lundi 17 février 2014 - par Qamarad

Toulouse, capitale de la haine !

Application du plan Vallso-Belkacem et stratégie de la tension

 

Dans la nuit de vendredi à samedi ou de samedi à dimanche, des croix gammées et des inscriptions antisémites et homophobes ont été taguées sur plusieurs bâtiments du coeur de Toulouse, dont un centre destiné aux homosexuels, un cinéma et des locaux politiques.
L’Espace des diversités et de la laïcité, qui a pour vocation d’accueillir les victimes de discriminations et qui héberge en particulier un centre LGBT (lesbiennes, gays, bi et transsexuels) a été visé, ainsi que le local de campagne du candidat du Parti de gauche aux municipales, celui du Front de gauche, le cinéma art et essai Utopia, l’entrée de l’Université Toulouse 1 Capitole et le cimetière de Salonique, selon des sources municipales et policières. Tous sont situés dans le centre à peu de distance les uns des autres.

 

La nature des coupables présumés s’impose d’elle-même :

 

Myriam Martin, deuxième sur la liste du candidat du Parti de gauche, estime pour sa part que les auteurs sont les mêmes que ceux qui ont défilé à Paris à l’appel du collectif jour de colère.Selon elle, les dégradations commises à Toulouse ne sont pas les premières, pourtant « rien n’est fait » et les auteurs croient pouvoir agir en toute impunité. « Comment est-ce que ça va se terminer ? Ça pourrait être une mosquée, une synagogue. On n’a pas envie que ça se termine à la Clément Méric ».



Petit aperçu de la composition des manifestants :



 

La municipalité et la liste du candidat du Parti de gauche, Jean-Christophe Sellin, ont indiqué qu’elles avaient porté plainte. Le maire socialiste Pierre Cohen, qui s’inquiète régulièrement de la montée des haines en France depuis environ deux ans, s’est dit "profondément choqué" et a pressé la police "de faire la lumière le plus rapidement possible sur cette affaire". "Ces messages de haine sont un danger pour notre République. Il est de notre responsabilité de ne pas laisser s’installer ce climat délétère aux relents des années noires", s’est-il ému dans un communiqué.

Une vingtaine de personnes ont répondu dimanche après-midi à un appel à une "quenelle party" sur la place du Capitole, le coeur de Toulouse, selon la police. Réunies par les réseaux sociaux et se réclamant des "quenelliers toulousains", revêtues d’un tee-shirt noir frappé d’une quenelle, elles se sont prises en photo en train d’effectuer le geste popularisé par Dieudonné.

 

Sources des citations : AFP



30 réactions


  • funambule funambule 17 février 2014 10:44

    après les journalistes qui ne parlent qu’aux journalistes ...
    voilà les XXX qui parlent aux XXX.
    XXX = les personnes capables de comprendre le rapport entre l’inscription de croix gammées dans un centre LGBT, la protestation contre la TVA des artisans, des quenelliers et bien sûr la sempiternelle obsession contre le Front de Gauche, qui revient à chaque approche des élections pièges à cons.
    Quand on ne fait pas parti de ces XXX, on regarde ça, comme un phénomène sociologique : Qamarad pense qu’il y a des gens comme lui qui vont comprendre ce rapprochement sans se rendre compte que c’est tellement tiré par les cheveux que cela ne peut avoir aucune emprise sur la réalité.


    • Qamarad Qamarad 17 février 2014 10:51

      Quel rapport avec l’article ? Où voulez-vous en venir ?


    • La mouche du coche la mouche du coche 17 février 2014 13:01

      Depuis les ordres donnés en public par le ministre de l’intérieur, on a de plus en plus d’articles pro-gouvernementaux sur AVox. Heureusement on les reconnait facilement grace à leur faiblesse intellectuelle, leurs amalgames et leur haine du peuple. smiley


  • Qurtis Kurtis 17 février 2014 10:46

    C’est un coup classique des antifas, ils passent leur temps à chercher des fantômes nazis. Vu qu’ils n’en trouvent pas, ils en inventent. Moi aussi je peux mettre une capuche, un foulard et foutre le bordel en me faisant passer pour un facho...
     
    Personne n’a de preuves, donc on peut raconter n’importe quoi... au pire ce sera des gamins en manque de sensations !
     
    Tout est de la faute de Valls.


    • Phaeton Phaeton 17 février 2014 11:05

      "Personne n’a de preuves, donc on peut raconter n’importe quoi... au pire ce sera des gamins en manque de sensations !"
       

      Cela s’applique bien plus pour l’auteur de cette phrase que pour les auteurs des tags
       


    • vesjem vesjem 17 février 2014 11:13

      @kurtis
      en effet , une pure provoc organisée pour discréditer l’autre bord ;
      les sympathisants du front de droite seraient-ils bêtes au point de se tirer une balle dans le pied à 1 mois des municipales
      à qui profite le crime
      évidemment les coupables sont des groupuscules (qu’on ne retrouvera jamais) , "encouragés" par ceux qui risquent leur siège et privilège .


