *
      Argggggggggggggggggggggggggggggggghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
      "Libre". Il a osé. Il a osé reprendre ce mot si cher aux enfumeurs et en titre dans le manisfeste.
      *
      Allez, un petit extrait, que l’on juge de la "pensée libre" :
      "Oui, nous pensons que l’abandon progressif du modèle français d’intégration, fait d’exigences et de générosité, est une erreur dont les populations issues de l’immigration sont les premières victimes"
      *
      Ceux qui savent qui sert et quel objectif sert cette petite phrase apprécieront. Bel esprit libre.
      *
      Guéguen je vous condamne à ôter l’emblême grec que vous portez, et qui symbolisait la capacité de discerner dans les ténèbres


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2014 15:14

      Passez votre chemin, je ne vous ai pas attendu pour être l’un des rares, trop rares ici (avec Machiavel1983, Gollum, micnet, Frida et une poignée d’autres) à mettre à l’honneur l’Antiquité.
      Preuve que vous me lisez quand ça vous arrange.
      À présent laissez choir mon esprit perdu et allez vous amouracher de quelqu’un d’autre.

       

      PS : Finkielkraut provoque ici des réactions épidermiques, une sorte de prurit du langage qui fait éructer certains. Je l’ai constaté lorsque j’ai posté une interview de lui. Et comme Muray et lui étaient amis (Luchini aussi), forcément, ça fait jaser. Je ne vois dans ces amalgames aucune véritable "liberté de pensée" ou de "penser". Quant à citer BHL sur l’un de mes posts, je vous le dis clairement, c’est comme si vous m’aviez chié dessus.


    • medialter medialter 28 février 2014 15:34

      Ne le prenez pas mal, Guéguen, on peut croiser le fer s’en s’encombrer des tartufferies sociales et du politiquement correct. Je préfère les bagarres et les poings sur la gueule à la Lino Ventura qui finissent autour d’un bière aux violons qui masquent une hypocrisie abyssale. Aujourd’hui on s’empoigne, demain on chantera "Hollande la sens-tu ...". Sans rancune smiley


  • 65beve 28 février 2014 18:53

    @Jobel

    Houellebecq est simplement suicidaire.
    cdlt.



  • L'Andalou L’Andalou 28 février 2014 19:17

    C’est une très bonne émission.
    Je ne connais pas très bien Philippe Muray, mais j’ai toujours entendu dire que c’est un remarquable styliste. Dans la mesure où j’aime les livres bien écrits, il fait partie de ma liste des auteurs à lire cette année. Le livre cité plus haut a l’air intéressant.


  • Zatara zatara 28 février 2014 21:00

    Merci Eric, très intéressant !


  • gerfaut 28 février 2014 22:12

    Comme disait Oscar Wilde, le cynique est celui qui connait le prix de tout, ... mais la valeur de rien.


    Revenu de tout..., ou parvenu au delà de tout... 

    La science du constat, c’ est bien, c’ est nécessaire, mais cela ne tient pas la longueur, cela ne mêne pas plus loin, le risque est de s’ y complaire. 

    A la campagne, loin de ces germanopratins, les gens n’ ont pas le temps de ce poser ces questions là, la nature est un guide.

Réagir