jeudi 30 mai 2013 - par Éric Guéguen

L’esprit Canal, ou la foire aux vanités

Samedi dernier, Alain Finkielkraut recevait Ollivier Pourriol pour parler de son livre ON/OFF.

 

Passage en revue de la part de ce Monsieur d'une année passée sur le plateau du Grand Journal, sur CANAL+. L'occasion de finir de se convaincre que la chaîne cryptée - comme Les Inrocks, son pendant papier - s'adresse avant tout aux ados attardés.

 



8 réactions


  • L'Andalou L’Andalou 30 mai 2013 10:12

    Bonjour.
    Merci pour la publication de cette emission.
    De mon point de vue, Canal passe entre les mailles du filet de la critique car les esprits sont sans cesse en train de pointer du doigt TF1 et M6. Maintenant, avec les chaînes de la TNT (NRJ12), on a encore d’autres concurrents à la bêtise très redoutables.
    En fait, il n’est plus nécessaire de s’attarder sur le cas des TF1, M6. Leur bêtise est maintenant assumée. C’est une marque de fabrique. Les gens regardent ça sûrement pour fuir les ennuis du quotidien.
    Canal, c’est différent. D’ailleurs, si on remarque bien, on voit qu’ils se moquent parfois de la télé-poubelle (Les Guignols sur TF1). Donc, ils savent très bien que le seul moyen pour eux d’éviter la critique sur leur programme, c’est d’appuyer fort sur le cas TF1.
    Mais, pour moi, Canal est une très grande supercherie. Ne serait-ce que parce qu’à la base, la raison d’être de la vitrine en clair, c’est d’appâter le futur abonné. Toute la vitrine en clair joue pour le crypté.
    Ensuite, cette ambiance de bonne humeur paraît fausse. Ou si elle est vraie, alors on se demande si ces gens (animateurs et chroniqueurs) sont vraiment en contact avec le réel. Cela rejoint la remarque d’Olivier Pourriol dans l’emission : une fois ces emissions arrêtées, car chaque chose a une fin, que vont faire ces gens ???
    Ce qui m’a plu aussi dans l’emission, c’est le passage durant lequel Finkielkraut s’en prend à Onfray lorsqu’il avait dézingué Guy Moquet ("le pote de Sarkozy" dixit Onfray).


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 mai 2013 10:41

      Bonjour L’Andalou.
      Merci pour votre commentaire pertinent.
      Concernant l’avenir de tous les chroniqueurs à la manque de cette émission, je ne serais pas aussi dubitatif. J’ai pu remarquer, au boulot par exemple, combien étaient connues (et reconnues) les miss météo et autres trolls ; ceci constitue pour eux un tremplin extraordinaire pour pouvoir se vendre, par la suite, qui en comique à spectacles désopilants (Jamel et ses épigones), qui en chanteur, qui en acteur dans les films produits par... Canal+.
      Mes collègues - qui n’ont jamais entendu parler d’un Finkielkraut qui, il est vrai, parade bien peu sur les couvertures de magazines people - connaissent Ali Baddou. Pas en tant que prof de science politique, bien sûr, mais vis-à-vis de ses conquêtes féminines éventuelles. Idem pour le reste de la clique C-anal. Et qu’est-ce que cela leur permet ? De donner leur avis sur tout et n’importe quoi en bénéficiant d’une oreille attentive ; non pas du fait de la pertinence de leur message, bien entendu, mais en tant que parangons d’un esprit jeunes, que promoteurs de l’air du temps. Quant à TF1 ou M6, ces chaînes sont suffisamment esclaves de la logique marchande pour accepter de récupérer, un jour ou l’autre, des tâcherons de Canal+ mis au rencart qui, fier encore, leur chiaient dessus.
      Je reprocherais juste à Finkielkraut d’accorder un crédit surdimensionné à un type comme Begbeider qui n’est pas le dernier à figurer ce potache "esprit Canal". Begbeider est un malin, il s’est mis Finkielkraut dans la poche en défendant l’avenir du livre papier contre les hordes numériques.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 mai 2013 11:38

