lundi 13 mars - par BlueMan

Jean-Luc Mélenchon démasqué : il ne sortira pas de l’Union Européenne lors de son Plan B - Rome - 11 Mars 2017

 

Depuis de nombreux mois, Jean-Luc Mélechon ne cesse dire à qui veut l'entendre qu'il y une impérieuse nécessité "d'une autre Europe", et propose pour cela un Plan A (renégocier les traités, ce qui au passage est impossible car il faut l'unanimité des 28 pays membres pour cela, et que certains pays vont légitimement dire non car ce n'est pas leur intérêt) suivi d'un Plan B (sortir de l'Union Européenne si le Plan A échoue).

 

Eh bien tout cela est faux, il a menti et trompé les français : lors de son Plan B, il ne sortira pas de l'Union Européenne quoi qu'il arrive :

 

"Le Plan B, c'est le Plan A maintenu !"

 

La preuve en images dans cette édifiante vidéo...

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Jean-Luc" et "Mélenchon", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " impost", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " manipul", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " tromper", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mensonge", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mentir", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " menteur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " démasqu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Europ", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " politique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8641.

Le lien destiné au modérateurs pour voir la vidéo :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8641

 

 



100 réactions


    • Pyrathome Pyrathome 13 mars 13:33

      @Ramboo
      Calme toi garçon, du Asselineau tu vas en bouffer pendant 5 ou 10 ans à partir du mois de mai... smiley


    • manu manu 14 mars 09:14

      @Pyrathome

      F. Asselineau travaille pour l’IGF : il a comme collègue par exemple Emmanuel macron.

      Wiki Inspection Générale des Finances (France) :

      "L’inspection a la réputation d’être un formidable accélérateur de carrière. La plupart des membres du corps poursuivent une carrière dans le service public, dans des administrations centrales de l’État (notamment à la direction générale du Trésor), dans des établissements publics, dans des autorités de régulation, dans des collectivités territoriales ou dans des organisations internationales."

      -

      Un article très intéressant : Des tas de rentiers d’État.

      -

      L’UPR existe ( virtuellement surtout) depuis 10 ans, (0,87% aux dernières élections !!!) et pourtant il y a seulement 6 mois Fifi disait :
       « C’est un rassemblement provisoire pour sortir de l’ UE, il faut donc un programme de consensus, et éviter les sujets clivants. Le nucléaire est un sujet clivant. »

      -

      * Progressiste : qui veut aller de l’avant, est pressé d’être dans le futur. Fait tout pour hâter le changement ( + ou - à gauche )
       
      * Conservateur : est satisfait de sa petite vie, ne se pose pas de grandes questions philosophiques. Tente de s’adapter tant bien que mal aux évolutions en sauvegardant l’essentiel (si essentiel = acquis sociaux, alors socialiste (PS historique) ; si essentiel = épargne, alors droite (UMP et PS actuel) )
       
      * Réactionnaire : très mécontent des évolutions. « C’était mieux avant » (les années 50, etc.). fait tout pour retourner en arrière et aux bons vieux fondamentaux éthiques du « sens commun/tradition ». (+ ou - extrême droite )

      Son programme du CNR date de 70 ans et il veut qu’on se retrouve seul hors UE comme avant l’UEE avec l’énorme différence que les autres pays européens seront unis eux.

      -

      Asselineau peut promettre se qu’il veut dans son programme, qu’est ce que sa change ? Il n’a aucune chance d’être élu son programme c’est prendre des voix à Mélenchon.

      Une des choses qu’ils répètent le plus c’est on ne peut pas désobéir aux traités européens, même quand on vient de leur prouver le contraire, si ça c’est pas de la soumission et de la protection du système ça.


  • le celte le celte 13 mars 10:30

    Tiens mon pote, n’ai pas envie de me prendre une bastos .. !


    • le celte le celte 13 mars 11:12

      @le celte

      Précisions :

       Plus haut :Asselineau chez Bourdin ce matin

      J’anticipe par une autre vidéo pour éviter tout malentendu sur la "secte" UPR...

      https://www.youtube.com/watch?v=7s8G3F_1L0M


    • le celte le celte 13 mars 11:58

      @Ramboo
      Faut pas exagérer ! Le combat est le même, c’est juste la méthode qui change, celle d’FA me semble plus radicale, c’est tout. On va pas non plus lui reprocher de ratisser large, hein ? Et puis, faut pas avoir peur du score minable qu’il va faire au 1er tour, une toute petite écharde dans le fion du FN va certainement propulser ce dernier jusqu’à la finale..


    • le celte le celte 13 mars 16:47

      @Ramboo
      dernière chose, le bourdin il a pas moufeter

      Tu m’étonnes ! Une vrai source d’aspiration à scoop ce FA, le Nigel Farage à la Française qui va prendre pour son grade, un futur défouloir !


    • revolQé1 revolQé1 14 mars 12:41

      @Ramboo
      C’est là où tu te plante mon Rambinou,

      je suis 100% sur la position UPR ( car anti traité européen) sans pour autant être anti-FN.

      S’il me prenait l’envie de voter ce serait d’ailleurs dans cet ordre :

      1 UPR,

      2 FN. ( Si l’UPR n’était pas au second tour...)

      Ne pas confondre les sympathisant de l’UPR et ceux de mélenchon qui pour la plupart sont eux,des anti-FN primaires par réflex Pavlovien. smiley


  • fred fred 13 mars 10:32
    Jean-Luc Mélenchon..un manipulateur dangereux..Son but suprême est d’être sur la photo..la preuve son alliance avec le PCF...

  • yoananda yoananda 13 mars 10:42

    Même erreur que Tsipras, même résultat.


  • guepe guepe 13 mars 11:00

    Quel enfumeur....comme ci tout était aussi simple... Bon, je vais hiberner le temps que ces présidentielles à la noix passent. Bien trop énervant de supporter cette mascarade.


  • ldv07 ldv07 13 mars 11:08

    Heu il n’y a que vous pour ne pas l’avoir compris. Nous voulons continuer et reprendre le projet européen là ou il a été dévoyé. C’est clair depuis longtemps.
    Comme ce n’est que le miroir de votre seule argument de campagne "sortir de l’UE" vous vous accrochez au pseudo mensonge de Mélenchon qui ne l’a jamais caché. Vous êtes ridicule.

    Université populaire pour la sortie de l’UE

    https://www.youtube.com/watch?v=WG2iVpYl21w

    Tout est dit


    • ldv07 ldv07 13 mars 11:09

      @ldv07
      Sortie des traités, pardon.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 11:17

      @ldv07
      Je n’ai pas d’hostilité inconditionnelle contre Mélenchon, sur quelques points il propose d’intéressantes avancées avec un certain courage. 

      Cependant, je ne vois pas comment on peut sortir des traités sans sortir complètement de l’UE par l’article 50 comme le font les Anglais et comme le propose Asselineau. 


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 11:45

      @Qaspard Delanuit
      Demandons smiley

      @ldv07, sans hostilité, c’est quoi la différence entre sortir des traités (lesquels ?) et sortir de l’UE par l’article 50 ?

      Ca veut dire quoi "L’Europe, on la change ou on la quitte" ?

      Ca veut dire quoi "On la quitte" si on la quitte pas ?

      Histoire de bien comprendre.


    • Qiroreur Qiroreur 13 mars 12:16

      @ldv07
      Je ne suis pas de l’UPR mais ce que j’ai compris est exactement ce que dit JLM et ce qui est dans le prog (art 50 à 52) de la FI.

      Plan A : Renégo, si accord référendum, si désaccord alors...

      Plan B : Désobéissance = non respect des traités, et s’accorder avec d’autres pays qui voudraient également ne pas respecter les points indiqués

      Or, 

      1. le Plan A ne tient pas la route (renégo en pratique impossible). De plus il n’est question d’un référendum que s’il y a accord sur ce qui aurait été (par miracle, car effectivement il faut l’accord de TOUS les autres) renégocié.

      2. le Plan B n’implique en rien la sortie de l’UE, juste de ne plus respecter les traités ce qui inconstitutionnel dans le cadre de la fonction présidentielle et aurait des conséquences éco, juridiques, diplomatiques énormes pour la France, les personnes morales et physiques françaises.

      S’il y a une erreur dans ce qui est écrit n’hésitez pas à corriger.


