mercredi 1er juin 2016 - par Cercle des Volontaires

Conférence « Historique des processus Constituants », par Alain Dontaine

Le 23 mai dernier, La commission « Constitution » de Nuit Debout Grenoble invitait Alain Dontaine, professeur de géopolitique à l’Université Grenoble Alpes, à donner une conférence sur le thème de l’historique des processus constituants. Le Cercle des Volontaires était présent pour filmer ce cours d’Histoire dense et très instructif !

 

Ryuu, pour le CdV

 

 



2 réactions


  • maQiavel maQiavel 1er juin 2016 09:38

    Sujet passionnant, merci du partage.


  • maQiavel maQiavel 1er juin 2016 12:11

    Un peu déçu de la conférence car je n’y apprends pas grand-chose de percutant et je pense aussi qu’elle est trop longue pour ceux qui ne sont pas familier à la question des processus constituants.

    Une remarque : à un moment le conférencier dit en gros que la constitution va apporter une limitation aux pouvoirs et que c’est grâce à ce qu’elle implique qu’il n’ya pas d’arbitraire possible quoiqu’on pense des décisions.

    Ce serait vrai dans un monde dans lequel les gouvernants respecteraient nécessairement la constitution mais notre monde n’est pas si parfait, l’arbitraire est une réalité politique, ce n’est pas parce que la constitution fixe des limites que les gouvernants ne vont pas les dépasser. Il faut donc contraindre les gouvernants à la respecter. Mais qui les contraint ? Les classes dirigeantes tissent des réseaux dans toutes les institutions, y compris dans celles qui sont censées les contrôler pour préserver un verni de légalité.

    C’est là que l’idée d’institutions de contrepouvoirs citoyens est importante surtout si elle reprend les mécanismes de tirage au sort et de mandats court et non renouvelables.

    La constitution n’est rien mais les citoyens constituants sont tout, sans eux, la constitution n’est qu’un vulgaire papier. Si constitution citoyenne il y’a, sa force résidera entièrement dans la détermination des citoyens à la défendre.


Réagir