lundi 1er février 2016 - par Simple citoyenne

Stéphane Le Foll " je ne suis pas le syndicaliste du coin, je ne suis pas n’importe quoi ! "

L'arrogance dans toute sa splendeur ! Suite à un déplacement à Laval, en Mayenne, le 25 janvier 2016, à l'occasion d'un contrat entre deux " acteurs " de l'agroalimentaire, Stéphane Lefoll s’énerve contre la chaîne BFM TV qui ne diffuse pas son interview ; Stéphane Lefoll, n'est pas content contre la chaîne et il veut que cela se sache !

 

" Enfin, quand même, je ne suis pas le syndicaliste du coin, je ne suis pas n'importe quoi ! Je vais à Laval, vous m'interviewez et rien ! Je lui ai dit à la fille. Ce n'est pas bien, je ne suis pas content moi "

 

 



16 réactions


  • wendigo wendigo 1er février 2016 18:00

    Hé ce monsieur est "porte parole" du gouvernement smiley
    Il goûte à la liberté d’expression nouvelle mouture, au moins il sait maintenant le goût que ça a , monsieur le "porte parole" .


  • lancelot 1er février 2016 18:04

    d’ou la volonté présidentielle de promouvoir lci en gratuit afin de concurrencer bfm , la chaine trop critique et independante ,contrairement a celle de martin bouygues , toujours docile puisqu en contrat avec l’Etat


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 2 février 2016 07:45

      Bonjour Lancelot, c’est peut-être un petit calcul, bien mal calculé, car hélas, imbu de sa personne et imprégné de tout son Moua-je, Le Foll, s’est pris les pieds dans le tapis et a montré son véritable visage, celui du mépris, que lui et le gouvernement faussement " socialiste " ont, pour les Français.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 1er février 2016 19:41

     Et dire que les agriculteurs Français, n’arrivent même pas à se faire entendre et ce ministre arrogant, lui-même, à l’audace de se plaindre auprès du patron de BFM TV, on hallucine ! Si les agriculteurs pouvaient se permettre de faire pareil ! En traitant les syndicalistes ! " de Petit "


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 1er février 2016 21:51

       Rectification  : " En traitant les syndicalistes non pas de "petit", mais de syndicaliste du " coin ", les syndicalistes doivent être sacrément contents !

      Et comme le dit Mélanchon, " maintenant que les dégoûtés sont partis, il ne reste que les dégoûtants"


  • lupus lupus 1er février 2016 23:00

    Faut le mettre dans un fosse à purin , l’événement passerait en boucle sur béfemè , là y serait content la folle.


  • el pepe el pepe 2 février 2016 00:48

    La Folle ca nous change des vaches, Creutzfeldt-Jakob est passe par la, il a le cerveau poreux ...


  • michel-charles 2 février 2016 07:03
    Le Foll (de Chaillot) ou la connerie à l’état pure.. !

  • REDA.B 2 février 2016 09:50

    Il a raison leFol, il n’est pas le syndicaliste du coin. 


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 2 février 2016 21:48

      Bonjour REDA.B ; non c’est sûr, il n’est que politicien.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 2 février 2016 22:44

      Et j’ajoute même, qu’entre un syndicaliste du "coin", qui se bat toute sa vie pour garder son travail payé trois francs six sous, pour finir avec une retraite de misère, et un politicien qui fait des discours toute sa vie pour ses émoluments ; Le Foll devrait avoir honte !


  • Auxi 2 février 2016 21:11

    Ben quoi, vous n’avez jamais vu un bourgeois, vous autres ? C’est aussi arrogant que prétentieux, ça croit que tout lui est dû…


    "Les bourgeois, c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois, c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient… "
    Jacques Brel

  • Qamarad Qamarad 4 février 2016 09:20

    Syndicaliste du coin ou porte parole d’un gouvernement fantoche, c’est le même ordre de grandeur ma fofol !


  • Auxi 4 février 2016 17:25

    En même temps, la parole de ce gouvernement fauxcialiste, c’est pas trop lourd à porter !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 4 février 2016 18:11

      @Auxi "fauxcialiste," Pas mal, on pourrait faire tout un jeu de mots avec ce "gouvernementeur !" tenez, j’en ai trouvé un aussi, voyez !


Réagir