    • pegase pegase 13 mars 12:18

      @ldv07

      Nous voulons continuer et reprendre le projet européen là ou il a été dévoyé


      "Vous voulez", mais la France n’est qu’un pays sur 28 de l’union européenne, frère Melanchon aura beau agiter ses petits bras, il ne se passera rien s’il applique son plan B smiley (excusez moi ça me fait rigoler)

      La commission européenne saisira alors le CJUE qui aura l’obligation* d’examiner si la France respecte bien les traités (*puisque c’est dans les traités), auquel cas le CJUE nous condamnera à de lourdes amendes et à l’obligation de respecter les traités .... Exactement comme il nous a déjà condamné à de lourdes amendes assorti de pénalités de retard tout les jours, pour la non retranscription en droit français de la directive concernant les OGM ...


    • pegase pegase 13 mars 12:23

      @pegase

      Exactement comme il nous a déjà condamné à de lourdes amendes assorti de pénalités de retard tout les jours, pour la non retranscription en droit français de la directive concernant les OGM ...


      Puisque c’est dans les traités qui ont été ratifiés par la France à l’unanimité par voie parlementaire en 2008 ...

      Vous ne pouvez pas vous soustraire aux traités, ils ont été signés par l’ensemble des pays européens ... Quoi que vous fassiez ils vont vous sauter dessus ! 


    • yoananda yoananda 13 mars 12:28

      @pegase
      "Vous voulez", mais la France n’est qu’un pays sur 28 de l’union européenne, frère Melanchon aura beau agiter ses petits bras, il ne se passera rien s’il applique son plan B  (excusez moi ça me fait rigoler)"

      C’est pire que ça. On s’en fou des 28 pays. La France n’est pas l’Allemagne. Point. lol. Et ce sera pareil dedans ou dehors de l’UE. En cas de sortie de la France, et peut-être des autres PIGS, L’Allemagne gardera son près carrée, on se retrouvera face à une super-allemagne dopée. Il feront quoi les Merluche et les Asselinotes ? chez qui ils iront pleurer ? l’oncle SAM ?

      Et la finance internationale pro-sioniste ? ils pensent qu’elle va les laisser faire tranquillou ?


    • pegase pegase 13 mars 12:30

      @Qiroreur

      2. le Plan B n’implique en rien la sortie de l’UE, juste de ne plus respecter les traités ce qui inconstitutionnel dans le cadre de la fonction présidentielle et aurait des conséquences éco, juridiques, diplomatiques énormes pour la France, les personnes morales et physiques françaises.

      S’il y a une erreur dans ce qui est écrit n’hésitez pas à corriger.


      Je n’en vois pas, c’est exactement ça, et bien formulé ..

      Probablement il bottera en touche, en faisant semblant de modifier (mais pas vraiment) avec de grands effets d’annonce, assortis de quelques refus de coopérer qui nous obligeront de payer des amendes, fin du quinquennat, il refilera la patate chaude à un autre de ses potes du PS => fin de l’histoire ..... Au final on sera toujours incarcérés dans les traités européens !


    • pegase pegase 13 mars 12:40

      @yoananda

      L’Allemagne gardera son près carrée, on se retrouvera face à une super-allemagne dopée. Il feront quoi les Merluche et les Asselinotes ? chez qui ils iront pleurer ? l’oncle SAM ?


      Vous on voit bien que vous n’achetez rien à des fournisseurs allemands, ni ne vendez rien en Allemagne, ce pays et ses dirigeants se foutent de nous, ils en rigolent et nous prennent pour de la merde ! STOP c’est fini il ne faut plus rien faire avec eux, c’est nous mêmes qui dopons le PIB de l’Allemagne en achetant des produits manufacturés en Chine, ce qui leur permet de vendre du matériel industriel en grande quantité sans barrières douanières chinoises .... Tout ce que vous achetez chinois en France profite directement à l’Allemagne, au détriment de la France et des français...

      C’est cela le vrais scandale du montage européen, c’est une gigantesque pompe à PIB en faveur de l’économie Allemande !


    • yoananda yoananda 13 mars 12:49

      @pegase

      "ils en rigolent et nous prennent pour de la merde"

      [TROLL ON]

      ben ... on a Hollande comme président, et avant Sarkozy, tu veux qu’ils fassent quoi ?

      [TROLL OFF]

      Les allemands ne nous aiment pas. Déjà, c’est leur droit. Ensuite, ça ne réponds en rien à mes objections.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 12:51

      @Qiroreur
      En effet, c’est absurde et on n’a aucune explication des "insoumis" sur cette question. 


    • pegase pegase 13 mars 12:59

      @yoananda

      Les allemands ne nous aiment pas. Déjà, c’est leur droit. Ensuite, ça ne réponds en rien à mes objections.


      Que l’Allemagne refuse ???? Mais ils ne peuvent pas refuser quoi que ce soit, on ne leur demande pas leur avis, ils ont assez gagné de pognon avec cette escroquerie d’origine nazie qui est l’UE ...


    • Qamarad Qamarad 13 mars 13:07

      @Qaspard Delanuit

      Cependant, je ne vois pas comment on peut sortir des traités sans sortir complètement de l’UE par l’article 50 comme le font les Anglais et comme le propose Asselineau.

      C’est une proposition dont les inconvénients seraient supérieurs aux avantages. En vérité, et ce que les inconditionnels de l’article 50 feignent de ne pas voir par dogmatisme ou hypocrisie, c’est qu’entre le temps où la procédure serait enclenchée et sa fin, il y auraient bien quelques mois qui laisseraient le loisir à des spéculateurs et des forces économiques de déstabiliser la France.

      On me répondra : "et le brexit n’infirme-t-il pas votre propos ?" Eh bien, non. Pour 2 raisons essentielles : d’une part les britanniques ont toujours fait parti de l’union sans vraiment en être, en en bénéficiant pour des contreparties minimes (ils avaient toujours un levier essentielle : leur monnaie) ; d’autre part, ces forces, que je décrivais plus haut, tirent partie du forex (marché des devises) qui se trouve... à la City de Londres. Pas question, donc, de se tirer une balle dans le pied.

      L’on comprend alors que ce que dit Mélenchon n’est pas stupide. Il faut tenter de duper autant que possible nos geôliers pour leur soustraire le trousseau de clés au moment que nous jugerons le plus opportun. Tout le reste n’est que littérature (ou vénération de la figure du néo De Gaulle : messire Asselineau).


    • Qamarad Qamarad 13 mars 13:21

      @Qamarad
      Par ailleurs, je rajoute ceci : un faisceau d’indices laisse à penser que les élites allemandes, elles, ont un plan B. Pour l’heure, ne compte que le maintien de l’UE car c’est bien l’intérêt optimal de la politique merkelienne. Seulement, il ne leur a pas échappé que la durée de vie de leur chose arrivait à terme, raison pour laquelle ils ont commencé à imprimer du mark sous le manteau, à échafauder un plan d’union monétaire de l’Europe du nord (proposition qui séduit autant l’AFD que des membres de L’UMPS germanique). Il n’y a pas incompatibilité : l’on substituerait deux zones monétaires (l’une latine, l’autre du nord) au cafouillage permanent du machin européiste.

      Je comprends le rigorisme juridique d’Asselineau dans sa quête de respectabilité auprès des médias français, et sans doute parce que plus profondément, il doit en être imprégné à titre personnel compte tenu du milieu dans lequel il évolue.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 13:22

      @Qamarad

      "C’est une proposition dont les inconvénients seraient supérieurs aux avantages. En vérité, et ce que les inconditionnels de l’article 50 feignent de ne pas voir par dogmatisme ou hypocrisie, c’est qu’entre le temps où la procédure serait enclenchée et sa fin, il y auraient bien quelques mois qui laisseraient le loisir à des spéculateurs et des forces économiques de déstabiliser la France."

      Ah ben merdalors, on peut rien faire donc ? Je vais allez expliquer à mes enfants qu’ils peuvent arrêter leurs études et acheter une corde pour se pendre. 


      "L’on comprend alors que ce que dit Mélenchon n’est pas stupide. Il faut tenter de duper autant que possible nos geôliers pour leur soustraire le trousseau de clés au moment que nous jugerons le plus opportun."

      Ah ouf, vous m’avez fait bien peur. Heureusement que ces spéculateurs sont des crétins que le rusé président Mélenchon va pouvoir duper en sortant de l’UE et de l’euro subrepticement et en douce, vite fait bien fait, ni vu ni connu, par un tour de passe-passe que personne n’aura vu venir et qui lui prendra seulement quelques minutes, au moment exact où les spéculateurs auront le dos tourné. 