    • funambule funambule 17 février 2014 11:31

      Laissez tomber Phaeton, à ce niveau là, il n’y a plus de communication possible ...
      je crois qu’il vaut mieux laisser cette secte de "ceux qui regardent le doigt" entre eux.

      Ils sont capables de se répondre mutuellement à leurs messages subliminaux. Kurtis comprend qu’il faut accuser Valls et les ’anti-fas’ grâce au sous-titre ...
      Et, voyez au dessus, Qamarad qui me demande le rapport entre mon message et son article ! Que faut-il de plus ?
      Sans internet comment aurions nous pu imaginer qu’il existe des gens ainsi ?
      Moi, je connaissais des gens qui ne s’intéressaient à rien, qui ne savais même pas écrire.
      Et bien il y a des gens qui savent écrire, qui prennent le temps de réfléchir, mais, qui restent des "regardeurs de doigt".
      Il faut prendre cette réalité en compte.
      Discuter ici ne sert à rien.
      (normalement un bon regardeur de doigt devrait me demander pourquoi alors moi je discute ... )


    • Morpheus Morpheus 17 février 2014 11:36

      D’accord avec Kurtis, je ne crois une seule minute que ces actes de vandalisme ciblés soient le fait de groupes "néonazis", mais qu’il s’agit bel et bien d’actes perpétrés délibérément par les »anti« fas (c’est-à-dire des fascistes "de gauche") agissant sous fausse bannière (à tous les niveaux d’interprétation du termes).
       
      Les mouvements antifas sont complètement infiltrés et télécommandés par l’axe atlantiste et sioniste, et ils agissent en service commandé pour créer délibérément un climat de tensions. De plus, les antifas collaborent bel et bien et sans complexe avec les sionistes et la LDJ (groupuscule fasciste sioniste).


    • Avlula 17 février 2014 13:28

      Déconnez pas, y’a Dieudo samedi... Je suis d’ailleurs très étonné qu’ils n’aient pas cherché à faire le lien, que ce ne soit pas une opération pour l’interdire. Ce serait grossier mais on n’est plus à ça près.


    • Qurtis Qurtis 17 février 2014 18:39

      C’est ce que je dis, on peut raconter absolument n’importe quoi, c’est la mode en ce moment !
       
      Vu comment les hyènes de la Tv cherchent du facho à chasser, je me permet de contre balancer, histoire de m’amuser un peu aussi. Ce genre d’histoire n’a aucun intérêt à part la manipulation de l’opinion publique...
       
      Q


    • zebulon zaza 17 février 2014 19:01

      moi j’y vois plutot comme le résultat des spectacles Dieudonné 

      Certains la quenelle leur monte à la tète 

  • lancelot 17 février 2014 10:57

    m etonnerait pas que ce soit les memes qui ont fait cramer les locaux de charlie hebdo, on les recherche toujours, du moins officiellement .


  • Hieronymus Hieronymus 17 février 2014 11:05

    c’est surement un coup des milices à Mme Valls (bah oui faut lutter contre les stéréotypes du genre, pourquoi ne l’appeler que Monsieur ?)

    vous trouvez pas que les choses s’accélèrent un petit rien ?

    je serais pas étonné d’un petit (ou d’un gros) false flag dans les prochaines semaines qui nous amènerait une Loi d’exception auprès de laquelle le Patriot Act serait de la petite bière...

    entre l’accession à la Chancellerie (30 janvier) et l’incendie du Reichstag (27 février) qui permit de suspendre les libertés publiques, il y eut moins d’un mois, je trouve nos gouvernants actuels quand même un peu "mous" face à l’hydre antisémite...


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2014 11:07

    Il y a des jeunes cons qui font des tags toutes les nuits dans toutes les villes, de préférence sur de belles portes en bois sculpté. C’est malheureux mais c’est comme ça. En général, le niveau mental de ces animaux bipèdes ne permet pas de comprendre la nature exacte des symboles qu’ils ont tenté de gribouiller. L’important est de détruire, de salir, de laisser son caca pour marquer son passage. 


    Des croix gammées ou des triangles verts ou des fleurs rouges ou des lettres illisibles, qu’est-ce que ça change ? Ca reste de la dégradation, ni plus ni moins. 

    Bien sûr, il est aussi fort possible que ce soit un acte stupide des "antifas" ou du gouvernement qui les soutient, pour s’inventer des ennemis imaginaires et se donner une raison d’exister qui ne coûte pas trop cher. 

    • Miroreur Miroreur 17 février 2014 12:24

      Relativiser en permanence finit par écraser la spécificité des délits commis.

