samedi 2 mars 2013 - par Sophie Li

Alain Finkielkraut : L’autorité en démocratie

Répliques du samedi 2 mars 2013.

Invité(s) :
Jean-Claude Monod, philosophe, chercheur au CNRS, et enseigne à l’École normale supérieure
Pierre-Henri Tavoillot, maître de conférences en philosophie politique à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), président du Collège de philosophie

 

 

Citations de Pierre-Henri Tavoillot :

 

"On entend beaucoup l’idéal du tirage au sort [mais] le tirage au sort chez les Grecs c’est pas du tout le hasard, c’est le choix des dieux, donc il y a une supériorité qui est toujours présente."

 

"Le peuple, c’est une procédure à retrouver : des élections, une délibération, une décision et une reddition de comptes. Ce sont ces quatre étapes qui constituent le peuple".

 

Citation de Finkielkraut :

 

"La décision peut exiger le secret, or le secret est très mal vu. Nous vivons sous le règne, peut-être même sous la tyrannie de la transparence."

 

"Défiance, transparence, instantanéité, voilà qui n’est pas très encourageant pour l’exercice du pouvoir, de l’autorité en démocratie."



43 réactions


  • schwitters3 schwitters3 2 mars 2013 20:23

    L’AUTORITE !!! QUELLE HORREUR !!!

    En tout cas, ils font tous les trois autorités.
    Où comment démontrer que le peuple est un problème pour ceux qui les gouvernent !
    Salaud de pauvres qui n’aiment pas les étrangers
    Une "autorité nouvelle" pour ces imbéciles comme dirait Finkielkraut...
    Ouf ! je lâche, j’suis pas le bon public
                 trop de clichés et de haine passionnelle.

    • La mouche du coche la mouche du coche 2 mars 2013 22:59

      Cette vidéo est un summum de réflexion bobo. M. Finkelkraut ne pense qu’à une chose : l’immigration, et les autres manient des concepts faux, par exemple "démocratie" "politique", sans réfléchir à ce qu’ils représentent réellement. Vidéo sans intérêt donc.


  • franck2012* 2 mars 2013 20:51

    "Défiance, transparence, instantanéité, voilà qui n’est pas très encourageant pour l’exercice du pouvoir, de l’autorité en démocratie."

    Définition de la démocratie vue par un bourgeois et interprété par un juif engagé ... smiley ... De la rhétorique pure et de l’esprit de classe ....


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 2 mars 2013 20:59

    Je n’ai pas encore écouté l’émission, mais je connais les points de vue de Finkielkraut sur la question et il ne se renouvelle que rarement.
    Cela dit, il faut un certain courage, aujourd’hui, pour critiquer la démocratie.
    La démocratie, c’est la rencontre d’un "démos" et d’un "cratos".
    Le "cratos", on se plaît à le conspuer tant on s’en sent la victime.
    Le "démos", on le critique beaucoup moins tant on se sent visé.


    • La mouche du coche la mouche du coche 2 mars 2013 22:50

      Je ne vois pas le courage à critiquer la "démocratie". Tout le monde critique le peuple.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 2 mars 2013 23:09

      @ la mouche du coche :
      ----------------------
      Vous voulez rire ??? Qui a le courage de dire aux Français : "Sortez-vous les doigts, bande de pleutres !" Qui ? Des hommes politiques ? Des sociologues ? Des philosophes ? Des stars ? Des journalistes ? Qui ? Vous avez des noms à nous soumettre ? Vous entendez souvent des gens passer à la télé et dire : "moi, le suffrage universel, je suis contre" ?
      Croyez-vous qu’un livre intitulé "Bougez-vous l’cul !" aurait eu un succès aussi franc qu’"Indignez-vous !" ?
      Arrêtons les conneries deux minutes. C’est possible ou pas ? Cessez de geindre sur le peuple. Que le peuple - vous et moi compris - se fasse une raison... on peut critiquer le régime représentatif autant que l’on veut, mais il a au moins un mérite : on peut évaluer l’intelligence du peuple à celle de ses représentants.
      À pays de cons, têtes de cons. Dura lex, sed lex.