    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 13:27

      @Qamarad
      "Seulement, il ne leur a pas échappé que la durée de vie de leur chose arrivait à terme, raison pour laquelle ils ont commencé à imprimer du mark sous le manteau."

      Imprimer du mark sous le manteau ?? Vous allez bien ? Vous pourriez donner vos sources ? Soit de cette information soit du truc que vous prenez, car ça semble très efficace pour décoller la pulpe du cerveau façon Orangina mais en plus fort.  smiley


    • pegase pegase 13 mars 13:42

      @Qaspard Delanuit

      Imprimer du mark sous le manteau ?? Vous allez bien ?


      Vous rigolez j’espère ? 

      Ils ont fabriqués des chars, des avions et des sous marins sous le manteau ..... alors des billets ?  smiley

      "Sous le manteau" parce que le traité de Versailles devait les en empêcher ...


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 13:53

      Ah, voici à présent deux personnes qui vont pouvoir me donner les sources de cette fantastique information. 


    • yoananda yoananda 13 mars 13:55

      @pegase
      non. Visiblement tu réponds sans lire.


    • Qamarad Qamarad 13 mars 14:07

      @Qaspard Delanuit

      Ah ben merdalors, on peut rien faire donc ? Je vais allez expliquer à mes enfants qu’ils peuvent arrêter leurs études et acheter une corde pour se pendre.

      Mon petit Qaspard, pas besoin que vous vous pendiez parce que j’aime à lire vos interventions smiley C’est bien que vous soyez d’humeur voltairienne aujorud’hui, mais... oui, je persiste et je vous explique pourquoi vous avez tort smiley L’on peut regarder le cas d’un précédent historique, l’Argentine, qui fut bien déstabilisé sur le plan économique et monétaire. Ce que je dis n’a rien d’ubuesque au regard de l’actualité de la dernière décennie. Je peux y ajouter la Grèce. Mais ce qui fait que je suis pour la sortie de l’union si il était impossible de la réformer ou de l’amender sévèrement, c’est que, contrairement aux grecs, nous disposons des instruments monétaires pour limiter drastiquement ses effets négatif. A ce sujet, un article de Jacques Sapir qui en parle mieux que moi

      Heureusement que ces spéculateurs sont des crétins que le rusé président Mélenchon va pouvoir duper en sortant de l’UE et de l’euro subrepticement et en douce, vite fait bien fait, ni vu ni connu, par un tour de passe-passe que personne n’aura vu venir et qui lui prendra seulement quelques minutes, au moment exact où les spéculateurs auront le dos tourné.

      Mais ce que je dis est véridique. Cherchez et vous saurez ! L’avantage d’une sortie unilatérale en maintenant au préalable un semblant d’approbation avec Merkel, c’est que, mine de rien, nous déciderons, du temps et que cela évitera une fuite de capitaux, gravement préjudiciable à notre économie. Si vous vous pointez tout sourire, en tant que président français, et que vous dîtes "Mes amis, nous allons bien sagement sortir de l’UE." Cela revient à dire à des types comme Soros (qui certes se porte mal en ce moment et qui par le passé à déjà spéculé contre le franc), voilà mon agenda, voilà mes cartes, je vous les montre ; de votre côté, faites ce que bon vous semble. Il faut être un peu plus fin mon Qaspard smiley Nous faisons comme si nous voulions simplement rediscuter des modalités (sachant que c’est impossible parce qu’il faut un accord unanime) et on prend nos adversaires de court par une déclaration le vendredi soir à la fermeture des marchés financiers. Pierre-Yves Rougeyron, dans un de ces entretiens du mois, en a dressé le scénario.

      Et pour mon information sur le mark, si je vous en parle, c’est que je ne suis pas un fantaisiste smiley Je la retrouve au besoin (j’ai fait formaté mon ordi y a peu, alors je n’ai plus toutes mes archives) et je vous la publie.



    • pegase pegase 13 mars 14:11

      @yoananda

      L’Allemagne gardera son près carrée, on se retrouvera face à une super-allemagne dopée. Il feront quoi les Merluche et les Asselinotes ? chez qui ils iront pleurer ? l’oncle SAM ?

      Et la finance internationale pro-sioniste ? ils pensent qu’elle va les laisser faire tranquillou ?


      à propos ? 

      On est déjà ultra concurrencés par l’Allemagne, et en plus on leur donne le baton pour nous battre .... il faut arrêter ça au plus vite !

      La finance vous croyez quoi ? qu’ils vont nous déclarer la guerre ?

      Ils ont déjà assez à faire avec Trump et Poutine avec les BRIC ...


    • jeanpiètre jeanpiètre 13 mars 14:27

      @yoananda
      comme l’indique sons nom , et son avatar, pet gaz , c’est un vent


    • yoananda yoananda 13 mars 14:39

      @pegase
      respire, reprends ton souffle, détends toi ... tu ne penses plus clairement.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 14:39

      @Qamarad
      Vous dites que JLM reste flou pour pouvoir duper les geôliers plus tard.

      Qu’est ce qui vous fait croire que ce sont les geôliers qu’il va duper ?

      Quand bien même ce seraient les geoliers, pensez-vous vraiment que ce jeu de dupe, avec tout le monde du coup (les français, les pays européens et le reste du monde) mène à quelque chose de serein, de constructif ? Ne vaut-il pas mieux affronter Soros et compagnie les yeux dans les yeux que de se foutre de la gueule du monde entier ? Avec nos armes, même si ça nous coûte un peu ?

      Si JLM sort de l’Europe par surprise, vous pensez vraiment que Soros ne pourra rien tenter pour foutre la merde ??


    • Qamarad Qamarad 13 mars 14:43

      @Qamarad

      mea culpa, je ne retrouve pas l’article que j’ai archivé il y a bien (trop) longtemps. Mais comme je suis probe et chic camarade, je vous ai concocté un plat de résistance smiley

      http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-allemagne-prepare-t-elle-un-101995

      https://www.contrepoints.org/2014/11/25/189250-allemagne-vers-la-sortie-de-leuro (voir plan secret de Merkel)

      Autant de bruits qui viennent de différentes sources (grandes figures de l’économie allemandes notamment), plus le rapatriement massif et récent de leur or (là parfaitement établi), cela fait tilt.

      Alors Qaspard, on dit merci qui ?


    • maQiavel maQiavel 13 mars 14:48

      Absolument d’accord avec Qamarad , c’’est ça le FOND de l’affaire ,c’est une question de stratégie et de raison d’Etat , tout le reste , ce sont des carabistouilles.

      Maintenant, concernant Melenchon , deux choses :

      -Rien ne dit qu’il a vraiment la volonté d’appliquer cette stratégie. Donc là on en revient à la question de la confiance. Pareil pour le FN d’ailleurs.

      -Si vraiment, parler des négociations est une stratégie de diversion, il n’aurait pas du mentionner son plan B qui est compris à tort ou à raison comme une sortie de l’UE ( à tort à mon avis car dans les faits , ce n’est pas ce qu’il dit comme le démontrent les différents articles sur son positionnement ).

      Il aurait du se limiter à un discours eurocritique et à vouloir changer l’Europe, en bref, il aurait pu se limiter au plan A.

      De la perspective de la réalpolitik, je ne prendrai pas au sérieux un candidat qui dirait de but en blanc que dès qu’il serait élu, il sortira de l’UE, de l’euro et de l’OTAN « tranquillement et juridiquement » smiley car c’est faire fit des rapports de force comme l’explique Qamarad.

      Ceci étant, la posture d’Asselineau est importante en terme d’éducation populaire, il faut que les Français comprennent la nécessité d’en sortir et là-dessus FA est magistral. Parce que selon moi, c’est l’une des causes de l’échec de Tsipras (ce qui laisse supposer qu’il y’en a d’autres) : les Grecs ne voulaient pas sortir de l’UE et de l’euro. 


    • Qamarad Qamarad 13 mars 14:56

      @niQolas_d

      Oui, mon discours, fort imagé avec sa geôle, a servi de prétexte au camarade Qaspard pour me tancer avec humour, et avec talent smiley

      Donc, L’UE est une geôle pour nous. Et l’avantage d’une sortie unilatérale, c’est que nous surprendrions du monde. Ce que je décris, c’est un scénario avec un président acquis à nos idées. On ne sait pas réellement ce qui résultera des élections (et malgré une campagne nullissime, l’incertitude dont elles sont empreintes en rehausse l’intérêt). Donc, c’est soit cela (même si j’en doute fortement), soit un type du sérail et l’UE se sera effondrée bien avant. Ce sera et l’effondrement du machin, et la spéculation (youpi).


