vendredi 31 mars - par manu

L’Union Européenne, l’Euro, les dettes et l’avenir

 

Un ministre européen face à M. Mélenchon.

 

 

Mr Verhofstadt ministre européen s'enerve (à 15m) on voit clairement qu'il a peur pour les traités.

 

 

la situation :

 

 

 

Un autre passage à voir :

 

 



62 réactions


  • manu manu 31 mars 17:55


    Pour la seconde vidéo il faut regarder après 2m30 et après 7m.
    Pour la troisième c’est après 7m.


  • ged252 31 mars 17:56

    Dans la troiisème vidéo avec Attali, ils disent :

     ;
    Il y a 3 façon de liquider une dette : par la croissance, par une guerre, par l’inflation et par la rigueur budgétaire.
    .
    La seule façon qui les intéresse et dont ils discutent c’est par l’inflation.
    .
    Les 3 vidéo, c’est grand Guignol. Comment est-ce qu’on peut autant vouloir être à nouveau cocu, après l’avoir été à chaque élection tous les 5/7 de puis 50 ans ?
    .
    Et puis la dette, la dette, de quelle dette ils parlent ? celle de la France, laquelle ? celle de l’Europe, celle de la Grece, celle des USA ? On ne saura jamais ! des bouffons !


    • yoananda yoananda 31 mars 18:50

      @ged252
      la dette d’un l’état. C’est implicite.


    • Deepnofin Deepnofin 31 mars 19:05

      @yoananda Mais la dette d’un état a t-elle un quelconque sens lorsque la majorité des états semblent endettés jusqu’à la hauteur de leur PIB ?
      La dette étant une des clés qui permet à la finance de créer de la monnaie et de tenir les pays et donc les populations par les couilles, et comme nous constatons à quel point tout ça c’est du vent, et qu’aucun pays ne pourra payer sa dette (elles n’ont jamais eu cette prétention, si ?), j’ai du mal à comprendre qu’on accorde encore autant de valeur à cet instrument de malheur (je n’ai pas regardé les vidéos, je rebondis juste sur vos commentaires - et je sors des affirmations péremptoires, je me trompe peut-être ?).


    • manu manu 31 mars 19:09

      @ged252

      Il parle surtout de la dette de la France.

      Il y a 4 façons de liquider une dette : croissance, guerre, inflation ou austérité, et actuellement certains veulent imposé l’austérité à plusieurs pays du sud de l’UE, l’exemple de la Grèce.

      La dette n’est pas un problème et pourrais être réduite aussi si on empruntait directement à la BCE à 1%, actuellement la BCE prête à 1% à des banques privées qui elles nous prêtent à 4 ou 5%.


    • yoananda yoananda 31 mars 19:13

      @Deepnofin
      la dette ça se roule.

      Le problème, c’est qu’on est de moins en moins en position de le faire rouler. Les critères de maastricht sont une "astuce" pour permettre son roule : à 60% de dette, 3% de déficit et 5% de croissance, fais le calcul, ta dette reste constante.

      En fait, il y a un autre critère, que j’oublie à chaque fois, qui dit que si les recettes fiscales sont <4% des intérêts de la dette, alors, historiquement, on finit par faire défaut sur la dette. Je peux retrouver le critère exact si ça t’intéresse.

      La question c’est bien celle-ci : ne pas faire défaut.

      La dette en soi n’est pas du tout un problème. Le problème c’est l’absence de croissance qui empêche le remboursement, et c’est pour ça qu’il y a tous ces débats.


    • yoananda yoananda 31 mars 19:20

      @yoananda
      ha non, 4% c’est le taux des bons du trésor français qui nous feraient faire défaut. Je vais retrouver ce fichu critère.


    • manu manu 31 mars 19:32

      @yoananda

      Une croissance importante sa va être difficile vu la concurrence mondiale qu’elle soit chinoise (sur les nouvelles technologies), américaine (grâce à un dollars plus faible que l’euro) ou qu’elle vienne de pays où la mains d’œuvre est moins chère ; et n’en parlons pas si on sort de l’UE.