    • L'Andalou L’Andalou 3 mars 2013 09:40

      Je suis totalement d’accord avec Eric Guéguen.
      Il est politiquement incorrect de critiquer la démocratie.
      Alors, il est vrai, que ces dernières années, Etienne Chouard a abattu un travail considérable pour redonner son sens véritable à la démocratie, en s’inspirant notamment du modèle athénien.
      Mais, malgré ces efforts, je pense qu’accorder un quelconque pouvoir à un individu qui, au lieu de lire des livres pertinents, préférera toujours la médiocrité débilitante de la télévision, est une chose totalement surréaliste.
      D’ailleurs, dans les faits, ce n’est pas cet individu là qui gouverne. Mais d’autres, à qui il a gentiment délégué le pouvoir. Et au-dessus de ces délégués, d’autres sont là (UE,...).
      Revenons à la Grèce antique, ils n’étaient pas tous des idolâtres de la démocratie. Pensez simplement à Platon qui a vu dans la démocratie un travers que l’on observe encore de nos jours et qui s’appelle la démagogie.
      Quel politicard ira dire la vérité au citoyen ? Allez-y, cherchez.
      Quand je vois cette démagogie, je me remémore la fable de La Fontaine "Le corbeau et le renard". Les politicards sont tous là à dire au peuple qu’il est beau, qu’il est gentil, pour mieux le fourrer au final.
      Le renard (politicien) flatte le corbeau (citoyen) qui tient en son bec un fromage (pouvoir).
      Le citoyen tellement flatté lui lâche le pouvoir, et il s’en va avec.


    • La mouche du coche la mouche du coche 3 mars 2013 11:37

      Vous ne pourrez pas faire une vraie démocratie si vous n’aimez pas le peuple.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 mars 2013 11:56

      @ la mouche du coche :
      ----------------------------
      Lorsque l’un de vos amis fait le con, vous le lui dites ou pas ?
      Si oui, peut-on pour autant en déduire que vous ne l’aimez pas ?...


    • La mouche du coche la mouche du coche 3 mars 2013 13:03

      Mais accepteriez vous que ce soit le peuple qui vous dise que c’est VOUS qui êtes un con ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 mars 2013 13:08

      Vous oubliez un truc : je suis smicard, pas oligarque, je fais partie du peuple et donc bien placé pour savoir quand il déconne. D’autres commentaires ?


    • L'Andalou L’Andalou 3 mars 2013 13:18

      @ la mouche du coche
      Si vous avez lu la fin de mon commentaire, vous ne pouvez pas dire que je n’aime pas le peuple. D’abord, comme le dit Eric Guéguen, nous faisons tous partie du peuple.
      Ensuite, j’ai dit que je n’aime pas voir le peuple se faire fourrer.
      Voilà. C’est tout.


  • Pyrathome Pyrathome 2 mars 2013 21:25

    "La décision peut exiger le secret, or le secret est très mal vu. Nous vivons sous le règne, peut-être même sous la tyrannie de la transparence."

     

    "Défiance, transparence, instantanéité, voilà qui n’est pas très encourageant pour l’exercice du pouvoir, de l’autorité en démocratie."

    .

    Ce sont des réflexions de fasciste.......

    Ce type sent très fort la merde....


    • Loki Loki 3 mars 2013 16:37

      "Ce type sent très fort la merde...."
      .
      Et pas qu’un peu, il n’y a au moins pas tromperie sur la marchandise puisque il y a la mention crotte dans son nom, c’est sur l’étiquette, on peut donc s’attendre au contenu.
      .
      J’ai condamné cette phrase, JE L’AI COOOOONDAMMNNEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE araaaargh.. !
      .
      C’est être philosophe ça ? Si tous les hystériques paranoïaques et obsédés se prétendaient des philosophes, ben pauvre philosophie quoi... Une place à perpétuité à l’asile, et des douches froides, oui, c’est tout ce dont il a besoin ce clown.


  • MAZIG 2 mars 2013 21:49

    "Fine Quelle Crotte" est allérgique à le transparence qui est un danger pour la démagogie et la propagande sioniste.


  • samagora95 samagora95 2 mars 2013 22:38

    Les attentats du 11 septembre sont passés comme une lettre à la poste, je vous laisse imaginer le nombre de services à corrompre que leurs organisation à nécessité et le nombre de secret nécessaire à leur aboutissement, et ils osent parler de la tyrannie de la transparence !


    Il y a tellement de transparence que nous ne savons même ce que nous mangeons !