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 15:04

      @maQiavel

      "car c’est faire fit des rapports de force"

      Dans le cas d’une stratégie à la FA, les rapports de force évolueront. Dans le cas de JLM, et bien JLM sera tout seul. Il nous faut donc compter uniquement sur ses petits bras (soyons raisonnables, il n’est pas omnipotent) et sa bonne volonté.

      Je redis ce que j’ai dis plus haut, l’annoncer avant ou après n’empêchera pas les attaques des europhiles.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 15:10

      @Qamarad
      "Et l’avantage d’une sortie unilatérale, c’est que nous surprendrions du monde"

      Si FA lance, le lendemain de l’élection, la sortie de l’Europe, ce sera de toute manière une surprise, car FA sera lui même une surprise. Si JLM le fait 3 ans plus tard pourquoi ce serait une plus grande surprise ?


    • maQiavel maQiavel 13 mars 16:06

      @niQolas_d

      En réalité, c’est une question qui va au-delà de MLP ou JLM (dont nous ne connaissons pas les volontés profondes donc spéculer sur ce qu’ils feraient n’amènerait nulle part). Dans tous les cas il faudra s’attendre en cas de sortie à une riposte extrêmement violente en termes de guerre économique, médiatique, de trouble sociaux, voir pire c.à.d. en terme géopolitique.

      C’est une question de stratégie : faut-il annoncer de but en blanc sans chercher à tergiverser que l’on sort de l’UE , de l’OTAN et de l’euro sachant qu’on est pas préparé à la riposte ? Ou alors ne vaut il pas mieux faire semblant de vouloir négocier le temps de se préparer tactiquement à riposter ?

      Une fiction : vous vous retrouvez enfermé dans une cage avec des proches et vous avez face à vous des geôliers armés jusqu’aux dents qui vous surveillent. Vous remarquez que deux barreaux de la cage sont suffisamment éloignés l’un de l’autre pour que vous puissiez tous vous glisser à travers la cage. Qu’est ce que vous faites ? Est-ce que vous regardez vos geôliers droits dans les yeux pour les informer de but en blanc « maintenant nous allons sortir de la cage en nous glissant entre les deux barreaux là bas, vous voyez  » ? Ou alors vous montez un plan minutieux avec vos codétenus et vous vous préparez à lappliquer sans éveiller la méfiance des geôliers ?

      Dans tous les cas, il yaura une riposte des geôliers mais dans le second cas, vous bénéficiez de leffet de surprise et êtes préparé aux ripostes, cest un avantage tactique considérable, voir jusquà 6 : 00 , le principe est exactement le même.

      Un chef dEtat responsable animé par la volonté de sortir de cette prison Européiste devra mettre sur pied secrètement une équipe de combat composée de spécialistes de différents domaines pour préparer les contre mesures à la sortie de l’euro. Ca veut dire qu’il faut déjà le temps le temps de recruter cette équipe (et il faut choisir les bonnes personnes càd pas seulement des gens avec des aptitudes techniques mais aussi des bases idéologiques qui vont dans sens de la sortie de l’euro), et d’organiser son étanchéité sur le plan du renseignement.

      Dans ce cadre, les négociations qui ne mèneraient à rien serviraient à gagner du temps pour se préparer, et une fois les conditions mises en place, ce chef d’Etat surprend son monde en appliquant l’article 50 et en mettant en place un état d’exception comme le préconise Sapir.

      On a beau tourner ça dans tous les sens, c’est la seule manière de s’échapper de la cage.

      Mais sincèrement, au point ou on en est, je suis comme Qamarad, je pense que cette zone va s’écrouler sur nous surtout que les Français ne sont pas convaincus de la nécessité de sortie de l’euro. Et pour moi, c’est là qu’Asselineau peut être important dans cette campagne, faire prendre conscience à l’opinion du rôle néfaste des institutions européistes. Sa présence forcera peut être ses concurrents à s’adapter ce qui in finé aura pour effet de faire de l’UE le cœur de la campagne. 


    • yoananda yoananda 13 mars 16:23

      @maQiavel
      je pense que la "sortie" de l’UE ne peut pas se faire en 5min même bien préparée, et à fortiori la sortie de l’Euro, étant donné toute la pelote à dérouler. Bon en vrai, je n’en sais rien, mais c’est l’impression que j’ai.

      Déjà la dette, même si elle est à 90% (j’ai oublié le chiffre exacte) libellé en droit français reste quand même les 10% à traiter.

      Quand à l’UE, tout dépends si c’est une sortie unilatérale, ou coordonnée, et la ... impossible de faire ça en secret avec les pays intéressés sans que Bruxelles ne le saches, à mon avis (je peux me tromper).

      Reste donc la seule option viable : l’annoncer, le négocier, se donner le temps. Dans tous les cas les marchés attaqueront de toute manière, mais ... les marchés n’aiment pas les surprises, ils préfèrent qu’on leur laisse le temps d’absorber les news, il faut bien comprendre que dans le cas "surprise" on brise la confiance, alors que dans l’autre, non. Et ça fait une grosse différence.

      Donc, moi je pencherais pour négociations, quitte à ce que ça laisse la propagande jouer son jeu.


    • maQiavel maQiavel 13 mars 16:32

      @yoananda
      Je ne dis pas que ça pourrait se faire en 5 minute ou meme que bien préparé , il ne faudra pas faire face à des difficultés. Les difficultés , il y’en aura toujours. Là le choix qui est à faire , c’est entre le pire et le moindre mal. 

      Pour l’UE , il faut que ce soit unilatéral , coordonnée c’est impossible comme l’explique FA , il faut oublier ça , c’est une stratégie perdante. 


    • yoananda yoananda 13 mars 17:08

      @maQiavel
      ouai, mais moi l’impression que j’ai c’est que c’est surtout celui qui sortira le premier qui obtiendra le blame historique, c’est un peu "je te tiens, tu me tiens ...".

      Et à mon avis, faut être plus malin que ça.


    • nainfernal 13 mars 17:08

      @ldv07

      Vous êtes juste bêtes à manger du foin ..."La France insoumise" est une escroquerie créee par un ex sénateur PS , un traître internationaliste ( alors qu’on a pu voir ces dernières années , que la seule internationale qui existe c’est celle des riches ) ...Une carpette qui dès le soir du premier tour abandonnera ses convictions , pour appeler à voter sans condition pour un autre escroc .

      D’ailleurs il n’a jamais été question de sortir de l’UE/€/Otan pour le " Front de Gauche " qui s’appelle en réalité " Front de Gauche pour changer l’Europe " ...


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 17:16

      @Qamarad
      "Alors Qaspard, on dit merci qui ?"

      Pour le moment, je vous remercie seulement pour m’avoir fait sourire avec votre histoire de l’Allemagne qui imprime des marks, histoire qui reste non sourcée, donc une rumeur jusqu’à preuve du contraire, datant d’ailleurs de plusieurs années (2011). 

      Et pour le reste, vos liens ne m’ont rien appris, je sais bien qu’une sortie de l’euro est envisagée et déjà discutée en coulisses.   smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 17:21

      @maQiavel
      "Ou alors ne vaut il pas mieux faire semblant de vouloir négocier le temps de se préparer tactiquement à riposter ?"

      Je ne crois pas du tout à la possibilité d’un tel secret de Polichinelle. La sortie de l’euro n’est pas la prise d’une place forte par un commando surprise. Déjà, il ne s’agit pas essentiellement de changer de monnaie physique, c’est bien plus complexe que ça et ça se situe essentiellement au niveau informatique et international. 


    • maQiavel maQiavel 13 mars 17:32

      @yoananda

      Ça c’est un vrai argument : il ne faut pas avoir le mauvais rôle dans la narrative dominante. Ça peut paraître anodin mais c’est très important diplomatiquement.

      Mais tu sais, c’est aussi à ça que peuvent servir les négociations « pour changer l’Europe » : le chef d’Etat de ce scénario saurait à l’avance qu’elles n’aboutiront pas. Le chef devra pouvoir convaincre dans sa communication, faite à l’appui qu’il a tenté de négocier avec ses partenaires, que ces derniers n’ont rien voulu entendre et que les Français étaient contraint de sortir de l’UE pour agir seuls. Vu ce qui s’est passé avec la Grèce en 2015 et l’attitude dictatoriale des Européistes envers Tspiras et son gouvernement (lire les comptes rendus de Varoufakis ), ce ne sera pas difficile de faire passer cette idée surtout si elle appuyé par des faits.