      Ah si, une remarque quand même : je ne crois pas que ce soit Onfray qui ait prononcé "le pote de Sarko", il me semble que c’est plutôt Ardisson (c’est de son niveau). Mais il est vrai que le "philosophe" Onfray n’a pas jugé bon de corriger l’outrance de l’"homme en noir", ce qui n’est pas digne de lui et de l’image qu’il souhaite donner.
      Un philosophe doit trouver la juste mesure pour s’approcher au mieux du vrai ; et donc, un philosophe n’a rien à foutre sur un plateau télé qui ne se repaît que de sensationnel.
      ----------
      PS : je viens de mettre en ligne une vidéo de Nathanaël Dupré La Tour. C’était un jeune philosophe que je "suivais" depuis deux ans, très intéressant (i.e. pas du genre à être invité chez Ardisson, Denisot ou autres charlots). J’ai été abasourdi en entendant Finkielkraut, dans les dernières minutes de cette même émission, annoncer sa mort prématurée dans un accident de voiture il y a quelques jours seulement. Triste époque.


    • L'Andalou L’Andalou 30 mai 2013 11:45

      D’accord, au temps pour moi.
      Effectivement, je me suis trompé, c’est Ardisson qui a dit ça.
      Mr Onfray, si vous me lisez, mille pardons.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 mai 2013 11:46

      Soyez sans crainte, il a mieux à faire que nous lire. smiley


  • Nora Inu Nora Inu 30 mai 2013 16:49

    Comment qualifier Olivier Pourriol ?

     

    Il a été content de pouvoir entrer dans le cercle des nantis , de ceux qui ne pensent plus aux factures et n’ont plus de problèmes matériels - 10.000 euros par mois , ça vous change un "philosophe" ...

     

    Pendant un an il s’est assis sur toutes les dignités pour un petit billet ( un gros en fait ) ; il a sourit quand la lumière s’allumait , a renié tout ce qu’il était , s’est vomi dessus en direct live .

     

    Aujourd’hui , il fait amende honorable pitoyablement :

    - C’est en dépit de mon plein gré ...

     

    Cracher dans le bol une fois la soupe avalée , facile !!!

     

    Et en profiter pour se refaire un petit billet en écrivant son "emprisonnement" dans cette tour d’argent ...

     

    Intégrité , disiez-vous ?

    :D

     

     

     


  • Hieronymus Hieronymus 30 mai 2013 22:14

    pour une fois j’ai trouvé Finkelkraut pas mal
    il était honnête et s’efforçait d’aller au fond des choses
    par contre celui qui a volontairement pourri le débat, à la fois pute et escroc du système (il a d’ailleurs une parfaite tête de faux cul stipendié) c’est Guillaume Erner !
    c’est l’enfumeur professionnel dans chaque débat (il tient à sa gamelle) à chaque fois que Olivier Pourriol commençait à expliquer qq chose d’essentiel, il intervenait pour brouiller le message avec cette logorrhée bouillie de chat, spécialité de nos pseudo-intellos
    .
    à l’inverse je donne quitus à Pourriol pour avoir fait amende honorable et dévoiler la perversité du système, certes comme dit Nora il a profité de la soupe mais pas très longtemps et il a renoncé assez vite, dégouté semble t il de tant de médiocrité, si tout le monde faisait de la même manière, nos médias s’en verraient rapidement transformés, mais c’est que ceux qui agissent comme lui sont rares..
    j’ajouterai aussi qu’il a un cerveau à l’inverse de la plupart des animateurs d’@nal+, par exemple Arianne Massenet ? elle a un cul certes mais un cerveau ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 30 mai 2013 22:24

      Je suis d’accord avec vous concernant Pourriol, son attitude est assez humaine, plutôt saine. Il reconnaît avoir été intéressé par l’argent, puis semble avoir ouvert les yeux à un moment où il aurait pu jouer la comédie et bâfrer sans vergogne.
      Et Alain Finkielkraut n’a pas cité Arendt ! smiley


Réagir