    • Pyrathome Pyrathome 3 mars 2013 18:54

      Les attentats du 11 septembre sont passés comme une lettre à la poste
      .
      Lettre à la poste, seulement en apparence merdiatique......
      Ils ont montré là leur vrai visage de criminels jusqu’au-boutiste pour arriver à leurs fins, il est évident que le mensonge même le plus grossier ne les font pas reculer, car ils savent que c’est leur chant du cygne inéluctable, leur survie et leur existence même......
      Mais plus ils mentent, plus on les voit se vautrer dans la fange, ils portent le mensonge sur leur visage comme un masque bien visible et leurs sophismes kabbalistiques n’est que gesticulations de leur langue de vipère.....
      Leur langage est aussi faux qu’un piano gravement désaccordé...
      Le 11 septembre est tout simplement une tsar bomba puissance 100 à retardement qui explosera inexorablement à court ou moyen terme emportant directement en enfer ceux-là même qui l’ont fomenté....


  • Hijack ... Hijack 2 mars 2013 22:59

    T’ain écouter la crotte pendant 50 mn ... pffuiii ...
    J’ai fait de mal à personne ... !!!


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 2 mars 2013 23:13

      Ben tirez-vous, ne restez pas là à faire la tronche !
      Il y a The Voice sur la première, ça c’est du bon !


    • Hijack ... Hijack 3 mars 2013 01:30

      Je n’ai fait que passer ... je fais pas la tronche ...mais me dire de regarder une telle émission ... c’est u ne insulte ! Je regarde aucune émission de variétoche...
      .
      .
      J’aurai au moins souhaité que quelqu’un qui s’est sacrifié (un martyre) à écouter ce truc ... à nous faire un bref compte rendu !


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mars 2013 12:16

      Ecouté dans ma voiture. En gros, ils disent que Chouard est un idiot, que le tirage au sort était pratiqué par des Grecs superstitieux qui pensaient que le sort était le choix des dieux. Pour ces intellectuels professionnels, tout est très bien comme ça, il faut continuer avec nos bonnes institutions, bref, il faut faire mieux mais avec les mêmes recettes. Toute alternative est dangereuse et Internet, c’est mal. 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 mars 2013 12:34

      Il est indéniable que ce qui pour nous passe aujourd’hui pour de la superstition participait énormément de la vie des gens et des affaires politiques sous l’Antiquité.
      Ce n’est pas la seule chose que Chouard néglige dans son approche, loin s’en faut.
      Quant à Finkielkraut, sa critique de la démocratie est très tocquevillienne, et Tocqueville était loin d’être un oligarque.
      Cela dit, je n’ai pas encore écouté l’émission.


    • Hijack ... Hijack 3 mars 2013 13:33

      Merci Gaspard,
      .
      Je note qu’Internet c’est mal ... (je dois dire, que j’ai bcp fauté ... smiley )

      .
      Blagues à part ... c’est du Chalgoumi, en un peu mieux éduqué et connaissant mieux le français ...


  • chtouille 3 mars 2013 09:51
    Ils vivent sur une autre planète.
    Même en faisant le ménage c’est du temps perdu.
    J’ai tenu 30min.
    J’y retourne (faire le ménage).

  • Romios Romios 3 mars 2013 16:11

    Arrêtons de gratter les finkielcroûtes !


  • Loki Loki 3 mars 2013 16:43

    J’ai renoncé à écouter ce malade mental, il me donne des idées pas très cools de lèse finkielkrott, ce machin.
    .
    Rien que le timbre de sa voix est une incitation à la barbarie à lui tout seul, alors ses propos en eux mêmes. Je veux tenter de rester zen en ce dimanche.


  • Erca 3 mars 2013 18:10

    "On entend beaucoup l’idéal du tirage au sort [mais] le tirage au sort chez les Grecs c’est pas du tout le hasard, c’est le choix des dieux, donc il y a une supériorité qui est toujours présente."

    => Cette assertion est soigneusement démontée dans les Principes du Gouvernement représentatif de Bernard Manin.

    • maQiavel machiavel1983 3 mars 2013 18:55

      Bonjour erca 

      Ça m’ a titillé quand j’ ai lu ça dans les commentaires plus haut ( n’ ayant pas encore écouté l’ émission )mais je ne savais pas pourquoi. Oui effectivement Manin en parle , de quelle manière l’ a-t-il réfuté encore ?

    • Erca 3 mars 2013 19:48

      Salut machiavel !


      Dans l’ouvrage, Manin s’attaque plus particulièrement à Fustel de Coulanges, qui a été le premier à formuler cette idée que le tirage au sort athénien était d’inspiration religieuse. C’est au début du livre, à partir de la page 41. Il indique : "La thèse fut néanmoins contestée dans un ouvrage pionnier publié en 1891 par Headlam. Elle n’a plus cours aujourd’hui parmi les spécialistes. Au total, écrit [Morgens] Hansen, il n’y a pas une seule source attestant clairement que le tirage au sort des magistrats ait eu une dimension ou une origine religieuses."