    • yoananda yoananda 31 mars 19:36

      @yoananda
      ha ça y est j’ai retrouvé :

      "Et, au-delà de 10 % du produit des prélèvements obligatoires, la charge d’intérêt peut conduire à une dégradation de la notation des emprunts d’Etat"

      J’avais fait le calcul en 2012, ça donnait des OAT à 6.1% pour dépasser ce seuil.

      Vu qu’actuellement on est à 100% de dette env, qu’on a un taux de prélèvement de 44%, ça fait que si les OAT montent à 4.4%, on est fichu.

      Le taux actuel est de 1% à cause des magouilles de la BCE.


    • manu manu 31 mars 19:52

      @yoananda

      "Le taux actuel est de 1% à cause des magouilles de la BCE."

      Le taux d’OAT ?

      Tu as des liens intéressants et compréhensible pour les non spécialistes ?


    • yoananda yoananda 31 mars 20:06

      @manu
      hum ... si tu ne sais pas ce qu’est une OAT (obligation assimiliable au trésor) tu pars de loin.

      le taux actuel est ici : http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

      C’est (pour simplifier) le taux principal d’endettement de l’état français fixé par les marchés.

      (il y a plusieurs taux selon les échéances, mais on considère que l’échéance de 10 ans sur-détermine les autres taux, qui sont du coup un peu négligés, sauf quand il y a des anomalies. Le taux de 2 ans est souvent cité)


    • manu manu 31 mars 20:35

      @yoananda

      Je vois juste un un peu se que sa représente, j’ai pas de télé chez moi et je m’intéresse peu à l’économie, à part en ce moment.

      Je veux juste comprendre en gros comment marche l’économie, comprendre suffisamment pour savoir ce qu’il faut faire, qui nous manipule et qui dit des choses intéressantes.

      Si tu as des sites à conseiller des liens pour les non initiés.


    • yoananda yoananda 31 mars 20:49

      @manu
      je peux te dire que "qui manipule" : tout le monde, surtout ceux qui prétendent dénoncer les manipulateurs ! lol

      A part prendre un bon bouquin d’éco et d’étudier, ce n’est pas du tout facile de te répondre en fait. L’économie c’est plein de guerres de clocher.

      Moi je suis parti justement des OAT un jour un gus m’en a parlé et je ne savais comme toi ce que c’était. Donc j’ai pris mon ordi et j’ai cherché. Pour comprendre la dette, je suis reparti du néolithique pour comprendre les échanges, la monnaie, l’invention des banques, des chèques, de la dette, le système bancaire moderne, etc...

      C’est tellement vaste ... tu me poses une colle.

      Ha si, je te conseille la micro-économie, les robinsonades de André-Jacques Holbecq sont très bien pour démarrer je trouve, ludique, courte, mais riches d’enseignement. Impossible de les retrouver !!! zutalors !


    • manu manu 31 mars 21:06

      @yoananda

      Ok, je chercherai merci.

      La BCE se transforme en SEBC apparemment qu’est ce que sa change (ou changera) en gros pour les dettes et l’Euro ?


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 31 mars 21:37

      @manu

      Si je comprends bien le raisonnement de C. Sannat. L’Euro est déjà mort sans qu’on nous le disse. D’où l’arrêt de la BCE, ce qui redonne les responsabilités aux banques nationales. Chaque Etat va devoir se préparer à repasser sur une monnaie nationale au lieu de l’Euro ce qui induirait une dévaluation ou réajustement de la valeur dans la nouvelle monnaie en fonction du passif de dettes de l’état-nation.

      Que c’est juste une question de temps avant que ça se fasse.

      Au vu des montants de dettes, la transition se ferait dans la douleur si les gens ne se préparent à diversifier leur portefeuille.

      Transférer ta thune dans la pierre où l’or par exemple pour conserver ton patrimoine au mieux.

      Je sais pas si j’arrive à être assez clair pour me faire comprendre.


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 31 mars 22:00

      @SavageAndCrazyHorse
      Et aussi que la BCE ne sera plus là pour racheter les dettes pourries des uns et des autres.