      Dans cette dernière hypothèse, les négociations ont deux objectifs :

      -Gagner du temps pour préparer les conditions de sortie.

      - Avoir le beau rôle, de celui qui essayait de négocier et de trouver un consensus face à une eurodictature bornée , sur d’elle même et dominatrice ( et on peut certifier à l’avance que c’est comme ça qu’elle va se comporter ).


    • maQiavel maQiavel 13 mars 17:48

      @Qaspard Delanuit

      Je sais bien qu’il ne s’agit pas de que de changer de monnaie physique. Jacques Sapir a dans un article expliqué ce qu’il faudrait faire exactement. C’est complexe mais c’est faisable.

      Et pour ce qui est de garder un secret de Polichinelle, il faut savoir qu’historiquement, des gouvernements ont pu garder secret l’information du déclenchement de guerre de grande ampleur. Je ne parle pas de la prise d’une forteresse isolée par un bataillon d’une centaine d’individu, je parle d’une guerre impliquant des dizaines de milliers d’hommes et des moyens considérables.

      C’est essentiellement une question de faire un travail de renseignement efficace. Evidemment, la compartimentation de l’information n’est jamais étanche, il y’a toujours des fuites mais même elles peuvent être instrumentalisées par le planificateur à son profit, dans notre scénario, notre président qui veut sortir de l’UE peut faire mine de faire croire aux personnes avec lesquels il négocie que c’est un bluff pour obtenir des résultats aux négociations (alors que non).

      C’est ce qui s’est passé avec le plan bleu d’invasion du Caucase en 1942 , un avion Allemand avec ce plan détaillé est tombé entre les mains des Russes. Les Allemands ont immédiatement fait un mouvement de troupe vers le Caucase pour faire croire aux Soviétiques qu’il s’agissait d’une diversion, ce qui a fonctionné. Même en ayant connaissance du plan, Staline a cru jusqu’au déclenchement effectif de l’attaque qu’il s’agissait d’une intoxication des services de renseignements Allemands.

      De manière générale, cette affaire de sortie de l’UE, il faut l’envisager comme une opération militaire. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 17:50

      @maQiavel
      "Le chef devra pouvoir convaincre dans sa communication, faite à l’appui qu’il a tenté de négocier avec ses partenaires, que ces derniers n’ont rien voulu entendre et que les Français étaient contraint de sortir de l’UE pour agir seuls."


      Mais ce plan ne peut plus marcher puisque vous venez d’éventer la combine ! C’est malin !   smiley


    • maQiavel maQiavel 13 mars 18:10

      @Qaspard Delanuit

      Zut ...   smiley


    • Qamarad Qamarad 13 mars 18:15

      @Qaspard Delanuit
      Je vous ai donné des déclarations de personnes d’importance, elles, sourcées (liens de l’auteur dans les commentaires) et allant en ce sens. Ce n’est donc pas une histoire à dormir debout. Et quand on sait les cachotteries des élites allemandes, ça ne serait pas le moindre de leurs vices.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 18:25

      @Qamarad
      Préparation de la sortie de l’euro très probable.

      Impression effective de billets de banque très improbable. 


    • ldv07 ldv07 13 mars 18:42

      @Qaspard Delanuit
      Ce n’est pas par ce que vous ne le voyez pas que c’est impossible. Les Anglais vont faire un plan B par ce que le plan brexit n’est pas sur de fonctionner.

      Cherchez sur le net, je n’ai qu’un lien Médiapart abonnés, désolé.


    • ldv07 ldv07 13 mars 18:49

      @niQolas_d
      On la quitte, c’est une menace que l’on peut mettre en oeuvre s’il n’y a pas d’accords nouveaux. Mais ce n’est pas le but de la manoeuvre, car la manoeuvre est de réécrire les traités européen dans l’intérêt des peuples et non de l’oligarchie. Si la resistance aux changements est indéboulonnable, ce qui m’étonnerai, alors pour pouvoir appliquer le programme l’avenir en commun nous devrons nous affranchir des traités et c’est le premier point.

      La sortie nous sera une contrainte que nous ne souhaitons pas ; c’est pourquoi le plan A est le plus important.

      A l’UPR, ils font les malins, mais rien n’est organisé, pas d’agenda pour la sortie de l’UE et de l’euro, les relocalisations nationalisations, les référendum pour décider de la politique sociale et économique, relancer la production dans tous les domaines non délocalisables, absorber les chocs de la chute de l’euro, l’immigration qui peut en découler ( pauvre grèce). etc etc.

      Les Anglais vont mettre en place un plan B, le brexit par l’art 50 peut ne pas aboutir, alors il faudra désobéir.


    • ldv07 ldv07 13 mars 18:55

      @Qiroreur
      Déjà plan A pas possible, ha bon et pourquoi ? l’unanimité, ça fait parti d’un plan que nous ne respontons plus vu qu’il a été volé au peuple. Donc renégo possible, faut le vouloir c’est tout. Qui empêchera de lancer à l’initiative de la france une grande concertation européenne sur ces directions ? qui ?

      Après nous sommes de bonne volonté européenne et nous proposons une remise à plat totale des traités, donc déjà on ne les respecte plus vu qu’onveut les faire tomber, si on nous rabroue, on sort et on le fera la est la force, ne pas reculer.

      Les progressiste européen entre dans la danse, la contestation monte contre l’europe à deux vitesse et la montée en armement. C’est le moment.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 18:55

      @maQiavel
      "Dans tous les cas il faudra s’attendre en cas de sortie à une riposte extrêmement violente en termes de guerre économique, médiatique, de trouble sociaux, voir pire c.à.d. en terme géopolitique"

      Je ne suis pas si catégorique. Certains vont riposter, d’autre nous y aideront. Ce n’est pas l’enfer en Grande Bretagne... L’Europe s’écroule, les plus sérieux ne miseront pas pour la sauver.

      "sachant qu’on est pas préparé à la riposte ?"

      Qu’est ce qui vous fait dire ça de la part de FA ? Vous imaginez JLM tacticien mais pas FA ?

      "ce chef d’Etat surprend son monde en appliquant l’article 50"

      C’est là que je dis que ce n’est pas plus surprenant qu’une élection de FA. Que la préparation secrète de JLM en attendant (combien de temps ?) ne vaut pas plus que la préparation de le FA depuis 10 ans.


    • ldv07 ldv07 13 mars 18:56

      @pegase
      Rigole, rigole, tu n’en est que plus ridicule.

      Reponse dans les autres com’s


    • ldv07 ldv07 13 mars 18:59

      @Qaspard Delanuit
      Université populaire de la FI sur la question européenne, stratégie et méthode :

      https://www.youtube.com/watch?v=FFkUkm-L5A8

      Voilà vos réponses


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 18:59

      @yoananda
      "le premier qui obtiendra le blame historique"

      A moins qu’il obtienne la "gloire" historique.

      Franchement, quand l’Histoire aura décortiqué l’histoire de l’UE, les plus couillons seront probablement les europhiles.


    • ldv07 ldv07 13 mars 19:01

      @pegase
      Alors il faut craindre les représailles de l’UE mais pas de la finance internationale, quel trouduc ce pet-gaz...

      A part la grande gueule le calbart est vide.


    • ldv07 ldv07 13 mars 19:04

      @nainfernal
      T’es vraiment trop petit pour la ramener, si je me tape du foin toi tu te tapes de la merde, dégage.


    • ldv07 ldv07 13 mars 19:05

      @niQolas_d
      Les Anglais vont mettre en place un plan B, le brexit par l’art 50 peut ne pas aboutir, alors il faudra désobéir.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 19:21

      @ldv07
      Je ne comprends pas.

      Vous voulez pouvoir mettre en application votre programme.

      Vous voulez une Europe des peuples compatible avec votre programme.

      Soit

      Mais pourquoi donc, entre temps, vous voulez absolument rester dans cette Europe des oligarques incompatible avec votre programme ? Et irréformable, ça, j’en suis convaincu, ou alors c’est à coup de triques et bonjour l’ambiance...