      Il indique des sources dans ce passage, donc ne discute pas directement la thèse, mais montre par ailleurs que les raisons de l’utilisation du tirage au sort à Athènes étaient avant tout liées à l’idée de rotation des charges, ce qui est contradictoire avec celle d’une supériorité divine.

    • maQiavel machiavel1983 3 mars 2013 19:56

      Merci pour le renseignement !


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 mars 2013 21:15

      Merci pour cette précision, assez évidente pour qui connaît les Grecs de cette époque, plus pragmatiques que superstitieux en matière d’organisation de la Cité. 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 4 mars 2013 22:55

      J’ai lu la Cité Antique et je ne vois pas les raisons qu’aurait eu Fustel de Coulanges d’inventer le recours au divin dans le tirage au sort.
      Quant à Manin, il ne fait que siter Hansen, lui-même critiqué par d’autres historiens pour son approche de la démocratie athénienne.


  • Erca 3 mars 2013 19:40

    Sinon personne n’a buté sur la citation de Rocard par Finkielkraut (aux alentours de 21’) : 


    « L’opinion publique est devenue consumériste et une certaine presse aidant, les responsables politiques, fussent-ils présidents ou premiers ministres, peuvent être insultés à merci. Et cela, c’est insupportable pour les proches. Moi-même, si c’était à refaire, je ne referais pas ce métier. La rapidité des techniques, la mondialisation financière font que l’espace de responsabilité du gouvernement de la République française a considérablement diminué alors même que les gens vous rendent responsables de tout. La profession politique ne bénéficie plus du respect qu’on avait pour elle du temps où elle passait pour efficace, c’est-à-dire du temps du plein emploi. Aujourd’hui on nous insulte, on nous veut pauvres et on nous moque. Nos rois avaient leurs bouffons, mais le bouffon du roi n’entrait pas dans la cathédrale. Aujourd’hui les bouffons occupent la cathédrale et les hommes politiques doivent leur demander pardon, ce qui fait que ne viendront plus à la politique que les ratés de leur profession. »

    Je la trouve franchement pitoyable mais elle a le mérite de révéler une certaine vision du pouvoir de la part d’une oligarchie qui se sent au-dessus de tout le monde et qui n’aimerait recevoir que des louanges. Mais si ce genre d’oligarque veut effectivement s’en aller pour laisser la place aux "ratés de leur profession", moi je prends !

    • Loki Loki 3 mars 2013 20:42

      Personne leur a mis un flingue sur la tempe pour faire ce "métier", bouffer dans la gamelle, se remplir les poches, se sentir dominant, alors là il y a du monde. Et faudrait encore les applaudir ? Leur filer des médailles ? Ils s’en distribuent pas assez de fions de hamster ?
      .
      Veulent pas qu’on leur taille des pipes non plus ? Z’ont épuisé leur stock de lécheurs de couilles et de femmes de ménage et de boxeur thaïlandais de 40 ans ?
      .
      Bientôt la nouvelle souffrance de lumière à la mode : Le blues infernal des politiques, dans l’enfer de leur quotidien.
      .
      Si ils avaient été honnêtes, on pourrait comprendre, mais s’apitoyer sur une bande de mafieux, ce sera sans moi les gars.


    • FritzTheCat FritzTheCat 4 mars 2013 09:57

      Vous trouvez la réflexion de Rocard franchement pitoyable...non elle est juste évidente pour toutes les raisons qu’il mentionne.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 5 mars 2013 10:15

      Exactement.
      Seulement elle est dure à entendre parce que nous autres, administrés, pensons que le boulot d’un élu n’est rien au regard de ce qu’il empoche. Et comme il n’y a que les pépètes qui nous meuvent...


  • maQiavel machiavel1983 3 mars 2013 20:03

    J’ ai tenu jusqu’ à ce qu’ ils aient parlé du tirage au sort ( 34 minutes )franchement ça m’ a saoulé ...

    -     - On est dans une situation d’abus de contre pouvoir

        Je comprends même pas d’ ou ils sortent ça. Il n’ y a quasiment pas de contre pouvoir si ce n’ est celui de voter pour le moins mauvais !!!