    • Croa Croa 2 avril 00:10

      À yoananda

      Bien sûr que si, la dette est UN PROBLÈME  ! Ce, à cause de l’USURE, c’est à dire des intérêts. Les banquiers ont inventé un système de loyer sur l’argent qui appauvri les pauvres !
      *

      Cette arnaque est absolument à abolir ! smiley


    • yoananda yoananda 2 avril 00:33

      @Croa
      meuh non, la dette n’est pas un problème en soi, mais en est devenu un en ce moment (et encore), l’usure ce n’est pas les intérêts.


    • Croa Croa 2 avril 00:48

      À yoananda

      Tu pinailles... L’usure c’est faire payer des intérêts. Effectivement ce n’est pas tout à fait pareil mais c’est lié.


    • yoananda yoananda 2 avril 00:58

      @Croa
      non, l’usure, ce sont des taux d’intérêt excessifs. Les intérêts "raisonnables" (ce qui dépends de l’inflation) ne posent pas de problèmes sauf en cas d’absence de croissance ET d’inflation.

      On a même des taux d’intérêts négatifs en ce moment dans certains pays ...


    • Croa Croa 2 avril 08:54

       À yoananda,

      Faux  ! Ce qui te trompe (c’est fait exprès comme beaucoup de mesures politiques) c’est le « taux de l’usure » qui n’a rien à voir avec ce qu’est l’usure. En fait il faudrait parler en de taux d’usure excessif sur les règlements concernés par ce concept.

      .

      Le terme d’usure vient du temps où la monnaie était représentée par de l’or. En effet la monnaie est censée représenter des richesses réelles. Il se trouve que les intérêts ne peuvent pas l’être d’ou obligation d’émettre un supplément de pièces pour couvrir le manque donc les rois étaient bien obligés de réduire progressivement le poids en or ou en argent des nouvelles émissions monétaires, un peu comme si la monnaie s’usait ! smiley
      .
      À notre époque l’or n’est plus référent. Mais ça fonctionne tout pareil : On règle ça par un peu d’inflation ce qui correspond bien à une baisse de la valeur de la monnaie puisqu’il faut de plus en plus d’unités monétaires pour acheter le même bien réel.


    • yoananda yoananda 2 avril 10:53

      @Croa
      trop simpliste comme vision de la monnaie et de l’économie. Si tu es ouvert à la discussion et à la remise en cause, je veux bien en discuter, mais si tu es persuadé de savoir, on en reste la.


    • ged252 3 avril 10:21

      Je retire ce que j’ai dit, j’ai vu les 3 vidéo comme de la propagande pro - Mélanchon, et le belge de la 1ere vidéo fait mauvais effet dans les 3 premières minutes, alors qu’il est intelligent et qu’il a raison. (d’après ce qu’il a dit ici)

      .

      Les deux types en face, les FrOncés sont des non-intelligents.


    • ged252 3 avril 10:32

      @manu
      "La dette n’est pas un problème et pourrais être réduite aussi si on empruntait directement à la BCE à 1%, actuellement la BCE prête à 1% à des banques privées qui elles nous prêtent à 4 ou 5%."

      .

      Il faut bien que les banques paye les loyers de leur agences et les salaires de leurs employès, de toute façon les intérêts seraient plus élevés que 1% même si c’était la BCE qui prétait directement aux Français.

      .

      Encore une fois, si les Etats empruntent directement à leur banques centrales à 0%, alors les hommes politiques empruntent comme des ménagères compulsives et ruinent leurs pays, Mais au lieu d’avoir une dette, c’est la monnaie qui s’effondre et qui ne vaut plus rien, comme au Zimbabwe, ou au Venezuela.

      .

      Qu’on ait une dette impossible à rembourser ou que la monnaie s’effondre ça revient au même.

      .

      Ce sont les hommes politiques qui font des dettes à notre place, et qui sont mauvais, comme le dit le Belge de la vidéo.


    • yoananda yoananda 3 avril 10:59

      @ged252
      "Il faut bien que les banques paye les loyers de leur agences et les salaires de leurs employés, de toute façon les intérêts seraient plus élevés que 1% même si c’était la BCE qui prêtait directement aux Français."