      "A l’UPR, ils font les malins, mais rien n’est organisé, pas d’agenda" etc etc

      Mouais... il a préparé les nouveaux traités Européens "compatibles" pour négociation JLM ? Ce serait la moindre des choses. Pour voir déjà si on est d’accord avec SA "nouvelle Europe".


    • maQiavel maQiavel 13 mars 20:01

      @niQolas_d

      Qamarad a brièvement expliqué plus haut pourquoi nous ne sommes pas dans le meme cas que la Grande Bretagne.

      Sinon, je n’ai pas parlé de FA ou de JLM, j’ai simplement parlé du principe stratégique qui nous permettrait de sortir de l’UE. Je ne sais pas si ce seraient de bons stratèges ou pas , ce sont des choses qu’il faut juger sur pièce.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 20:44

      @maQiavel
      A l’argument de Qamarad je redonne le miens plus haut : "L’Europe s’écroule, les plus sérieux ne miseront pas pour la sauver."

      Donc oui, il y aura peut être des spéculateurs qui essayeront de déstabiliser la France, mais pourquoi n’y en aurait-il pas d’autres, plus lucides selon moi, qui miseraient dessus ?

      Pour votre argument "effet de surprise" je reste sur ma faim...


    • pegase pegase 13 mars 20:46

      @ldv07


      Où est ce que je rigole ?

      Peut être concernant votre discours peu convainquant ?


    • ldv07 ldv07 13 mars 21:11

      @niQolas_d
      "Vous voulez une Europe des peuples compatible avec votre programme."

      Ca sort d’où ça ??

      "vous voulez absolument rester dans cette Europe des oligarques incompatible avec votre programme"

      Là je m’inquiète, vous savez lire ??

      " il a préparé les nouveaux traités Européens "compatibles" pour négociation JLM"

      J’ai posté le lien de la vidéo concernant l’université populaire au sujet de l’UE, tout est dit et réfléchi.

      "Et irréformable, ça, j’en suis convaincu,"

      Ca ça n’est pas ce que j’appelle un argument, c’est par trop subjectif, mais si vous ça vous suffit...


    • ldv07 ldv07 13 mars 21:12

      @pegase
      L’âne et la soif, vous connaissez ?


    • maQiavel maQiavel 13 mars 21:14

      @niQolas_d

      -A l’argument de Qamarad je redonne le miens plus haut : "L’Europe s’écroule, les plus sérieux ne miseront pas pour la sauver." Donc oui, il y aura peut être des spéculateurs qui essayeront de déstabiliser la France, mais pourquoi n’y en aurait-il pas d’autres, plus lucides selon moi, qui miseraient dessus ?

      ------> De toutes les manières, la France sera l’objet d’attaques spéculatives importantes. Ces attaques brutales sont prévisibles et le fait qu’ils puissent y avoir quelques gentils spéculateurs lucides ne change rien au danger que ces attaques représentent. Je ne parle même pas du risque de fuite de capitaux qui serait catastrophique. Et puis il n’y a pas que des questions d’ordre économique puisqu’il s’agirait aussi de sortir de l’OTAN, ce serait une véritable révolution géopolitique, il ne faut pas croire que les puissances qui ont intérêt de nous garder dans le giron américain ne vont pas contre attaquer , ce sera le chaos …

      Il faut voir ça comme une guerre : imaginez un peu qu’un Etat qui est envahit par son voisin mise sur les individus plus lucides dans le camp adverse pour l’aider ?   smiley

      Au delà de la naiveté de la proposition ,même si ça arrivait , ça ne changerait rien à la nature de l’attaque et à la néccéssité d’y répondre . Donc il faut compter sur ses propres forces, pas sur la gentillesse ou la lucidité des autres. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire d’alliance avec d’autres mais il faut préparer soi même avec ses propres forces des contre mesures aux différentes attaques que l’on va subir. Pour ça, il faut du temps.

      -Pour votre argument "effet de surprise" je reste sur ma faim...

      ------> C’est-à-dire ?


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 21:57

      @ldv07

      "Ca sort d’où ça ??"

      Pardon, une Europe "dans l’intérêt des peuples"...

      "Là je m’inquiète, vous savez lire ??"

      Ben vous voulez renégocier...

      Donc vous ne répondez pas à la question. Pourquoi ne pas sortir de l’Europe en attendant la validation par référendum de nouveaux traités ?

      Mauvaise foi... je n’attends pas de réponse.


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 22:09

      @maQiavel

      Selon moi vous "dramatisez" mais peu importe, personne ne peut dire. Je suis d’accord qu’il y aura des conséquences négatives, mais aussi d’autres positives... on verra.

      "------> C’est-à-dire ?"

      Ma question, c’est que je ne comprends pas votre argument de l’importance de l’effet de surprise. Si FA gagne, c’est la surprise complète, la même que l’hypothétique surprise de JLM une fois qu’il se sera bien préparé secrètement.......


    • maQiavel maQiavel 13 mars 22:44

      @niQolas_d

      Je pense aussi qu’il y’aura des effets bénéfiques à un retour au franc, je dis simplement qu’on va subir des attaques au moment ou l’on va sortir de la zone euro et qu’il faut s’y préparer. C’est de ce moment que je parle. 

      Sur l’effet de surprise, je répète encore une fois que je ne parle pas de FA ou de JLM, j’énonce un principe stratégique. 

      Je dis ceci :si un président annonce qu’il va sortir de l’UE , de l’euro et de l’OTAN , les attaques vont immédiatement commencer : on va avoir une spéculation sur la dette avec hausse faramineuse des taux d’intérêt , une fuite gigantesque des capitaux et certainement un bankrun des Français dans la rue ( rappelez vous de ce chaos en Argentine en 2001) et sans doute des attaques qui dépassent la sphère économique. Entre le temps où la procédure serait enclenchée et sa fin , le pays sera dans la ruine et le chaos social ,d’ailleurs le gouvernement sera probablement renversé.

      Donc ça veut dire qu’ avant d’annoncer une sortie de la zone UE, le chef d’Etat doit prendre le temps de préparer minutieusement des contre mesures à ces attaques. Et surtout, il est important qu’il laisse les marchés dans un état d’incertitude, le temps qu’il soit prêt techniquement à basculer au retour du franc. Et pour maintenir les marchés dans cet état d’incertitude, il faut un effet de surprise lors de la bascule, ça doit aller très vite, en quelques jours il faut rendre toute attaque spéculative ou fuite des capitaux irréalisables par des mesures très précises et pouvoir poursuivre la procédure sereinement. Est-ce que vous comprenez ? 


    • ldv07 ldv07 13 mars 23:16

      @niQolas_d

      "Pourquoi ne pas sortir de l’Europe en attendant la validation par référendum de nouveaux traités ?

      "Vous voulez renégocier des traités ??

      Vous me sortez des arguments qui ne sont pas justes c’est tout, ce n’est pas de la mauvaise foi.


    • Zatara Zatara 13 mars 23:24

      @maQiavel
      le président seul ne saura jamais à l’origine d’un frexit. On peut s’interroger sur le timing et les mesures visant à stabiliser le pays durant une éventuelle sortie de l’UE, et cela concerne aussi le côté économique et financier....Et du reste tu peux être sûr, que de toute façon, il existe déjà des "plans" pour toutes les éventualités du point de vue intérieur....


    • niQolas_d niQolas_d 13 mars 23:53

      @maQiavel
      C’est drôle, je comprends, mais j’ai l’impression que c’est vous qui ne comprenez pas ma question smiley

      "j’énonce un principe stratégique. "

      => Je pars du principe que votre principe stratégique est un argument pour différencier deux stratégies. Si je me trompe, passez directement au dernier paragraphe smiley

      On a qu’à dire que l’équipe A s’appelle FA et que l’autre s’appelle JLM, les deux équipes doivent résoudre un gros problème. C’est plus simple non ? smiley

      "Je dis ceci :si un président annonce qu’il va sortir de l’UE , de l’euro et de l’OTAN , les attaques vont immédiatement commencer"

      => d’accord smiley

      "Donc ça veut dire qu’ avant d’annoncer une sortie de la zone UE, le chef d’Etat doit prendre le temps de préparer minutieusement des contre mesures à ces attaques."

      => d’accord smiley

      Mais là vous semblez partir du principe que FA ne s’est pas déjà préparé. S’il l’a fait, on a tout vos ingrédients : la surprise et la préparation.