        -  L’indignation est une logique de simplification, c’est une logique un peu adolescente qui consiste à dire « le pouvoir est méchant »(…). C’ est tellement facile de dire qu’il y’ a des salauds, de dire qu’il y’ a des complots ourdi dans l’ombre.

        R / Je suis d’ accord avec ça , c’ est très vrai !Mais la manière dont c’ est dit c’ est du genre " il y’ a pas de complots , le pouvoir c’ est gentil ,circulez il n’ y a rien à voir " c’ est ça qui m’ énerve ! 

        Bref c’ est mauvais ...


  • pegase pegase 3 mars 2013 22:57

    "La décision peut exiger le secret, or le secret est très mal vu. Nous vivons sous le règne, peut-être même sous la tyrannie de la transparence."
    ..

    Si c’est pour le bien du peuple français, pourquoi pas ! Le problème est que c’est très loin d’être le cas ; les décisions se font dans notre dos, pour et par une minorité d’oligarques qui ne sont même pas français ou se moquent bien du devenir des français, le tout concrétisé avec notre fric, ou plutot notre endettement qui enrichi encore plus les dits oligarques !
    .. Ce ne sont pas des secrets pour notre bien être .. mais plutôt des complots !
    .
     - Quels intérêts avons nous tirés de la Libye (encore faut il avoir envie de tirer des intérêts de cette sale affaire.. ce qui est loin d’être mon cas)
     - Quels intérêts pour la Syrie ? 
     - Quel intérêt pour le Mali ?
    .. Néant, Nada, Rien ..
    Pourtant tout le fric qu’il a fallu pour batailler, il est bien collectif celui là !
    La décision peut exiger le secret,  ??? secret de se remplir les poches sur le dos de la France et des français .. oui .. c’est tout ce que j’ai retenu ! 
    Traduisez : .. le complot contre la France et les français peut exiger le secret
    là je comprend mieux !


  • pegase pegase 3 mars 2013 23:09

    La décision peut exiger le secret, or le secret est très mal vu.
    ..
    Justement .. Qu’est devenu l’or de la banque de France que Sarko a vendu ? 

    c’est un secret très mal vu   smiley


  • cass_la gauloise cass_la gauloise 3 mars 2013 23:43

    Tout l’inverse de la philosophie ce crotte comme son ami bhl. Rendez la philosophie à qui de droit et au premier monothéisme ethique unificateur celui issu du premier empire à vocation universel Perse et Iran (et de l’union de civilisations les plus raffinées d’Inde , d’asie , perses Iran). personnellement à la finale ça ne m’étonne pas que la forme d’islam choisie par l’Iran soit compatible avec l’idéologie de Gandhi.


  • FritzTheCat FritzTheCat 4 mars 2013 09:55

    Échange extrêmement intéressant.


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 4 mars 2013 12:21

    J’ai fini par écouter : merci à Sophie Li d’avoir mis en ligne cette émission, elle est de toute importance.
    Je suis à la fois consterné et peu étonné par les critiques qu’elle soulève. Certaines certes construites (l’immigration devient une tarte à la crème), beaucoup vraiment nulles.
    -----
    En ce qui me concerne, je sais gré à Finkielkraut d’être quasiment l’un des seuls dans les médias à demander une critique des "bouffons installés dans la cathédrale", c’est-à-dire en somme une autocritique.
    Tout le monde constate la nullité de nos hommes et femmes politiques, mais personne ne dit combien le pouvoir n’est plus entre leurs mains. Alors ça ne revient pas, bien entendu, à les excuser - d’autant plus qu’ils gagnent grassement leur vie et que l’argent est à notre époque l’objet du plus gros des ressentiments -, mais ça porte la critique bien au-delà des partis politiques, de telle ou telle figure, de tel ou tel soupçon de complot et surtout du schéma simpliste des baiseurs face aux baisés.
    Cela implique une remise en question totale du bien-fondé démocratique, assortie d’une complexification des choses, ce que beaucoup refusent d’assumer.
    Et - ce n’est que mon humble ressenti - mais lorsque je vois à quel point les lecteurs d’Agoravox.TV passent majoritairement à côté de ce genre de choses... je me dis qu’on est vraiment pas près de sortir de la merde.


    • chtouille 6 mars 2013 23:53
      ils ont le pouvoir de le céder à d’autres, ce qu’ils font, et de le reprendre ce qu’ils ne font pas. et puis d’abord c’est le notre, ils ont rien à faire avec. finkelcrot nous prend pour des cons et mérite toute la haine qu’il suscite.

Réagir