      Et rémunèrent l’épargne de leur clients.

      C’est quand même incroyable que tout le monde oublie ce petit "détail" qui est la raison d’être des banques (qui ne prennent qu’une commission : quand la banque vous prête et vous réclame les intérêts, il y a dedans :

      * la rémunération des épargnants

      * les frais d’assurance

      * les impôts de l’état, les commissions de système bancaire central

      * ET ENFIN leur propre commission pour payer les frais, mais qui est vraiment un pouilleme de l’ensemble (j’avais regardé pour une banque dans leur bilan ce que ça leur rapport : que dalle ! - d’ou les autres activités de spéculation par exemple qui rapportent plus)

      Il faudrait quand même que cette information circule un peu plus, parce que tout le monde s’énerve contre les banques pour des fausses raisons !

      Je vais le redire de manière plus imagée : les intérêts que les jeunes payent aux banques sont payés en grande partie a l’argent déposé par leur parents !!!

      (il y a tout un tas de petit monde qui se sert au passage, mais ça reste négligeable : demandé à ceux qui ont des assurances vie et autres placements de vous expliquer d’ou sort leur argent !!!)


  • tatie danielle tatie danielle 31 mars 18:00

    Vas-y mon p’tit Jean-Luc explose lui la tronche à ce friteux crisse de pneu.

    Vas-y mon p’tit Jean-Luc, te laisse pas faire non plus pas l’Attali, balance lui les falafels dans la goule :)

    Çui-la il a placé le Macron chez les Rothschild et il vient comme d’habitude rappeler aux contribuables qu’ils ont pas intéret à arreter de raquer les 50 milliars d’intérets par an à ses potes les créanciers.

    Balance tous les falafels mon p’tit Jean-Luc smiley


  • yoananda yoananda 31 mars 18:55

    La dette ne se rembourse plus vraiment comme avant, c’est à dire retour à 0 endettement, car la dette est notre monnaie, la dette se "roule". Mais bon, c’est un détail, ça ne change pas vraiment la teneur du débat. On pourrait dire "rouler" ou lieu de "rembourser" que ça serait exactement pareil.


    • manu manu 31 mars 19:21

      @yoananda

      C’est ça voila il ne faut pas rembourser la dette à 100% car cette dette c’est de l’argent qui permet à l’économie du pays de se développer (même si c’est pas le seul moyen). et il ne faut pas comparer directement la dette et le PIB car la dette s’étalonne sur plusieurs années.


    • yoananda yoananda 31 mars 19:39

      @manu
      tout à fait, en 2012 la durée moyenne de la dette était de 7 ans.

      La richesse du pays, c’est d’ailleurs aussi 7 année de PIB il me semble. On a donc, si on vendait le pays, 7X de quoi rembourser notre dette.

      Et puis, il ne faut pas oublier que la France possède aussi de la dette d’autres pays. Il faut regarder le solde.

      Bref ... il y a beaucoup de questions à tiroir dans ces histoires de dette.


    • manu manu 31 mars 19:55

      @yoananda

      La peur de la dette permet de justifier des politiques d’austérité comme celles que proposent Macron ou Fillon.


    • yoananda yoananda 31 mars 20:03

      @manu
      ben oui parce que si tu fais défaut sur ta dette, t’es mal !

      L’austérité, la méchante austérité, c’est surtout de rabotter les privilèges nombreux des fonctionnaires et autres appendices de l’état comme le système médiatique. Et ça, évidement, tu te doutes que ça ne va pas être simple car en France, aider le privé ??? mais tu n’y penses pas, ils sont au service de ces méssieurs du public et non l’inverse !


    • manu manu 31 mars 21:32

      @yoananda

      Alors pourquoi il ont privatisés EDF, La Poste, etc...

      Il vaut mieux que l’état et les hôpitaux, écoles, sécurité sociale, etc fonctionne bien pour le bien être de tous comme pour l’économie.