      L’un doit se préparer secrètement, puis annoncer sa surprise, tandis que l’autre créé la surprise par les urnes. Personnellement, j’ai un peu plus confiance en une éventuelle surprise "démocratique" imminente qu’à d’hypothétiques tractations secrètes.

       

      Autre chose, l’UPR a le vent en poupe. Grâce à des conférences ? J’aimerai le croire. Possible aussi qu’il y ai des gros intérêts pour cette vision géopolitique. Et pour l’instant, je dirais que l’intérêt des français coïncide. Même si... nous risquons de subir des attaques "baroud d’honneur"


    • maQiavel maQiavel 14 mars 00:57

      @Zatara

      -Et du reste tu peux être sûr, que de toute façon, il existe déjà des "plans" pour toutes les éventualités du point de vue intérieur....

      ------> Bien qu’il existe des plans mais ça ne veut pas dire qu’ils sont opérationnels ou même qu’il y’a moyen de les appliquer. A mon avis, si un chef d’Etat veut réellement sortir de la zone euro , il devra partir de zéro ( et faire gaffe à ses fesses parce que comme aux USA , il va se retrouver avec une partie de l’administration en dissidence contre lui ).Donc ca signifie qu’il devra déjà commencer par réunir des équipes fiables.

      @niQolas_d

      D’accord, on va faire ce que je souhaitais éviter, on va parler de la stratégie de FA. smiley

      FA est le candidat du Frexit et il l’assume et tout le monde est au courant qu’il ne changera pas d’idée. Supposons que par miracle, il soit élu. Bien : dès le lendemain de son élection, les attaques vont commencer. Il faut je crois 3 jours pour que le président entre en fonction si mes souvenirs sont bons. Et bien le matin du jour ou il entrera en fonction, le pays aura déjà sombré dans le chaos, façon Buenos aires 2001. smiley

      En d’autres termes, il n’aura pas eu le temps de réagir.

      Maintenant, un scénario très optimiste : les marchés sont fébriles mais attendent qu’il entre en fonction afin de connaitre ses décisions. Evidemment, comme il l’a toujours dit, la première chose qu’il fait, c’est convoquer un sommet des chefs d’Etat de l’UE pour les informer qu’il va appliquer l’article 50. Immédiatement, les attaques commencent.

      Le chef d’Etat qui veut sortir de la cage UE et de l’euro doit avoir préparé en amont l’opération avec des personnes fiables et il doit être certain qu’il sera obéit. Un président fraichement élu et qui n’a jamais occupé aucune place dans un quelconque gouvernement (c’est un haut fonctionnaire mais ce n’est pas pareil) n’a pas de réseaux fiables pour mener une opération de cette ampleur qui déterminera le destin de la France.

      Donc pour pouvoir mener cette opération, il faut qu’un chef d’Etat raffermisse son pouvoir, fasse les bonnes nominations, tisse les bons réseaux et mette en place un plan technique minutieux et directement opérationnel. Tout ça, ce n’est pas possible si on n’est pas déjà à l’Elysée. C’est quelque chose qui peut prendre des mois, voir des années de préparation. Hors actuellement , FA n’est pas à l’Elysée , son élection serait une gigantesque surprise , ce qui signifie qu’il n’a pas de réseaux solides et loyaux au sein de l’administration ( puisque ça fonctionne par renvoi d’ascenseur dans ce milieu , et pour rendre des services il faut du pouvoir , ce qui n’est pas le cas de FA qui comme il le dit lui-même était mit au placard et qui n’est pour le moment considéré que comme un petit complotiste un peu bizarre sur internet qui a eu de la chance d’avoir ses signatures pour passer enfin sur TF1 , nul mépris de ma part car j’apprécie cet homme , je dis juste les faits ).

      Maintenant, le temps de préparer cette opération de l’Elysée, comment fait le chef d’Etat en place pour ne pas que les attaques commencent ? Il fait diversion en rassurant les marchés que tout va bien, qu’il ne sortira pas de la zone euro et qu’il essaie juste de changer d’Europe par des négociations (ce que ne pourrait pas faire FA puisqu’il a déjà annoncé de but en blanc qu’il sortirait). Et puis quand il est prêt, il attend une nuit de vendredi à Samedi pour débuter l’opération.

      Une chose sur l’éventuelle surprise "démocratique" : on sera en quasi état de guerre et les états de guerre ne sont pas démocratiques, ils sont dictatoriaux (dans le sens romain du terme), c’est-à-dire que pour être efficace et rapide, il faut un chef qui concentre les pouvoirs ( d’où la nécessité pour ce président d’appliquer l’article 16 de la constitution ).

      On peut trouver ça moche, c’est mon cas à moi qui suis animé d’un idéal démocrate mais la raison d’Etat l’exige, il y’a un temps pour tout et ce temps bien précis ne peut pas être celui de la démocratie : c’est celui de la dictature institutionnelle !

       Une fois le danger passé (d’après Sapir ça pourrait prendre moins d’un mois mais il ne compte pas les désordres hors guerre économique), les choses pourraient rentrer à la normale institutionnellement parlant. 


    • Zatara Zatara 14 mars 01:09

      @maQiavel
      ( et faire gaffe à ses fesses parce que comme aux USA , il va se retrouver avec une partie de l’administration en dissidence contre lui ).

      Après réflexion (alors qu’on a plus ou moins la même vision la dessus), je me demande si c’est réellement possible de voir une "contre administration" en France. Le parallèle n’est pas si évident justement...

      Donc ca signifie qu’il devra déjà commencer par réunir des équipes fiables.

      C’est même la clé en réalité



    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 mars 01:16

      @ldv07
      "Si la resistance aux changements est indéboulonnable, ce qui m’étonnerai"


      Comment cela peut-il vous étonner si vous avez compris que rien ne peut changer sans un accord unanime de tous les Etats membres ? Un seul qui refuse et ça ne passe pas. Pourquoi souhaiteraient-ils unanimement changer les traités qu’ils ont signés et que la France a aussi signés ? Juste parce que la France leur demande ? Avez-vous une réponse à cette question ou bien faites-vous semblant de ne pas comprendre la question ?


    • maQiavel maQiavel 14 mars 01:28

      @Zatara

      je me demande si c’est réellement possible de voir une "contre administration" en France

      ------> Ouais ouais, c’est possible. Tu connais ce dossier ? Ben voilà, c’est une administration parallèle. smiley


    • yoananda yoananda 14 mars 01:37

      @maQiavel
      "Ben voilà, c’est une administration parallèle. "

      Certes, ça veut dire que c’est possible, ça ne veut pas dire qu’il suffit de le vouloir pour le faire. Ce qui revient à dire que c’est probablement impossible dans la majorité des cas, et que les cas ou c’est possible, on ne les contrôle pas, on ne les connaît pas. Enfin, moi en tout cas, peut-être que toi tu sais smiley


    • maQiavel maQiavel 14 mars 01:43

      @yoananda
      En tous cas , si on veut inverser la logique du lien ou on a une administration parallèle qui se met en place contre des décisions présidentielles , on peut imaginer qu’un président puisse mettre en place une administration parallèle contre ses propres réseaux administratifs. Mais il faut le temps de repérer les bonnes personnes et comme le dit Zatara , c’est la clé ...


    • yoananda yoananda 14 mars 01:50

      @maQiavel
      c’est un peu ce que fait Trump d’ailleurs, non ?


    • Qamarad Qamarad 14 mars 01:54

      @yoananda
      Certes, ça veut dire que c’est possible, ça ne veut pas dire qu’il suffit de le vouloir pour le faire.

      On fait un pari, entre nous ? Annoncez en grande pompe que vous allez sortir juridiquement et sereinement de l’union par l’article 50 -cela prenant quelques mois- et vos chances qu’une administration parallèle vous nuise sont de 100%. Des types comme Barbier -qui en soit n’est rien mais révélateur quand même d’une mentalité des hautes sphères- sont allés jusqu’à dire publiquement que si l’on remettait en cause des droits et des acquis comme l’abolition de la peine de mort, l’on pourrait organiser un coup d’état légitimement. Clairement, ce n’est pas un fantasme.

      Au USA, c’est d’ailleurs bien foutu puisque le délais entre l’élection et l"investiture est si large que vous pouvez presque vous accorder un peu de repos avant de nuire à votre successeur turbulent. Et d’ailleurs, une administration de la sorte existe et fonctionne bien smiley


    • maQiavel maQiavel 14 mars 01:57

      @yoananda
      Yep. 


