vendredi 28 octobre 2016 - par Un gars lambda

Arrêtez de vous prendre pour des "Blacks"

En France, la culture afro-américaine fait des ravages identitaires chez les personnes issues de l'immigration africaine et nord africaine.
Aujourd'hui, les africains déracinés se prennent pour des "Blacks", des afro-américains.
A croire que les personnes issues de l'immigration africaine ont vécu un déracinement de plusieurs siècles, qu'ils ont connus plusieurs siècles d'esclavages, alors qu'ils sont, eux ou leurs parents, nés en Afrique, ils portent leur nom ancestrale, et bien d'autres choses.
Le pire, c'est lorsque des personnes issues de l'immigration maghrébine finissent par se positionner par rapport aux "Blancs". Alors quand un jeune se prend pour un "black" parce qu'il écoute beaucoup de Rap, pour le style, on comprend, mais quand il s'agit de personne qui ont plus de 40 ans ....

 



12 réactions


  • Masque de mort Masque de mort 28 octobre 2016 12:25

    Le genre d’article qui va déchaîner tous les racistes du site , y’a plus qu’à aller chercher les Pop-corn et à s’installer confortablement 


    • Qiroreur Qiroreur 28 octobre 2016 12:53

      @Masque de mort
      Ecouté ce matin avant parution et voté contre, mais ça ne vaut rien. C’est du sous-BLL


    • microf 29 octobre 2016 00:26

      @Masque de mort

      Entiérement d´accord avec vous, ce déchainement raciste va bientôt se vérifier.


    • Masque de mort Masque de mort 31 octobre 2016 16:06

      Finalement non, je me suis trompé. 


    • microf 31 octobre 2016 16:23

      @Masque de mort

      Non, non vous ne vous êtes pas trompé, je ne vais pas écrire pourquoi, mais je pense que vous savez pourquoi vous ne vous êtes pas trompé.


  • Qamarad Qamarad 28 octobre 2016 12:52

    Impossible d’écouter jusqu’au bout. Je n’ai rien contre une discussion à la provençale, décontractée et décousue, mais pas en vidéo. Cela devient vite pénible.


  • ged252 28 octobre 2016 14:13

    Vidéo qui présente un point de vue intéressant mais je ne vois pas où est le problème
    .
    Des maghrébins qui se prennent pour des arabes.
    Des noirs qui se prennent pour des arabes.
    Des noirs africains qui se prennent pour des noirs américains : des blacks.
    .
    Il a oublié des Blancs qui se prennent pour des noirs, des femmes blanches qui se prennent pour des noirs ethiopiens ou somaliens ..
    .
    Ben quoi ? Tout est normal !.


    • Croa Croa 29 octobre 2016 10:34

      À ged252,

      Pas très intéressant en fait, moi j’ai zappé.

      Ceci dit c’est vrai que souvent les noirs n’assument pas d’être simplement noir, ils préfèrent être « black » ! Surtout les jeunes il faut dire : ceux qu’on voit dans les rues avec des godasses à virgule.  smiley
      Bon ça leur passera....  smiley

      Ceci dit ils ne sont pas seuls et en retour beaucoup de blancs n’osent pas désigner un noir autrement que par « black » comme si ça devait les vexer de les voir comme ils sont sauf à leur donner cet air américain moins dévalorisant je suppose.

      Si tout le monde faisait un peu moins attention à ça je pense que tout le monde s’en porterait mieux, non ?


  • Norman Bates Norman Bates 29 octobre 2016 10:59

    Et ben punaise...les bulldozers qui œuvrent en ce moment à Calais sont venus "nettoyer" ce module, soudainement délesté de la moitié de ses commentaires...sans l’ombre du moindre discernement...

    Il y a sur Avox des lecteurs sensibles, des esprits fragiles qui n’ont pas la lumière à tous les étages, certes, mais peut-on de temps en temps penser aux autres.. ?

  • Norman Bates Norman Bates 29 octobre 2016 11:18

    Ceci dit, les "personnes issues de l’immigration africaine" sont souvent renvoyées à leurs origines, leur couleur de peau, même s’ils sont français depuis X générations...

    Tu viens de quel pays.. ? toi y en a parler français.. ?
    Les représentations ont la peau dure, elles touchent également nos compatriotes des DOM-TOM...
    Arrêtez de LES prendre pour des "blacks", ou ne soyez pas étonné qu’ils se tournent vers une culture "afro-américaine" qui ne s’embarrasse pas de ces idées préfabriquées... 

  • gerfaut 29 octobre 2016 11:23

    Une analyse partiellement juste, interessante quand il s’ agit de démasquer ceux qui se mettent une étiquette, "black", "Africains", "négritude". Comme si les descendants actuels en Afrique ne descendaient pas aussi des esclavagistes noirs de la traite africaine interne, parce que ce sont des noirs qui capturaient d’ autres noirs pour les vendre aux européens ou pour avoir des esclaves pour eux mêmes.


     Mais il suggère de ces étiquettes par "pauvres", "opprimés", "classes populaires". Donc l’ analyse marxiste classique riche/pauvre, et zou le matérialisme historique.

    D’ une connerie l’ autre....

Réagir