      Il y a aussi l’évasion fiscale :

      " A l’échelle nationale, les sommes accumulées au fil des décennies dans les paradis fiscaux s’élèveraient à 600 milliards d’euros, soit près de 10 % du patrimoine des Français et 1/6e du budget de l’Etat "


    • pegase pegase 31 mars 22:47

      @yoananda

      Ce qu’il faudrait savoir, c’est en quoi est libellée cette dette ...

       - en monnaie centrale (celle de la réserve fractionnaire de 8%)

       - en monnaie scripturale (la monnaie dette créée spontanément par les banques commerciales)

       - ou en monnaie bien réelle (devises sous forme de billets de banques)


    • yoananda yoananda 31 mars 23:12

      @pegase
      à 90% en droit français.C’est Asselinote qui l’a révélé le prem’s d’ailleurs il me semble.


    • yoananda yoananda 31 mars 23:16

      @manu
      "Alors pourquoi il ont privatisés EDF, La Poste, etc...

      Il vaut mieux que l’état et les hôpitaux, écoles"
      Ce sont justement des gros débats entre économistes, mais la réponse est loin d’être aussi simple.
      Les écoles sont entre les mains de l’état en France, tu as vu ce que ça donne ? la calamité Bekacem ?
       
      Le problème c’est celui des inégalités, et ça c’est lié aux mentalités des peuples, plus ou moins inégalitaires. En France on est les champions de l’égalité (quitte à sombrer dans l’égalitarisme d’ailleurs).
       
      En principe, ce qu’on réserver à l’état et seulement ça, ce sont les domaines "régaliens", peu ou prou.
       
      Tout ça c’est compliqué parce que, prenons par exemple la médecine, et prenons par exemple le cancer, et imaginons qu’on trouve un remède très cher, et que la médecine soit gratuite et assurée par l’état : tout les cancéreux devraient avoir droit au traitement en raison de l’égalité et en dépit du coût : ça ruinerai l’état.
      Donc on peut pas faire n’importe quoi non plus


    • pegase pegase 1er avril 10:55

      @yoananda

      Oui mais en quoi ? 

      Il y a 3 sortes de monnaie ... 4 si on compte le dollars utilisé pour les échanges internationaux (depuis les accords de Bretton woods)...

      - La monnaie centrale c’est celle qui est échangée entre les banques, celle là nous n’y avons pas accès ... elle est aussi utilisée pour la réserve fractionnaire des banques ...

       - La monnaie scripturale c’est celles qui est créée spontanément par les banques commerciales par la dette aux particuliers et aux entreprises ... Ce ne sont que des chiffres sur les comptes ..

       - La monnaie bien réelle, les billets, les pièces ...

       - La monnaie utilisée pour les échanges internationaux (dollars US)


      Quand l’état emprunte de l’argent, il emprunte quoi ? 

      et la dette, quelle forme a t’elle ? 

       


    • yoananda yoananda 1er avril 10:57

      @pegase
      ben scripturale, non ? que veux-tu que ce soit d’autre ?


    • Croa Croa 2 avril 00:21

      À manu,

      Mais non, il n’y a rien à « rembourser », tout ça c’est de l’arnaque !

      Ça ne « s’étalonne » (?) même pas sur plusieurs années, la DETTE EST ÉTERNELLE ! (en fait ça se renouvelle) Enfin éternelle... tant que les pigeons que nous sommes continueront à marcher smiley 

      Seule solution  : On descend tous ces parasites ( les têtes des banquiers sur des piques ! smiley ) et on annule toutes ces soit-disant dettes !


  • yoananda yoananda 31 mars 19:01

    Wow !
    Attali qui se fait remettre en place par la Merluche !!! alors la, je suis hyper-impressionné !!!
    Le coup de la menace nucléaire, c’est la première fois, la première fois, que je vois Attali séché !
    D’ailleurs, au niveau langage non verbal, on voit qu’Attali est dominé !
    Incroyable.
    Je savais Melenchon en grand tribun, mais les débats, c’est autre chose et les débat contre Attali, c’est encore autre chose.
    J’avoue, je suis impressionné.


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 31 mars 19:09

      @yoananda

      Il était en grande forme ce soir-là, il en a séché plusieurs à la chaîne. Attali, Lenglet, Apparu ...