    • yoananda yoananda 14 mars 01:59

      @Qamarad
      Heu alors, peut-être que j’ai lu trop vite, ou compris de traviole, mais pour moi l’administration parallèle à mettre en place, c’est celle qui bosserait à la sortie de l’UE ... pas l’inverse ! lol puisque justement on a déjà l’administration monolithique pro-UE en place, qui empêchera toute velléité de sortir (de même de pour tous les autres problèmes : immigration, islam, énergie)


    • maQiavel maQiavel 14 mars 02:07

      @Qamarad

      -Annoncez en grande pompe que vous allez sortir juridiquement et sereinement de l’union par l’article 50 -cela prenant quelques mois- et vos chances qu’une administration parallèle vous nuise sont de 100%.

      ------> Ohlàlà ils vont te concocter de ces pièges à ours personalisé que t’imagines même pas. smiley


    • Qamarad Qamarad 14 mars 02:18

      @maQiavel
      Eh bien, vu le geôlier que nous devons duper, je ne dis pas non à un piège à Ours smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 mars 03:18

      @maQiavel
      "En tous cas , si on veut inverser la logique du lien ou on a une administration parallèle qui se met en place contre des décisions présidentielles , on peut imaginer qu’un président puisse mettre en place une administration parallèle contre ses propres réseaux administratifs. Mais il faut le temps de repérer les bonnes personnes et comme le dit Zatara , c’est la clé ..."

      C’est pourquoi il faut comprendre que lorsque Asselineau parle en public, il s’adresse aussi à des généraux, des cadres de l’état-major et des hauts-fonctionnaires, et pas seulement à la population électorale. C’est là qu’il est utile de saisir la différence entre un mouvement politique qui cherche à convaincre une élite (au bon sens du terme) réunissant entre 1 et 2 % de la population et un parti politique qui est une machine à gagner des élections en visant le plus grand nombre par la séduction. Le truc de Macron, par exemple, est seulement un parti politique, c’est creux mais ça se vend chez les gens ordinaires un peu bêtes (ceux qui se font toujours avoir) comme se vend une nouvelle lessive avec une bonne pub (en fait la même que l’ancienne mais avec un nouvelle emballage). Le mouvement constituant de Chouard est seulement un mouvement et ça fonctionne bien en tant que tel alors que son leader historique n’a aucune des qualités rhétorique ou des artifices vestimentaires d’un vendeur. Le mouvement n’existe que par le sens qu’il exprime et non par l’impression qu’il donne. L’UPR est à la fois un parti avec des objectifs électoraux concrets et un mouvement de fond (le parti ne m’intéresse guère personnellement) et il faut tenir compte de sa progression sur ces deux échelles. Il peut très bien perdre des points d’un côté pendant qu’il en gagne de l’autre. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 mars 03:33

      Toutes vos réflexions stratégiques tombent à l’eau si vous vous posez une simple question : A partir du moment où la France annoncerait son intention de sortir de l’Union Européenne, croyez-vous que l’Union Européenne resterait longtemps debout ? L’Union Européenne n’est pas possible sans la France. Après une probable période de tension diplomatique, l’annonce de cette décision serait le déclencheur d’un processus long et concerté de complet remaniement administratif, où tous les pays auraient intérêt à éviter de mettre le feu à leur économie et leurs banques. 


    • niQolas_d niQolas_d 14 mars 10:29

      @maQiavel
      "ça pourrait prendre moins d’un mois"

      Ca va je prends smiley

      Même plus, l’important c’est qu’il y ait au moins un bout au tunnel...


    • maQiavel maQiavel 14 mars 12:39

      @Qaspard Delanuit

      -C’est là qu’il est utile de saisir la différence entre un mouvement politique qui cherche à convaincre une élite (au bon sens du terme) réunissant entre 1 et 2 % de la population et un parti politique qui est une machine à gagner des élections en visant le plus grand nombre par la séduction. Le truc de Macron, par exemple, est seulement un parti politique, c’est creux mais ça se vend chez les gens ordinaires un peu bêtes (ceux qui se font toujours avoir) comme se vend une nouvelle lessive avec une bonne pub (en fait la même que l’ancienne mais avec un nouvelle emballage). Le mouvement n’existe que par le sens qu’il exprime et non par l’impression qu’il donne. L’UPR est à la fois un parti avec des objectifs électoraux concrets et un mouvement de fond (le parti ne m’intéresse guère personnellement) et il faut tenir compte de sa progression sur ces deux échelles. Il peut très bien perdre des points d’un côté pendant qu’il en gagne de l’autre. 

      ------> Exactement, je souscrit à cette remarque à 100 % , raison pour laquelle je dis plus haut que le discours de FA sans concession avec l’UE   est important.

      -A partir du moment où la France annoncerait son intention de sortir de l’Union Européenne, croyez-vous que l’Union Européenne resterait longtemps debout ? 

      ------> Ce n’est pas impossible car le gouvernement qui annoncerait son intention de sortir de l’UE pourrait être renversé du fait des attaques et des résistances internes. Il y’a de très gros intérêts en jeu donc ce scénario ne serait pas étonnant du tout. Si ce gouvernement n’a pas la bonne stratégie , c’est lui qui ne restera pas longtemps debout ...

       


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 mars 12:58

      @maQiavel
      "le gouvernement qui annoncerait son intention de sortir de l’UE pourrait être renversé."

      C’est vrai, mais ce n’est pas mon propos ici. 


    • maQiavel maQiavel 14 mars 13:10

      @Qaspard Delanuit
      Ça rejoint votre propos en ce sens que si ce gouvernement est renversé ou a les pieds et mains liés , l’UE pourrait rester longtemps debout même si la France annonce son intention d’en sortir. D’où la nécessité de la réflexion stratégique pour réussir à en sortir.


    • cettegrenouilleci 15 mars 09:54

      @ldv07

      Jean Luc Melenchon vient de lever le voile sur son plan B à lui : C’est le plan A auquel il n’est pas question de renoncer !

      JLM veut rafistoler son beau rêve européen avec des bouts de scotch.

      Il est difficile de croire que ce projet puisse susciter l’enthousiasme des électeurs.


  • Eldorai 13 mars 13:24

    Le plan B, c’est le plan A maintenu, avec ceux qui veulent.

    Ha bhein voilà, c’est l’europe à deux vitesse, dont on entend parler depuis un moment. Macron en parle lui aussi. :D

    On vas y arriver à lui faire dire son programme à la mélenchouille. 


    • ldv07 ldv07 13 mars 19:07

      @Eldorai
      Avec ton niveau d’analyse suffit de dire qu’il fait 127 pages et c’est déjà trop compliqué pour toi. Vote godlineau et ferme la, c’est à ça qu’il sert.


  • capobianco 13 mars 13:40

    "Démasqué" ah, ah, ah de la part d’un upr dont la fonction et la seule fonction est de pourrir la campagne de Mélenchon, il y a de quoi en rire. 

    Ces gugusses interprètent le programme à leur sauce, en attribuent cette "vision" à la FI puis dénoncent Mélenchon qui, quelle horreur, n’applique pas le programme du gourou upr. Ce mensonge, né de leur désir de nuire, ils le reprochent à la FI qui ne leur a rien dit, rien demandé. De plus la sortie unilatérale de l’UE est l’unique argument comme le programme, une vraie obsession pour en faire des titres et articles malveillants.

    Ces gens là sont au service du pouvoir en place, LR, PS, et macron compris, tous leurs articles, interventions le confirment. Mais comment cela pourrait être autrement avec la carrière de l’énarque "sublimé".

    Enfin, je ne connais pas trop le fonctionnement d’avox, mais je m’étonne qu’autant d’articles de cette secte puissent ainsi pourrir ce journal sauf à être noyauté par leurs activistes.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 mars 13:45

      @capobianco
      "Un upr dont la fonction et la seule fonction est de pourrir la campagne de Mélenchon"

      Faudrait vous mettre d’accord avec ceux qui disent que sa seule fonction est de piquer des voix au FN. 


    • capobianco 13 mars 14:20

      @Qaspard Delanuit
      Désolé mais je croyais que le sujet de l’article était sur une caricature de JLM et d’un supposé mensonge inventé par le charismatique copain des tibéri.

      Toutefois, c’est vrai, l’énarque haut fonctionnaire a deux cibles mais j’ai le droit d’en resté à sa cible principale .

      Votre copain "homme bleu" est actuellement le sniper de service, j’espère que vous en êtes content.


Réagir