      Ici vous amalgamez deux choses différentes sur le fond (car sur la forme, effectivement cela revient au même : une dégradation) en mettant sur le même plan d’une part une dégradation lambda (un tag illisible qui, on est d’accord, relève de la même démarche que celle du chien qui pisse sur les lampadaires pour marquer son territoire), fruit de la bêtise, de l’envie de montrer qu’on existe, de transgresser ou même juste de faire chier pour tromper l’ennui et d’autre part la même dégradation mais avec une portée politique (quelle qu’elle soit) qui en quelques sortes "justifie" aux yeux de son auteur la réalisation. En rajoutant l’élément "choix de sites bien particuliers" (car ils n’ont pas tagué la supérette du coin ...), on s’éloigne radicalement du petit tag minable.
      Quant à attribuer ces actes minables aux antifas, aux illuminatis ou que sais-je encore, je pense qu’à force de voir des manipulations partout (et être toujours dans la spéculation à ce sujet) on finit par occulter les réalités : La clique des décérébrés capables de hurler "Juifs dehors" dans une manif en plein Paris il y a quelques semaines sont (pas forcément eux, mais des représentants locaux de ces mouvances) largement capables de faire ça. Je ne dis pas que les décérébrés d’en face (antifas ou autres) ne sont pas capables également de le faire mais n’ayant pas plus d’éléments que vous, cela reste de la pure spéculation. 

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2014 14:41

      Même si on couvrait TOUS les murs et tous les arbres de France de croix gammées, ça changerait quoi, à part l’esthétique ?? Vous allez devenir nazi automatiquement, défiler au pas de l’oie dans les rue, vouloir envahir la Pologne et vous acheter une voiture coccinelle de collection ? C’est DEBILE. Il n’y a aucun danger de ce genre, mais IL Y EN A D’AUTRES PLUS REELS COMME LE PILLAGE PAR LES ESCROCS DE LA FINANCE ET LEUR COMPLICES POLITIQUES. 


    • pegase peQase 17 février 2014 22:37

      @ Miroreur ,


      Il vous faut regarder cette courte vidéo, vous en avez grandement besoin  smiley
      https://www.youtube.com/watch?v=A3BAo4csD88

  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2014 11:12

    "Le maire socialiste Pierre Cohen, qui s’inquiète régulièrement de la montée des haines en France depuis environ deux ans, s’est dit "profondément choqué""


    Hooo, le pôvre chou, il était "choqué" ! On lui a fait bobo à son petit coeur d’artichaut avec les vilains gribouillages, c’est vraiment trop vilain ! 

  • Nora Inu Nora Inu 17 février 2014 11:25

    Qamarad ,


    cet exemple d’ingénierie sociale, de stratégie de la tension , de création de conflits par un tiers , est symptomatique de notre temps .
    Je viens de proposer un article sur cette manipulation suprême qu’est l’ingénierie sociale (Lucien Cerise parle de choses très complexes en vulgarisant suffisamment pour être compris par le plus grand nombre , mais il faut suivre ... surtout un lundi matin smiley )

    • Rick Rick 17 février 2014 12:09

      J’attends ton article avec impatience.
      Tu as mis le doigt sur un sujet absolument primordiale dans la compréhension des événements qui nous touchent.


    • Rick Rick 17 février 2014 12:17

      Architecture de la Haine


  • bourne 17 février 2014 12:30

    Tant qu’on ne tatoue pas une croix nazi directe sur un LGBT au fer rouge, moi je dis que c’est un non-évenement. Et tant pis si cela obligera les antifas à se graver eux-même sur le cul un emblème nazi pour faire avancer la cause des socialistes largués dans les sondages ! Je ne demande qu’à voir ... smiley


  • Elmapelki Elmapelki 17 février 2014 12:42

    Elle sent l’arnaque a plein nez, cette affaire !
    On va m’expliquer qu’ a notre époque ou tout les centres villes sont truffés de caméra( 30 pour 10000 habs), il n’ai pas possible de lire une marque de basket d’un de ses sauvageons et de les suivre à la trace, de ruelle en ruelle ?
    Non mais, de qui se moque t-on ?!

    Elmapelki


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2014 17:38

      Bah, si on n’a pas pu filmer l’avion qui a percuté le Pentagone... smiley


    • Mr.Kout 17 février 2014 13:26

      C’est surtout sa proximité avec l’Espagne qui en fait un parfait endroit pour les drogués et les vautours qui gravitent autour.


    • l'argentin l’argentin 17 février 2014 15:34

      Bien vu Gangrène, effectivement nous avons à faire à des zones à forte densité de population avec un taux de chômage élevé. Pour une fois que vous élevez le niveau je voulais le souligner ; bravo !


  • Avlula 18 février 2014 08:54

    Ça y est, ils l’ont fait, le lien avec Dieudonné. Regardez ce torchon. http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/18/1821140-tags-honte-etrange-vague-extremiste-avant-venue-dieudonne.html


  • thierry3468 18 février 2014 09:48

    A force de chercher des nazis partout ,certains finissent par en créer ....
    Cela me rappelle la phrase de Klasferld Arno concernant les troubles à l’ordre public pour interdire les spectacles de Dieudonné.Mais ,de toute évidence ,ce n’est que pure coïncidence.


Réagir