      Tous renvoyés dans les cordes.


    • pegase pegase 31 mars 23:29

      @SavageAndCrazyHorse


      Il ne pourra pas changer les traités, ils ont été conçus spécialement pour ne pas être modifiables ... Melenchon aura beau agiter ses bras, il ne pourra pas les changer !

      Il le sait parfaitement, ce type est un menteur !

      Exemple : concernant les mouvements de capitaux (article 63 du TFUE) qui permet les délocalisations et la sous traitance dans les pays asiatiques, le Luxembourg et Malte s’opposeraient à la modification de cet article ...

      Notez bien qu’il ne concerne pas seulement les mouvements de capitaux dans l’UE intramuros, mais aussi dans le monde entier, y compris les Iles Caïmans ...


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 1er avril 11:41

      @pegase
      J’ai écouté Mélenchon plusieurs fois à ce sujet. Il parle de s’entendre avec les pays comme l"Italie, l’Espagne, le Portugal qui représentent un poids non négligeable afin de contrebalancer l’influence allemande. De se mettre en accord, le cas échéant, rien ne lui interdit de faire un référendum pour quitter l’union européenne.


    • yoananda yoananda 1er avril 11:45

      @SavageAndCrazyHorse
      il veut s’entendre avec les loosers de l’UE en somme pour faire front commun (en bon gauchiste) contre le méchant riche Boche (à qui sont dus les dettes en grande partie).

      Au final, dit sans précautions oratoires, c’est à ça que ça revient et c’est typiquement pour ça qu’on déclarait des guerres aussi à l’ancien temps.


    • manu manu 6 avril 14:06

      @yoananda

      Pour moi c’est si on ne fait rien qu’il y a le plus de risques.


  • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 31 mars 19:15

    Verhofstadt est un supplice à écouter tout le long la première vidéo avec son discours pro-européen et sa manière à couper ses interlocuteurs.

    Genre ça va pas assez vite dans les réformes et le transfert de pouvoir vers le conseil européen.
    Encore un qu’on retrouvera chez Goldman and Sachs pour profiter de sa retraite.

  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 31 mars 21:40

     ged252  31 mars 17:56

     « Dans la troiisème vidéo avec Attali, ils disent :

      ;
     Il y a 3 façon de liquider une dette : par la croissance, par une guerre, par l’inflation et par la rigueur budgétaire.

     La seule façon qui les intéresse et dont ils discutent c’est par l’inflation. »
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Débat fondamental mais le poids des marchés et les QE* qui vont de pair, n’ont pas été sérieusement analysés.

    Ego & démagogie ont caractérisé la carrière de ces deux gus -ils ne peuvent reconnaître que le sujet les dépasse de beaucoup- ce qui les pousse inéluctablement au charlatanisme habituel !

    En vérité la crise que nous vivons est la crise du capitalisme* que personne ne veut voir vraiment dans sa funeste réalité ; pourtant chez les grecs avec le camarade TSIPRAS s’en est devenu caricatural : on s’accroche aux branches, comme on peut, car la maladie du crédit à tout va -crédit essentiel dans le système capitalisme- ne pourrait disparaître en fait qu’avec la fin du capitalisme lui-même. Et cela seule la guerre, interdite a priori -jusqu’à quand ?- par le nucléaire, pourrait l’imposer et devient par conséquent la seule sortie qui paraît probable** malgré tout *

    *voir mes divers articles & commentaires que j’ai produit ici depuis plus de 3 ans sur le sujet !
    ** la fin de l’homme sur la terre est une forte probabilité pour ceux capables de regarder la réalité en face.

    Merci


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 1er avril 12:06

      @Mao-Tsé-Toung

      Je suis d’accord avec vous sur le capitalisme qui est arrivé à bout de souffle mais le problème vient d’un manque de volonté politique, au niveau international, à s’imposer à l’oligarchie financière.

      La crise de 2007 l’a prouvé, on parlait de remettre les banques au pas.

      Séparer les banques de dépôts et celles des financiarisations par exemple.

      Les interdire de jouer avec des effets de leviers pour lesquels elles n’ont pas les reins assez solides.

      Hormis des belles paroles, rien de concret et le système s’entretient en créant toujours plus de dettes, dette qui si elle n’est pas réglé par les générations actuelles seront pour les futurs.

      Un nouveau-né se prend une dette de + 30 000 euros dès qu’il ouvre les yeux, dernière estimation du FMI sur la répartition de la dette mondiale.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 1er avril 12:57

      @SavageAndCrazyHorse

      "Je suis d’accord avec vous sur le capitalisme qui est arrivé à bout de souffle...

      Hormis des belles paroles, rien de concret et le système s’entretient en créant toujours plus de dettes, dette qui si elle n’est pas réglé par les générations actuelles seront pour les futurs."

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      C’est beaucoup plus grave que ce que vous croyez : le capitalisme est un système très pervers qui avilit tout ce qu’il touche ! L’exemple grec est patent !

      Donc peu d’hommes sont en état de résister : il n’y a pas que les "élites" qui sont atteintes !

      Quelqu’un a dit : les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent ; ça n’a jamais été aussi vrai .

      Les Melenchon, Tsipras & Co, c’est la vieille école démagogique... ça surfe sur la connerie humaine.

      Merci


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 1er avril 14:46

      @Mao-Tsé-Toung

      Tu n’as pas tort quand tu dis que tout le monde a sa part de responsabilité mais au vu du matraquage fait par les dogmes du libéralisme il n’est pas évident de toujours arriver à sortir de ce carcan imposé.

      Suffit de regarder un débat entre professionnel de la finance, quel type de pensée est le plus représenter sur un plateau tv derrière un vocabulaire technique abscons. Avec pour finalité, plus de libéralisation des marchés pour libérer les forces vives de la compétitivité. J’entends cette propagande depuis je suis gosse.

      Tout le monde n’a pas le temps ou les moyens de se pencher en profondeur sur cette question. 

      Toi, quelle sortie vois-tu à ce système où pense-tu que les jeux sont déjà faits ?


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 1er avril 20:29

      "@Mao-Tsé-Toung

      Toi, quelle sortie vois-tu à ce système où pense-tu que les jeux sont déjà faits ? "

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @SavageAndCrazyHorse

      ... depuis le KRACH de 1987, j’ai écrit que le KRACH dont on se relévera pas était inéluctable !

      Maintenant les QE à répétition & les TAUX négatifs, je ne les avais pas du tout prévus !

      L’économie/finances n’est pas une science, mais une discipline très complexe dont je ne connais aucun véritable expert.

      Donc oui ! sans miracle, c’est la guerre qui est probable !

      Merci


    • Croa Croa 2 avril 00:30

      À Mao-Tsé-Toung,

      Ils ont oublié l’effacement pur et simple ( ça m’étonne de Mélenchon.) Ceci dit l’inflation c’est un effacement doux puisque on rembourse sans renouveler la dette grâce à une émission monétaire.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 avril 01:22

      Croa 2 avril 00:30

      "À Mao-Tsé-Toung,

      Ils ont oublié l’effacement pur et simple ( ça m’étonne de Mélenchon.) Ceci dit l’inflation c’est un effacement doux puisque on rembourse sans renouveler la dette grâce à une émission monétaire."

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Croa

      ... l’effacement pur et simple, comme vous dites, n’est possible qu’en changeant de système : si on sort du CAPITALISME, ça va de soit, sinon c’est impossible !

      Merci


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 avril 06:13

      @Mao-Tsé-Toung

      Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris :

      "les QE à répétition & les TAUX négatifs" —>règne de la fausse monnaie avec le dollar ROI : C’EST ENCORE PLUS GRAVE QUE LA DETTE !

      ... c’est tellement énorme que je ne pouvais le prévoir en 1987 !

      Fuite en avant de "responsables politiques" ignorants comptant sur un miracle pour s’en sortir ; le problème est que ça ne peut s’éterniser !... évidemment !



    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 avril 07:03

      @Mao-Tsé-Toung

      "Les Melenchon, Tsipras & Co, c’est la vieille école démagogique... ça surfe sur la connerie humaine."

      Quelqu’un a écrit vers 1850 :

      ... quand les démagogues pointent à l’horizon, c’est la fin des civilisations  !


    • Croa Croa 2 avril 09:07

      À Mao-Tsé-Toung,

      Effacer une dette est un simple jeu d’écriture. Ça n’a rien d’impossible ! Par ailleurs c’est bien ce qui se passe dès lors qu’un débiteur fait faillite.

      .

      Inconvénient : Il y a des perdants. (Mais s’agissant des parasites qui nous pourrissent la vie on ne va pas les plaindre !)


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 avril 09:41
      Croa 2 avril 09:07

      "À Mao-Tsé-Toung,

      Effacer une dette est un simple jeu d’écriture. Ça n’a rien d’impossible ! Par ailleurs c’est bien ce qui se passe dès lors qu’un débiteur fait faillite. "

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Croa

      Vous n’avez pas compris que le capitalisme repose sur le crédit, donc sur le pret !

      Votre ficelle est évidemment trop grosse !

      Tuer le crédit, c’est tuer le capitalisme, tout simplement ; vous oubliez tous les corollaires qui en résultent ; les grecs, que vos propos conseillent, le savent mieux que vous, et pour cause !

      Alors pourquoi les grecs -qui n’ont pas besoin de vos conseils- ne le font pas, si c’est si simple que ça, à vous l’entendre dire ?!

      Inconsciemment vous écoutez trop les démagogues ; j’ai écrit sur le sujet !

      Vous faites partie en parlant ainsi, de tous ceux dont je parle ici qui veulent avoir le beurre, et l’argent du beurre ; pays de cocagne qui n’existe nulle part, à part dans votre caboche, et celles de vos semblables rêveurs !

      Reveillez-vous

      Merci


    • Croa Croa 2 avril 11:02

      À Mao-Tsé-Toung

      Les grecs ne le font pas pour deux raisons complémentaires :

      - Ils ne veulent pas quitter l’euro.
      - N’ayant pas le contrôle de l’euro ils ne peuvent que demander sagement l’effacement de la dette, ce qu’ils ont fait. On leur a évidemment dit NON ! smiley


  • le celte le celte 1er avril 10:04

    Ma constatation, je vois des gens se disputer sur la gestion d’un système qu’ils ont eux-mêmes contribué à mettre en place, un peu à la manière de charognards se disputant une carcasse d’élevage. Je constate aussi que tous les grouillots qui commentent ces débats sont des pleureuses, idiots utiles regardant le doigt leur indiquer la direction d’un autre paradigme.

    Il y a une autre manière de régler le problème de la dette virtuelle, c’’est qu’ils aillent réellement se faire foutre !


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 1er avril 11:48

      @le celte

      Si cela était aussi simple, beaucoup l’aurait déjà fait, exemple : le grec Tsipras.

      De plus, les dettes des pays ne se remboursent pas au vu des montants mais donnent droit à une rente aux acheteurs de cette même dette.

      La confiance d’un acheteur doit être préserver si on veut toujours avoir la possibilité d’emprunter surtout au taux le plus bas.

      Dans le cas contraire, il faut avoir les moyens d’assumer le "qu’ils aillent se faire foutre".


    • Croa Croa 2 avril 00:40

      À SavageAndCrazyHorse,

      C’est simple en effet mais à condition d’avoir une maîtrise monétaire. Tsipras ne l’a pas fait parce qu’il tient à ce que son pays reste accroché à l’euro et que la Grèce ne maîtrise pas cette monnaie.
      C’est bête à dire mais si les grecs osaient quitter l’euro ils seraient sauvés. Quelque part ils sont un peu comme des agneaux qui au lieu de fuir à la vue du loup, resteraient figés de peur alors que c’est ce qu’il y a de plus sûr pour se faire manger !


    • le celte le celte 2 avril 07:06

      @SavageAndCrazyHorse

      Faudrait vous renseigner sur la création de la dette privée devenue publique, sur la mafia internationale des banques spéculatives et sur le principe des vases communiquants.


Réagir